Boeing : commande historique pour le B 777-X à Dubaï

 |   |  296  mots
Avec 150 appareils commandés, Emirates est un client de choix pour le lancement du 777 X
Avec 150 appareils commandés, Emirates est un client de choix pour le lancement du 777 X (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Comme prévu, Boeing a frappé un grand coup à l'ouverture du salon de Dubaï avec des commandes d'une valeur globale de 100 milliards de dollars pour son nouvel appareil. Emirates a annoncé par ailleurs une commande de 50 Airbus A380 (23 milliards de dollars au prix catalogue).

Comme prévu, Boeing a frappé fort à l'ouverture du salon de Dubaï, pour le lancement de son nouvel appareil le 777X  avec la commande de 259 exemplaires de la part de quatre compagnies aériennes. 

Le patron du constructeur américain, James McNerney, a déclaré que cette commande, d'un montant global d'environ 100 milliards de dollars au prix catalogue (74 milliards d'euros), était la plus importante de l'histoire de la société. Elle porte notamment sur 150 appareils pour la compagnie Emirates, 50 autres pour Qatar Airways et 25 annoncés précédemment par Etihad Airways. 

La réplique de Boeing à l'A350-1000 d'Airbus

Le 777X est le plus gros biréacteur jamais conçu et devrait être décliné en deux versions, pour une capacité allant de 350 à 406 passagers. Il constitue la réplique de Boeing à l'A350-1000 d'Airbus qui pourra transporter 350 personnes en trois classes ou environ 380 en deux classes

Ces commandes de Boeing marquent la montée en puissance de Boeing dans une région qu'il avait un peu délaissée. Il faut dire que le marché y est plus que jamais prometteur. Les compagnies aériennes du Moyen-Orient auront besoin d'acheter 2.610 nouveaux avions au cours des 20 prochaines années pour répondre à la forte hausse du trafic dans la région, soit un marché de 550 milliards de dollars (409 milliards d'euros), a estimé Boeing.

"La croissance du trafic international au Moyen-Orient reste supérieure à celle du reste du monde", a expliqué Randy Tinseth, vice-président chargé du marketing de la division d'avions commerciaux de Boeing, à quelques jours de l'ouverture du salon aéronautique de Dubaï. Environ le tiers de la demande projetée concernera le remplacement d'avions existants et le reste permettra d'augmenter les capacités de transport aérien dans la région, a-t-il précisé.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2013 à 10:27 :
Je note des répétitions dans l'article, il faudra réviser vos rédactions ;)

" Ces commandes de Boeing marquent la montée en puissance de "Boeing" dans une région qu'il avait un peu délaissée."
a écrit le 17/11/2013 à 12:25 :
Bravo à Boeing et à Airbus. Nous avons un immense gâteau à partager et il est clair que Airbus seul ne pourra l'engloutir. Du coup, il est sain pour l'industrie aéronautique que nous partagions cet immense gâteau avec les américains car d'autres constructeurs des pays émergents souhaitent y avoir leur part : le Brésil, la chine, le Canada, la Russie
a écrit le 17/11/2013 à 11:24 :
et pourquoi ne parlez vous pas de AIRBUS,on voit bien la la ligne de votre journal
,
Réponse de le 17/11/2013 à 18:05 :
Vu les performance d'Airbus en nombre de commande, il est normal que la Tribune ne remue pas le couteau dans la plaie ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :