Un drone Patroller de Safran se crashe avant sa livraison à l'armée de Terre

 |   |  281  mots
Le Patroller sera la rolls de l'armée de Terre.
Le Patroller sera la "rolls" de l'armée de Terre. (Crédits : DGA)
Au cours d'un vol d'essai en vue de sa livraison à l'armée de Terre, un drone tactique Patroller et opéré par les équipes de Safran Electronics & Defense, s'est écrasé vendredi.

C'est la grosse tuile pour Safran... et l'armée de Terre. Au cours d'un vol d'essai en vue de sa livraison à l'armée de Terre mené à partir de la base aérienne 125 d'Istres, un drone tactique Patroller et opéré par les équipes de Safran Electronics & Defense, s'est écrasé vendredi à 15h58 sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts à proximité d'Istres (Bouches-du-Rhône). Aucune victime n'est à déplorer. "Des investigations sont en cours pour déterminer les causes de cet incident", a réagi vendredi soir dans un communiqué publié par Safran Electronics & Defense, qui développe le Patroller pour le compte de l'armée de Terre.

Le premier système (5 avions et deux stations sol) devaient être remis d'ici à la fin de l'année à l'armée de Terre, qui devait mettre en service le Patroller début 2020. Un deuxième système devait être livré en 2020. Au total, l'armée de Terre doit recevoir cinq systèmes et vingt-huit drones tactiques de ce type à l'horizon 2030, selon l'ancien chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser.

Drone tactique, la rolls de l'amée de Terre

Le Patroller sera la "rolls" de l'armée de Terre. Équipé d'une boule optronique gyrostabilisée dernier cri, ce drone tactique vise à répondre aux missions de renseignement au profit des unités tactiques de l'armée de Terre en leur offrant une capacité de surveillance, d'acquisition, de reconnaissance et de renseignement (SA2R). Ce système d'observation est capable de détecter, d'identifier et de localiser, de jour comme de nuit, dans un champ atteignant presque 360°, tous les éléments observés sur une portée de 150 km (14 heures d'autonomie).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2019 à 7:15 :
Made in france... tout est dit...
seulement quelques semaines d´essais et tenter de pousser la marchandise au client..
l´armée devrait etre contente. il n´était pas encore livré donc la facture pour safran...
Réponse de le 12/12/2019 à 17:24 :
Safran est une boite magnifique, puissante, dotée d'ingénieurs talentueux et enviés. La qualité française est là. Mieux vaut apprendre en chutant. Dans de nombreux secteurs nous avons des entreprises avec un savoir-faire. Si on vulgarise votre pseudo raisonnement, on pourrait dire que la qualité chinoise est mauvaise alors qu'ils montent en technologie.. va acheter allemand.. fonce
a écrit le 09/12/2019 à 22:11 :
Il vaut mieux qu'il tombe avant, pour débugger le système, que de constater les faiblesses une fois acquis. Ils vont faire une réduction (fiabilité incertaine = moins cher) ?
Y a une boite noire dessus ? Du zabotache (ennemi intérieur) ? Sorti trop vite, manque d'heures de vol pour pouvoir le tester avant vente ?
a écrit le 09/12/2019 à 15:27 :
C'est pas un crash, c'est une procédure d'atterrissage ultra-court !
a écrit le 09/12/2019 à 15:18 :
Encore une preuve de plus, s'il en fallait encore, de l'incompétence notoire des français qui ratent tout ce qu'ils entreprennent (déjà que c'est pas grand-chose) et qui ne sont jamais capables que de glander autour de la machine à café et râler au comptoir du Café du Commerce. Pas étonnant que la france soit ce qu'elle est avec 66 millions de fainéants et d'incompétents. mais surtout qu'ils restent bien dans l'hexagone : personne n'a pas besoin de leur manque de savoir faire et de leur fainéantise ailleurs. mais il faut leur reconnaître un mérite : ils ont élu un président à leur image, petit français par définition moyen qui rate tout ce qu'il annonce en faisant beaucoup de vent(s).
Réponse de le 10/12/2019 à 7:20 :
En plus leur langue est complexe, rendant ton expression affreuse : répétition de encore malencontreuse, phrase trop longue et maladroite, double négation maladroite avec le "jamais capables que de". Et encore cette double négation peut passer mais est également maladroite. Emploi étrange de la ponctuation ":". Bref même quelque chose d'aussi simple que de troller est rendu difficile. Une plaie.
Réponse de le 10/12/2019 à 12:22 :
Des formes de retissance, où arrêter l'armement? Toujours plus, d'un autres prévoir bien plus, c'est prévoir potentiellement du sur-dangereux. La technologie électromagnétique par exemple, sachant bien que les recherches l'armée, servent à l'industrie et inversement... La force également dans l'échange, dans les l'échange il y a les mots, la réflexion, l'action passive....
Réponse de le 10/12/2019 à 16:37 :
Ton commentaire est plus un modèle de trollage qui ne reflète pas vraiment la réalité. Quand les américains se plantent avec leur programme Boeing737 max, on ne parle pas d'incompetence americaine. Alors pourquoi on le ferait pour le drone patroller?
Réponse de le 10/12/2019 à 17:46 :
La France est juste le 3ème exportateur d'armes au monde. S'il y avait de l'incompétence , ça se saurait .
a écrit le 09/12/2019 à 11:29 :
un incident ponctuel ne remet pas en cause l'ensemble du contrat , les recherches en cours sur les causes retarderont simplement une partie de la livraison
a écrit le 09/12/2019 à 5:48 :
C'est le directeur financier de Safran qui doit être content...pas de facturation avant le 31 décembre...Et oui, le reste on s'en tape !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :