Renault prévoit de nouveaux records de ventes en 2012

 |   |  436  mots
Copyright Reuters
En 2011, le groupe automobile français a écoulé 2.722.062 véhicules dans le monde (en hausse de 3,6%), malgré un recul en Europe. Jérôme Stoll, directeur commercial de la firme au losange, envisage de nouvelles ventes historiques cette année, en croissance de 3 à 4%.

Cela ne va pas fort en Europe. Mais, grâce au reste du monde, Renault a battu un record de ventes en 2011. Et Jérôme Stoll, son directeur commercial, prévoit de volumes nouveaux historiques en 2012 ! "Nous prévoyons une nouvelle croissance de 3 à 4% cette année", pronostique le dirigeant. Le climat restera "incertain en Europe, avec une baisse du marché entre 3 et 4%, en particulier en France avec un recul de 7 à 8%. Mais, le marché automobile mondial progressera, lui, de 4% à 78 millions de véhicules". 

Dans ce contexte, "2012 sera pour Renault tirée par l'international, notamment le Brésil, la Russie et l'Inde". Le premier trimestre sera difficile, mais "la dynamique sera meilleure au deuxième trimetre et s'accélérera au second semestre". En 2012, Renault prévoit de "réaliser 47% de ses ventes hors d'Europe, contre 43% en 2011 et 37% en 2010". Le groupe au losange mise notamment sur des nouveaux véhicules comme le monospace Dacia Lodgy, la Renault Zoé électrique, puis la Clio IV en octobre". Le 4x4 Duster, qui remporte un grand succès, sera pour sa part "industrialisé cette année en Russie et en Inde". De produits locaux seront aussi mis sur le marché, comme une nouvelle petite berline à quatre portes en Inde, dérivée de la nouvelle Renault Pulse qui n'est autre qu"'une Nissan Micra du partenaire japonais restylée et fabriquée sur place.

L'an passé, la firme a écoulé 2.722.062 véhicules dans le monde, en hausse de près de 95.000 unités sur l'année précédente (de 3,6%). Et ce, malgé un recul de 5,7% en Europe à 1.549.376 unités. La part de marché du groupe a fléchi sur l'Ancien continent à 10,1% à peine. En revanche, le consortium a progressé de 25% à 397.000 unités dans la région Amériques, de 13% à 309.000 dans la région Euromed (Roumanie, Turquie, Maghreb), de 60%à 170.808 en Eurasie (Russie et ex-républiques soviétiques d'Asie centrale). En  Asie-Afrique, la croissance est beaucoup plus faible (3,2%) à 296.000, mais il faut remarquer un doublement en Iran à 95.000.

Les ventes de la marque Renault proprement dite ont crû de 6,8% l'an dernier et représentent 83% des volumes du groupe. La marque roumaine Dacia a légèrement fléchi de 1,8%. Quant à la firme coréenne Renault Samsung Motors, elle baisse de 27%. La progression de la marque Renault est toutefois à mettre au crédit, notamment, des véhicules "Entry" d'entrée de gamme, diffusés sous... le label Dacia en Europe et Afrique du nord, mais sous la label du losange partout ailleurs... Cette gamme "Entry" (Logan, Sandero, Duster...) "représente 30% des ventes de Renault, contre 26% en 2010. Elle devrait atteindre les 33% en 2012", assure Jérôme Stoll.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 15:27 :
Les constructeurs français réalisent une bonne performance en 2011. En effet si le financement d'état aussi important que fulgurant a profité à VW sur ces deux dernières années, ils ont limité le retrait dans une conjoncture délicate. 2011 était d'emblée une année creuse, elle est passée. 2012 sera celle de la reprise française et de la stagnation allemande en Europe. Du point de vue qualité, les études les plus serrées montrent que pour un modèle comparable la qualité française est égale voire supérieures à celle de nos voisins. Qu'ils aient les mêmes problèmes sur leurs véhicules ne console assurément pas ceux qui pourraient en avoir. La stratégie d'un constructeur est de produire des voitures dans le monde entier comme du reste pour toutes les autres entreprises, mais aussi de rester en vie, profitable et progressif. C'est le cas de Renault Alliance qui est le 3ème constructeur mondial et deviendra certainement le premier à moyen terme pour ce qui concerne les VL/VU. En France, on sait faire du haut de gamme mais l'on veut surtout offrir un véhicule à chacun qui corresponde à ses possibilités financières. Si tout le monde faisait du haut de gamme la plupart des clients actuels irraient à pied, il n'y aurait pas d'évolution de gamme pour eux et les prix seraient en chute libre. Avoir une dimension humaine, produire intelligent n'est pas un défaut mais une qualité !
a écrit le 19/01/2012 à 13:37 :
c'est quoi l'ex-régie maintenant ? chez nous quasi + RIEN ! renault c'est : la corée (samsung motor) , la russie , le maroc (avec une gigantesque usine en préparation) ,la roumanie (dacia) ( après avoir englouti des fortunes puis renoncé au brésil ), s'être cassé les dent aux states . sandouville prête à la trappe? les bureaux d'étude menacés de départ chez "nissan motor usa"?
ha! si...! il nous reste .......les chômeurs



a écrit le 19/01/2012 à 13:26 :
seuls les motorisations renault provenant de nissan sont quasiment sans soucis! sans évoquer plus longuement les "dci 1,5 ..1,9 et autres "g9t" à fuir à toutes jambes! tant il y a de prob' que faire la liste prendrait des heures (sans parler de ce que nous ne pouvons révéler au clients ) voici l'arrivée des "TCE" une nouvelle cata!
quand-est-ce que nos ingénieurs(je rigole!) arriveront à produire du solide et innovant?
a écrit le 19/01/2012 à 13:17 :
renault fait ce qu'il veut pourtant l'état en est actionnaire ! comme quoi!... tant que ça rapporte il laisse échapper les emplois volontairement ou du moins en fermant un oeil ! puis pleure avec des larmes de croco sur le nombre de chomeurs !
a écrit le 18/01/2012 à 20:48 :
Il faut arrêter de croire que Dacia et Renault son des boites différentes.
La marque Dacia n'existe qu'en Europe.
Qui en Amérique du Sud ou en Inde connait Dacia?
Les personnes qui produisent ces voitures en Amérique du Sud en Russie ou en Inde sont Renault.
Et comme la Logan actuelle, sa remplaçante est conçue par les équipes françaises et les moteurs aussi.
Et si des constructeurs comme Daimler Mercedes demande à Renault de faire la remplaçante de la Smart c'est bien que eux ne savent pas le faire...
Faut pas cracher dans la soupe, si en France on se sait pas faire de haut de gamme alors faisons au mieux avec ce qu'on a.
Les français qui achètent Allemand n'osent tout simplement dire qu'ils ont des problèmes car ils se font envoyer bouler des concessions BMW ou Mercedes et pleurent les 40000 euros qu'ils ont mis dans une voiture qui a les mêmes problèmes que les françaises....(Mais par contre il est beau le logo!!)
a écrit le 18/01/2012 à 15:26 :
Qui va dénoncer le manque de sérieux de renault sur ses responsabilités?quels médias?il faut absolument faire passer le message sur les malfaçons, les rappels qui cassent plus que ne réparent! allez voir sur le net tous les gens comme moi qui se sont fait arnaquer suite à la reprog de leur frein parking et que renault pour acheter leur silence à rembourser, mais le pire à la tête du client, quel avocat ou média prendra les choses en main, je suis à leurs dispositions pour tous les détails, c'est honteux mister ghosn!
a écrit le 18/01/2012 à 12:29 :
C'est normal on nous vends une clio à 13 000 euros qui est vendu à l'étranger 8000 euros, et on parle de créer de l'emploi en France et du pouvoir d'achat, je rigole, on verra aux prochaines élections...
a écrit le 18/01/2012 à 9:04 :
Ne me parlez plus de Renault, j'en ai assez bavé. Panne sur panne une vraie cata
Made in quality , la bonne blague!
a écrit le 18/01/2012 à 8:59 :
Quel horreur les voitures Renault!
Je me demande qui les achete .
a écrit le 17/01/2012 à 17:29 :
Si une entreprise automobile veut survivre, elle doit forcément s'intersationnaliser.
De toute manière même s'il existe des usines proche des clients étranges la matière grise reste en France. ( + de 110 000 personnes en France). Après on peu préférer que se soit VW qui prenne ces parts de marche. On a le droit d'être anti mondialiste.
DAcia c'est 380 000 Renault 2200 000 une paille.
Réponse de le 18/01/2012 à 7:26 :
D'accord avec vous. De toutes façons Renault n'aura les moyens d'industrialiser en France (ce qu'il est en train de faire sur Sandouville et annoncé pour Douai) que si l'international lui permet de retrouver des marges.
a écrit le 17/01/2012 à 17:22 :
Juste un petit complément:
Rapprochement en cours Renault-Daimler(mercedes) avec participations croisées.Echanges et études de moteurs,de plateformes... Les survivants de la gigantesque lutte qui s'annonce avec l'industrie chinoise seront certainement des sociétés internationales (au détriment des salariés français,hélas !)
Réponse de le 19/01/2012 à 13:52 :
un peu à la trappe l'accord rnlt - mercos! .. non ? un coup de bluff , on n'arrive pas à la cheville de ce géant ! nos moteurs ils s'en fichent sachant qu'en + ce sont de sacrées m.......! faut pas se voiler la face !
Réponse de le 21/01/2012 à 3:48 :
Mercedes va utiliser les moteurs Renault (1.5 dCi par exemple). Alors, ce genre de desinformation...Vous travaillez pour les chinois ?
a écrit le 17/01/2012 à 16:02 :
Des ventes à l'etranger, des fabrications faites à l'étranger. Finalement on s'en fiche puisque ça n'a plus aucun interet pour le peuple français.
Sauf pour les quelques uns qui touchent des dividendes et ne paient peut-être même pas leurs impôts en france.
Donc que les ventes montent on baissent, que le profit monte ou baisse c'est une information sans interêt pour nous.
Réponse de le 17/01/2012 à 17:29 :
Avant c?était effectivement beaucoup mieux. Durant les trente glorieuses on délocalisait le personnel. On faisait fabriquer dans nos usines , par des magrébins mal payé, qu?on importait en masse , des voitures que l?on pouvait vendre par trop chères au bon peuple de France. Le marché intérieur était en croissance on se souciait assez peu d?exporter si ce n?est vers nos anciennes colonies qui nous achetaient bon prix des véhicules fabriqués par les leurs.

C'était effectivement plein d'intérêts pour nous.
a écrit le 17/01/2012 à 15:47 :
Des Dacia badgées Renault au Brésil et en Russie et donc ccomptabilisees dans les ventes Renault, belle astuce et aussi la plus belle maniere de plombez et enterrer definitivement une image de marque si tant soit peu que Renault en ai eu une.
a écrit le 17/01/2012 à 15:17 :
Renault prévoit??? Ils feraient mieux de rembourser ses clients,quand ils reprogramment leur scénic et le mettent en panne, ils feraient bien aussi d'avoir un service client moins arrogant, ils feraient bien d'envoyer par écrit leur pseudo expertise pour pouvoir faciliter les actions en justice, ils feraient bien d'assumer quand les vices touchent des organes de sécurité,car les prévisions de croissance
je ne crois pas que c'est pour des véhicules peu fiables!
a écrit le 17/01/2012 à 14:03 :
Dacia est en train de manger Renault, avec les ventes de Dacia rebadgées en Renault qui sont en fait l'accroissement des ventes du losange. Que va t'il rester des "vrais" Renault dans quelques années??? A force de niveler par le bas, le losange s'effacera complétement et il ne restera qu'un constructeur low cost
Réponse de le 18/01/2012 à 16:16 :
Des Dacia rebadgés Renault. Vous oubliez trop vite que ces Dacia ont été conçu par les 12000 ingénieur aux technocentre en France. Sans oublier que beaucoup de pièces viennent de nos anciennes Renault. Donc pourquoi pas y mettre un badge Renault.
Réponse de le 19/01/2012 à 13:46 :
pour info les "anciens moteurs " renault clio,mégane,etc.. étaient développés et fabriqués par une usine turque (,ceux-la même qui sont aujourd'hui montés sur les dacia) ,d'autres pièces de carrosserie faites en espagne ,les jantes alu et pièces électriques en italie , ........des voitures bien françaises quoi!
a écrit le 17/01/2012 à 12:36 :
Volumes certes, mais quid des marges, du EBE .... Vendre beaucoup c'est bien, mais avec de la marge c'est mieux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :