La production de l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay reprend dans un climat tendu

 |  | 264 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après plusieurs jours de grève et un fermeture complète d'une semaine, le site a réouvert ses portes ce lundi matin.

"Les chefs au boulot ! ","Mercenaires ! ", hurlaient certains syndicalistes lundi matin devant le site PSA d'Aulnay-sous-Bois. Ils étaient présents pour "accueillir" à leur manière les 200 cadres venus en renfort sur le site pour sa réouverture, après dix jours d'arrêt.

Ce lundi matin, l'ambiance était tendue, les grévistes ont hués ces encadrants venus à la demande de la direction du site de production. "Vous êtes en train de casser la grève, vous n'avez pas honte de ce que vous faites!", leur a crié un gréviste.

La CGT prône une reconduction de la grève

La CGT, à l'origine de l'appel à la grève qui a paralysé l'usine du 16 au 18 janvier, ensuite fermée sur décision de la direction la semaine dernière, a appelé à une reconduction du mouvement. "Je ne pense pas que ça va tourner. Et puis même, qu'est-ce que ça va changer à l'histoire, les carottes sont cuites de toute façon !", a estimé Saïd, un salarié souhaitant rester anonyme, dans l'atelier de montage avant la reprise du travail.

L'usine, qui doit fermer en 2014 dans le cadre d'un plan de restructuration prévoyant la suppression de 8.000 postes, a gardé portes closes pendant dix jours, depuis le début de la grève.

La semaine dernière, la direction avait décidé de ne pas rouvrir, en raison d'une avarie électrique mais surtout parce que, selon elle, les "conditions de sécurité" n'étaient "pas remplies", alors que certains grévistes ont cassé du matériel et exercé des "pressions" sur des non-grévistes.

avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2013 à 14:56 :
une fois de plus, nos chers syndicats prédateurs vont tranquillement (ou plutôt violemment) détruire l'outil de travail de milliers d'ouvriers, sans regarder plus loin que le bout de leur nez, avec toujours cette volonté, non pas de sauver des emplois à moyen et long terme, mais monter ces "maudits patrons" de faire des bénéfices.
Ils préfèrent encore voir tout le monde dans la merde.
"Un humoriste a dit : "le capitalisme consiste à mal répartir la richesse et le socialisme à bien répartir la pauvreté" ...
Réponse de le 28/01/2013 à 19:14 :
Je présuppose que la majorité des intervenants n'ont jamais été des ouvriers Renault, PSA ou ailleurs. Que ces travailleurs défendent leurs intérêts, rien de plus normal. Rien de plus normal non plus que les dirigeants de Renault, PSA ou d'autres gèrent leur entreprise au mieux. Si les capacités de production sont trop importantes par rapport à la demande, il faut bien réduire la voilure.Le problème reste que rien n'est anticipé et que les mesures d'accompagnement arrivent toujours trop tard, en plein milieu de conflits.
a écrit le 28/01/2013 à 13:58 :
Nous sommes entrain avec ce gouvernement qui ne fait que des conneries et je suis poli mais on voit bien que tout est fait pour ne pas faire ce qu ils devraient sur l économie car ils n en font qu a leurs tetes c'est de mettre des gens dans la rue pour le "mariage de tous" et comme cela on ne parle plus dans les radios et télévisions que des affaires qui n ont rien a voir avec l économie et je pense que c'est voulu car pour les finances et autres ils sont du nullité crasse.
Réponse de le 28/01/2013 à 14:49 :
Vous croyez que ca arrange le gouvernement de mettre les gens dans la rue comme vous dites, vous croyez qu'ils ont apprécié les manifs anti-mariage, elle-memes soutenues par l'UMP et le FN? Les journalistes et les francais sont les premiers responsables de l'exces de médiatisation du mariage homosexuel, pas le gouvernement. Il y a bien d'autres choses a critiquer avant ca.
Réponse de le 28/01/2013 à 15:06 :
@ Loïc
Justement ! C'est bien parce qu'il ne sait faire autre chose que d'énormes conneries que ce gouvernement met tout le monde dans la rue, tant de droite que de gauche.
A la manif contre l'adoption des enfants par des homos, le million et demi de personnes dans la rue venait de tous bords, droite, gauche, centre, cathos, musulmans, athées, hétéros, homos, etc ... Le sujet n'est pas politique mais sociétal avec des conséquences incalculables et irréversibles pour les jeunes générations.
Et il en va de même pour beaucoup des autres décisions/conneries de ce gouvernement, qu'ils nous concoctent !
Quant à dénoncer le pouvoir irresponsable des journalistes, c'est le seul point sur lequel je suis d'accord avec vous, mais sans doute pas pour les mêmes raisons
Réponse de le 28/01/2013 à 15:31 :
Le fait de penser que le mariage homosexuel est une "grosse connerie" n'engage que vous. Quant a la représentation dont vous parlez, elle n'est pas tout a fait équi répartie a mon sens, mais ni vous ni moi n'avons de statistiques a ce sujet.
Toujours est-il que ce n'est pas parce que les gens manifestent qu'ils ont raison, et surtout les demandes de référendum et autres n'engagent que ceux qui le réclament. On a souvent dans ces personnes qui manifestent une idée de démocratie a géométrie variable, les memes qui refusaient tout référendum sous Sarkozy le réclame maintenant, JF Copé en tete.
Enfin, les conséquences incalculables et irréversibles dont vous parlez, j'aimerais en avoir la preuve, parce les différentes études menées en Belgique par exemple montrent justement l'inverse, a savoir que les enfants adoptés par des homosexuels ni sont ni plus heureux ni plus malheureux que les enfants d'hétéros.
J'ajoute cependant que je ne suis ni pro ni anti mariage et adoption pour les homosexuels, et vu le débat qui se résume souvent a réactionnaires passéistes contre bien pensants gauchistes, je n'ai meme pas envie d'en entendre parler.
On s'éloigne du sujet en attendant.
Réponse de le 28/01/2013 à 21:22 :
Loic toi seul t'éloigne du sujet. Comme un bon socialo intello tu noie le poissons comme ton gouvernement de gauche caviare!!!!! En attendant on en est certains les syndicaleux continuent de couler nos boites et emplois du haut de leurs postes protégés!!! A croire qu'ils n'ont pas d'enfants!! Dehors cégétiste etc... On ne veut plus de vous en france!!!!
Réponse de le 29/01/2013 à 11:11 :
J'ai été modéré un premiere fois sans raison donc je réitere mes propos. Ce genre de réponse me fait doucement rire. Qui a parlé du mariage pour tous? Qui a parlé des manifestations? moi??? non!!! Donc non ce n'est pas moi qui m'éloigne du sujet. D'autre part, je ne suis pas socialiste, ce gouvernement n'est d'ailleurs pas le mien mais celui de la France, ne vous en déplaise, mais vous semblez etre enclin a la diffamation et au catalogage facile. Et pour info, j'ai dit dans un commentaire ci-dessous que moi aussi je trouvais inacceptables ces dégradations et cette pression d'une minorité de syndiqués. Mais vous préférez vous perdre dans des élucubrations plutot que de donner des arguments. J'ajoute que votre tutoiement montre bien votre manque de respect... Plutot minable comme commentaire.
a écrit le 28/01/2013 à 11:53 :
si vous acheté une C3, assurez-vous qu'elle sera produite à Poissy...
Réponse de le 28/01/2013 à 12:39 :
C'est marqué dessus ?
a écrit le 28/01/2013 à 10:44 :
Nous acheterons des véhicules de marque étrangères, et les syndicalistes iront pointés à la CGT comme fonctionnaires payés pat les contribuables. C' est tout et qu' ils se dépêchent de fermer ces usines.
Réponse de le 28/01/2013 à 10:58 :
+ 10 000 !
Réponse de le 28/01/2013 à 11:12 :
ok
Réponse de le 28/01/2013 à 12:47 :
Une honte ce que vous racontez, les syndicalistes qui dégradent et font greve sont entre 170 et 200, donc la grosse majorité des employés travaillent. Alors il faut etre ferme avec ceux qui dégradent et n'apportent rien au dialogue social, mais fermer et ainsi punir tout le monde le plus vite possible est la pire des solutions. De toute facon, une majorité de francais achetent déja étranger a cause du dumping social de certaines marques (Lou_Papet vous savez de quoi je parle... ou peut etre pas apres tout), ou pour acheter un certain statut social, mais la qualité des voitures et surtout la protection de l'industrie francaise n'importent plus aux gens, tant pis vous viendrez pleurer lorsque nous n'aurons plus d'industries et plus personne pour payer retraites, sécu, etc. Le cas de l'automobile n'est pas un cas isolé en Europe actuellement.
Réponse de le 28/01/2013 à 14:29 :
@ Loic: ce n'est pas en Slovaquie ou en Corée du Sud que vous verrez 10% d'employés "syndiqués" saboter une usine. Dans ces pays, les gens ont encore le respect de leur outil de travail et le goût du travail bien fait !
Réponse de le 28/01/2013 à 14:46 :
@Lou_Papet, 170 employés ca fait pas 10%, vous avez un probleme avec les chiffres. Ce n'est pas non plus en Corée que vous verrez la majorité des gens dénigrer leurs propres industries et acheter étranger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :