PSA vise un rapprochement avec le chinois Dongfeng

 |   |  495  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Déjà allié à GM, PSA a mandaté deux banques pour étudier un rapprochement avec le chinois Dongfeng, affirment Les Echos. Le constructeur est déjà le partenaire du groupe français en Chine.

Après General Motors, PSA cherche à s'allier avec le constructeur chinois Dongfeng. Le groupe français a accordé un mandat à deux banques afin d'étudier un rapprochement avec son homologue chinois, d'après un article paru sur le site des Echos ce mardi soir. 

Le but serait de muscler les opérations internationales de PSA, hors du territoire européen. Les deux constructeurs sont déjà en lien sur le marché chinois, mais PSA semble vouloir passer à la vitesse supérieure.  "L'objectif est de définir des scénarios de partenariat à l'international entre les deux industriels, tout en préservant l'alliance actuelle de PSA avec General Motors en Europe" indique le quotidien, citant une source décrite comme proche du dossier ayant confié:

"On a deux dossiers différents qui répondent aux deux maux de PSA. D'un côté, le groupe doit résoudre son problème en Europe et GM paraît être aujourd'hui la seule solution. De l'autre, PSA doit impérativement accélérer sur l'international, et Dongfeng est la piste la plus crédible pour cela?".

Une joint-venture entre PSA et Dongfeng

Pour l'heure, plusieurs options sont à l'étude, comme par exemple la prise de participation directe de Dongfeng dans PSA dans le cadre d'une augmentation de capital.

>> PSA en mal d'argent frais, envisage une nouvelle augmentation de capital

PSA a en effet entamé une réflexion sur un apport d'argent frais qui lui est nécessaire pour mener ses opérations à l'horizon 2014-2015.

Selon Les Echos, une autre solution, moins problématique, serait de cloisonner les deux partenariats, en constituant un joint-venture PSA-Dongfeng, centré sur les pays émergents. "En échange d'un transfert d'actifs de la part de Peugeot, Dongfeng apporterait du "cash". Et permettrait ainsi au français de poursuivre son développement en Chine et en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie...), tout en mutualisant les investissements nécessaires à cette expansion. Reste à savoir quel pourrait être le périmètre géographique de cette coopération, s'il serait limité à l'Asie ou s'il pourrait aussi concerner la Russie, où Dongfeng affiche ses ambitions, voire l'Amérique latine" poursuit le quotidien.

PSA - qui cumule aujourd'hui de très lourdes pertes - a noué en février 2012 une alliance stratégique avec l'américain GM, lequel a pris 7% de son capital. L'alliance était annoncée comme mondiale. Mais de facto, ce mariage est aujourd'hui cantonné aux activités européennes.

Encore très faible à l'international, PSA ne peut donc y compter sur le soutien de l'américain. Le problème, c'est que GM est allié en Chine à SAIC, concurrent de Dongfeng. GM aura donc du mal à accepter un rapprochement trop étroit de PSA avec ce dernier. Autre écueil: Dongfeng est en Chine allié notamment à divers partenaires comme le japonais Nissan. La co-entreprise de Dongfeng avec Nissan en Chine est d'ailleurs bien plus importante que celle avec PSA. Un mariage à trois PSA-GM-Dongfeng risque donc d'être bien compliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2013 à 20:07 :
La survie d'une marque est dictée par la préférence du consommateur automobiliste qui l'achète. Si les Voitures PSA ne se vendent pas, c'est qu'il y a problème.
Le reste c'est de la littérature que je lis ici.
Avec la conjoncture actuelle de crise, les marques qui vendent à tour de bras comme Toyota, comment font-ils?
Chez PSA il y a beaucoup de canards sans tête qui courent dans tous les sens.
Quand une nouvelle voiture sors et ne se vends pas, exemple la ZOE de Renault, c'est la faute à qui? Je ne vois qu'un seul responsable la direction générale exécutive de la marque.
Que les politiques de droite et de gauche et autres zozos officiels soient incompétents on le sait, mais ils ne fabrique pas de voitures!
PSA merde sur tout la ligne depuis un bon moment et le résultat est là.
Il y en a beaucoup qui vont payer les pots cassés de leur incompétence, aveuglement et manque de veille technologique plus innovation!
a écrit le 18/09/2013 à 14:36 :
qu'en dit Montebourde ?
Réponse de le 18/09/2013 à 15:35 :
Il lui reste à Monte Bourder, après avoir tant INSULTE La Famille Peugeot, qui paie TOUS ses Impots en France (I.R, C.S.G, I.S.F) et fabrique POURTANT plus de la moitié de sa production totale, sur le Territoire National : cas DESORMAIS unique. Avec LES MILLIONS d'Emplois et de Familles concernés par les emplois indirects émanant de PSA en France.
a écrit le 18/09/2013 à 13:12 :
Ce rapprochement avec les chinois tombe bien pour PSA , avant d'être litéralement avalé et devenir une marque chinoise; donc plus de problème dans les usines en france!!
Réponse de le 18/09/2013 à 14:16 :
Toute la technologie et les fruits de la recherche, vont permettre aux Chinois, non seulement de combler en un claquement de doigt, leur retard, et manque de fiabilité Auto, mais de prendre une avance définitive, et vider les millions d'emplois Automobile-sous-traitants-Equipementiers-Fabricants de pièces, et tous les MILLIONS d'emplois sans rapport avec l'auto, mais induits par l'auto : appauvrissement de TOUTE La France, et pas seulement : Poissy, Rennes, Sochaux.
Réponse de le 18/09/2013 à 16:31 :
Toyota a 100 usines dans le monde , sur tous les continents , plusieurs en europe dont une en France cela permet à ce constructeur de compenser les baisses de ventes d'une zone par les augmentations ailleurs , de produire au juste prix et de jongler avec les différentes devises de facturation et au final de dégager un bénéfice de plusieurs milliards de dollars , de plus chaque usine européenne est spécialisée par modèle et marché .
Conclusion Psa peut continuer à exister sur ses marchés traditionnels et se developper ailleurs avec les chinois .
a écrit le 18/09/2013 à 12:21 :
Question : Je comprends bien qu il y a actuellement un problème de cash cependant au lieu de s allier avec les Américains ou maintenant les Chinois Peugeot ne devrait il pas se rapprocher plutôt des Italiens ou des Allemands?
Réponse de le 18/09/2013 à 12:54 :
Le "rapprochement" avec BMW est déjà fini, car BMW ne voulait pas de GM. Il reste FIAT qui comme Opel et PSA sont dans une situation difficile. Mais Fiat a Chrysler comme sauveteur et Opel a GM comme financier. PSA est seul. Ce jeux de chaises musicales est maintenant terminé pour PSA, maintenant c'est l'état français qui pourrait remettre la musique et donner la place perdue à PSA. Un automobile PSA pourrait devenir une oeuvre sociale.
Réponse de le 18/09/2013 à 12:59 :
Pour votre information, les "italiens" n'y a que Fiat qui est situation de quasi faillite et ne survit que grâce a Chrysler et les allemands battent des records historiques de vente donc ils n'ont nullement besoin de quelconque rapprochement!
Réponse de le 18/09/2013 à 14:36 :
Voir à ce sujet d'alliances et fusions, mes deux commentaires du 17/09 à 21H59 et 23H04.
Un seul sauvetage possible
a écrit le 18/09/2013 à 10:22 :
Excellent.
L'avenier de PSA c'est l'Asie (Chine + le reste) et, à terme, l'Afrique.
Partenariat avec Dongfeng, qui a besoin du savoir faire de PSA, serait parfait.
a écrit le 18/09/2013 à 9:50 :
Dongfeng !!! ils tentent ( difficilement ! mais ) de vendre des tracteurs ( technologie d'antan certes ) en France . le personnel de psa n'a pas la culture " de label ouvrage " mais plus le gabarit de midi tatoué sur la main . alors que va t-il en sortir ?
a écrit le 18/09/2013 à 9:12 :
L'état a tué psa et Renault avec ses règles débiles : fermeture des villes, politique du racket et de la terreur par la bleusaille, et bien sur la taxe carbone dont tout le monde se demande actuellement quelle est la justification. Magnifique ce pays... Il faudrait faire le listing de toutes "les libertés" perdues depuis 15 ans... C'est ahurissant. Et il n'existe aucune alternative politique... C'est le plus flippant. Dictature?
Réponse de le 18/09/2013 à 13:02 :
Et les ventes qui s'ecroulent en Europe, c'est aussi la faute de l'Etat?
Réponse de le 18/09/2013 à 13:33 :
Alors pourquoi VAG vend tjr bien en France?
Réponse de le 18/09/2013 à 14:45 :
... parce que VAG a une base arrière formidable en Allemagne !
a écrit le 18/09/2013 à 8:41 :
Et une de plus on ne sait rien mais on dit tout mais bon l'heure n'est plus à la réflexion il faut être le 1er à pondre un scoop pour faire le buzz
Réponse de le 18/09/2013 à 9:25 :
Oui, mais là elle est crédible.
Réponse de le 18/09/2013 à 9:52 :
Il est tout à fait possible que ces rumeurs sont lancés par PSA pour provoquer une prise de participation par l'Etat. De toute façon les différents projets de rapprochement (Mitsubishi-BMW-GM/Opel-Dongfeng) donnent l'impression d'une stratégie de poule sans tête.
Réponse de le 18/09/2013 à 10:18 :
@ crédible? C'est vrai, je n'y ai même pas pensé à cette éventuelle raison de ces nouvelles (il est vrai "chinois" fait peur), les projets de rapprochement sont tous plombés de forts conflits d'intérêts croisés, donc l'option participation de l'état semble devenir de plus en plus crédible! Que ce poulaillier automobile fusionne avec l'autre de l'état me fait très peur.
a écrit le 18/09/2013 à 8:01 :
Le paradoxe PSA, dans les années 90 c'était un cas marketing de success story et depuis les années 2000 c'est un cas marketing d'échec stratégique total. C'est les étudiants d'école de commerce qui vont se faire plaisir.
a écrit le 17/09/2013 à 23:12 :
Quand on n'a pas les moyens... faut au moins être belle! Si ce n'est pas le cas, faut pas se plaindre que le,prétendant soit pas au goût de la future...
a écrit le 17/09/2013 à 21:57 :
bref, les actionnaires sont dans la mouise ! Et pendant que Picart fanfaronne, Varin négocie la vente des meubles !
a écrit le 17/09/2013 à 21:18 :
resume, quand psa sera a genou, ils seront rachete pour une bouchee de pain par les freres spirituels de gauche des francais ' dans la justice sociale et solidaire pour tous', qui recuperera les brevets, et plantera les usines a ' freres sociaux' syndicaliste dans la justice, qui n'auront qu' a aller chez paul ( emploi) , et pour les delegues, se trouver une planque bien payee ailleurs, ce qui est juste, quand on coule une entreprise
Réponse de le 18/09/2013 à 9:32 :
Cher Winston, l'histoire de PSA est effectivement un bien triste chapitre de l'industrie automobile française, mais il y a une fin à tous. Cependant, et vous n'en parlez pas, je ne souhaiterais pas participer à la socialisation éventuelle de cette entreprise (le terme "nationalisation est même proscrit parmi la majorité de nos frères sociaux) et être mis à contribution fraternellement et éternellement. Je pense que vous partagez mon avis?
a écrit le 17/09/2013 à 21:15 :
PSA devrait se reconvertir dans la banque et stopper les voitures c'est plus rentable
Réponse de le 17/09/2013 à 21:59 :
Oui, ou bien Fusionner Peugeot-Citroën (bien trop petit, pour survivre dans l'automobile) avec Renault-Nissan, lequel groupe internationalisé, est de surcroit à présent allié à Mercedes pour des moteurs, pièces, et plate-forme communes.
Réponse de le 17/09/2013 à 23:04 :
C'est la seule solution Pérenne et solide : tout est trop tard, et déjà fait et scellé par ailleurs chez la concurrence. En voulant demeurer 100% indépendant, PSA a laissé Vraiment filé Toutes ses opportunités pour un avenir automobile, que tous prévoyaient, il y a déjà 25ans, concentré sur 5 groupes mondiaux. Dilués dans une Alliance Renault-Nissan-Mercedes-Peugeot-Citroen : les actionnaires de Peugeot-Citroen, s'en sortiront mieux financièrement, avec de la profitabilité, leur industrie-recherche renforcée et tirée d'affaire, et sauvée. SINON C'EST LA MORT LENTE ASSUREE DE PEUGEOT-CITROEN, ET BIEN EVIDEMMENT SON BRADAGE. Il n'est pas trop tard pou éviter cette triste fin, mais il est devenu PLUS que TRES Urgent. Et ainsi l'industrie et l'actionnariat de Peugeot-Citroën, s'en tirera DEFINTIVEMENT pour de bon et très bien, et dans des conditions plus que Très Honorables.
Réponse de le 18/09/2013 à 4:12 :
Une Alliance ou Mariage avec un Chinois : c'est "du faute de mieux". Les meilleurs sont tous en pole position. Tout... Trop tard.... Et pourtant je roule Peugeot, et en suis satisfait, sauf qualité des matériaux intérieurs en qualité, dorénavant, low-cost : se dégradant très prématurément.
Réponse de le 18/09/2013 à 8:01 :
si dongfeng joue carte sur table et ne bouffe pas le lion, c'est jouable- pour son implantation en inde et son expansion en asie cela peut etre plusvalorisant qu'avec un constructeur europeen- car l'asie serait 75 pour cents du marché auto mondiale-
Réponse de le 18/09/2013 à 10:55 :
mais je vois que l'on a faire a des pros de l'automobile .......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :