C'est reparti : haro sur le diesel, spécialité de Renault et PSA

 |   |  875  mots
La Peugeot 508 reçoit des tout nouveaux diesels aux futures normes Euro 6
La Peugeot 508 reçoit des tout nouveaux diesels aux futures normes Euro 6 (Crédits : DR)
A nouveau des voix s'élèvent pour taxer et éradiquer les véhicules diesel. Problème: ce sont les vieux véhicules à gazole qui polluent, pas les nouveaux. Et le diesel conserve un net avantage pour... réduire le CO2.

Haro sur le diesel. C'est reparti! Le nouveau ministre de l'Ecologie, l'ex-compagne du Chef de l'Etat Ségolène Royal, a déclaré ce vendredi que les grandes villes devaient "donner l'exemple" pour accélérer la "révolution de la voiture électrique" qui, selon elle, constitue la vraie réponse au problème du... diesel. Mardi dernier, c'était le groupe écologiste au Sénat qui déposait une proposition de loi pour sortir du diesel, prévoyant une super-taxe de 500 euros, réévaluée chaque année, sur les certificats d'immatriculation des véhicules neufs fonctionnant au gazole. Selon les Verts, les ventes de diesels seraient ainsi quasiment réduites à néant au bout de dix ans...

Christophe Najdovski, tête de liste écologiste lors des municipales et désormais adjoint chargé des transports d'Anne Hidalgo, le maire socialiste de la capitale, défendra la semaine prochaine un plan antipollution devant le Conseil de  Paris, qui comprend cinq grands points, avec notamment, selon le Parisien, un plan de sortie du diesel...

La part du diesel reste élevée

Bref, le diesel, spécialité de Renault et PSA, est à nouveau accusé de tous les maux. Au premier trimestre, 65% des voitures neuves carburaient au gazole dans l'Hexagone. Un pourcentage élevé certes, mais en baisse. La part s'élevait en effet à 69,3% sur les trois premiers mois de  2013, 73% en 2012... et 77% en 2008. La part croissante des mini-voitures sur le marché français fait chuter la proportion des véhicules à gazole. Car les modèles diesel étant plus onéreux à l'achat, la plupart des "petites" ne sont plus proposées aujourd'hui qu'avec une motorisation à essence. L'an passé, la France était toutefois encore championne du diesel en Europe, derrière le Luxembourg, l'Irlande et le Portugal. La France reste au-dessus de la moyenne ouest-européenne (53,3% en 2013).

Ceci dit, la part des  voitures à gazole va continuer à diminuer. En effet, la prochaine norme "Euro 6", à la rentrée, va fortement renchérir les moteurs à gazole, de plusieurs centaines d'euros en prix de revient selon les experts. Soit un surcoût pour le client de 600 à 1.000 euros en moyenne. En outre, le coût de maintenance sera encore une fois alourdi. "Euro 6" obligera en effet  les motoristes à traiter définitivement le problème des rejets de NOx (oxydes d'azote). La part du diesel devrait du coup être ramenée à 50% en 2020, selon le CCFA (Comité des constructeurs français).

Les diesels anciens polluent

Régulièrement vilipendé, le diesel pollue certes intrinsèquement davantage qu'un moteur à essence. Sur les véhicules diesel,  les rejets d'oxydes d'azote, particulièrement nocifs et réglementés depuis 2000, sont toutefois passés de 500 à 180 milligrammes au kilomètre ("Euro 5") et descendront à 80 ("Euro 6")! Les monoxydes de carbone, eux, sont passés de 2.720 milligrammes autorisés ("Euro1") à 500 ("Euro 5" et "Euro 6". Les émissions de particules, très dangereuses pour la santé, se sont contractées de 140 à 5 ("Euro 5") et bientôt 4,5 ("Euro 6"). Notons que PSA a pris les devants et vend d'ores et déjà des modèles équipés de moteurs "Blue HDi" adaptés aux futures normes (308, 508, DS5).

La norme "Euro 5" a d'ailleurs introduit une limitation de nombre de particules émises, en plus de la limite de masse. Par  ailleurs, la France a rendu obligatoire le filtre à particules depuis le 1er janvier 2011 sur les véhicules neufs. 99% des particules sont ainsi stoppées... à condition que le filtre ne soit pas démonté, qu'il soit entretenu et en bon état. N'oublions pas également, a contrario, que les nouveaux moteurs à essence à injection directe, plus sobres, émettent aussi des particules! Le problème des diesels, aujourd'hui, ne provient pas en fait... des nouveaux véhicules, mais des vieux, voitures particulières, utilitaires légers, bus et camions, qui, eux, sont très polluants!

Le diesel, champion de la lutte anti-CO2

Le diesel est paradoxal. On veut le taxer au nom de l'écologie...  Mais la fiscalité du bonus-malus, prétendument verte, le favorise, pour les mêmes raisons écologiques! Complexe? Le diesel  conserve en effet un avantage clé: ses consommations demeurent  inférieures à celles des voitures à essence. Un diesel émet donc en moyenne 15% de moins de CO2 qu'une voiture à essence, consommations et rejets de CO2 étant corrélés. C'est en partie pour cela que la France est si bien placée dans les rejets de CO2 des véhicules par rapport aux autres pays européens et que l'Europe en général fait mieux que les autres continents!  Les constructeurs automobiles ont d'ailleurs atteint dès 2013 l'objectif européen de réduction des émissions moyennes de CO2 des véhicules neufs pour 2015, selon un bilan officiel. Et ce, grâce plus particulièrement au diesel.

Les problèmes ne sont pas simples. Il y a en fait deux questions distinctes, que l'on mélange souvent. La réduction du CO2, objectif majeur de la Commission européenne, n'a rien à voir avec... la pollution. Car le CO2 n'est pas un polluant... mais un gaz à effet de serre qui participe au réchauffement. Il n'est donc pas nocif à respirer ! Par ailleurs, il y a les polluants stricto sensu, dangereux pour la santé, pour lesquels il existe les normes spécifiques "Euro". Mais il est très difficile d'être bon sur les deux tableaux à la fois...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2014 à 22:18 :
Il me semblait avoir lu sur LaTribune que BMW était un spécialiste du diésel aussi, comme Volkswagen et Mercedes. A chaque fois la menace se porte sur les constructeurs français, mais que serait Volkswagen Audi Seat Skoda sans les TDi? BMW et Mercedes sans leurs routières diésel?
a écrit le 12/05/2014 à 15:38 :
Je me disais en lisant un certain nombre de commentaires, ecolos-bobos surtout, que celui qui trouvera le moyen de transformer la connerie en energie aura tout gagne. Parcequ'alors la, il n'y aura ni penurie ni chomage et notre balance commerciale pourrait tres vite devenir excedentaire !!!
Réponse de le 12/05/2014 à 22:37 :
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." E.A. Sports, It's In The Game
Euh pardon, Einstein Albert
a écrit le 12/05/2014 à 14:52 :
je me rappelle avoir vu circuler sur des images d'archives de la 2nde guerre mondiale, des véhicules avec du gaz, dont les énormes réservoirs se situaient sur le toit du véhicule. Cette technologie, utilisée en France d'ailleurs (utile au moment où on se demande comment faire redémarrer l’industrie dans notre pays) et qui date de 70ans bientôt, elle est où ?... Mesdames et Messieurs les journalistes, vous pourriez nous dire ?
a écrit le 12/05/2014 à 0:10 :
Les ecolos français, ils me rappelent les allemands qui ont troqué le nucléaire contre les centrales a charbon. En eliminant le diesel, on aura a la fois plus de particules fines - nouveaux moteurs essnce - et plus de co2 ! Merci les écolos !!
a écrit le 11/05/2014 à 12:09 :
Acheter une usine a gaz ambulant pour moins polluer c est le masochisme typiquement francais !Tous ça pour economiser quelques euros a la pompe et encrasser les poumons de leurs progenitures !
a écrit le 11/05/2014 à 11:03 :
Le problème n'est pas seulement le carburant (de toute façons, dans quelques dizaines d'années il n'y aura plus de pétrole), le problème ce sont les transports . Notre économie est basée sur les transports de marchandises et le déplacement des personnes et de mon point de vue, il est impossible que ça perdure. En ce qui concerne la voiture, si elle représente un marché avec des milliers d'emplois, il faut toutefois considérer que la façon dont elle est utilisée est une gabegie monumentale. Un engin sur 4 roues propulsé par un antique système à combustion interne dont le rendement ne dépasse pas 40% dans le meilleur des cas, sensé faire avancer 1 tonne de ferraille avec à son bord généralement un seul quidam de 70 Kg...Et quand je dis avancer, la plupart du temps, en ville, c'est à la vitesse phénoménale de 20/30 Km/Heure...Diesel ou pas, on voit bien que le problème est ailleurs...Faut seulement aller voir...ailleurs...et tout près.
Réponse de le 11/05/2014 à 23:10 :
Ton raisonnement est valable pour les technologie actuelle, mais on sait déjà faire du carburant synthétique avec des catalyseurs et de l'énergie solaire. Le rendement des moteurs va aussi s'améliorer grâce à la pile à combustible. Les batteries n'ont pas d'avenir dans les véhicules à cause de leur poids.
Réponse de le 12/05/2014 à 8:51 :
Tu as raison JB38 en affirmant que la voiture est en elle même un immense gaspillage d'énergie. Brûler de l'énergie fossile que la nature a mis des millions d'années à faire, et ce avec des rendements tout à fait minables (ton rendement de 40 % est vraiment optimiste! Sur les roues, il n'atteint en fait que 25 % environ), c'est de la gabegie.
Par contre je ne suis pas d'accord avec toi pour dire que les transports sont le problème. La mobilité de l'homme et des marchandises n'a fait qu'augmenter depuis des siècles, et je ne la vois pas reculer, du moins dans l'avenir proche. Mais des moyens plus efficaces pour transporter les hommes et marchandises verront le jour. Je crois en particulier très fortement à la pile à combustible dans les 10 à 20 ans qui viennent, l'hydrogène étant généré par du solaire ou l'éolien... On sait faire (comme d'ailleurs les combustibles bio), mais il faudra arriver à rendre cette technologie accessible financièrement à la plupart des gens.
a écrit le 10/05/2014 à 23:08 :
Bon... alors on ouvre combien de centrales nucléaires pour fournir l'énergie de tous ces véhicules électriques ?? (parce que la roue de mon hamster n'est pas encore branchée sur le réseau EDF !)
a écrit le 10/05/2014 à 20:17 :
Euuuh il faut du courant pour recharger?
Donc plus de centrale nucléaire? Non?
Mdr
a écrit le 10/05/2014 à 18:33 :
Malheureusement les filtres à particules ne bloquent pas les particules PM 2,5; or ce sont elles qui s'infiltrent dans les fines bronches de nos enfants.
Réponse de le 10/05/2014 à 20:56 :
Vous êtes vraiment de ce que vous dites? Car vous contredisez toutes les mesures actuelles..
Réponse de le 11/05/2014 à 11:50 :
"Part",allez voir le site de l'OMS et vous comprendrez...peut-être !
a écrit le 10/05/2014 à 17:37 :
Après avoir forcé les constructeurs français vers le diesel pour limiter la note pétrolière les socialistes reviennent sur leur position en accusant les marques de polluer! Un comble car en même temps on cède aux allemands qui peuvent ainsi continuer de commercialiser d'énormes voitures dites de luxe. Le programme électrique a lui aussi été abandonné ou laissé sans suite lorsque l'on s'est aperçu que la production de tels véhicules réclamait 3 fois moins de main d'oeuvre qu'un moteur atmosphérique et que les régions (encore socialistes) devaient investir pour faire côtoyer un temps les 2 systèmes tandis que les recettes pétrolières s'écrouleraient. Ces préparations diverses font que notre pays produit moins d'unités alors qu'il dispose de 2 constructeurs.... ce qui est encore reproché à ces derniers. Le gouvernement n'admettra jamais que la pollution vient en réalité d'une trop forte concentration urbaine inutile qui dépasse désormais les 80%. En augmentant le prix de l'immobilier on augmente les recettes de l'état puisqu'une vente ou revente voit pratiquement une part de la plus value de 25% réservée au Trésor Public. pour augmenter les prix il faut augmenter la concentration et augmenter aussi la pollution. Bien triste.
Réponse de le 12/05/2014 à 22:29 :
Corso, vos explications sont à chaque fois d'une précision et analyse très abouties. C'est un réel plaisir de vous lire.
a écrit le 10/05/2014 à 15:35 :
Aux sceptiques ,je vous engage à aller voir du côté du Japon où le diesel est interdit dans les grandes villes avec des taux de qualité d'air incomparables.Cette situation est comparable à l'usage de la moto.Le Japon est l'un des premiers fabricants au monde de motos mais ces dernières ne se vendent quasiment pas là bas car considérées ... DANGEREUSES ! Moto ,diesel ... même combat !!! On économisera des vies et de l'argent pour la Sécurité Sociale donc pour nous tous !
Réponse de le 10/05/2014 à 16:02 :
deja le diesel n'est pas et n'a jamais été interdit au Japon ensuite ce dernier progresse la bas comme aux US.
Réponse de le 11/05/2014 à 11:54 :
"sauf que c'est faux", la ville de Tokyo a banni les véhicules diesel depuis quelques longues années et la qualité de l'air y est meilleure que chez nous !!! (article "LA TRIBUNE") il y a quelques mois !France : pays des lobby du nucléaire,du diesel,de l'agriculture intensive,...On voit les résultats ,que vous soyez d'accord ou pas sur la qualité de l'eau, de l'air et de nos finances !!!
Réponse de le 12/05/2014 à 8:00 :
@BIotruc, Allez vivre au Japon...
Réponse de le 12/05/2014 à 22:34 :
"Au Japon [...] la qualité de l'air y est meilleure que chez nous " dit BIOMAN... en effet, depuis Fukushima et l'explosion d'un réacteur nucléaire, la qualité de l'air est d'une pureté tellement recherchée quelle s'exporte...
a écrit le 10/05/2014 à 14:57 :
Le CO2 on s'en fiche. Une seule chose compte : l'émission ou pas de particules cancérigènes. Si le diesel en produit plus que l'essence, alors il faut progressivement supprimer le diesel. Que pèse le CO2 face au cancer ?! Arrêtez de nous parler du CO2 et parlez nous des vraies pollutions !
Réponse de le 10/05/2014 à 15:05 :
Bravo !
Réponse de le 11/05/2014 à 10:22 :
Pas la peine de s'énerver il faut juste sortir de France et aller voir ce qu'il se passe en Allemagne ou Italie par exemple ou l'on communique sur les normes Euro xx qui traitent bien uniquement la question des emmission polluantes. Quand a supprimer le diesel c'est un peu stupide non ? si on peut me rendre propre autant le faire pour profiter de ses avantages du point de vue CO2 et c'est ce que l'on a réussi à faire car les diesels ne polluent pas plus que les essences, si ce n'est l'inverse sur les dernières générations ...
Réponse de le 11/05/2014 à 11:59 :
"@ Jean",on ne pourra JAMAIS obtenir une combustion "propre" avec un déchet de raffinage ! Les carburants qui obtiennent les meilleurs bilans environnementaux sont les carburants gazeux et pas uniquement en CO2 .Car dans la vie ,il n'y a pas que le CO2 mais aussi et surtout les vrais polluants pour nos bronches (dioxyde d'azote,formaldéhyde,COV,etc)
a écrit le 10/05/2014 à 14:31 :
Bonjour,
Tous ces pamphlets en faveur du Diesel sont charmants et bien construits mais il n'en demeure pas moins que même les Diesels modernes sont responsables de l'augmentation démentielle des particules fines cancérogène dans l'air de nos villes et de nos campagnes. L'OMS a tiré la sonnette d'alarme sur le sujet, la Chine qui n'est pas connu pour ses penchants écologiques à limité le diesel uniquement au professionnel et sous réserve de justification et bon nombre d'étude récentes prouvent que le Diesel produit des particules nocives pour le corps humain contre lesquelles le corps et les défenses immunitaires ne peuvent pas lutter. Certes Renault et Peugeot sont spécialisés dans le Diesel mais leur moteurs essence sont très bons aussi. De plus l'avenir n'est pas au pétrole tout le monde le sait et la non-taxation du Diesel constitue une distorsion concurrentielle.
Enfin la raison pour laquelle nous n'avons pas réussi à vendre nos raffineries au Diesel même à la Libye qui était un peu intéressée, c'est parce-que le marché mondial devient inexistant pour ce carburant. Nos constructeurs nationaux devraient poursuivre dans l'innovation plutôt que de pleurer après de vieilles casseroles technologique, obsolètes et dangereuses pour la santé humaine.
Réponse de le 10/05/2014 à 21:31 :
C'est un peu n'importe quoi!
Je ne vais pas tout reprendre car cela prendrait trop de temps. Juste deux points:
1) l'étude OMS a été faite sur des mineurs qui travaillaient dans un environnement de machines diesel, bien sûr non équipées de filtres à particules. Rien aà voir avec ce qui font les motoristes diesel européens de nos jours sur les diesel.
2) regardez un peu les diverses études faites par l'ADEME ou autres organismes nord européens: un moteur à essence moderne à injection directe émet plus de particles fines qu'un moteur diesel équipé d'un FAP.
J'arrête là car il y a trop de choses à corriger dans ce que vous dites et cela prendrait trop de temps.
Réponse de le 11/05/2014 à 12:14 :
@jlb +1
Réponse de le 11/05/2014 à 13:40 :
Vous êtes un parfait stoïcien avec une rhétorique efficace :
1 - Avec des FAP sur chaque motorisation, l’essence reste moins polluante.
2 - La Crise appelée des subprimes était une crise du pétrole avant tout avec un bail à 10$ c'est la raison pour laquelle la croissance ne peut pas repartir mondialement sinon le baril flambe.
3 - Le monde entier a conscience que nous vivons la fin de l'ère du pétrole mais les médias français se bornent à occulter cela car cela gène beaucoup d'interet privés en France.
4 - Le monde entier abandonne le diesel pour les parc de particulier et c'est un fait d’où la faillite de nos raffineries Diesel qui n'ont plus de débouchés.
Un peu de réalisme et surtout renseignez vous au lieu d'être péremptoire, à tort ... .
Réponse de le 12/05/2014 à 9:25 :
M. Marousan, vous dites des choses complètement fausses! Reprenons point par point:
1) votre premier point est à peu-près exact. Un essence équipé de FAP sera peut-être équivalent à un diesel équipé aussi de FAP. Je dis bien "peut-être" car des articles affirment (sans évidences scientifiques certes) que les particules émises par un essence sont plus fines, et donc plus difficilement filtrables, que celles d'un moteur diesel. Nous verrons bien ce qu'il en est à l'avenir.
2) le prix du pétrole n'a rien à voir avec la crise. D'ailleurs certains pays s'en sortent très bien, même avec un pétrole cher. Notre croissance est molle et le restera tant que nous n'aurons pas fait les réformes de structures que les autres ont faites.
3) Tous les pays savent que l'ère du pétrole que l'on extrait de la nature n'est pas illimitée. Mais il y en a encore pour quelques décennies, et l'on sait de toute façon faire des produits pétroliers synthétiques. Ce n'est que lorsque le prix du brut montera encore, ce qui se produira de toutes façons, que ces procédés commenceront à devenir rentables. Actuellement ce n'est pas le cas.
4) C'est sur ce point que vous êtes complètement à côté de la plaque! La diésélisation du parc automobile est montée dans tous les pays européens. Elle atteint 50 % en Allemagne, un peu plus en Angleterre, et la France n'est d'ailleurs pas le pays européen où la diésélisation du parc auto est la plus importante. La Belgique et l'Autriche nous battent.
Et nos vieilles raffineries en France, construite il y a 50 à 60 ans, ont été conçues pour faire de l'essence, non du gasoil. D'où le fait que nous importons du gasoil (ex Russie par ex.) et que nous exportons (de moins en moins d'ailleurs) de l'essence aux USA. C'est un sujet dont je pourrais vous parler des heures car j'ai travaillé dans le pétrole toute ma carrière, en France et sur trois continents. De toutes façons, nos raffineries européennes sont condamnées, non pas tellement à cause de la diésélisation du parc, mais parce que ce sont de vieux outils non compétitifs. Mais cela serait trop long à expliquer ici.
a écrit le 10/05/2014 à 12:50 :
Ces campagnes anti-diesel ne sont pas innocentes. Il y a d'énormes avantages pour les concurrents de nos constructeurs nationaux à les décrédibiliser en mettant à mal leur avance technologique dans ce domaine. Comme quoi les ONG et autres propagandistes peuvent servir à bien d'autres choses qu'à déstabiliser des gouvernements démocratiquement élus.
a écrit le 10/05/2014 à 12:38 :
Je trouve l'article pas mal fait en général.
Un commentaire tout de même: dire que la France a de bonnes émissions de CO2 par rapport à ses voisins grace en partie à sa flotte de voitures diesel est tout de même un peu poussé, même si on peut toujours discuter sur ce que veut dire "en partie".
Les transports ne représentent que 14 % environ des émissions de CO2, et dans le transport une partie non négligeable est constituée par les camions et autres gros engins que tous les pays utilisent en diesel. Par ailleurs les autres pays européens ont aussi des flottes diesel non négligeables (entre 40 et 60 % de la flotte). Faite le calcul avec tous ces éléments mis bout à bout et vous verrez que le fait que la France soit beaucoup sur diesel ne représente que des fifrelins. La raison la plus important de notre bonne performance CO2 par rapport à beaucoup d'autres pays tient au nucléaire.
a écrit le 10/05/2014 à 12:37 :
"Le diesel est paradoxal. On veut le taxer au nom de l'écologie... Mais la fiscalité du bonus-malus, prétendument verte, le favorise, pour les mêmes raisons écologiques!"
Il n'y a rien de paradoxal, l'état joue gagnant sur tous les tableaux, que l'on achète un diesel qui rejette moins de CO2, on a un "PETIT" bonus écolo, et on paie le surcout de l'euro 6 (avec la TVA qui va bien) mais si on achète une essence, on ne rejette plus de particules, mais on a un gros malus écolo du au CO2, on paie l'essence plus chère (donc + de taxes). Pile je perds, face tu gagnes, vous avez dit pigeon?
a écrit le 10/05/2014 à 11:31 :
Je ne sais pas ce que veulent les gouvernements européens; ils incitent à supprimer les emplois avec leur réforme; réduisent le pouvoir d'achat des travailleurs pour augmenter les plus riches; supprime nos avantage sociaux pour toujours augmenter les plus riches; et maintenant ils s'attaquent aux voitures... Le loyer chère des villes ont incité beaucoup de citoyen a acheter et ce en zone rural, si ces citoyens ne peuvent plus venir en ville avec leur voiture comment vont ils faire pour venir travailler? Le gouvernement européen et français veux encore plus de chômeur?
Réponse de le 10/05/2014 à 12:22 :
tout est dit.
a écrit le 10/05/2014 à 11:26 :
Il faut combien de vieilles voitures polluantes pour polluer autant que les nouvelles centrales électriques allemandes soit disant écologiques?
Réponse de le 10/05/2014 à 14:35 :
Démagogie, les nouvelles centrales à charbon ne rejettent que de la vapeur d'eau mais l'électricité produite est plus cher car la filtration des tuyère contre les particules coute bien plus cher que les centrales à charbon des année 80.
Ces centrales ne polluent plus mais cela cote plus cher à la production et donc pour le consommateur. C'est un choix qui est assumé en Allemagne ... .
Réponse de le 11/05/2014 à 22:44 :
Un allemand rejette plus de deux fois plus de CO2 qu'un français.
Réponse de le 12/05/2014 à 0:49 :
Il est fort possible que le CO2 soit retenu mais il faudra bien le stocker quelque part. Un peu de chimie élémentaire permet de se convaincre que faire bruler du charbon donc du carbone avec de l'air produit inévitablement du CO2. Si vous arrivez à ne produire que de la vapeur d'eau qui ne contient pas de carbone c'est une fantastique avancée, mais c'est de la chimie nucléaire.....Ne pas confondre non plus particules et CO2.....
a écrit le 10/05/2014 à 10:58 :
Vous auriez pu préciser que les nouvelles voitures essences à injection directe génèrent plus de particules que les véhicules diesels qui disposent de filtres à particules (lire en particulier une étude nordique sur le sujet). Donc, aujourd'hui, les véhicules les plus polluants sont plutôt les essences que les diesels qui ont réduits tous les polluants mis en avant (CO2, NOx,particules) avec la norme Euro6.
a écrit le 10/05/2014 à 10:30 :
revoila les vers reparti a detruire l'industrie francaise
au lieu de condamner la vision energtique allemande
c'est un parti parasite pour l'economie francaise
se partie deja complice de la destruction de l'industrie papetiere
a trouver une nouvelle victime le contribuable
a écrit le 10/05/2014 à 10:01 :
"HARO" sur les pics de pollution d'abord et non sur ce déchet de raffinage qu'est le gasoil !D'années en années ,les pics augmentent au pays du nucléaire et de la désindustrialisation : la France .Alors posez vous la question pourquoi ? Faudrait peut-être d'abord savoir l'intérêt économique du diesel .Selon les associations de consommateurs (UFC ,...) le diesel n'est intéressant qu'à partir de 20 000Km/jour alors ...
Réponse de le 10/05/2014 à 11:11 :
WAOUH !!!!!!!!!!!!!!!!!! 20.000 km / JOUR !! faut rouler sans arrêt
Réponse de le 10/05/2014 à 13:48 :
Vous etes un excellent public pour nos politiciens mon cher. La qualité de l'air n'a jamais été aussi bonne en France pour augmenter les "pics" on baisse les seuils, vous pouvez faire l'analogie avec les limitations de vitesse / flash des radars.
Réponse de le 10/05/2014 à 15:31 :
"Bon public",je vous engage à aller voir les médecins ORL voire les urgences ! Quant à l'intérêt économique il fallait lire évidemment 20 000 Km par an comme l'a dernièrement écrit le magazine QUE CHOISIR.Si vous êtes sceptique ,allez voir un comparateur automobiles spécial assurances et vous comprendrez pourquoi ...
Réponse de le 11/05/2014 à 10:16 :
Qu'est ce qui vous permet de tirer un lien entre les particules diesel et les problèmes respiratoires ? Et les particules des pneus, des freins, de l'agriculture, de l'Allemagne avec des centrales à charbon, des moteurs essence, et du metro parisien (qui explose tous les records) vous les avez oubliées ? Vous pensez peut être que la qualité de l'air est moins bonne qu'a l'Epoque ou les gens se chauffaient au charbon et les façades des immeubles de Paris étaient noires de suie ? Si oui vous être le genre de citoyen dont rêvent nos politiciens.
Réponse de le 11/05/2014 à 12:04 :
"ORL",allez parler avec celles et ceux qui habitent le long des axes routiers ! Sinon ,allez consulter des sites comme l'association "airparif" ! Quant aux politiciens ,il ne sont que notre reflet c'est à dire inconstants !
Réponse de le 11/05/2014 à 14:06 :
il n'y a que des diesels sans pneus ni freins sur les axes routiers ? J'avoue ne pas comprendre cet acharnement sur le diesel, ca ne vous émeut pas que des gens passent des heures chaque jour dans le metro bourré de particules ? pourquoi attaquer le diesel devenu une des alternatives les plus propres ?
a écrit le 10/05/2014 à 9:42 :
Il faudrait quand même que l'on explique aux écolos ( est-ce possible de leur expliquer quelque chose ?) et aux français qu'un diesel moderne et en bon état rejette moins de particules fines qu'un essence même récent! Il faut en finir avec les idées reçues! Par contre, les diesels d'avant 2011 polluent, et surtout les bus (RATP par exemple) et les camions.
Alors il faudrait plutôt inciter les propriétaires de voitures anciennes à changer !
Je rappelle que le filtre à particules n'est obligatoire en France que depuis 2011!( Le dernier pays d'Europe). Et le parc moyen à 7 ou 8 ans!
Réponse de le 10/05/2014 à 10:37 :
Rouet, arrêtez de distiller cette fausse info d'obligation du FAP en France, les réglementations sont européennes.
Réponse de le 10/05/2014 à 11:38 :
Relisez donc l'article:cela y est inscrit en toutes lettes!
Réponse de le 10/05/2014 à 12:29 :
Rouet a parfaitement raison. Le filtre à particules sur les voitures diesel est obligatoire en France depuis 2011. Ce que dit aussi l'article.
Et il a aussi raison quand il dit que les nouveaux moteurs diesel (depuis 2011) emettent moins de particules fines que les nouveaux moteurs essence à injection directe.
Mais l'écologie en France n'est pas rationnelle et scientifique... C'est une religion pleine de dogmes, ce qui la décridibilise. Et c'est bien dommage à mon avis.
Réponse de le 10/05/2014 à 14:05 :
peu importe ce que disent Rouet ou l'article, les réglementations Euro xx sont .... européennes, et ce sont elles qui imposent cela.
Réponse de le 10/05/2014 à 14:42 :
Bonjour,
Tout cela est de la démagogie, les filtres à particule ne sont pas obligatoires sur les modèles essence de ce fait il rejettent plus de particules fines, à filtrage équivalent, l'avantage reste à l'essence. De toutes les manières l'avenir n'est plus au pétrole donc c'est un faux débat, nous savons tous que soit l'avenir sera hydrogène/électrique soit ce sera la fin de l’automobile individuelle. Ayez du flair : Pour quelle raison nos raffineries diesel ne trouvent pas de repreneur ? LA filière n'a plus d'avenir et tout les décideurs le savent ... . Donc cessez de vous lamenter sur des pis à lait ... .
Réponse de le 11/05/2014 à 11:20 :
a rouet , c'est sympa de dire aux gens qui ont de vieux véhicules a changer et si ils n'ont pas d'autres moyens que de faire avec ? , vous leur donner une alloc ? ou une subvention pour payer a 100% leur véhicule ? , aussi si le parc est si vieillissant c'est que les gens les moins aisés ne peuvent renouveler leur véhicule , pis encore que les charges sur le logement ont beaucoup augmenté ces dix dernières années ..
Réponse de le 12/05/2014 à 2:02 :
Des raffineries diesel, vous avez inventez ca d'où ?? Une raffinerie, ca raffine du pétrole en craquant les molécules pour obtenir des gaz, essences, gazoil et autres goudrons ! AUCUNE raffinerie au monde ne fabrique QUE du diesel... ou ca voudrait dire qu'elle jette gaz et essence à la poubelle : peu crédible ! Signé: Un habitant de Feyzin qui connait un minimum le fonctionnement d'une raffinerie !
a écrit le 10/05/2014 à 9:16 :
Tant que les gouvernements n'auront pas une vision claire, et stable pour au moins 15 à 20 ans, de ce qu'ils veulent comme motorisations, je garde ma voiture essence de 15 ans. TANT PIS POUR LA CHUTE DES VENTES.
a écrit le 10/05/2014 à 9:05 :
L'avenir n'est ni le diesel qui représente peu dans les ventes à l’étranger et qui produit des particules fines, ni même l’électrique car il n'y a pas assez de terres rares pour fabriquer assez de batteries pour la seule Europe. L'avenir est le GNL que l'on trouve en plus grande quantité que le pétrole (GPL) et qui nécessite un raffinage moins onéreux. Que l’État favorise les véhicules utilisant le GNL, de quoi nous donner un peu d'avance par rapport à la concurrence et que l'on cesse de fantasmer sur l’électrique ou l'hybride qui ne cessera de se heurter aux mur des matières 1er et du traitement des déchets. Un moteur GNL 2 temps à injection, donc léger, peu cher à fabriquer et économique.
a écrit le 10/05/2014 à 7:55 :
Le problème n est pas le diesel le problème c est se partie prétendument vert qui avec moins de deux pou cent au Présidentielle fait la loi...
a écrit le 10/05/2014 à 7:06 :
Et les tracteurs de nos campagnes, ils sont électriques ?
a écrit le 10/05/2014 à 2:32 :
On ne peut pas tous se mettre à l'électrique vu qu'il n'y a pas assez de lithium sur terre pour faire des batteries.
Par contre on peut faire du bio gaz avec nos déchets organiques et les boues d'épuration.
On peut généraliser ensuite le transport au bio gaz sans passer par le gaz de schistes.
Réponse de le 10/05/2014 à 10:40 :
on peut même faire du pétrole à base d'algues qui ne demandent que CO2 et soleil, pourquoi n'en parle t'on jamais c'est une excellente solution durable !
a écrit le 09/05/2014 à 22:17 :
Mme royale roule en voiture electrique ,c'est vrai ,mais elle oublie de preciser que cela ne lui coute pas 1 euro car elle roule et achete ces voitures electrique sur le compte du contribuable ,alors comme vous donnez moi une voiture elect et je roule avec sans probleme!!!
Réponse de le 10/05/2014 à 0:18 :
Idem pour Jean-Vincent Placé qui ne paie pas ses amendes...
a écrit le 09/05/2014 à 21:01 :
Bon bin... il ne reste plus aux écolos qu'à militer pour l'ouverture de nouvelles centrales nucléaires afin de produire l'électricité nécessaire aux véhicules électriques qu'ils appellent de leurs vœux !!! Parce qu'un jour, il va bien falloir qu'ils finissent par être logiques avec eux-mêmes !!!
a écrit le 09/05/2014 à 20:56 :
Non, il n'y a pas de paradoxe ! Le problème du Diesel n'est pas la pollution, mais la TOXICITÉ ! La santé et l'écologie ne sont pas la même chose...
Réponse de le 10/05/2014 à 0:33 :
L'automobile au Diesel n'a rien à envier aux métros urbains électriques sources de particules fines ultra concentrées liées à l'usure du rail sans négliger l'origine nucléaire de l'énergie électrique consommée produisant des déchets ultimes pour plus de 4 milliards d'années (uranium 238).
a écrit le 09/05/2014 à 19:55 :
Pas la peine de s'énerver

l'euro 7 aura la peau du Mazout tout au moins jusqu'au M1
Réponse de le 10/05/2014 à 14:08 :
Et on aura les premiers FAP essence et des moteurs autant voir plus compliqué que les diesels...
a écrit le 09/05/2014 à 19:54 :
ET LES AVIONS QU'ELLE UTILISE SONT A L'ELECTRIQUE ?
Réponse de le 09/05/2014 à 22:18 :
c'est du vrai cirque comme d'habitude!!!
a écrit le 09/05/2014 à 19:33 :
Ils font tout ce qu'ils peuvent pour détruire notre industrie auto, eux et les journalistes...
a écrit le 09/05/2014 à 18:58 :
vaste sujet, il faut cependant vous rappelez qu'une étude a bien indiqué que les nouveaux moteurs essence (petites cylindrées + turbo) émettent des particules encore plus fines et plus dangereuses. Dans une société où une tout est basé sur la mobilité j'avoue ne plus savoir quoi faire.
Merci d'essayer de nous éclairer correctement à ce sujet
a écrit le 09/05/2014 à 18:38 :
Tout le monde sait que le diesel pollue mais beaucoup font semblant de l'ignorer par intérêt et d'autres le nient. Quand à Mme Royal elle me fait bien rire en parlant du diesel. Sa région, dont elle est la présidente, n'applique pas la majoration de taxe sur la TICPE et c’est la région où le gazole (et essence) est le moins cher de France avec la Corse.
Ce fait est bien connu dans les départements limitrophes par les conducteurs qui s’arrangent pour faire le plein dans cette région.
Si l’on attend les véhicules électriques pour remplacer le diesel on pourra attendre encore longtemps. En attendant il y a la solution alternative de l’hybride.
Réponse de le 09/05/2014 à 20:04 :
un jour vous redescendrez de votre nuage avec vos hybrides. Entre les batteries qui polluent à la fabrication et au recyclage ... quand on sait qu'un moteur thermique sur un hybride est "détaré" niveau pollu pour gagner quelques grammes de Co2 .. Aussi que faites vous des poids lourds, de l'agriculture, ou tout simplement des gens qui n'habitent pas en ville et font de la nationnale ? il achetent un hybride aussi eux c'est ca ? Le diesel est enfin très bon, meilleur que l'essence, et niveau Co2 l'essence aura toujours un malus, toujours.
a écrit le 09/05/2014 à 18:36 :
Le bon diesel, c'est celui qui "crache" les particules les plus grosses, incapables de saturer les alvéoles pulmonaires.Il suffit d'expectorer pour les évacuer. Le danger ce sont les particules les plus fines, insidieuses, sournoises, celles qui donnent les plus beaux cancers.
a écrit le 09/05/2014 à 18:34 :
Encore des taxes, à croire que vous n'avez que ce mot à la bouche en France. L’électricité, qui va la fournir, comment la produire et comment la distribuer ? Avec du nucléaire, n'en déplaise aux écolos de tout poil parce que vos panneaux solaires, la nuit ça marche moins bien.... A saint Malo, on a une usine marée motrice, sauf qu'elle produit moins de 4% des besoins à couvrir, super rendement pour un investissement colossal. Alors la voiture électrique, oui, mais qui va payer la note pour les bobos parisiens ? les parisiens ? ils accepteront une augmentation de leurs impôts de 500% ? on va bien rire quand ils auront une révolution parce que les plus riches habiteront Paris et qu'ils peuvent rouler en 4x4, tandis que les autres se démèneront (comme maintenant) comme des malades sur les autoroutes. Quel manque de vision stratégique : on en parle quand des transports en commun gratuits 20h/24 dans les grandes villes et leurs banlieues ? plus besoin de voiture...
a écrit le 09/05/2014 à 17:49 :
ce serait pourtant si simple d'aligner l'essence sur le diesel.... et ça ne couterait pas grand chose vu qu'une fois au même niveau il suffira de remonter les 2.

Laissez les automobilistes choisir.

Par ailleurs dans un pays comme la France qui n'a pas de pétrole le carburant est bien trop bon marché et les véhicules insuffisamment taxés....
a écrit le 09/05/2014 à 17:46 :
Bonne chance pour promouvoir cette opinion à l’exportation ! Il ne faut pas se plaindre que le marché ne veut pas de nos voitures.
VW et BMW ont un franc succès ici aux USA mais avec des moteurs de 2,5l, 3l et 5l à essence, de la Passat au X5 en passant par la Serie 7.
Meme s'il est vrai que la densité de population entre les USA et l’Europe n’a rien de comparable, l'opinion publique est tres inerte.
a écrit le 09/05/2014 à 17:41 :
Et le filtre a particules? Un Diesel avec FAP n'est pas la bonne solution?
Réponse de le 10/05/2014 à 0:15 :
Les ayatollahs de l'écologie n'ont que faire des solutions techniques car leur but n'est que d'imposer leur dictature au nom de la mère nature...
a écrit le 09/05/2014 à 17:33 :
anticiper. Encore une preuve ! Que faire de ces incompétents qui font de grands discours et de grandes betises au lieu de s'occuper de l'économie française qu'il faut relancer au lieu de l'achever avec des impots
a écrit le 09/05/2014 à 16:47 :
Au moment où les diésels n'ont jamais été aussi propres avec la norme Euro6...
a écrit le 09/05/2014 à 16:39 :
Si le gas oïl était au même prix que l'essence, par miracle, le diesel ne serait plus polluant....
Réponse de le 09/05/2014 à 17:14 :
je dirais meme qu'une fois taxé il sera forcement bon pour la santé ...
Réponse de le 09/05/2014 à 22:24 :
tous des voleurs et menteurs plus les uns que les autres,ils s'enfoutent sa roule gratos sur le compte du contribuable!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :