Renault reprend seul le projet d'Alpine sportive et rompt avec Caterham

 |   |  592  mots
L'Alpine berlinette des années 60-début 70.
L'Alpine berlinette des années 60-début 70. (Crédits : Renault 2011)
Renault annonce officiellement qu'il reprend les 50% du constructeur britannique dans la Société des automobiles Alpine Caterham. La future Alpine sera donc 100% Renault. Elle est prévue pour 2016.

Ca y est: Renault annonce ce mardi avoir "porté à 100% sa part dans la Société des automobiles Alpine Caterham, en rachetant la participation du groupe Caterham". Renault poursuivra donc "seul le développement de son propre véhicule Alpine pour un lancement commercial en 2016, tel que prévu initialement", souligne un communiqué du constructeur tricolore.

 

Ce rachat met un terme au partenariat avec le petit constructeur britannique de voitures de sport en difficulté, paraphé en novembre 2012 et confirmé en juin 2013 pour le développement et la fabrication de véhicules sportifs au sein d'une société commune, la Société des automobiles Alpine Caterham, détenue à parts égales par chacun des partenaires. Cet accord était pourtant à l'époque présenté comme la conditon sine qua non pour la viabilité du projet Alpine avec les économies d'échelle nécessaires... La rupture avait été annoncée le 26 mars dernier lors d'un comité central d'entreprise (CCE).

 

Redorer l'image de marque

 

Avec ce projet de future berlinette sportive - voulu en son temps par Carlos Tavares, ex-numéro 2 de Renault et aujourd'hui président de PSA -,  le constructeur au losange espère redorer son image. Il en a bien besoin, tant son image est aujourd'hui faible, liée aux voitures d'entrée de gamme "Entry" Logan, Sandero, Duster. Reste que la politique sécuritaire et répressive du tout-radar n'est guère favorable à une voiture de sport. Si elle fait vibrer le coeur des passionnés âgés, la marque Alpine, dont les ventes annuelles ont toujours été très faibles, est en outre totalement oubliée des personnes de moins de 40 ans. Et, hors de France, elle est encore plus ignorée! Rude gageure.

 

Ceux qui ont vu les maquettes de style sont toutefois enthousiastes. La future sportive de Renault, qui doit ressusciter la marque Alpine, "combine un avant inspiré de la célèbre berlinette et un arrière d'Aston Martin", raconte un de ces privilégiés à qui la maquette a été présentée. Cette Alpine doit en fait ressembler à la fameuse berlinette A 110  - la mythique voiture des années 60 et début 70 - , avait indiqué il y a quelque temps à La Tribune le patron du design de Renault, Laurens van den Acker.

 

Ce véhicule développerait 200-250 chevaux, tout en restant léger autour de 1,2-1,3 tonne seulement, avec des dimensions très contenues, selon nos informations. Cette nouvelle voiture emblématique, qui reprendra le label du champion du monde des rallyes de 1973, sera produite dans l'usine historique de Dieppe, en Seine maritime.

 

Une histoire mouvementée

 

Alpine a une très longue histoire qui remonte à... 1955. Créée par un concessionnaire Renault, Jean Rédélé, à Dieppe,  Alpine a vécu quarante ans d'histoire passionnelle et... fort mouvementée. Tout a démarré avec un petit coupé qui reposait sur une modeste base de 4CV. La Berlinette A108 a été dévoilée pour sa part en 1960. Un véhicule-clé, qui a servi de base à la fameuse A 110, laquelle est devenue la voiture sportive française par excellence, délicate à piloter, exiguë, médiocrement fabriquée, mais d'une légèreté et d'une agilité phénoménales.

 

Grâce à elle, Alpine a remporté le titre mondial des rallyes. L'heure de gloire. Après...  ce fut hélas la déchéance, avec notamment la reprise directe d'Alpine par Renault qui se fourvoiera dans la tentative de recréer une Porsche à la française, avec des véhicules trop chers et peu fiables. La marque a disparu en 1995.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2014 à 12:57 :
parfait comme sa on peut sens prendre qu'a sois meme ^^
a écrit le 11/06/2014 à 15:02 :
Enfin le retour d'alpine.J'espere que le modele n'est pas celui presenté mais un modele qui retrouve l'esprit de l'alpine ( sport , legere , petit moteur , au ras du sol comme si nous pilotions une voiture de rallie ) .Regardez le succes de bmw avec la mini , que cela vous inspire !!!
a écrit le 10/06/2014 à 23:39 :
A Dieppe aujourd'hui c'est Renault Sport, et pour la future Alpine de 200 à 250Ch pour 1.2Tonne phantasme des journalistes depuis 1 an, je rappelle que l'Alpine A610 poussait à 280Ch, soit comme la nouvelle Mégane RS, 275 Chevaux. D'après moi, et cela n'engage que moi, je n'ai aucune connaissance du projet, la future Alpine offrira 400 Chevaux pour à peine plus d'une Tonne.
Réfléchissez 2 minutes, la nouvelle version de la Mégane RS annoncée aux environs de 275Ch en offrira presque 300 sur banc (la version 265ch sort 275 à 280 chevaux sur banc d'origine), avec la ligne Akrapovic en titane les 300 ch seront atteint pour 1400Kg.
Alpine étant engagé en LMP2, ses concurrents sont à environ 450 ch de puissance.
La Mégane Trophy V6 3.5L est à 360 chevaux (formule monotype).
Les Formules 3.5 des World Series by Renault sont à 530ch en atmo (formule monotype).
Les Renault F1 de 1.5L V6 Turbo développaient 810Chevaux stabilisés (plus de mille chevaux en qualif) en 1985.
Renault développe la puissance de 3 Chevaux au Litre stabilisés atmosphérique en compétition depuis 2004.
Si Alpine renait, et je l'espère, sa concurrente sera la Porsche GT3 et la Nissan GTR ( sa soeur...?), avec une spécificité française et un peu anglaise, à savoir un moteur un peu moins puissant bien que très facilement exploitable, associé à un châssis fabuleux (le plaisir se prend dans la manière d'aborder les virages, soit vous serrez les fesses de peur de ne pas freiner ou tourner, soit vous prenez votre pied à chaque virage...).
Le moteur surpuissant pour les guignols de journalistes essayeurs qui s'extasient au dessus de 5000tr/mn (habitude du diésel), et le châssis comportement routier pour les pilotes et conducteurs amateurs passionnés. Faites vos jeux. L'Alpine s'adressera aux vrais conducteurs, amateurs et passionnés.
a écrit le 10/06/2014 à 22:01 :
Bien, très bien, très très très bien.

Le luxe c'est la France dans le monde , pourquoi avons nous laissé le haut de gamme aux allemands. Mais rien n'est jamais perdu il faut se battre à la hussarde
a écrit le 10/06/2014 à 15:51 :
Quand en 2016 le motoriste R-ALPINE (ex RENAULT SPORT) sera champion du monde de F1, la maison mère devrait arriver à vendre des voitures de sport sous la marque Alpine dans le monde entier...
a écrit le 10/06/2014 à 13:13 :
Une fois de plus lorsqu une entreprise Française se lance un défi c est tout de suite rate, etc, etc... Un peu d optimisme Svp, d autant que Renault a montré et montre que côté technique ils savent faire...
a écrit le 10/06/2014 à 12:57 :
tu prends une clio et t'en fait un coupé.. et hop.
a écrit le 10/06/2014 à 12:36 :
L'Alpine était une voiture de légende les années 60 et 70 et il fallait mieux la laisser réposer en paix dans son passé. Les versions d'Alpine qui s'en sont suivies n'ont plus le même glamour ni la même classes des anciens modèles. Pourquoi Renault n'arrête pas ce modèle d'une fois pour toutes ? Encore de l'argent à jeter par la fenêtre ?
a écrit le 10/06/2014 à 11:45 :
Quand je vois ces tonnes d'acier qui trimbale 60kg tout mouillé et cela matin et soir !

Une voiture =1,2 tonnes
Une personne 70kg.
Un moteur = pour deplacer 1270 Kilo.

Sinon
Scooter 125cm3 = 170 kg
Personne = 70 kg
Moteur pour deplacer 240 kg...

Les voitures devraient etre taxées 4 fois plus que les deux roues.
Réponse de le 10/06/2014 à 15:24 :
c'est vrai que les "écolos" devraient se pencher sur ce problème qui permettrait de créer des emplois "verts" avec le scooters électriques. Le gros ploblème c'est que l'état ne retrouvera pas ses taxes sur les carburants pétroliers. Mais ça c'est pour demain.
a écrit le 10/06/2014 à 11:42 :
"avec des véhicules trop chers et peu fiables"

C'est l'histoire de renault !
a écrit le 10/06/2014 à 10:02 :
C'est le design de la voiture qui compte, un moteur qui consomme mois de 4 litres au 100 suffira largement. De toute façon on ne peut que rouler au ralenti.
a écrit le 10/06/2014 à 9:42 :
Pourvu qu'ils aillent au bout et qu'ils prennent le temps de faire une sportive très bien finie. Car côté moteur et châssis on sait qu'ils peuvent largement battre Porsche. Une simple Mégane RS détient le record de vitesse au Nurburgring (temps rendu public le 16 juin mais des fuite ont laissé filtrer un chrono spectaculaire...) Autre sujet, les premiers essais du SUV Citroën C4 Cactus viennent de sortir, ils sont excellents. Citroën tient là la prochaine voiture de l'année grâce à ce véhicule original qui est aussi très agréable à conduire (silence, confort, tenue de route, etc.) Voir sur le site de l'Argus et d'Autoplus. Bientôt sur LT?
Réponse de le 12/06/2014 à 13:32 :
Vrai,mais pas toutes catégories.Seulement traction,c'est déjà pas mal !
a écrit le 10/06/2014 à 9:41 :
Nous le constatons une fois de plus, la stratégie industrielle des dirigeants de Renault est des plus approximative, brouillonne, in finé "amateuriste".
Quel tumulte pour un projet qui risque bien de finir par un nouveau flop, une voiture produite low cost, à l'économie, de surcroît avec une image ternie dès avant sa remise sur le marché.
Pitoyables dirigeants de Renault, dont l'un des comédiens amateur s'est casé chez PSA pour quelle perspective !
Réponse de le 10/06/2014 à 10:35 :
Si la voiture est belle et abordable, ce sera une réussite ! le moteur est un peu secondaire sur nos routes, passé 200cv, on peut la considérer comme une sportive en France. Les amateurs de gros moteurs (supérieurs à 400 cv) ne peuvent rouler qu'en Allemagne donc sans intérêt.
Réponse de le 10/06/2014 à 14:24 :
Dans mon pays de montagne nous avons un dicton qui résume cette marque "S tu arrives en Renault tu repars en vélo .Oui je sais c'est pas gentil mais pas de fumée sans feu .
Réponse de le 10/06/2014 à 14:26 :
Si nous faisons une "sportive" selon les critères de la gendarmerie et de la ligue ant violence routière nous pouvons limiter la puissance mais quelle image ? et surtout difficile d'espérer en vendre à l'export ??
Heureusement pour la TVA collectée sur les gros moteurs et les voitures qui vont avec ne sont pas achetées qu'en Allemagne les "gros égos" sont également les gros consommateurs dont nous avons besoin pour la relance
Réponse de le 10/06/2014 à 16:19 :
Dans mon pays on dit ; si tu arrives en Volkswagen, elle part à la benne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :