Immobilier : le groupe Duval vise le milliard de chiffre d'affaires d'ici à 2025

 |   |  565  mots
Eric et Pauline Duval, président-fondateur et directrice générale du groupe éponyme.
Eric et Pauline Duval, président-fondateur et directrice générale du groupe éponyme. (Crédits : DR)
L'entreprise familiale indépendante, dont les activités vont du golf à l'Afrique en passant par le commerce et le tourisme, veut poursuivre sa politique de diversification, d'internationalisation et d'innovation.

Alors qu'il fête son 25è anniversaire, le groupe immobilier Duval s'est fixé un objectif pour sa trentième année: réaliser plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires à horizon 2025. "C'est un objectif atteignable assez facilement compte tenu de nos activités toutes en croissance", assure son président-fondateur Eric Duval qui réalise actuellement 720 millions de chiffre d'affaires annuel. Pour y parvenir, l'entreprise familiale indépendante, qui couvre du golf à l'Afrique, en passant par le commerce et le tourisme, entend poursuivre sa politique de diversification, d'internationalisation et d'innovation.

Une résidence de tourisme en plus chaque mois

La filiale Odalys, qui gère et commercialise déjà 400 résidences de tourisme en France et en Europe du Sud, veut en ouvrir une de plus tous les mois dans les cinq ans qui viennent, notamment en Chine. Dans le même temps, son directeur général Laurent Dusollier a lancé Odalys Plein Air, spécialisé dans la vente de mobil-home, et Odalys Invest, un intermédiaire immobilier entre acheteurs et vendeurs. Il s'apprête en outre à impulser "Camp with us", des résidences étudiantes, et City "comme chez soi", des appart-hôtels en centre-ville.

Sans oublier "La conciergerie", sa propre plateforme de services pour les propriétaires. Pour autant, le groupe Duval, féru de proptechs, n'a pas investi dans une jeune pousse de la galaxie Airbnb, type GuestReady ou Checkmyguest"On a des experts métiers, on partage et on échange pour ne pas faire de bêtises", réplique à La Tribune Pauline Duval, directrice générale et autrice de livres blancs sur cet écosystème.

Une "offre de services énergétiques"

La société cotée compte également décupler son nombre de résidences seniors "Bien vieillir", en passant de 3 à 35 établissements de ce type, a annoncé le directeur général Happy Senior, Guillaume Truong. La branche historique de la promotion immobilière a, elle, réussi à obtenir, chose rare en période pré-électorale, 31 permis de construire en 2019 et déclare 3 milliards d'euros de projets dans les tuyaux.

Idem du côté de la direction générale Patrimoine et commerce de Matthieu Gueugnier, qui recense 2,3 milliards d'euros de biens - commerces, bureaux, logistique, résidentiel géré, hôtellerie - et qui investit 400 millions d'euros par an. Ou encore chez les property managers, les gestionnaires d'actifs de la filiale Yxime. Leur directrice générale Céline Buchart proposera ainsi dès cette année "une offre de services énergétiques", notamment pour se conformer à la future réglementation environnementale.

L'Afrique et l'innovation demeurent des priorités

Parallèlement, Duval père, fille et consorts continuent de miser sur l'Afrique, où ils couvrent près de dix pays via quatre implantations locales. Outre l'immobilier d'entreprise, ils jouent la carte servicielle tant avec Finafrica, dédiée à la micro-finance et à l'assurance, qu'avec les Fondations et forages d'Afrique (FFA) qui vise la création de 80 puits.

A l'intersection de tous ces sujets, l'innovation continue, elle aussi, d'irriguer l'ensemble des politiques de l'acteur immobilier, sans totem ni tabou. "Elle n'appartient pas un secteur particulier, on peut s'en inspirer pour tous nos métiers traditionnels", résume Claudia Vlagea, chargée de la question.

Le président-fondateur Eric Duval l'a d'ailleurs répété: "Avant, on me disait que je me dispersais, puis que je me diversifiais, et maintenant que j'innove."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :