Immobilier : « les problèmes de recrutement sont bien plus profonds que ce qu'on imagine »

ENTRETIEN. Ex-directrice France du Royal institution of Chartered surveyors (RICS), Alexandra Emery vient de fonder la startup Proplink dédiée à la formation des professionnels de l'immobilier. La jeune pousse est déjà mentorée par Fabrice Allouche, président de CBRE France, leader mondial du conseil en immobilier d'entreprise.
César Armand
De gauche à droite: Alexandra Emery, présidente-fondatrice de Proplink, et Fabrice Allouche, président de CBRE France.
De gauche à droite: Alexandra Emery, présidente-fondatrice de Proplink, et Fabrice Allouche, président de CBRE France. (Crédits : DR)

LA TRIBUNE - Jusqu'à peu, vous avez dirigé la branche française du Royal institution of Chartered surveyors (RICS), une société commerciale formant les professionnels de la ville aux normes dans les secteurs de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'immobilier, de la construction et des infrastructures. Pourquoi créez-vous votre startup Proplink, dédiée justement à la formation desdits professionnels ?

ALEXANDRA EMERY- Au lendemain du premier confinement du printemps 2020, je suis venue, en tant que parent d'élève, présenter les métiers de l'industrie immobilière dans le collège de ma fille. Sauf que je me suis rendue compte qu'à part trois postes visibles - architecte, maçon et plombier - ou une personnalité - Stéphane Plaza -, il y a un manque d'orientation des plus jeunes.

Comment l'expliquez-vous ?

Alors que les problèmes de recrutement sont bien plus profonds que ce qu'on imagine, nous ne leur avons jamais parlé de nos métiers alors qu'ils sont essentiels pour fabriquer la ville de demain. Et ce alors que j'ai toujours voulu que collectivement, nous trouvions les moyens d'être plus performants sur la transition écologique, la transformation numérique ou les sujets de gouvernance.

Beaucoup de jeunes pousses se positionnent déjà sur ces sujets...

Certes, il existe plein d'innovations, mais ces dernières ne sont pas encore entrées dans les habitudes et les usages des professionnels. Si nous voulons progresser collectivement, nous devons nous former. Moi-même, avant de me lancer, je n'ai jamais trouvé l'offre de formation adéquate à la révolution environnementale. Nous proposerons donc des conférences sur ce sujet comme sur l'ESG.

Fabrice Allouche, vous présidez CBRE France, le leader mondial du conseil en immobilier d'entreprise. Vous venez de racheter Green Soluce, startup dédiée à l'ESG. Pourquoi mentorez-vous cette nouvelle société ?

FABRICE ALLOUCHE- Je vous remercie d'avoir rappelé que je suis le mentor et non le mécène de Proplink. Comme avec Green Soluce, cela part d'une rencontre avec une forte personnalité, en l'occurrence Alexandra, que j'ai toujours appréciée. Lorsqu'elle est venue me présenter son projet, j'y ai vu, au-delà de la sensibilisation, la nécessité de faire connaître notre industrie immobilière à l'extérieur. En effet, nous sommes encore trop ignorés du monde universitaire.

Il existe pourtant des masters spécialisés à Paris-Dauphine ou à l'ESSEC...

Certes, mais il faut encore expliquer et convaincre que l'industrie immobilière est une chaîne collective. Il nous faut aussi - Alexandra l'a rappelé - intégrer les évolutions écologiques, énergétiques et numériques. Sa jeune pousse vient s'intégrer au centre de tout cet écosystème et le promouvoir.

A défaut d'apport d'espèces sonnantes et trébuchantes, dispenserez-vous vous-même des formations ?

Je vous confirme que je n'ai aucun lien capitalistique avec Proplink, mais je siègerai au comité stratégique de cette entreprise à mission. Personnellement, je ne dispenserai pas de formation, mais des collaborateurs vont s'engager.

Alexandra Emery, qui sont vos autres partenaires ?

Cushman & Wakefield, notamment, a également accepté de nous accompagner, sans compter tous les salariés qui portent individuellement ce sujet auprès de leur entreprise. Nous avons près de 300 professionnels et environ 200 étudiants inscrits en France, Belgique et Luxembourg. Nous poursuivons à cet égard les discussions avec les facultés, les écoles d'architecture, d'ingénieurs et de commerce. Pour notre soirée de lancement ce soir, nous attendons près de 100 professionnels.

Concrètement, comment cela fonctionnera ?

En complément d'événements et de rencontres favorisant les relations humaines, nous lançons une plateforme numérique qui fera progresser les juniors, les managers intermédiaires et même les dirigeants. Ce sera une forme de boîte à outils. Pour les professionnels en reprise d'études ou les jeunes en master 2 (bac+5, Ndlr), nous proposons d'ores et déjà une offre gratuite. Cela leur permettra tant de développer leur réseau très tôt et profiter de masterclass que d'échanger avec un professionnel au moins une heure par mois.

Fabrice Allouche, vos équipes vont-elles vraiment jouer le jeu ?

Pour le lancement de Proplink, nous avons déjà 20 collaborateurs adhérents à Paris et en région. Ils seront, aux côtés d'Alexandra, de véritables acteurs du réseau via des actions de mentoring et en participant à la vie de la communauté.

CBRE en quelques chiffres

CBRE revendique le statut de plus grande société de services et d'investissement en immobilier commercial au monde, avec un chiffre d'affaires de 27 milliards de dollars en 2021 et plus de 105.000 employés. Intervenant en conseil, en commercialisation, en aménagement d'espace, en investissement, en gestion immobilière, ou encore en expertise, la société américaine réalise 377 millions d'euros de CA en France.

César Armand

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/11/2022 à 14:07
Signaler
Ce n'est pourtant pas compliqué : payez mieux, et on reviendra bosser.

à écrit le 24/11/2022 à 8:15
Signaler
"je suis venue, en tant que parent d'élève, présenter les métiers de l'industrie immobilière dans le collège de ma fille." Faut faire des pauses les gars de temps en temps !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.