Chez Veolia, Engie et Meridiam, des saisies en cours sur l'acquisition de Suez

 |  | 960 mots
Lecture 5 min.
Les éléments saisis seront séquestrés et ensuite dépouillés de manière contradictoire.
Les éléments saisis seront séquestrés et ensuite dépouillés de manière contradictoire. (Crédits : STEPHANE MAHE)
Des huissiers et des experts informatiques ont pour mission de saisir "tout élément d'information de nature à corroborer les suspicions" de Suez, pour qui Veolia, Engie et Meridiam pourraient s'être concertés à ses dépens.

Article mis à jour à 19:46

Nouveau chapitre dans la bataille économique et, désormais, judiciaire qui oppose Suez et Veolia. Des saisies, menées par des huissiers et des experts informatiques, étaient en cours ce matin dans les bureaux de Veolia, Engie et Meridiam, dans le cadre de trois ordonnances rendues, à la demande de Suez, par le tribunal de commerce de Nanterre. L'information, révélée par L'Agefi, a été confirmée par Suez.

Des soupçons sur les conditions de l'opération

Les pièces obtenues pourraient permettre à Suez de lancer, auprès de ce même tribunal, plusieurs actions sur le fond. L'entreprise nourrit en effet des suspicions sur les conditions dans lesquelles Veolia a acheté à Engie, le 5 octobre, 29,9% de son capital. Elle s'appuie notamment sur la rapidité avec laquelle cette première partie du projet de fusion de Veolia -qui compte par la suite lancer une OPA sur le reste du capital de Suez- a été menée, ainsi que sur l'"absence de tout processus compétitif", qui n'étaient à ses yeux ni prévu ni avantageux pour Engie.

Malgré les dénégations des deux groupes, Suez soupçonne...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2020 à 8:40 :
L'oligarchie se déchire pour les bonnes grosses rentes bien juteuses, normal en tant de crise.
a écrit le 26/11/2020 à 17:20 :
Il n'y aurait aucun problème si le Service de l'eau était confié à une Société Nationale. Idem pour l'Electricité, le Gaz...
Quand les vautours se déchirent pour une carcasse, c'est qu'il reste encore beaucoup à gratter sur la carcasse. La carcasse étant le cochon/payeur de consommation d'eau. Veolia, Suez, Engie...des voyous qui cherchent à constituer des monopoles pour appliquer leur prix et vendre très cher leurs services. Eau: Nationalisation !
a écrit le 26/11/2020 à 16:16 :
Il n'y a pas besoin de faire d’enquête quand on vend quelque chose on se rencontre pour négocier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :