Accident de Brétigny-sur-Orge : "La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face" (Hollande)

 |   |  909  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chef de l'Etat a assuré que toutes les enquêtes seraient conduites "pour qu'il n'y ait aucun doute sur ce qui s'est produit" .François Hollande a également annoncé que la gare, empruntée notamment par des RER C, serait fermée "pendant trois jours".

Le président de la République François Hollande et le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, se sont rendus à Bretigny-sur-Orge, où un train Paris-Limoges a déraillé faisant 6 morts, 9 blessés graves et 22 légers. "La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face", a notamment déclaré François Hollande. Le chef de l'Etat a assuré que toutes les enquêtes seraient conduites "pour qu'il n'y ait aucun doute sur ce qui s'est produit." "J'ai demandé moi-même que nous connaissions toutes les causes et qu'aucune ne soit écartée". "Ce qui m'a été dit c'est qu'il y aurait eu un choc, reste à savoir la nature de ce choc", a-t-il ajouté. "C'est l'enquête qui le dira. Il n'y avait pas eu de travaux ces derniers jours, donc ce n'est pas un ouvrage qui aurait été abîmé au cours de ces travaux. Evitons toute polémique inutile".

Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a précisé que trois enquêtes avaient commencé sous l'autorité de la justice. Trois enquêtes ont été diligentées par le parquet d'Evry, la SNCF et le Bureau d'enquêtes sur les accidents (BEA). "Il n'est pas à l'heure actuelle possible de connaître les cause de cette catastrophe, c'est beaucoup trop tôt", a-t-il dit. C'est l'accident ferroviaire le plus meurtrier depuis la collision en 2008 entre un TER et un car scolaire à Allinges (Haute-Savoie), tuant 7 collégiens.

La gare de Brétigny-sur-Orge fermée trois jours

François Hollande a également annoncé que la gare, empruntée notamment par des RER C, serait fermée "pendant trois jours". "Pendant trois jours, il n'y aura plus de circulation dans cette gare donc ça va entraîner des conséquences sur un certain nombre de trains, et notamment RER. Et je veux que tous ceux qui empruntent ces voies de communication comprennent de quoi il s'agit et que ça aura des conséquences sur leurs propres moyens de transports pendant trois jours", a déclaré le chef de l'Etat sur place. "Ca ira très vite car j'ai demandé là encore que les travaux puissent être engagés dans un délai le plus prompt possible", a ajouté François Hollande.

Aucun train ne circule ni au départ ni à l'arrivée de la gare de Paris-Austerlitz, a annoncé samedi matin la SNCF, qui n'était pas en mesure dans l'immédiat de préciser quand le trafic reprendrait. Depuis vendredi soir, les liaisons avec Orléans, Limoges et Toulouse sont interrompues. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leur déplacement. Ce samedi est un jour de grand départ en vacances. Le trafic sur le RER C était également interrompu dans les deux sens entre Savigny-sur-Orge et Saint-Martin d'Etampes, et entre Savigny-sur-Orge et Dourdan-la-Forêt, informait le site internet de la RATP.

Pas une erreur humaine, selon le ministre des Transports

La catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge n'est pas due "à un problème humain", a déclaré samedi le ministre des Transports Frédéric Cuvillier sur RTL. "Heureusement le conducteur de la locomotive a eu des réflexes absolument extraordinaires en déclenchant l'alerte immédiatement, ce qui a évité la collision avec un train qui venait dans le sens inverse et qui aurait à quelques secondes (près) percuté les voitures qui déraillaient. Donc ce n'est pas un problème humain", a-t-il déclaré. Il a précisé qu'en revanche les enquêteurs devaient prioritairement vérifier "soit le matériel roulant, soit les infrastructures - essieux et roues - et précisément la zone de l'aiguillage". Le ministre a indiqué que la locomotive et les voitures "étaient à jour de toute vérification" ajoutant toutefois que "cela ne voulait pas dire que nous pouvions nous satisfaire d'avoir du matériel roulant qui a 30 ans d'âge", a-t-il indiqué. Il insiste sur la nécessité de mener une "modernisation des lignes classiques", une "remise à niveau". "Le constat est sévère avec une dégradation ces dernières années faute de moyens consacrés aux lignes classiques". Samedi, l'association des voyageurs-usagers du chemin de fer a dénoncé "le temps des trains poubelles", des "convois de bric et de broc" et "la vétusté" du matériel ferroviaire français.

Les secours, à pied d'oeuvre toute la nuit dans la gare de Brétigny-sur-Orge, "n'ont pas identifié de nouvelles victimes" pour l'heure, a annoncé tôt samedi sur i-Télé Frédéric Cuvillier. Il a toutefois incité à la prudence quant à une évolution du bilan. Les trois voitures qui se sont couchées doivent être relevées dans la journée et "nous ne sommes pas à l'abri de mauvaises découvertes", a expliqué Frédéric Cuvillier. Cet accident ferroviaire inédit en France par son ampleur depuis un quart de siècle a fait d'après un bilan encore provisoire six morts, huit blessés graves et 22 plus légers. Selon une source proche de l'enquête, cinq des six corps recensés ont été extraits dans la nuit de la carcasse du train. Le travail d'identification des voyageurs tués est en cours. Enfin, une minute de silence sera organisée ce samedi à midi dans toutes les gares et dans tous les trains en France, au lendemain du déraillement d'un train en gare de Brétigny-sur-Orge, a indiqué le ministère du Transport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2013 à 8:16 :
Pour une fois Hollande à raison, face à la catastrophe économique qui s' annonce la France sera capable de mettre dehors ce gouvernement socialiste qui l' a engendrée.
a écrit le 15/07/2013 à 20:47 :
Similitude avec le crash du Concorde : une pièce qui traîne là sur une piste de décollage, là dans un aiguillage ferroviaire avec les terribles conséquences que l'on sait ! La vie parfois tient à peu de choses , à une pièce de métal détachée de son support ! Le diable se cache souvent dans les détails !
a écrit le 15/07/2013 à 17:43 :
PAR CONTRE HOLLANDOUILLE MIS A PART CETTE TERRIBLE CATASTROPHE DE BRETIGNY FERAIT BIEN DE SE PANCHER DAVANTAGE SUR LES CHIFFRES CATASTROPHIQUES DE LA FRANCE????TOUTES LES CEREMONIES SONT BONNES POUR CACHER LA VERITE AUX FRANCAIS??IL SE DOIT D'ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES COCHONS??
a écrit le 15/07/2013 à 12:39 :
Vous avez raison M. le Président, on est même capable aussi de dépouiller les victimes et dans d'autres circonstances de caillasser les secours.
Réponse de le 18/07/2013 à 14:39 :
C'est tout simplement une allégorie de ce qu'est le socialisme : dépouiller ceux qui créent des richesses et les vouer à la haine publique !
a écrit le 15/07/2013 à 11:27 :
Et il a bien raison de dire que La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face. On ne fait que ca depuis un certain 6 Mai 2012.
a écrit le 14/07/2013 à 14:32 :
http://www.rfi.fr/france/20130713-catastrophe-ferroviaire-bretigny-orge-fabian-tosolini-cfdt-transport-acte-sabotage-e
Ce serait « une pièce de métal défaillante dans l?aiguillage » qui serait à l?origine du déraillement des voitures de ce train Paris-Limoges.
Tosolini, le secrétaire CFDT-Transport, donne les détails et raconte sa surprise lors de l'annonce.
Tosolini : Avant d?avoir les premiers résultats de l?enquête, vendredi soir, lorsque nous avons appris cet accident, nous avions émis plusieurs hypothèses. Le problème de l?infrastructure, des problèmes de matériel et l?acte de malveillance. A travers cette annonce et à première vue, on a donc exclu le problème matériel. Ce problème d?éclisse, qui est là pour faire la jonction entre deux rails, montre bien que c?est un problème d?infrastructure qui a provoqué ce déraillement.
Cependant, l?étonnement nous vient quand on voit comment cela s?est passé. Toute cette enquête nous amène d?autres questions. Et il nous faudra donc attendre le résultat complet de cette enquête. Aujourd?hui, on sait finalement que c?est un problème d?éclisse mais la façon dont on nous explique comment elle a été dévissée à travers ses vis, nous laisse penser qu?il y a maintenant deux causes : soit c?est une défaillance de la maintenance puisque cette éclisse a été visitée le 4 juillet, soit c?est un acte de malveillance. On ne peut pas absolument exclure aujourd?hui qu?il y a eu un acte de sabotage sur cette éclisse surtout lorsqu?on voit la façon dont elle a été dévissée, la façon dont elle a été basculée pour entrer dans le c?ur de l?aiguille
a écrit le 14/07/2013 à 8:44 :
"La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face" (Hollande) === Non camarade socialiste ! Les Français veulent surtout un pays capable d' éviter les catastrophes ! Et à ce sujet là, il y en a une (économique) que tu ne vois pas ou que tu ne VEUX pas voir, qui arrive à vitesse grand V et qu'on va se prendre dans la gueule très bientôt !
a écrit le 13/07/2013 à 20:48 :
C'est sur que niveau catastrophes, ça fait quelques années que nous subissons. Pas sur en revanche que nous sachions bien y faire face.
a écrit le 13/07/2013 à 16:32 :
Difficile de faire un commentaire plus nul que celui du président de 20% des français! Il a soigneusement oublié de mentionner les agressions et les vols qu'ont eus à subir les victimes et les secouristes juste après l'accident. Minimiser! C'est le mot d'ordre d'un gouvernement minabiliste qui espère contenir la rage endémique des douars périphériques et récupérer les votes des membres de tribus "bien connues des services de police."
a écrit le 13/07/2013 à 16:07 :
Et devant la catastrophe sexuelle, la France a baisse les bras!!! Honte a toi et a tes semblables Mollande. T'es meme pas marrie, tu sais meme pas faire face a ta propre vie. Degage!!!
Réponse de le 18/07/2013 à 14:43 :
Comme personnellement il n'a rien à foutre du mariage, il se permet de brader ce qui ne lui appartient pas : c'est un vrai socialiste qui fait des cadeaux avec ce qui n'est pas à lui !
a écrit le 13/07/2013 à 14:21 :
On fait tellement face que des pillards s'en sont pris aux victimes, aux blessés puis aux secours et à la Police ... Tout cela fait le tour du monde, et la France s'en prend encore plein la figure ... Dans le meme temps, le gouvernement minimise ce qu'il s'est passé mais il faut etre transparent sur de tels faits sinon ca va péter ...
a écrit le 13/07/2013 à 13:54 :
je tiens à préciser que je compatis sincèrement pour le sort de ces malheureux et pour leur famille. Cet accident relance déjà le retard pris dans la,mise a jour des lignes corail classiques et tous les poncifs des syndicats SUD en tête. Je rappelle que si retard il y'a, on ne peut que dénoncer le choix stratégique excessif de l'Etat sur le tout TGV. Quand a l'erreur humaine, j'espère que SUD en tiendra compte dans ses commentaires.
Pour ma part, je suis certain que le retard pris est aussi du a la non libéralisation des rails et du Monopole de la SNCF.
a écrit le 13/07/2013 à 13:50 :
condoléances aux familles . l heure n est pas aux polémiques la sncf en tirera les conséquences .nous sommes dans un monde qui va de plus en plus vite, de plus en plus de monde , pas toujours évident a géré . il le disent le dernier grand accident il y a 25 ans le réseau ferré de france n est pas le pire et la sncf est assez pointu dans leurs contrôles , je c est de quoi je parle , mais personne n est infaillible . moi la route me fait plus peur que le rail
a écrit le 13/07/2013 à 13:48 :
"La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face" (Hollande) Voila un argument de poids pour ne pas réaliser la maintenance comme elle devrait être faite....Et il aurait pu ajouter " Nous avons prouve que nous pourrons faire face a tous les accidents qui vont se produire, cela doit vous rassurer" .......Les coupables sont les politiques...
a écrit le 13/07/2013 à 12:35 :
Mes propos vont d'abord alors à ceux et celles qui étaient dans le train, ainsi qu'à leur famille. A eux je souhaite de la force, du courage et un rétablissement aussi rapide que complet. En modeste français anonyme, je remercie les sauveteurs, médecins, infirmiers, pompiers, policiers et gendarmes pour leur intervention. Je remercie les hommes politiques d'avoir été présents avec la retenue qui s'imposait, sachant bien que, présent ou absents, ils auraient été critiqués. Leur rôle était d'être présent. Ils ont fait leur travail, et ils l'ont bien fait. Rien a gagner dans tout ça, mais ça fait aussi partie du travail...
a écrit le 13/07/2013 à 11:44 :
137 km/h en ville et au bord des quais ! Alors qu'on fait tout un pataquès pour 50 km/h en ville pour les voitures !
Il faut revoir les limitations de vitesse en train.
a écrit le 13/07/2013 à 11:15 :
il est arrivé en helico,avion,voiture,tgv ou simple train ? La cour des miracles autour de lui
était au complet ou manquez quelqu'un? Dans la photo je ne vois pas un képi étoilé......
a écrit le 13/07/2013 à 10:22 :
Il a raison...Malgre son election, la France ne s'est pas encore totalement effondree.
a écrit le 13/07/2013 à 10:04 :
Tu parles! ça ne l'atteint pas, lui! le train, c'est bon pour le peuple, et advienne que pourra , même si les lignes datent de "César" !
a écrit le 13/07/2013 à 9:53 :
Mais c'est quoi cette communication bidon!
Les élus de tous bords ne peuvent-ils pas laisser les sauveteurs travailler plutôt que de se faire prendre en photo sur les lieux de la catastrophe?
Le Président de la République est le chef de l'Etat. Qu'il manifeste son soutien ok mais on n'a pas besoin de lui sur place.
a écrit le 13/07/2013 à 8:32 :
attention aux phrases: alors nous sommes grands dans la catastrophe,c'est bien! Alors sans
catastrophes on est nul ou normale comme lui ? Ca me donne à penser et j'ai mal à la tete......
a écrit le 13/07/2013 à 8:31 :
On entend dire depuis des années que le réseau sncf classique est vieillissant avec des trains corail mis en service dans les années 70.Quand on est chef de l'état, on prend les bonnes décisions avant que les catastrophes n'arrivent. Monsieur-je-sais-tout devait redresser le pays mais le pays s'enfonce un peu plus chaque jour.
a écrit le 13/07/2013 à 7:38 :
J'ai vu l'intervention de François Hollande hier soir sur iTélé, il a su trouver les mots justes en de telles circonstances. Par contre, son image de gravité a été brouillée par les mimiques imbéciles (jusqu'à un sourire) de JP Huchon qui se tenait derrière lui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :