Ecomouv est-il le champion d'Europe de la collecte "d'écotaxe" la plus chère ?

 |   |  1338  mots
La Bretagne, haut lieu de la contestation anti-taxe poids lourd en France.
La Bretagne, haut lieu de la contestation anti-taxe poids lourd en France. (Crédits : reuters.com)
Le contrat officiellement signé en 2012 avec la société de gestion de la taxe “poids lourds“ en France fait polémique. Ses frais sont-ils trop élevés? Il se révèle bien plus onéreux que son équivalent allemand, mais beaucoup moins que le slovaque.

 La polémique "Ecotaxe" n'en finit pas d'enflammer les routes de France et les rangs de l'Assemblée. Au cœur de la controverse : le contrat signé par le précédent gouvernement avec Ecomouv, co-entreprise partagée entre Autostrade per l'Italia (70%), Thales, la SNCF, SFR et Steria. C'est elle qui est chargée de  gérer le système électronique de collecte de la taxe sensée s'appliquer dès le 1er janvier aux poids lourds à partir de 3,5 tonnes. 

En France, les responsables politique se déchirent à propos d'Ecomouv

Tandis que la droite se déchire sur la responsabilité de la signature ce contrat de partenariat public-privé contesté, il fait l'objet d'une demande d'ouverture d'enquête au tribunal de Nanterre par les députés EELV. L'un d'eux, le député de la 10e circonscription des Bouches du Rhône, François-Michel Lambert, interrogé par la Tribune, dénonce un "scandale d'état", qui serait du même ordre que "l'affaire Tapie" car, à ses yeux si "les ressorts ne sont pas les mêmes au départ", les deux affaires ont le "même impact" et, dans les deux cas, "l'intérêt général n'est pas respecté". Et de souligner la date de signature du contrat: le 6 mai 2012, date de la défaite de Nicolas Sarkozy. 

Ce qui pose problème, bien sûr, ce sont les frais de fonctionnement du dispositif, ceux qui sont exigés par le prestataire (en surplus des frais que devra l'Etat en raison de la suspension du projet). En cumulant les coûts d'installation de l'infrastructure et ceux d'exploitation pour une durée de 11 ans effective, il apparaît que 27% des recettes annuelles totales générées par ce dispositif reviendront à Ecomouv'. Si l'on ne compte que les versements annuels hors coûts d'installation (soit 250 millions d'euros), un peu plus de 20% des recettes attendues devraient être reversées au prestataire. Un niveau supérieur au modèle allemand abondamment cité dans les études préparatoires au Grenelle de l'environnement qui l'avait institué. 

 >> Écotaxe: le contrat de collecte devient un enjeu politique

  •  Allemagne : un système cher à l'achat, rentable sur le long terme?

Le système allemand, - ou Lastkraftwagen Maut raccourci en LKW Maut, a été mis en place en 2005. Pour 16 centimes d'euros par km en moyenne, les camions de plus de 12 tonnes peuvent circuler sur le réseau autoroutier habituellement gratuit en Allemagne.

 Le tarif varie en fonction du poids, du nombre d'essieux ou encore des émissions polluantes du véhicule. Celui-ci est repéré par un système satellitaire embarqué qui mesure la distance parcourue.

 La société qui collecte la taxe, Toll Collect est gérée par un consortium regroupant Daimler Chrysler, Deutsche Telecom et français Cofiroute). Sur les 4,4 milliards d'euros récoltés l'an dernier, quelque 600 millions ont atterri dans les caisses de cette société, soit environ 13% du total.

Toutefois, l'installation de ce système reposant sur un contrôle satellitaire s'est révélée très coûteuse. Ce dispositif serait même le "plus cher de tous" les systèmes similaires en Europe,  explique Scott Wilson, consultant britannique en stratégie logistique auprès du cabinet Leigh Fisher. A l'époque sa "technologie d'avant-garde" justifiait semble-t-il ces coûts élevés. L'avantage, ajoute le spécialiste du transport routier, c'est que si "le coût initial des unités à bord est élevé, les coûts à long terme le sont moins". Sauf que, depuis 2004, l'Etat affronte Toll Collect devant les juges pour un conflit concernant des retards sur la mise en œuvre du projet. En outre, la grille tarifaire est remise en cause par des usagers.

Dans l'Hexagone, le dispositif consiste en un système électronique embarqué permettant de mesurer les distances parcourues et de transmettre des données aux portiques de détection installés sur la route. 

La France s'est d'ailleurs inspirée de son voisin allemand à plus d'un titre puisque c'est la mise en place de cette taxe outre-Rhin qui, déportant une partie du trafic des poids lourds vers l'Alsace a contribué à ce que cette région serve de pilote pour le teste de "l'écotaxe" française.

  • 40%:la part des frais de fonctionnement du "péage céleste" slovaque

La solution du repérage satellitaire est aussi en vigueur en Slovaquie depuis 2010 où elle est gérée par la société Sky Toll (littéralement, "péage du ciel"), en partie détenue par le français Sanef. Comme en France, les camions dès 3,5 tonnes sont concernés, autrement dit les transporteurs internationaux ne sont pas les seuls visés. 

L'an dernier, la compagnie a collecté 155.52 millions d'euros au total. Son contrat, d'une durée de 13 ans portait sur un montant total de 852,1 millions d'euros. Autrement dit, lissé sur la durée d'exploitation, et en prenant en compte une collecte totale annuelle de 150 millions d'euros en moyenne, le coût d'exploitation atteint... 40%! Il est donc deux fois plus élevé qu'en France.

"Les quelque 800 millions d'euros sont démentiels", juge de son côté le député François-Michel Lambert, qui dénonce pour ce cas, comme pour celui de la France, des facturations exorbitantes et difficilement contrôlables. "Le coût des portiques peut varier de 500.000 à 1 million d'euros" avance ainsi l'élu EELV. 

Son efficacité réelle est d'autant plus ardue à évaluer puisque, comme dans d'autres pays, ces dispositifs ont conduit les compagnies de transport à opter pour des routes secondaires non taxées plutôt que pour le réseau payant. "Dans la plupart des cas, cela ne vaut pas le coup" de choisir ainsi de nouvelles routes, car "les routes secondaires dans ces pays sont beaucoup plus lentes", note Scott Wilson. Ce qu'ils gagnent en économisant sur la taxe, ils le perdent donc en carburant et en rémunération pour les chauffeurs…

Autriche, République tchèque, Pologne : une puce et des portiques

D'autres pays comme l'Autriche, la République tchèque et la Pologne ont installé des puces électroniques couplées à une détection par des portiques. Quand les premières sont "peu onéreuses" puisqu'elles coûtent seulement "une vingtaine d'euros", affirme Leigh Fisher, les seconds sont "bien plus chers" à installer et faire fonctionner.

Le système hongrois est encore plus simple : il consiste en une "e-vignette" prépayée qui permet aux systèmes de reconnaissance sur les portiques de relever automatiquement les numéros des plaques d'immatriculation des camions empruntant le réseau du pays.

La Suisse distingue les véhicules locaux et les autres

Au sein de la zone euro, le Portugal a également opté pour une "taxe poids lourds". 

Hors UE mais toujours sur le continent européen, la Suisse, au carrefour des routes européennes a elle aussi choisi de taxer les camions avec des tarifs variant en fonction de la distance parcourue, les Suisses et les camions moins polluants bénéficiant d'un rabais. Les transporteurs doivent s'équiper d'une carte et leurs compteurs sont vérifiés à l'entrée et à la sortie du territoire par la douane. L'an dernier, le revenu net pour l'Etat de cette Redevance sur le trafic des poids lourds a atteint 1,53 milliards de Francs suisses (1,24 milliards d'euros). 

Un tiers des recettes revient aux Canton et deux tiers à la Confédération helvétique, et les sommes sont officiellement affectées au développement des transports alternatifs comme le train. 

L'écotaxe séduit à l'étranger

Si en France, la création de cette taxe divise, et provoque la colère de certains, au point d'avoir été suspendue, son principe séduit toujours à l'étranger. Si la Belgique a suspendu le projet de création de la sienne tandis que le Danemark, et l'Espagne étudient la leur.

Hors de l'Europe,  la Biélorussie et la Russie font de même. Des taxes similaires existent également dans quatre Etats américains, notamment l'Oregon, ainsi qu'en Nouvelle Zélande qui l'applique à tous les véhicules roulant au diesel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2013 à 16:17 :
Encore un peu plus loin...
- Vos déplacements taxés, groupes privés
- Votre santé taxée, groupes privés
- votre éducation taxée, groupes privés
- .... vous n'appartenez plus à une nation, n'avez plus de droits liés à elle, vous appartenez par délégation à des groupes privés qu'il est impossible de gérer. Ces groupes appartenant à 300 grandes familles par des participations croisées vous êtes ...... comme à l"époque des 300 familles grecques.... des esclaves au sens propre du terme.
Or de tous les systèmes l'esclavage est le plus rentable tout comme une société constituée d'une collectivité comme la notre est la plus puissante jamais crée.
La détruire par la guerre n'est plus rentable, l'asservir par le droit et la dette est monstrueusement brillant.
Franchement, ceux qui s'éclatent le plus ici, c'est le consultant à 10.000euros payés par l'industrie pour camper 24h24 rapport de 5.000 pages en pogne devant la porte du député payé 6.000€ inconnu de nous et qui va porter convaincu de faire son job l'idée de la loi qui a servi à l'Ecotaxe.
Le seul débat vraiment d'actualité est celui de devenir pleinement citoyen européen ou non, afin de reprendre le contrôle de nos états et celui de nos vie.
Réponse de le 06/11/2013 à 16:55 :
Par ce que vous trouvez l'europe plus vertueuse en la matière ? MDR
a écrit le 06/11/2013 à 15:41 :
Poussons plus loin les exemples ...
- Europe, "La Santé pour Tous", Grenelle de la Santé, Loi qui étend la carte Vitale et le dossier à sante électronique à une couverture totale, PPP avec SANOFI, SMITHKLEEN, AXA et BIOGARAN, contrat de 5.000 pages avec pénalités.
- L'etat récupère 6 milliards qui serviront à rembourser la dette, votre santé dépend directement des services des groupes privés à qui est délégué vos droits d'assurés
- Vous n'avez plus intérêt à être malade, si vous l'êtes c'est de votre faute ...
a écrit le 06/11/2013 à 15:34 :
Pour Faire Simple:
- L'Europe a siphonné toutes les prérogatives des l'Etats, à qui il ne reste que TAXES et SECURITE.
- Sur les TAXES, GOLDMAN nous a organisé ici un joli lobbying industriel, pondu une superbe loi, votée à coup de Grenelle bien pensant, monté un contrat de 5.000pages type pelote de laine, qui rapporte du pognon pour au final désendetter l'état, rapporter une manne aux grandes familles industrielles et ouvrir d'obscures sources de financement de partis et remercier les signataires de ce joli programme .... qui une fois en place vont nous signer autre chose.
- Pour la SECURITE, il n'y a qu'a regarder les séries télé et débats pour comprendre comment il faut penser.
ALORS : Si demain, le suffrage universel de citoyens disposant de droits européens, élisaient directement nos députés européens sur la base de programmes européens clairs, il y a fort à parier que la constitution de TRUST si puissants, de LOBBY si influents, de pouvoirs locaux si démunis face à des puissances d'argent non taxées et offshores ne seraient plus d'actualité.
A ceux qui pensent que ce montage financier n'est pas choquant .... il l'est.
a écrit le 06/11/2013 à 14:04 :
Le montage financier n'est pas choquant. La France ne paie rien en ce qui concerne l'investissement contrairement à l'Allemagne. L'Etat prévoit d'encaisser net 550M€ et 250Me pour Ecomouv qui prend en charge tous les frais d'installation, d'exploitation et de maintenance. Cela ne creuse pas le déficit.
Par contre taxer à partir de 3.5 tonnes est une aberration. Cela revient à taxer le transport national... Il faudrait faire comme l'Allemagne et taxer à partir de 12 tonnes. Ce sont les importations qui seront taxer et moins les exportations.
a écrit le 06/11/2013 à 13:58 :
pour votre information bien des PPP sont des usines a gaz qui coutent cher aux contribuable , un nouveau stade ? en PPP avec un loyer sur 30 ans que la ville devra honorer a des taux digne d'un usurier , un hôpital ? meme chose .. ce système ce sont les anglais qui en furent les inventeurs , au début ce fut un décollage fulgurant mais ces dernières années , ils constatent les degats sur les contribuables et le délabrement d'hôpitaux erigés de cette façon .. manque de personnel , maintenance épouvantable , défauts de construction .. loyers exorbitants .. ce n'est pas la panacée quand l'état est prêt a payer sans y regarder de plus près pour le bien être de tous ..
a écrit le 06/11/2013 à 13:07 :
voici comment Sarko a encore plus creusé le déficit de la France la veille de son départ.....
a écrit le 06/11/2013 à 10:59 :
Écotaxe : pensez-vous que la contestation puisse s'étendre à toute la France ?

25396 Votants
89% Oui 11% Non
Réponse de le 06/11/2013 à 13:19 :
perso je souhaitais cette taxe comme les écolos, alsaciens et usagers de la route pour faire payer les camionneurs français mais surtout étrangers et permettre l'entretien des routes !
est ce aux autres de payer l'entretien des routes ou tout simplement les bretons avec l'augmentation des impôts locaux ?
a écrit le 06/11/2013 à 9:45 :
Quand on connait les liens très étroits entretenus entre la Mafia et tous ce qui touche aux infrastructures autoroutières on est en droit de se poser des questions. D'autant plus qu'en Allemagne la société de "recouvrement" ne prend que 10% et ça, nos élus UMP (au pouvoir à l'époque et si prompt à mettre en avant le modèle allemand), n'étaient pas sans le savoir.
Réponse de le 06/11/2013 à 13:05 :
bravo !! Comment Sarko n'a pas tenu ses promesses après de beaux discours gesticulatoires
a écrit le 06/11/2013 à 9:07 :
Le type même de l'usine a gaz, en s'endette ( on ne peut pas parler d’investissement) pour mieux rembourser sa dette qui ne pourra jamais être remboursé, ce n'est que le début de l'esclavage! Arrêtez ce système d'emprunt en revenant au Franc!
Réponse de le 06/11/2013 à 10:02 :
Revenir au Franc, c'est affronter une baisse de PIB de l'ordre de 20%, une dévaluation massive de la monnaie, et un renchérissement spectaculaire des importations, multipliant le déficit commercial déjà spectaculaire. Autant revenir au sesterce...
Réponse de le 06/11/2013 à 11:08 :
Ouargh a raison !
Réponse de le 06/11/2013 à 12:16 :
je trouve que @ Marre fait parti de ceux qui veulent vraiment que notre pays s'en sorte, donc il est responsable et n'a pas subi le lavage de cerveau habituel . Dans tous problèmes , il n'y a pas qu'une seule réponse possible, a moins d'avoir une étroitesse d'esprit.
Réponse de le 06/11/2013 à 13:09 :
revenir au franc serait accepter une dévaluation de 20 pour cent et ce montant griossirait la dette !!! ouille on est coincé pour pas mal de temps à cause d'incapables !!!!
Réponse de le 06/11/2013 à 13:48 :
a marre , revenir au franc ? pourquoi pas aussi a l'ancien franc ? , dévaluation de 30% annoncée par une démagogue , prêts a taux zéro pour endetter l'état pour rien au détriments des épargnants français ? , les français ne sont pas des japonais , enfin les investisseurs internationaux exigeraient un remboursement immédiat avant de partir de chez nous , sans compter que sortir de l'euro nous mettra vite a genoux face a l'Allemagne et l'Angleterre qui nous diront que faire et meme s'occuperaient de nos affaires intérieures avec délices , nous ne seront plus indépendants mais réellement économiquement ruinés , enfin si on monétise la dette , l'Allemagne l'a fait entre 1930-1932 , ils ont eu l'hyper-inflation et une dette colossale ce qui a permis a un démagogue quand il fut atteint les 9 millions de chômeurs de dire , dans 12 ans vous reconnaitrez plus votre pays .. ah oui cela ce fut la seule promesse qu'il a tenu .. méconnaissable en effet .. le problème est ailleurs , l'OMC et les pays émergents qui jouent sur le dumping monétaire et fiscal/ social .. de là a installer une TVA sociale sur les importations ? , il faudrait un consensus européen generalisé , mais l'Allemagne y sera contre .. pas folle la guêpe ..
a écrit le 06/11/2013 à 9:06 :
Le type même de l'usine a gaz, en s'endette ( on ne peut pas parler d’investissement) pour mieux rembourser sa dette qui ne pourra jamais être remboursé, ce n'est que le début de l'esclavage! Arrêtez ce système d'emprunt en revenant au Franc!
a écrit le 06/11/2013 à 8:06 :
Frais de fonctionnement proportionelle à la corruption des politiques....faites le classement
Pour le PPP mais en France le PPP ressemblent à Pourris Public Privé.....comme l a ete la distribution de l eau (bonne idee delegation Service public) mais la corrruption des politiques (par compteur d eau ils touchaient (gauche-droite) 150 frs .... et 20 ans apres ils ont garde leurs bonnes habitudes en surfacturant le pprix de l eau Tout le monde le sait mais....personne n en parle...appelons corruption...corruption
Réponse de le 06/11/2013 à 10:45 :
à @ bartg vous touchez le cœur du système , ces gens trouvent qu'ils sont peu payés pour leurs capacités donc les dérives que vous soulignez , mais je pense que cela va encore plus loin à partir où il échappent au vote populaire.
Réponse de le 06/11/2013 à 13:51 :
pour votre information bien des PPP sont des usines a gaz qui coutent cher aux contribuable , un nouveau stade ? en PPP avec un loyer sur 30 ans que la ville devra honorer a des taux digne d'un usurier , un hôpital ? meme chose .. ce système ce sont les anglais qui en furent les inventeurs , au début ce fut un décollage fulgurant mais ces dernières années , ils constatent les degats sur les contribuables et le délabrement d'hôpitaux erigés de cette façon .. manque de personnel , maintenance épouvantable , défauts de construction .. loyers exorbitants .. ce n'est pas la panacée quand l'état est prêt a payer sans y regarder de plus près pour le bien être de tous ..
a écrit le 06/11/2013 à 8:06 :
Frais de fonctionnement proportionelle à la corruption des politiques....faites le classement
Pour le PPP mais en France le PPP ressemblent à Pourris Public Privé.....comme l a ete la distribution de l eau (bonne idee delegation Service public) mais la corrruption des politiques (par compteur d eau ils touchaient (gauche-droite) 150 frs .... et 20 ans apres ils ont garde leurs bonnes habitudes en surfacturant le pprix de l eau Tout le monde le sait mais....personne n en parle...appelons corruption...corruption
a écrit le 06/11/2013 à 8:05 :
Frais de fonctionnement proportionelle à la corruption des politiques....faites le classement
Pour le PPP mais en France le PPP ressemblent à Pourris Public Privé.....comme l a ete la distribution de l eau (bonne idee delegation Service public) mais la corrruption des politiques (par compteur d eau ils touchaient (gauche-droite) 150 frs .... et 20 ans apres ils ont garde leurs bonnes habitudes en surfacturant le pprix de l eau Tout le monde le sait mais....personne n en parle...appelons corruption...corruption
a écrit le 06/11/2013 à 6:07 :
ECOTAXE OU TAXE A L'ESSIEU : oui mais autrement
Partenariat public/privé : une sous-traitance ou seul un groupe privé est gagnant à tous les coups - la pire des solutions pour les contribuables.
Quel que soit l'exemple et quelle que soit la collectivité qui y a recours, cette méthode d'investissement dénommée partenariat public/privé se révèle à chaque fois la pire des solutions dont sont victimes les utilisateurs, ou les consommateurs, ou les contribuables, ou encore les cotisants.
Lorsque ce partenariat porte sur un objet incontournable et obligatoire de la vie publique, il constitue en même temps une fabrique potentielle de copains rentiers à forts revenus et de corrompus de tous poils.
Que l'on se souvienne de tous les grands scandales des dernières décennies : l'eau, les autoroutes, les bureaux d'études, la banque, les radars et maintenant une ponction fiscale importante.
C'est la privatisation de tout l'aspect rentable et l'obligation pour tous les contribuables de combler les pertes et déficits.
C'est aussi le résultat recherché par tous les ultra libéraux qui se sont succédés depuis des lustres à la tête de l'Union européenne et du pays puisqu'on en est arrivé jusqu'à casser les structures de collectes d'impôts et taxes.
Quelques bastions subsistent et ont refusé cette méthode en créant des régies semi publiques. Aucun scandale ne les a touché et les prix pratiqués reflètent entièrement leur situation économique. Il ne s'y opère pas non plus de spéculation financière ou boursière volatile.
Encore un exemple de ce qui devient insupportable pour les petites entreprises et le français moyen qui voit des affairistes beurrer leur tartine avec le pain du labeur quotidien de ces derniers..
Comment alors se fier encore à tous ceux qui y ont recours et faire confiance aux élus qui s'y sont engagé.
Réponse de le 06/11/2013 à 6:24 :
Les "PPP" consacrent la ruine des Etats, incapables de financer les instruments de la collecte de leurs impôts, mais aussi coupables de ne pas s'être mis à la diète des dépenses publiques. Dans le cas de l'écotaxe, c'est aussi l'incapacité de l'Europe à mettre en place une fiscalité cohérente.
Réponse de le 06/11/2013 à 6:25 :
Les "PPP" consacrent la ruine des Etats, incapables de financer les instruments de la collecte de leurs impôts, mais aussi coupables de ne pas s'être mis à la diète des dépenses publiques. Dans le cas de l'écotaxe, c'est aussi l'incapacité de l'Europe à mettre en place une fiscalité cohérente.
Réponse de le 06/11/2013 à 10:59 :
Les PPP sont avant tout un moyen de camoufler de la dette publique supplémentaire.
En effet la société privée s'endette en son nom propre et l'Etat lui verse ensuite une redevance qui correspond au remboursement de cette dette.
a écrit le 06/11/2013 à 5:41 :
Taxes, Impôts, Prélèvements, la majorité des français devenus serfs et vilains en a marre et les bretons en brûlant les portiques ont réalisé un acte citoyen , la mèche est peut être allumée .
Réponse de le 06/11/2013 à 9:19 :
J'espère que vous avez raison pourvue que cela dure.
Réponse de le 06/11/2013 à 10:03 :
1 800 000 000 euros de dettes, qui croyez vous qui va payer?
Réponse de le 06/11/2013 à 13:53 :
a Ouarf , si lump pouvait rembourser les 10 ans ( 2002-2012 ) des dettes qu'ils nous léguées soit un solde de 1000 milliards , on aurait juste a trouver les 800 milliards restants ? , bon on fait un telethon ? ( humour )
a écrit le 06/11/2013 à 1:05 :
Les dessous de l'écotaxe : quand Benetton et Goldman Sachs collectent l'impôt français
Mais derrière cette taxe écologique se cache une autre question, qui n'a jamais été soumise au débat public : c'est la première fois que la collecte de l'impôt est confiée à des entreprises privées. Un consortium emmené par Benetton, Goldman Sachs, Thalès et SFR empochera 20% des recettes de la taxe pour assurer son recouvrement. Du jamais vu ! Enquête.
le gouvernement Fillon a validé cette option, peu après le Grenelle de l'environnement. Cette externalisation entraine un surcoût pour le contribuable. « L'écotaxe est incontestablement coûteuse », admet Marie-Hélène Des Esgaulx. Sur un total de 1,2 milliard d'euros collectés, environ 280 millions d'euros sont consacrés à la rémunération du prestataire privé qui assure le recouvrement. Soit 23 % [1] ! C'est la taxe la plus coûteuse jamais mise en place !!!!

La banque états-unienne Goldman Sachs est entrée au capital de ce fonds en 2008. Autostrade, qui détient 70 % d'Ecomouv', s'est allié avec les groupes français Thales, SNCF, SFR et Steria,
Réponse de le 06/11/2013 à 8:48 :
"c'est la première fois que la collecte de l'impôt est confiée à des entreprises privées"
N'importe quoi. La TVA est déjà collectée par les entreprises privées.
Réponse de le 06/11/2013 à 11:14 :
il existe de nombreuses taxes collectées par le privé!
Vous achetez où vos timbres fiscaux?
Qui collecte la TVA?
etc.
Réponse de le 06/11/2013 à 13:11 :
et y'en a qui voudrait le retour de Fillon ? n'était il pas premier ministre de S ? IL critique Hollande mais qu'a t il fait de mieux ?
Réponse de le 06/11/2013 à 13:22 :
Certains commerçants sont des collecteurs locaux d'impôts et assurent un réel service de proximité ! il me semble que le prestataire choisi est trop gourmand et qu'il aurait été bon de mettre en concurrence plusieurs sociétés ! les allemands ont mieux semblent ils ?
a écrit le 06/11/2013 à 0:37 :
Pourquoi n'augmentons-nous pas le carburant diesel de quelques centimes en affectant ce suppément à l'écotaxe ?
Il s'agit du système le moins coûteux et ainsi tous les véhicules diesel participeraient ...
a écrit le 05/11/2013 à 23:02 :
espion
L'écotaxe est la goutte d'eau qui fait déborder le raz le bol fiscal. L'action contre les fourches caudines de l'écotaxe est le premier pas d'un révolte contre l'irresponsabilité gouvernementale. Les français sont las de toutes ces mesurettes et nouvelles règlementations qui ponctionnent leur énergie, leur travail, leur pouvoir d'achat, leur espérance d'une vie meilleure. Il est de plus tentant pour le gouvernement de suivre tous les déplacements de marchandises sous prétexte d'écotaxe comme le faisait l'octroi sous l'ancien régime.
a écrit le 05/11/2013 à 22:48 :
Le transport routier va à veau l'eau, comme tout le reste à force de dérégulation a marche forcée, de mondialisation sauvage, de financiarisation outrancière. La seule question à se poser est: Est- ce que nous pouvons revenir en arrière? La réponse est Non. Peut-on limiter la casse? la réponse est Non. La solution est d'avoir conscience du problème et de gérer au mieux son propre intérêt. C'est totalement libéral et c'est bien là où on veut nous emmener.
L'autre solution passe immanquablement par un retour au communisme, avec retour de la barbarie au passage, car en général, les droites sont agressives quand il s'agit de leur intérêt.
Peu de perspectives donc.
Réponse de le 06/11/2013 à 13:24 :
ET SI ON DEMANDAIT L AVIS a LA COUR DES COMPTES SUR CE DOSSIER ,,,,,,,,
a écrit le 05/11/2013 à 22:26 :
Le pourcentage ne veut rien dire tant qu'il n'y a pas de collecte. Le fixe est 250 millions par an à payer, 20 par mois, qu'il y ait collecte ou non de cette taxe. Si la collecte est de 500 millions par an, les frais seront alors de 50% ! 250 millions, rien ne restera pour l'Etat, 200, il faudra leur ajouter 50 millions chaque année.
Pourquoi des camions si petits ? Pour avoir une "grosse" taxe vu les frais, sinon, rien à gagner ? Les 4*4, ils font combien en kilos ? 1,5T c'est vite arrivé, surtout chargé.
Finalement, des camions qui traversent divers pays ont le boîtier Français Ecomouv, le truc Allemand, la vignette bidule permettant de reconnaitre l'immatriculation, ... Une vraie unification Européenne...... Un choc de simplification prévu ??? Un jour, ou jamais ?
NB : coquille "collecte de la taxe sensée s'appliquer" censé (sensé = 'qui a du sens')
a écrit le 05/11/2013 à 22:19 :
Tout cela est un tissus de foutaises. En Allamagne la Maut ne taxé que le réseau autoroutier. En France l'ecotaxe va être appliquée sur les routes nationales, les autoroutes étant déjà payantes.
a écrit le 05/11/2013 à 22:04 :
Et la presse libre ne s'en était pas aperçue avant ? On lui aura sans doute menti.
Réponse de le 05/11/2013 à 22:20 :
Il faut bien que les frères socialistes trouvent un bouc émissaire, maintenant qu'ils ont fait connerie sur connerie !
a écrit le 05/11/2013 à 21:56 :
Taxons l air ça nous évitera de parler pour ne rien dire ou bien des imbécilités!
a écrit le 05/11/2013 à 21:54 :
Si on taxait l air, on ferait des économies de mensonges.
a écrit le 05/11/2013 à 21:26 :
L eco taxe à l air rrr est une bonne tva air ou bien papier sur la lettre r. Hello mister Pacha blalbla!
a écrit le 05/11/2013 à 21:06 :
Profitons de l air pendant qu il n est pas taxé. Le jour où il sera taxé on fera des économies de mots. Ma foi, c est plutôt une bonne nouvelle, on dira moins de sonneries. On pourrait réduire les mots ou bien les maux, à condition d avoir des aigles de Maux, et pas du fromage de brie, car le gras étouffe le muscle, quand on dit vraiment, on gaspille de la salive. On pourrait raccourcir les mots en men et on gagne en énergie, alias entropie. On a bien une préfecture, lieu citoyen attaquée par un groupe en perte d emploi qui demande une subvention pour export en dessalage, qui demande une subvention de la société qui est bien entendu comme les comptes publics un sujet de perdition nationale. Les français au travail sont des héros qui s ignorent ! Ils ont des chapeaux ronds, ils ont aussi le droit de vivre et prospérer ? Ou bien l Etat a décidé une croisade anti française ? C est comme Obélix, où est-il mou et où est-il dur alors qu Astérix doit prendre une potion ? Astérix et Obélix c est dur à comprendre, pourtant le char de Tragicomix est toujours emplafonné dans la mairie et on lui met des batons dans les roues. Devons-nous marcher à l indienne à l envers, à pas de loups ?
a écrit le 05/11/2013 à 21:02 :
la colère gronde ... et les politiques n'en n'ont pas conscience .... on se croirait avant la révolution ! Il y a urgence !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/11/2013 à 20:49 :
Mais pourquoi ne nous ont-ils pas expliqué ce qu'est cette ecotaxe, une taxe vraiment bien pour un pays de transit comme la France, dans laquelle circule une quantité importante de camions étrangers. Les bretons commencent à me courir.
Réponse de le 05/11/2013 à 21:34 :
Oh, Paul@, il faut freiner s'il te plaît, les camions ne transits pas par la Bretagne pour se rendre aux États Unis mon bon monsieur, c'est un terminus. Les entreprises Bretonnes ont été droguées depuis des dizaines d'années aux subventions de la BCE pour exporter leurs produits, alors le sevrage sera très difficile, il faut comprendre leur mauvaise humeur mon bon monsieur et éviter la provocation autant que possible !!!.
Réponse de le 06/11/2013 à 10:09 :
Sur l'A10, axe Paris Toulouse, je peux vous assurer qu'il y a beaucoup de camions étrangers. L'ecotaxe à été suspendue sur l'ensemble du territoire. Concernant les subventions tout à fait d'accord avec vous, certains en Bretagne en demande même plus, alors que sans impôt il n'y a pas de subvention possible.
a écrit le 05/11/2013 à 20:49 :
Mais pourquoi ne nous ont-ils pas expliqué ce qu'est cette ecotaxe, une taxe vraiment bien pour un pays de transit comme la France, dans laquelle circule une quantité importante de camions étrangers. Les bretons commencent à me courir.
a écrit le 05/11/2013 à 20:45 :
Ces gens font l ena les grandes ecoles son bardes de diplomes, officient dans les plus grands ministeres et ne sont meme pas capable de negocier un contrat avec une societee privee qui les pigeonne en beaute ....mais on s en balance c est l argent du contribuable et apres ca vient pleurer sur les plateaux teles sur la tentation des francais sur le fn....que dire de plus...
Réponse de le 05/11/2013 à 21:19 :
Au contraire ils sont bien plus intelligents, ils n'ont pas de limites d'imaginations pour nous arnaquer ! Ils pensent soit ça passe soit ça casse ! A nous a faire que ça casse !
a écrit le 05/11/2013 à 20:44 :
L'ecotaxe va rapporter plusieurs milliards (que les consommateurs finaux paieront), le gouvernement peut donc bien soutenir la filière agricole bretonne a hauteur de 15 millions !
L'UMP la mise en place, le PS l' applique. UMP = PS = UMPS. "Donne moi ta montre, je te donnerai l'heure" est bien le crédo de l'UMPS. Et pendant ce temps, aucune réforme de structure ni de l'UMP, ni du PS. Les économies ne sont pas a l'ordre du jour. C'est plutot la poursuite des déficits colossaux qui sont a l'ordre du jour.
a écrit le 05/11/2013 à 20:34 :
L' UMP a voté cette taxe, le PS a appliqué cette taxe UMP. UMP et PS ont la meme politique. UMP = PS = UMPS.
Réponse de le 05/11/2013 à 22:25 :
En effet, les socialistes n'ont pas renoncé au gâteau une fois que la SNCF a eu droit à sa part. L'écotaxe n'a rien d'écolo compte tenu du financement de la SNCF roulant à l'énergie nucléaire.
a écrit le 05/11/2013 à 20:27 :
Il faut taxer des camions qui polluent et cassent les routes, sinon qui va payer les dégats ?
a écrit le 05/11/2013 à 20:19 :
La Suisse a le système le plus simple, le plus économique (rapport taxe-cout de collecte) et celui qui favorise le plus les ressortissants nationaux : la vignette annuelle !A cela, on rajoute un tarif préférentiel qui ne donne accès qu'aux départements limitrophes au département d'acquisition... et seuls les trajets internationaux seront taxés plein tarif! Et en plus, on taxe aussi les camions sur autoroute ( ceux qui traversent le territoire sans même s'y arrêter !)
a écrit le 05/11/2013 à 19:45 :
La question n'est pas exactement là...! car... est ce qu'une taxe rapporte plus ..quand le prix de la collecte est moins chère...??
a écrit le 05/11/2013 à 19:12 :
"Pour 16 centimes d'euros par km en moyenne, les camions de plus de 12 tonnes peuvent circuler sur le réseau autoroutier habituellement gratuit en Allemagne." Ce qui est en train de se passer en Allemagne en dit long sur ce qui nous attend, si l'écotaxe se met en place pour les camions en France. Car en effet, en Allemagne, des voix politiques réclament désormais que les autoroutes soient payantes pour les particuliers ! C'est la suite logique. Aujourd'hui, on paie pour l'entretien des autoroutes. Les routes nationales et départementales ne sont plus entretenues correctement parce que ça coute cher. La tentation va être très grande dans les années à venir à faire payer ces routes. Pour leur entretien. Comme on fera payer l'entrée des villes pour lutter contre la pollution. De cette façon, les pouvoirs pourront à la fois contrôler les déplacements des citoyens et les dissuader d'utiliser leurs véhicules au-délà du strict nécessaire !
Réponse de le 05/11/2013 à 20:29 :
oui oui oui je vous vois venir a taxer ces mauvais automobilistes avec leurs voitures qui puent pour les obliger a entrer dans des boites a sardines aux horaires pas possibles qui s'appellent des bus publics ? et qui fabriquera des voitures en france ? , pour qui ? des chinois payés 350 euro par mois ? , on frôle l'absurde totale , que les allemands fassent ce qu'ils veulent chez eux ; eux qui vont bientôt dépasser le niveau de CO2 européen avec leurs centrales a charbon au nom de la démagogie et leurs voitures bien polluantes retoquées par l'état français ( cette année ou blocage de mercedes ) ,enfin les routes allemandes sont dans un état , je ne parle meme pas des américaines d'ailleurs ou des canadiennes , quand on revend les autoroutes a des compagnies privées qui rechignent a l'entretien pour verser des dividendes .. le rail c'est pareil .. le bien public a toujours été l'enjeu de vampires et de rentiers mais aux résultats catastrophiques quand cela revient de facto aux états .. l'exemple du rail en UK est éloquent ..
a écrit le 05/11/2013 à 19:09 :
Le probleme que personne ne voit venir, avec cette histoire de portiques routiers....C'est que sur ces portiques on peut y mettre d'autres systemes de controle ,sans aviser les usagers,et cela, a terme peut etre tres grave..pour les libertés....
Réponse de le 05/11/2013 à 20:35 :
ca change pas grand chose ..., sous ce dernier gouvernement en UE ...entièrement aux mains des socialistes ,nos libertés ont pries déjà un sérieux coup dans l'aile ,alors avec ou sans portique ...la guerre est déclarée...
a écrit le 05/11/2013 à 18:55 :
ce qui m’inquiète ... un oncle profondément socialiste à voté pour Sarkozy ... ensuite Hollande et maintenant c'est Marine qui lui plaît !!!!!!!! ... ps : aucun ne me plaise ... je vote blanc ... mais ça n'est pas reconnu !!!!!!!!!!!! (moralité la démocratie n’existe pas !!! )
a écrit le 05/11/2013 à 18:49 :
Des magouilles ... et des ristournes ? on dirait... je n'en sais pas plus !
a écrit le 05/11/2013 à 18:39 :
Apparemment taxer, c'est devenu un bon business

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :