Après la Hollande, la Belgique veut taxer le transport aérien

 |   |  358  mots
L'idée d'une taxe carbone sur le transport aérien à l'échelle européenne progresse
L'idée d'une taxe carbone sur le transport aérien à l'échelle européenne progresse (Crédits : Pixabay / CC)
Le ministre wallon de l'Environnement, Jean-Luc Crucke a déclaré samedi à la télévision belge RTBF que la Belgique entend proposer à ses partenaires de l'Union européenne l'instauration d'une taxe européenne sur les transports aériens.

Les Pays-Bas avaient déjà lancé l'idée lors d'une réunion des ministres des Finances de l'UE le 12 février dernier. C'est maintenant la Belgique qui veut proposer lors d'une réunion à Bruxelles des ministres de l'Environnement le 5 mars, de taxer le transport aérien, "un mode de transport polluant", a précisé le ministre wallon de l'Environnement, afin de contribuer à lutter contre le réchauffement climatique.

Il a donc plaidé pour frapper les voyageurs au portefeuille afin d'infléchir leur comportement. "Vous pourrez continuer à prendre l'avion mais alors vous saurez que vous payerez beaucoup plus", a-t-il dit.

Le chemin de fer plus taxé que l'avion

Estimant que "des modes de transport plus respectueux de l'Environnement, comme le chemin de fer, sont davantage taxés que le transport aérien", la Belgique plaide pour une tarification plus juste.  Dans une note envoyée à ses 27 partenaires européens, son gouvernement appelle à une "discussion sur la tarification du transport aérien lors du Conseil des ministres de l'UE sur l'Environnement".

Dans cette note, la délégation belge remercie "les Néerlandais d'avoir initié la discussion au Conseil des ministres européens des Finances. Les Pays-Bas organisent d'ailleurs une conférence internationale sur le sujet les 20 et 21 juin prochain.

La démarche volontaire du secteur jugée insuffisante

Avec le transport maritime, le transport aérien est l'un des seuls importants émetteurs de gaz à effet de serre à n'être pas couvert par l'accord de Paris. L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) s'est néanmoins engagée en octobre 2016 à des mesures de compensations dans le cadre d'un programme baptisé CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation, ou « Programme de compensation et de réduction de carbone pour l'aviation internationale », mais cela semble insuffisant aux yeux de nombreux experts.

La crise française des « gilets jaunes », qui s'est déclenchée en raison des hausses de taxes prévues sur le carburant à la pompe en raison de la fiscalité carbone, a d'ailleurs fait ressortir les exemptions dont bénéficient à l'échelle nationale le transport aérien et le transport routier comme l'un des signes d'injustice de cette fiscalité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2019 à 13:16 :
En France s'est déjà fait depuis un moment! Taxe Chirac etc....
a écrit le 04/03/2019 à 9:04 :
en Europe le consommateur paiera pour le reste.......emirates vous salue bien
a écrit le 04/03/2019 à 8:06 :
surtout taxer pour remplir les caisses des états
a écrit le 03/03/2019 à 22:18 :
Une taxe pour sauver l'humanité du réchauffement climatique devrait encourager les voyageurs à utiliser des moyens de transports plus vertueux. En fait, il n'y en a pas sur les longues distances. Taxe inutile donc.
a écrit le 03/03/2019 à 19:33 :
La Hollande n'est pas un pays.
a écrit le 03/03/2019 à 16:09 :
Donc le 1er pays à vouloir taxer le transport aérien sont les Pays Bas.
Initiative louable en soi, mais... Qui vient de prendre récemment 14% du capital d'une certaine compagnie aérienne, déjà ? Chercher l'erreur.
a écrit le 03/03/2019 à 14:59 :
Pas grave, au lieux de partir de Paris je passerais par Hong Kong.
Après bon, pourquoi prendre l'avion alors que certains dans les commentaires semblent se téléporter instantanément là ou il n'y pas de taxe :-/
a écrit le 03/03/2019 à 10:38 :
Pas grave, étant Parisien on partira plus de Bruxelles mais de Londres.
a écrit le 03/03/2019 à 9:19 :
Secteur bien trop énergivore que l'on ne peut plus faire semblant d'ignorer avec des mois de février à 20°.

Bravo à nos amis belges.
Réponse de le 06/03/2019 à 6:40 :
Tiens donc, le blasé qui reconnait le réchauffement climatique. Merci de passer le message à Trump!
Pour revenir au sujet, le transport aérien contribue à 2,8% aux émissions de CO2, alors oui ça pollue, mais ce n'est pas la principal contributeur. ok pour une taxe mais au niveau de sa contribution et pourvu que la taxe ne pénalise pas la R&D et l'exploitation d'aéronefs qui sont plus respectueux de l'environnement et qui font travailler des centaines de milliers de personne.
a écrit le 02/03/2019 à 22:12 :
Le transport aérien a du plomb dans l’aile. Il a tout fait pour échapper aux contraintes environnementales mais il est rattrapé par la patrouille belge. A quand un soutien par nôtre président de cette mesure ‘make our planet great again ´ proof.
a écrit le 02/03/2019 à 19:33 :
Et à part des taxes, une autre idée plus constructive ?
a écrit le 02/03/2019 à 19:22 :
Pas grave... au lieu de transiter en Europe, je transiterai par Londres, ou Dubaî ... les taxes sur le CO², les européens s'assieront dessus, et du coup, je ne paierai plus ma contribution taxe chirac, je ne paierai plus les nombreuses taxes aéroports... et je n'utiliserai plus les compagnies européennes mais British airways ou Emirates !!!
A titre indicatif : sur un vol Lyon-Afrique du sud, vendu à 464€ (j'ai pris une date au hasard) il y a déjà 300€ de taxes (vol Ht 160€ !!) !!!
Au fait, comme je prépare l'organisation de séjours en afrique du sud pour la clientèle canadienne, vous pensez que je vais les faire transiter par Paris avec Air France, et Amsterdam avec KLM, ou que je vais faire transiter par New York et les faire voler avec une compagnie américaine ??? ...dommage, ils auraient au passage pu faire un stop en Europe pour dépenser quelques billets, payer de la TVA, faire tourner quelques hôtels, restaurants et autres magasins... mais les newyorkais seront certainement très heureux d'encaisser quelques dollars canadiens de plus !!!
a écrit le 02/03/2019 à 18:51 :
Voilà des politiques qui ont tout compris la taxe. En fait dans ce monde peu ou pas de solutions aux problèmes en général mais cela est grandement compensé par ce mot magique taxe. L'écologie est un vrai sujet mais je pense qu'il est trop sérieux pour le laisser à des gens qui ne voit dans l'écologie qu'un moyen de compenser les dérives budgétaires. Le gilet jaune deviendra il l'habit international surtout dans les sociétés dites développées.
Réponse de le 02/03/2019 à 22:07 :
Vous préfèreriez sans doute qu’on interdise les vols aériens? Vous avez parfaitement raison et je vous suis à 100%. La taxe carbone n’est qu’une mesure momentanée.
a écrit le 02/03/2019 à 18:01 :
Augmenter les prix des billets pour simplement dissuader de voyager à tort et à travers. Je ne vois pas de meilleur moyen dans la société de surconsommation actuelle.
Réponse de le 02/03/2019 à 19:02 :
Conclusion: au lieu de faire Lyon-Amsterdam(ou Paris)-Johannesburg et payer des taxes plein but, je ferais Lyon-Dubai, et après, je volerai en détaxé ???
Le meilleur moyen, c'est comme au niveau de l'automobile, une vignette crit'air qui progressivement, incite a faire voler des appareils de moins en moins polluant !!!
Réponse de le 02/03/2019 à 19:24 :
@vivien
Conclusion: au lieu de faire Lyon-Amsterdam(ou Paris)-Johannesburg et payer des taxes plein but, je ferais Lyon-Dubai, et après, je volerai en détaxé ???
Le meilleur moyen, c'est comme au niveau de l'automobile, une vignette crit'air qui progressivement, incite a faire voler des appareils de moins en moins polluant !!! (genre bonus-malus auto)
a écrit le 02/03/2019 à 17:47 :
Taxer à 60% comme les carburants, et faire quoi de l'argent collecté (budget général) ? A part augmenter le prix des billets ?
Je ne voyage que dans ma voiture, ça limite les distances (re-Suède/Norvège fin mai) mais permet de transporter le matériel (les appareils photo, trépied, tête panoramique, tente, etc).
Si tout le reste baisse niveau CO2 (c'est prévu, à voir quand et de combien), l'aviation va sembler encore plus contributrice qu'avant, même avec des moteurs plus économes.
L'A380 n'avait pas été pensé entre autres critères par rapport à une hypothèse de hausse notable du prix du pétrole ? Qui n'a pas eu vraiment lieu.
a écrit le 02/03/2019 à 16:07 :
Et encore des taxes; une maladie en Europe !
Réponse de le 02/03/2019 à 16:47 :
ha bon donc certains devrait être exonéres et les petits taxés .drôle de conception de l égalité
Réponse de le 02/03/2019 à 22:05 :
Ce qui nous rend malade c’est le réchauffement climatique et la pollution aux particules qui tuent des dizaines de milliers de personnes en France...et un peu le genre de commentaires que vous venez de faire, mais vous êtes pardonné.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :