Ford Mustang Mach-E : le choc hyper-électrique

 |  | 796 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Ford)
SÉRIE SPÉCIALE ÉLECTRIQUE - ÉPISODE 3. Ford se décide enfin à basculer au 100% électrique en convertissant le plus thermique de ses modèles historiques, la Mustang. Cette version SUV de la célèbre sportive a su rester dans l'esprit de son célèbre aïeul en reproduisant sa puissance et sa nervosité légendaire. Dès sa sortie, la Mach-E a pourtant été vu comme un affront autant pour les puristes de la voiture thermique que pour les partisans de la voiture décarbonée. Elle reste une vraie réussite technique et de conduite.

Série spéciale électrique - Saison 2 - Épisode 3

__

C'était un pari audacieux pour Ford. Capitaliser sur l'image légendaire et immuablement thermique de la Mustang pour en sortir un SUV 100% électrique. Les puristes sont encore sous le choc... Et pourtant ! Le Mach-E est étonnamment parvenu à sauver l'esprit rebelle et sauvage de son célèbre aïeul. Mais pour Ford, derrière cette tête d'affiche, il y avait d'autres enjeux comme la maîtrise de la technologie électrique à un haut degré de sophistication.

Une voiture premium

Il suffit de voir le visage des passants pour jauger l'effet de la Mustang Mach-E. La force du style, la puissance de la silhouette, la sportivité des lignes... Le badaud frissonne. Tout rappelle la célèbre Mustang mais à travers un design résolument moderne caractérisé par cette calandre pleine. Plus fort encore, son pavillon incliné, ses flancs ajourés le positionnent sur une approche stylistique très premium, et lui donne un aspect ramassé malgré ses 4,71 mètres de longueur.

Ford Mustang Mach-E

A l'intérieur, c'est une véritable révolution. Le Mach-E se met directement au diapason de Tesla avec cette planche de bord largement dépouillée de fonctionnalités, remplacée par un immense écran de contrôle. Nouveau challenge, car jusqu'ici, seule la firme d'Elon Musk avait réussi à élaborer une solution de contrôle qui reste ergonomique et accessible. La solution choisie par Ford s'est montrée aussi efficace même si elle a choisi de ne pas s'encombrer comme la Model 3 d'applications-gadgets. Le conducteur de la Mach-E pourra néanmoins garder un oeil sur les principaux indicateurs de conduite grâce à un tableau de bord digitalisé.

Ford a poussé la dématérialisation à son paroxysme avec l'ouverture via son smartphone ou via un code à la place de la clé, des portières à ouverture électrique... On est dans le futur !

Ford Mustang Mach-E

L'agencement intérieur s'inscrit dans cette dynamique de style épuré. L'horizontalité de la planche est toutefois interrompue par cet immense écran de 15,5 pouces qui paraît "accroché" à la planche de bord. L'habitacle est très généreux et confortable. La position de conduite est haute. Les places arrière sont larges. Pas de doute, le Mac-E est un authentique SUV.

Ford Mustang Mach-E

Nerveuse et puissante

Côté conduite, cette Mustang électrifiée ne s'est pas du tout assagie comme auraient pu le craindre les inconditionnels du moteur à explosion. Toujours aussi nerveuse... Ne vous trompez pas de mode de conduite car elle réagit au quart de tour. Avec son 0 à 100 km/h en 5,1 secondes, elle est bien positionnée sur le marché. A la fin de l'année, une version GT devrait coiffer au poteau pas mal de concurrents en atteignant le 100 km/h en seulement 3,7 secondes. Il faut dire que la Mustang Mach-E dispose d'un puissant moteur de 269 chevaux dans sa version de base et jusqu'à 351 chevaux dans sa version haut-de-gamme 4X4. En termes de couple, on passe du 430 Nm sur la version de base à du... 580 Nm ! La version GT explosera les compteurs avec 860 Nm de couple moteur...

En matière d'autonomie, elle n'est pas non plus à plaindre avec ses 440 km en normes WLTP, et pouvant aller à jusqu'à 610 km. Et pourtant, la Mustang pèse lourd : entre 1,9 et 2,2 tonnes.

Ford Mustang Mach-E

Un prix "accessible" ?

Mais, le plus surprenant reste sa grille tarifaire. Si on tient compte de l'échelle des prix en matière de voitures électriques (Zoé à 33.000 euros, Hyundai Kona 39.000, Model 3 à 43.000...), la Mustang Mach-E se situe juste au-dessus avec un prix d'appel à 48.000 euros. Soit un prix tout à fait accessible compte tenu de son niveau de prestations, de son positionnement premium et de sa taille qui le place sur le segment D.

Bien entendu, les partisans de l'électro-mobilité dénonceront une profusion d'artifices et de testostérone, vestige opulent d'une époque révolue de la voiture qui roule des mécaniques. La Mustang Mach-E n'a effectivement rien de sobre et consacre beaucoup de son énergie, qui est comptée comme toute voiture électrique, à redonner de l'émotion. Mais après tout, si la Mustang Mach-E convertit les plus radicaux partisans du « vroom vroom » à la propulsion zéro émission, pourquoi pas ?

___

La semaine prochaine - Fiat 500e : l'électrique lui va si bien

___

Rediffusion : retrouvez la première saison de cette série spéciale électrique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2021 à 15:46 :
Pour alimenter 20 000 000 de véhicules électriques, combien faudra-t-il construire d'éoliennes (qui soi-disant ne polluent pas) ?
Mais, cela n'a pas d'importance, du moment qu'elles ne sont pas construites en ville, si cela défigure les paysages de campagne, c'est également sans importance, pourvu que je puisse rouler en voiture électrique à l'autonomie ridicule, et au temps de recharge interminable.
Pour information, la recharge ultra rapide sera impossible, c'est un problème de physique.
a écrit le 23/04/2021 à 18:31 :
ce qui etait plaisant dans les voitures americaines, c'etait le couple et le son des v6 v8 et v12...
avoir un veau lourd, qui a une tenue de route ' a l'americaine', bof, y a plus de sensations avec un mountain bike electrique
Réponse de le 24/04/2021 à 9:05 :
Pourtant 3,5 s au 0 à 100 km/h , les 6, 8, 12 cyl par forcément en v mais aussi en ligne largement battus...un veau lourd ?
a écrit le 23/04/2021 à 17:32 :
Tesla est embourbé dans l’accident mortel d’un véhicule sans chauffeur au Texas. Ce drame a donné un coup de projecteur sur les systèmes d'assistance à la conduite proposés par le constructeur auto fondé par Elon Musk. Le ministre américain des Transports Pete Buttigieg a indiqué jeudi que les enquêteurs fédéraux étaient encore "en train de rassembler des informations" sur l'accident d'une Tesla qui s'est écrasée samedi soir contre un arbre à Spring. "Mais je pense que c'est un moment important pour rappeler que de nombreux systèmes d'assistance à la conduite continuent à reposer sur l'hypothèse qu'un conducteur attentif est derrière le volant", a-t-il ajouté à la fin d'une conférence de presse sur un autre sujet.

Selon l'enquête préliminaire des autorités locales, le véhicule roulait à vive allure et sans personne sur le siège du conducteur au moment de la collision, avant de s'enflammer. Deux victimes ont été retrouvées, l'une sur le siège du passager avant et l'autre sur la banquette arrière.Les sénateurs Richard Blumenthal et Edward Markey ont appelé la NHTSA, jeudi dans une lettre, à mener une enquête "approfondie" sur l'accident, qui comprenne également des "recommandations sur les remèdes qui pourraient éventuellement être apportés pour éviter que de tels événements se reproduisent". C'est la 28e enquête impliquant une Tesla ouverte par la NHTSA, remarquent les deux responsables, membres de la commission en charge des Transports au Sénat. Il semble "se dégager une tendance" sur les problèmes de sécurité des véhicules Tesla, qui "est incroyablement inquiétante et mérite toute votre attention", écrivent-ils.
Réponse de le 24/04/2021 à 8:49 :
Le pilote auto fonctionne très bien j'ai une tesla avec les options adéquate, et je peux vous dire que c'est au top, mais je reste derrière le volant car forcément comme chaque ordinateur il faut être attentif ! Mais tesla reste le must dans ça catégorie.
a écrit le 23/04/2021 à 9:09 :
Bien moins jolie que la version essence. Les véhicules életriques se ressemblent encore plus que les thermiques.
a écrit le 23/04/2021 à 8:23 :
Véhicule viable dans les pays nordiques disciplinés, dans nos contrées latines, bornes de recharges détruites, emplacements de recharge squattés comme emplacement de parking, vol des câbles de recharge...inutilisable en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :