Armement : la France va signer de nouveaux contrats en Egypte

 |   |  695  mots
L'Égypte va acheter un satellite de télécoms militaires à la France
L'Égypte va acheter un satellite de télécoms militaires à la France (Crédits : Reuters)
Au menu des discussions entre le Chef de l'État français et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, de nouveaux contrats d'armement. La vente d'un satellite de télécoms militaires fera partie des contrats signés. Trois autres campagnes sont arrivées à maturité pour faire l'objet d'une éventuelle signature lundi au Caire.

Plus de neuf mois après sa visite en Égypte pour l'inauguration du nouveau canal de Suez, le président de la République François Hollande y retourne dimanche et lundi. Au menu des discussions entre le Chef de l'État français et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, de nouveaux contrats d'armement entre la France et l'Égypte, qui vient de renforcer ses liens avec l'Arabie Saoudite. La vente d'un satellite fera partie des traditionnels contrats signés en présence des deux chefs d'État. Trois autres campagnes sont suffisamment arrivées à maturité pour faire l'objet d'une éventuelle signature lundi au Caire. Actuellement, une délégation égyptienne de haut niveau est en France pour tenter d'achever les négociations.

Pour l'heure, seuls Airbus Space Systems et Thales Alenia Space, désigné comme maître d'oeuvre, ont finalisé les négociations portant sur la vente d'un satellite de télécoms militaires pour un montant estimé à environ 600 millions d'euros. Initialement, Paris proposait au Caire deux satellites (un de télécoms et un autre d'observation) mais les Égyptiens ont trouvé la facture trop salée. Le satellite d'observation est remis à plus tard. Mais les Russes et les sud-Coréens auraient proposé moins cher, assure-t-on à La Tribune.

DCNS, Dassault Aviation et Airbus en pole-position

Les négociations se poursuivaient encore entre DCNS et l'Égypte. Le groupe naval pourrait signer un contrat portant sur la vente de quatre navires de guerre, dont deux nouvelles corvettes Gowind de 2.400 tonnes fabriquées à Lorient, le patrouilleur hauturier Adroit (un OPV de la classe Gowind), et, enfin, un patrouilleur de 54 mètres de type P400 fourni par le chantier naval Piriou. Soit un contrat estimé autour de 550 millions d'euros et garanti par la Coface. DCNS, qui a déjà vendu quatre Gowind au Caire, a lancé la fabrication de la première corvette en avril 2015. En revanche, l'armement des quatre premières corvettes achetées par Le Caire en juillet 2014, est toujours en discussions pour un montant estimé entre 300 et 400 millions d'euros (MBDA).

Dassault Aviation, qui avait vendu 24 Rafale à l'Égypte en février 2015, pourrait cette fois-ci fournir quatre Falcon 7X (autour de 300 millions d'euros) à l'Égypte en vue de remplacer l'actuelle flotte à usages gouvernementaux composée d'avions américains. Le contrat est négocié, la signature est attendue mais... elle reste à confirmer. L'avionneur a en outre relancé l'homme fort du Caire afin qu'il exerce l'option de 12 Rafale supplémentaires prévue dans le contrat signé l'année dernière. Enfin, Airbus pourrait signer une commande de plus d'une dizaine d'avions commerciaux avec Le Caire.

BPC, FREMM à moyen et long terme?

A plus long terme, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi souhaiterait aussi disposer d'une nouvelle frégate mutlmissions FREMM (DCNS), qui devrait être évoquée lors des discussions entre les deux présidents, et de deux autres Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral (deux stationnés en Méditerranée et deux autres sur la Mer Rouge), explique-t-on à La Tribune. Le Caire, qui a déjà acheté en septembre 2015 à la France deux BPC initialement destinés à la Russie, recevra son premier Mistral au mois de juin.

A ce jour, l'Égypte possèdera d'ici à 2020 une flotte de sept navires de fabrication française de premier rang, dont la frégate multimissions (FREMM) "Vive l'Egypte", livrée en juillet 2015. En outre, Le Caire, qui pourrait vendre sa vingtaine de Mirage 2000 à l'Irak, disposera de 24 Rafale, dont six exemplaires ont déjà été livrés.

Patroller, NH90 et A400M en discussions

Par ailleurs, le drone Patroller de Safran pourrait également atterrir prochainement en Égypte. Tout comme le NH-90. Airbus Helicopters propose 24 hélicoptères de transport, dont 12 TTH (version terrestre) et 12 NFH (version marine). Les discussions n'en sont qu'au début.

En revanche, la France n'a pas souhaité pour le moment s'engager sur la vente de l'avion de transport militaire A400M en Égypte (10 à 12 appareils), qui seraient prélevés des chaines d'Airbus. Ces A400M étaient initialement destinés à l'Allemagne (7 appareils) et à la Grande-Bretagne (trois).

___

[ DIAPORAMA ] Ventes d'armes: les plus gros contrats passés sous l'ère Hollande (au 26.04.2016)

Diaporama, ventes d'armes, DCNS, Dassault, MBDA, missiles, frégates, corvettes, lance-missiles, sous-marins, Barracuda, Shortfin, Egypte, Qatar,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2016 à 10:39 :
Le butin est maigre un petit satellite militaire de télécoms. Le reste est du blabla pour longtemps les dollar manquent pour un bon moment. Des fantasmes?
a écrit le 18/04/2016 à 12:02 :
De puis qu'il est élue Hollande le vrp de l'armement bien mais ils est président au vrp ?
a écrit le 17/04/2016 à 10:47 :
Qui paie? c'est comme le metro du caire par un don de l'etat Francais? Hollande sait tres bien dépenser l'argent du contribuable pour faire le beau à l'etranger. Au lieu de vendre des armes avec notre argent, ne pouvons nous pas investir en France? c'est trop difficile pour les enarques polytechniciens qui ne savent que vendre des armes ou des projets foireux à l'etranger (EPR, ...) Investissons pour apprendre à fabriquer un fusil d'assaut (Kalachnikov doit rire en regardant les francais) La grande tradition francaise de se faire ... continue.
Réponse de le 18/04/2016 à 20:20 :
Déjà écrit une dizaine de fois. Ce sont les pétro dollars du Golfe qui financent cela avec l'appoint de l'aide américaine :) Faut lire les commentaires avant de ressassé les mème pseudo questions.
a écrit le 17/04/2016 à 8:07 :
Un jour ces armes pourraient se retourner contre nous !!!L EI n est pas loin !!c est une erreur de vendre des armes à ce pays et celui ci ferait mieux de dépenser son argent à améliorer les conditions de vie des Egyptiens
a écrit le 16/04/2016 à 8:54 :
L'Egypte à les caisses vides ! sa principale économie , le tourisme est lourdement déficitaire et pour longtemps.... , alors Sissi a remarqué que F.Hollande est aux abois et en fin de mandat ,de surcroît en total manque de popularité en France ...Alors, vu qu'il lui a déjà vendu des Rafales à crédit ...avec un financement Coface à 61 % de risques ...et que Normal 1er est en grande demande de réalisation économiques ......pourquoi ne pas profité de cette opportunité français ...?
Réponse de le 16/04/2016 à 18:40 :
Pour l'instant on est payé non?

Ravale ta bile.
Réponse de le 18/04/2016 à 9:22 :
@Fluh
Vous êtes sûr ? Des preuves ?
a écrit le 15/04/2016 à 20:47 :
Pour relancer l'industrie du tourisme et l'emploi en Egypte rien de tel que d'acheter de l'armement à la France...pays des droits de l'homme!
Réponse de le 16/04/2016 à 11:14 :
Pour relancer l'industrie en général et le tourisme il faut éradiquer les islamistes.
a écrit le 15/04/2016 à 20:42 :
Et à part ça, pas de contrat pour construire des réseaux d'assainissements, améliorer les bidonvilles du Caire, des stations d'épuration, des écoles ? Il ne faut pas s'étonner d'avoir plein de petits djihadistes...
Réponse de le 18/04/2016 à 12:04 :
??? La bibliothèque d'Alexandrie, le Métro du Caire, c'est quoi :) Ici, parle armement. Le BTP est dans l'article suivant : Au Caire, Vinci et Bouygues prolongeront le métro pour 1 milliard d'euros
a écrit le 15/04/2016 à 17:13 :
S'est bien de vendre à l'export des produits français... Bon que cela soit des canons cela est regrettable.... Mais ils faut encore que les clients soit solvable.....
Réponse de le 15/04/2016 à 18:58 :
C'est la médaille de l'Arabie qui paye pour l'egypte, alors pourquoi se priver......
Réponse de le 15/04/2016 à 23:06 :
Mais comme pour les 24 premiers Rafales et les BPC, c'est Riyad qui réglera la facture.
a écrit le 15/04/2016 à 17:11 :
Et une fois de plus, on va vendre des armes à des dictateurs et dans quelques années, on va se farcir les réfugiés qui fuient ces dictateurs. Mais bon, ce sont les sans dents qui nourrissent les réfugiés et ce sont les politiques qui touchent les bakchichs :-)
Réponse de le 15/04/2016 à 19:59 :
Les actionnaires sont pas mécontents.
Réponse de le 16/04/2016 à 18:49 :
@Nathan: les actionnaires se régalent et toi tu t'appuies les dégâts :-) L'intégrité, c'est ne pas faire ce que l'on dénigre, n'est-ce pas, et la corruption n'est pas un modèle de société, pour moi du moins :-)
Réponse de le 16/04/2016 à 21:26 :
Monsieur,

si el sujet n'étais pas si terrble votre commentaire pourrait fournir matière à une blague.
Les réfugiés qui nous vinennt aujourdhui viennent de pays ou nous avons renversés ces dictateurs, (Lybie, Syrie)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :