L'Egypte proche de s'offrir deux satellites "made in France"

 |   |  472  mots
L'Egypte veut un satellite espion (ici sur la photo) et un satellite de télécoms militaires
L'Egypte veut un satellite espion (ici sur la photo) et un satellite de télécoms militaires (Crédits : Aibus Space)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi souhaite très rapidement acheter un satellite d'observation et un satellite de télécoms militaires à Airbus Space Systems et Thales Alenia Space. Un contrat de l'ordre de 1 milliard d'euros.

C'est chaud, très chaud même à nouveau entre l'Egypte et la France, selon des sources concordantes. Après avoir acheté 24 Rafale, une frégate FREMM, quatre corvettes Gowind et deux Mistral, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi souhaite très rapidement acquérir un satellite d'observation et un satellite de télécoms militaire à Airbus Space Systems et Thales Alenia Space (TAS), désigné comme mandataire. Le montant du contrat s'élève à environ 1 milliard d'euros pour les deux satellites. Preuve de cette volonté de trouver un accord rapidement, il vient à nouveau d'envoyer en France le général Al-Assar, qui est devenu en septembre le ministre de la Production de défense.

C'est notamment lui qui avait été le négociateur égyptien pour les contrats portant sur les 24 Rafale et la FREMM en février dernier. Il avait été envoyé en septembre par le président al-Sissi pour faire avancer les négociations et lever les derniers obstacles au moment des négociations sur les deux bâtiments de projection et de commandement (BPC), de type Mistral (DCNS et STX). Le 29 novembre, Abdel Fattah Al-Sissi avait quant à lui dîné avec le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l'homme de confiance du Caire. Le président égyptien, qui était à Paris pour la COP21, avait été également reçu le 30 par Manuel Valls.

Le général Al-Assar en France

Le ministre de la Production de défense est arrivé ce mercredi pour rejoindre des équipes égyptiennes déjà sur place et doit repartir le 22 décembre avec en principe un accord en poche. Un calendrier qui semble ambitieux mais tout reste possible avec les Égyptiens, les négociations pour le contrat Mistral n'ayant duré qu'un peu plus de deux mois. Pour autant, selon nos informations, il restait encore pas mal de travail pour parvenir à cet accord, dont la position orbitale des satellites, qui poserait problème. Un contrat pourrait être signé en fin d'année, voire au tout début 2016.

L'Arabie saoudite soutient toujours autant Le Caire. Ryad a promis mardi d'investir 8 milliards de dollars en Egypte et d'apporter une aide pétrolière pendant cinq ans à ce pays, qui connait des difficultés économiques. Cette annonce a été faite dans un communiqué commun publié au terme d'une visite du vice-prince héritier et ministre saoudien de la Défense Mohamed ben Salmane Al Saoud mardi au Caire. Le roi Salmane a "ordonné que les investissements saoudiens en Egypte dépassent les 30 milliards de riyals (8 milliards de dollars)" et que le royaume "contribue à couvrir les besoins de l'Egypte en pétrole durant les cinq prochaines années", selon le communiqué de l'agence officielle SPA. En outre, "les navires saoudiens soutiendront le trafic dans le canal de Suez", a précisé le texte sans plus de détail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2015 à 14:43 :
Nous somme prêt a vendre beaucoup à ce pays.... 24 avions de combat rafale, deux navires multimisson FREMM , deux porte hélicoptère Mistral, et maintenant deux satellites... Bon mais qui vas paier la note.. Avec quel argent....nous nous n'avons plus d'argent à faire crédit...
a écrit le 19/12/2015 à 11:12 :
Très bonnes affaires, que l'arabie saoudite continue à soutenir ces pays, on a eu le marché du liban, l'égypte, ça fait du bien aux caisses de la france et crée de l'emploi, n'en déplaise à certains
a écrit le 18/12/2015 à 11:12 :
Parfait!
Après les 2 vendus aux EAU en 2014 malgré les difficultés créées par les US et les 4 en négociations avec l'Arabie Saoudite, en voici 2 possible pour l'Egypte, excellent pour le Spatial-Défense NF.
Toujours les mêmes, booboo et pipolino pour les commentaires moisis!
Donc tout est normal, rien à signaler!
a écrit le 18/12/2015 à 10:18 :
@BONJOUR : réponse à PNL ;LE SEUL PROBLEME C'EST QU'AVEC LA CHUTE DU PRIX DU BARIL DE PETROLE LES FINANCES DE L'ARABIE SAOUDITE GOUVERNEE PAR UN DICTATEUR SANGUINAIRE ..... le plus comique de l'histoire HOLLANDE et FABIUS critiquent BACHAR mais font amis amis avec le roi d'ARABIE SAOUDITE CURIEUX NON !
Réponse de le 18/12/2015 à 17:34 :
désolé de vous contredire. C'est l'Iran qui soutient Bachar. L'Arabie Saoudite joue dans la cour des USA, France etc..
a écrit le 18/12/2015 à 10:15 :
@ BONJOUR : Au fait monsieur notre président normal : où en sommes nous avec la vente miraculeuse d'hélicoptères avec la POLOGNE ?????
a écrit le 18/12/2015 à 8:39 :
Les relations sont excellentes avec l'Egypte, ce qui est d'autant plus intéressant que ce pays est soutenu par l'Arabie Saoudite.

C'est aussi un succès personnel de Monsieur Le Drian.
a écrit le 17/12/2015 à 19:07 :
@ BONSOIR HOI : oui je le fais exprès pour que les Françaises et les Français se rendent compte que tous les beaux contrats signés avec l'EGYPTE ne seront jamais honorés l'EGYPTE est "fauchée comme les blés" par contre nos impôts en constante augmentation vont encore augmenter vu qu'HOLLANDE a dilapidé les caisses de l'Etat pour ses imbécillités à répétition ...... ! Que vous soyez un militant voir un sympathisant du PARTI SOCIAL TRAITRE c'est votre droit !
a écrit le 17/12/2015 à 10:48 :
@ BONJOUR : et qui régler la facture ?? REPONSE ; le contribuable français !!
Réponse de le 17/12/2015 à 12:07 :
Vous le faites exprès ?
Réponse de le 17/12/2015 à 16:19 :
Qui va payer...
Réponse de le 18/12/2015 à 17:37 :
Vous n'êtes pas cohérent, comme vous l'avez écrit, l'Arabie Saoudite soutient l'Egypte et paye pour ce pays. Relisez l'article !
a écrit le 17/12/2015 à 10:35 :
Ben... , la France est le pays qui vend à crédit à L'Egypte... aux caisses vides et a l'économie vacillante ...autant profiter des offres françaises...! hélas le risque export sur ce pays est au niveau d'environ 60/63% sur valeur du PV (selon les montages) et révisable à la hausse sur 2016.....!
Réponse de le 17/12/2015 à 12:08 :
Vous savez lire ? L'Égypte est soutenue à bout de bras par l'Arabie saoudite. C'est elle qui paie
Réponse de le 17/12/2015 à 15:28 :
@japi , merci je sais lire..., mais l'Arabie Saoudite à de gros soucis financiers aussi ...! et que vaut la parole des saoudiens ...? pas grands chose...vu que le contrat de 3 milliards d'euros signé avec Paris .pour fournir des armements français au Liban ,n'est toujours pas honoré depuis 1 an ..!...
Réponse de le 17/12/2015 à 15:56 :
De toute façon si c'était un autre pays qui vendait vous auriez réagi en disant que la France est un pays d'incapable qui se fait doubler partout.
Réponse de le 18/12/2015 à 9:35 :
Tant qu'il reste des personnes qui gagnent plus que le RSA, l'administration fiscale estime qu'il y a encore à taxer, à imposer et à extorquer... Tout cela au profit des "oeuvres" du PS et de son clientélisme.
a écrit le 17/12/2015 à 7:28 :
Comme celui là vu hier sur un blog russe.
http://bmpd.livejournal.com/1629975.html
Par contre je n'ai pas vu d'article sur la commande par l'ESA de deux satellites Sentinel 1C et 1D à TAS. J'espère qu'il seront lancé par une fusée européenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :