Roissy  : ADP veut en finir avec les queues interminables aux contrôles de police

 |   |  661  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le gestionnaire des aéroports parisiens va financer les nouveaux systèmes Parafe de contrôles automatiques des passeports aux frontières et va afficher les temps d'attente pour passer les postes de police. Avec le renforcement des contrôles, les temps de passage ont explosé à Roissy.

Devant l'explosion des temps d'attente aux contrôles de police aux frontières (PAF) de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, Paris Aéroport n'en peut plus et a décidé de prendre le taureau par les cornes.

« Nos taux de satisfaction en matière de qualité de services augmente. Pour autant, la vie quotidienne des clients est différente car elle est marquée par un temps d'attente à la police aux frontières insupportable. Le nombre de cas où le passager a attendu plus de 30 minutes a été augmenté par 20 depuis le début de l'année », a déploré ce mercredi le PDG du groupe ADP, Augustin de Romanet, lors d'un point presse.

Un "irritant pour les passagers" contre lequel ADP n'a pas la main.

Menaces d'attentats

Si la direction d'ADP explique cette dégradation par l'alourdissement des contrôles depuis la vague d'attentats qui a touché la France depuis deux ans, c'est un secret de polichinelle de rappeler que la situation n'a jamais été satisfaisante à Roissy, en particulier à l'arrivée, en raison de l'incapacité de mettre les effectifs en adéquation avec les arrivées des avions. Qui ne s'est jamais retrouvé à l'arrivée d'un vol long-courrier au milieu de centaines de passagers provenant de deux ou trois gros porteurs ayant atterri quasiment en même temps à Roissy avec un nombre de postes ouverts aux frontières extrêmement limité ? Une situation qui provient en partie du sous-effectif de la PAF.

Contrôles automatisés

Pour accélérer les flux, le gestionnaire des aéroports parisiens a décidé de prendre en charge l'acquisition des nouveaux systèmes de contrôles automatisés des passeports Parafe (80.000 euros pièce).

«Nous allons doubler le nombre de Parafe», a expliqué Franck Goldnadel, directeur général adjoint d'ADP en charge des opérations aéroportuaires, et directeur de l'aéroport de Roissy.

Une première vague de 80 postes est prévue d'ici à l'été 2017. Ce ne seront plus des Sas comme dans les Parafe actuels, mais ils ressembleront plus à des portes automatiques, ressemblant un peu de celles utilisées pour le « self boarding» .

Les premiers systèmes Parafe lancés il y a une dizaine d'années n'ont jamais rencontré le succès escompté. Les passagers ont souvent repoussé à leur prochain voyage l'enregistrement de leurs empreintes digitales, et la publicité faite autour de dysfonctionnements de ces matériels ne les a pas convaincus de le faire. Destinés aux passagers européens, les nouveaux Parafe seront plus rapides et plus fiables. Mais c'est surtout la technologie de reconnaissance faciale qui pourrait convaincre les passagers à les utiliser, si elle est validée par les autorités françaises. Car, contrairement aux contrôles biométriques actuels, aucun enregistrement préalable des empreintes digitales n'est nécessaire. Comme à Londres-Heathrow ou Amsterdam-Schiphol, une caméra vérifiera si les caractéristiques du visage du passager correspondent à celles de la photo du passeport. Au cas où le ministère de l'intérieur refuserait cette technologie, les équipements commandés sont compatibles avec les deux technologies.

Temps d'attente affichés

Comme il l'a fait pour les livraisons des bagages ou le passage aux postes d'inspection filtrage, ADP a par ailleurs l'intention d'afficher le temps d'attente aux postes de contrôle de la police aux frontières. « Pour donner de la prévisibilité aux passagers », a expliqué Augustin de Romanet. Pour la livraison des bagages, cette mesure a incité les compagnies à améliorer leur performance.

Mais derrière la préoccupation d'améliorer la qualité de services, se cache aussi la volonté de ne pas perdre du chiffre d'affaires. Car, pour le passager, le temps passé dans les files d'attente est autant de temps en moins pour faire du shopping ou manger un morceau avant de prendre son vol. Ceci dans un contexte de la forte chute à Paris de la clientèle japonaise ou chinoise, qui dégrade les recettes des commerces en aéroport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2016 à 13:22 :
Bonjour,
Il y a une erreur factuelle dans l'article - ce n'est pas ADP qui finance PARAFE puisque les coûts seront intégralement facturés aux compagnies aériennes via les redevances et taxe d'aéroport.
L'État cesse de remplir ses fonctions régaliennes efficacement, alors ADP prend le taureaux par les corne et refile la facture... à ses clients, qui n'ont pas leur mot à dire. Malin, non?
a écrit le 17/11/2016 à 12:47 :
Pas d'accord : il y a beaucoup d'utilisateurs de PARAFE, et même beaucoup trop désormais par rapport au nombre de cabines installées. Du coup, dans des conditions normales, il est parfois plus rapide de passer par les postes de contrôle humain....
Le vrai problème c'est que les cabines PARAFE sont :
- trop lentes,
- trop peu nombreuses,
- trop souvent en panne !
Allez voir en Asie (Singapour par ex.) ou à Dubai, ça dépote ! Ce sont des portillons type métro, il y en a beaucoup et le temps de lecture / validation est très court !!! Si on veut économiser des douaniers, ce sont ces technologies qu'il faut déployer.
Réponse de le 19/11/2016 à 2:06 :
Parafe n'est pas fait pour supprimer les douaniers ! Ce n'est pas cette administration qui contrôle les passeports dans les aéroports du type Roissy ...
Réponse de le 19/11/2016 à 2:19 :
@will quel rapport avec les douaniers?
a écrit le 17/11/2016 à 9:22 :
Bonjour

Concernant l'actuel système Paraphe, cela fait des années qu'il N'y a PLUS besoin de s'enregistrer ! Mais comme les affiches indiquant l'enregistrement n'ont pas été retirées, tout le monde pense qu'il faut le faire ..; Or, Primo, grâce au passeport biométrique, tout est automatique et Secundo, il n'y a plus de bureau d'enregistrement !!
a écrit le 17/11/2016 à 8:55 :
On sait parfaitement que rien ne vaut l'humain en matière de services mais comme les crises d'austérités européennes anéantissent les services publics nationaux il n'y a pas assez de fonctionnaires, comme dans la santé publique, comme dans l'éducation publique, comme dans le social.

Du coup cela devrait permettre à un ami quelconque d'un politicien ou décideur économique quelconque de relancer son truc automatisé qui peut fonctionner étant donné que la sécurité est avant tout une question de chance.
a écrit le 17/11/2016 à 8:44 :
arrivé ce matin de Chine en même temps qu'un autre gros porteur. Sur 3 parafe, deux en pannes. Deux guichets pour passeports européens !

Y'a du travail si ADP veut s'améliorer
a écrit le 17/11/2016 à 8:43 :
Queues interminables ??
Allez aux USA, là vous verrez ce que sont des queues interminables même pour n'être qu'en transit
Réponse de le 17/11/2016 à 10:38 :
Oui, et c'est Deux Heures aux U.S.A. ADP n'est pas motivé par le glacial-spartiate confor,t lowcost de ses aérogares. Sa seule motivation : les très très très très... fructueux loyers commerciaux : seule priorité les accroitre sans-cesse en nombre : je boycotte Toute conso dans l'aérogare : j'achète, la veille ou le jour meme les aliments, et l'eau je la récupère au robinet des sanitaires, avec ma petite bouteille plastique.
Le cout d ADP sur le billet d'avion est abusif.
Réponse de le 17/11/2016 à 11:05 :
Que cela soit pire aux USA c'est leur problème, c'est chez nous que le bazar doit être supprimé, ce qui se passe ailleurs, on s'en fout !
a écrit le 17/11/2016 à 8:31 :
Quand je viens d'Asie, je passe tjrs, soit par Francfort, puis navette locale jusque vers le sud de la France, destination finale, ou bien Londres, certes un peu + long; mais serenite garantie. Bordel assure par Paris dans les deux sens. Greves, metro arrete et degueu, etc...
Réponse de le 17/11/2016 à 9:55 :
Idem pour moi venant du sud de la France je voyage toujours via Londres ou Amsterdam afin d'éviter CDG qui est un concentré de tout ce qui dysfonctionne dans ce pays.
Cet aéroport est le seul(et je voyage depuis 1975) où j'ai été à deux doigts de manquer un vol long courrier à cause d'une queue interminable au contrôle d'immigration.
Je ne remettrai jamais les pied dans cet aéroport.
Réponse de le 17/11/2016 à 13:06 :
ayant repris l avion cette annee a CDG j ai ete agreablement surpris: personnel aimable et pas trop de queue.
Mes souvenirs etaient pourtant aussi tres negatifs. il semble que les nouveau dirigeants aient reussit a faire que le personnel ne se comporte plus comme le parisien moyen: aggressif et desagreable.
Par contre c est sur que le RER ou les bouchons c est toujours pareil :-(

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :