Bpifrance : "Ce premier semestre porte la marque de la crise"

 |  | 1115 mots
Lecture 6 min.
Nicolas Dufour, directeur général de Bpifrance, durant une conférence de presse à Paris, le 30 janvier 2020.
Nicolas Dufour, directeur général de Bpifrance, durant une conférence de presse à Paris, le 30 janvier 2020. (Crédits : Reuters)
Succès du PGE, doublement du soutien à l'innovation, maintien des levées de fonds, partenariats avec les régions, prêts 100% en ligne… La banque publique d'investissement s'est fortement mobilisée dès le début de la crise sanitaire pour venir en aide aux entreprises de toutes tailles.

Orchestration du Prêt garanti par l'État (PGE), pont aérien de cash, French Tech bridge, plan tourisme, plan TPE, plan commerce, mais aussi automobile et aérien... Bpifrance, la banque publique d'investissement, s'est retrouvée sur tous les fronts dès les premières semaines de confinement pour venir en aide aux entreprises et limiter au maximum les faillites. En coulisses, ses quelque 3.000 salariés (dont 98% étaient en télétravail) ont répondu à près de 100.000 appels pour accompagner à distance les entrepreneurs.

"Ce premier semestre porte la marque de la crise", a commenté d'emblée Nicolas Dufourcq, le directeur général de la banque, ce mardi 22 septembre, lors de la présentation détaillée du bilan d'activité des six premiers mois de l'année.

PGE : la France explose tous les compteurs

Dispositif phare du plan d'urgence déployé par le gouvernement, le PGE a largement mobilisé les équipes de Bpifrance, qui en opère la garantie. Au total, près de 550.000 entreprises ont bénéficié de la garantie de la banque publique au premier semestre pour un montant total de 94 milliards d'euros. Depuis le 30 juin dernier, 50.000 entreprises supplémentaires en ont bénéficié pour un total de 106 milliards d'euros. "Le rythme actuel est de 500 millions d'euros de demandes de PGE par semaine", précise Nicolas Dufourcq.

"La France a explosé...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :