Coup dur pour Eurocopter en Ecosse, un de ses appareils s'écrase sur un pub à Glasgow

 |   |  502  mots
Un appareil de type Eurocopter EC135 T2 s'est écrasé sur le toit du pub Clutha Vaults à Glasgow vendredi soir, à la veille de la fête de St Andrew
Un appareil de type Eurocopter EC135 T2 s'est écrasé sur le toit du pub Clutha Vaults à Glasgow vendredi soir, à la veille de la fête de St Andrew (Crédits : reuters.com)
Après un accident en août d'un SuperPuma en Mer du Nord, c'est au tour d'un appareil de type Eurocopter EC135 T2 de s'écraser sur le toit du pub Clutha Vaults vendredi soir, à la veille de la fête de St Andrew, le saint patron écossais, a confirmé un porte-parole d'Eurocopter à "La Tribune". L'accident a fait huit morts.

Série noire pour Eurocopter en Ecosse. Après un accident en août d'un SuperPuma en Mer du Nord, c'est au tour d'un appareil de type Eurocopter EC135 T2 de s'écraser sur le toit du pub Clutha Vaults vendredi soir, à la veille de la fête de St Andrew, le saint patron écossais, a confirmé un porte-parole d'Eurocopter à "La Tribune". Eurocopter dispose d'une flotte d'une cinquantaine d'appareils de ce type en Grande-Bretagne, principalement dans les services publics.

L'appareil transportait trois personnes, deux officiers de police et un pilote civil. Trente-deux personnes ont dû être hospitalisées après la chute d'un hélicoptère de la police écossaise vendredi soir sur un pub très fréquenté de Glasgow, selon un premier bilan chiffré fourni samedi matin par les autorités écossaises.

Huit morts

L'hélicoptère s'est écrasé vers 22h25 sur le toit du Clutha, un pub situé sur les rives de la Clyde, où plus de 100 personnes assistaient à un concert. Trois personnes se trouvaient à bord de l'appareil, qui est tombé en spirale sur l'établissement. Huit personnes sont mortes dans l'accident, parmi lesquelles les trois occupants de l'appareil, a annoncé samedi la police écossaise. Le responsable, Stephen House, a précisé que "14 personnes sont grièvement blessées".

Pas d'explosion de l'appareil

L'hélicoptère, qui n'a pas explosé et ne semble pas non plus avoir pris feu, s'est encastré dans le toit du pub. "Une enquête est en cours mais il est trop tôt à ce stade pour fournir des détails sur les raisons de la chute de cet hélicoptère", a déclaré le numéro deux de la police écossaise, Rose Fitzpatrick. Le Premier ministre écossais, Alex Salmond, a déclaré qu'il fallait s'attendre à ce que l'on retrouve des morts à l'intérieur du bâtiment. "Compte tenu de la gravité de l'accident, nous devons tous nous préparer à l'éventualité qu'il y ait des morts", a-t-il expliqué.

Grace MacLean, qui se trouvait dans le pub au moment de l'accident, a déclaré à la BBC qu'il "n'y avait pas eu d'explosion, mais de la fumée". "Nous étions en train de plaisanter, disant que l'orchestre qui jouait faisait s'effondrer le toit, quand soudain le toit a bel et bien commencé à tomber et quelqu'un s'est mis à hurler. Le pub a été envahi par la poussière et on ne pouvait rien voir, on ne pouvait pas respirer", a-t-elle raconté.

Un député, Jim Murphy, a raconté à la BBC qu'il y avait "un tas de gens" coincés dans le pub. "C'est un pub de Glasgow très connu. C'est une scène horrible(...)", a témoigné ce député travailliste qui se trouvait dans le quartier à ce moment-là. Des gens ont formé une chaîne humaine pour sortir du pub, a-t-il expliqué. Le Premier ministre britannique David Cameron et le chef de l'opposition travailliste Ed Miliband ont déclaré que leurs pensées allaient à tous ceux qui avaient été frappés par cet accident.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2013 à 12:34 :
Mr TORTORA,
Il est parfaitement indigne que vos responsabilités éditoriales soient ainsi bafouées en ramenant LA TRIBUNE à la qualité d'un journal pour coiffeurs………………….
a écrit le 02/12/2013 à 8:04 :
Titre un peu hatif, tant que l'enquète n'a pas déterminé les responsabilités, même si le crash peut nuire à l'image du constructeur. La Tribune aurait pu tout aussi bien titrer "coup dur pour Bond,( l'opérateur)" ou "coup dur pour les victimes.

Dans cette logique, il faudrait titrer 'coup dur pour Boeing' ou coup dur pour AIRBUS, lors d'un crash d'avion... Un peu de cohérence!

Attendez les résultats de l'enquète. Les faits, rien que les faits.
Réponse de le 02/12/2013 à 9:14 :
Cher Dexter, vous qui êtes un lecteur fidèle de la La Tribune, je vous dois une explication. Habituellement je ne traite pas des accidents d'hélicoptères. Mais celui-ci me semble particulier puisqu'il est arrivé en Ecosse, où Eurocopter a eu une série d'incidents en Mer du Nord qui ont eu - qu'on le veuille ou non - un impact sur la marque. Et je sais bien que ce sont des appareils différents. Cet accident se serait passé dans n'importe quel pays au monde, je n'aurais jamais fait d'article. Cet accident à Glasgow peut avoir - et je ne le souhaite pas - avoir des répercussions sur la marque. Pensez-vous que AgustaWestland et Bell ne vont pas en profiter ? Pensez-vous que la direction d'Eurocopter s'en soucie comme d'une guigne ? Je ne le pense pas. Bien à vous Michel Cabirol
Réponse de le 02/12/2013 à 11:38 :
Donc devrons nous assumer que les repercussions sur la marque Eurocopter sont votre première préoccupation quand un appareil s'ecrase sur un pub faisant au moins 9 morts ? Au moins ceci laisse présager le titre de votre article ainsi votre reponse à dexter, M. Cabirol.
a écrit le 01/12/2013 à 17:44 :
Votre article et vos propos sont affligeants pour un journaliste qui prétend avoir de la neutralité. Ce titre d’article est à peu près du niveau de ce qui se fait dans la presse à scandale ou dans les magazines people. Je ne pense pas voir en gros titre lors d’une tragédie ferroviaire ou maritime le nom du constructeur !! ou bien lors d’un accident de la circulation, les marques des véhicules ne sont me semble-t-il pas cites. Mes pensées vont vers les familles des victimes avant tout dans ce tragique accident surtout jour de fête nationale.
Réponse de le 01/12/2013 à 19:52 :
Cher Vincent. Aucune leçon à recevoir d'une personne qui se cache derrière au pseudo. Tellement facile. Bien à vous. Michel Cabirol
Réponse de le 01/12/2013 à 20:33 :
Cher monsieur Cabriol,
Partageant tout à fait le fond de penser de Vincent qui m'a devancé sur cette page je vais signer son commentaire comme si je l'avais écrit moi-même.
Bien à vous
Arnault Goumet
Réponse de le 01/12/2013 à 20:45 :
En correction de mon précédent post...

Cher monsieur Cabirol,
Partageant tout à fait le fond de pensée de Vincent qui m'a devancé sur cette page je vais signer son commentaire comme si je l'avais écrit moi-même.
Bien à vous
Arnault Goumet
a écrit le 01/12/2013 à 17:26 :
si c'est boin un EC135 il est fabriqué Allemagne par la division allemande d'eurocopter,
est attendons l'enquête pour savoir les raisons de l'accident !
a écrit le 01/12/2013 à 4:04 :
ce meme titre dans le journal de 20h et c est toute la resaction qui saute!!!
Réponse de le 01/12/2013 à 7:41 :
ah ah ah ah ah... Vous êtes trop marrant
a écrit le 30/11/2013 à 21:32 :
Bon, si on peut plus aller boire un verre en hélico, c'est du racisme dirait mon voisin qui a le profil du bateau à Tabarly :-)
a écrit le 30/11/2013 à 19:57 :
Mais c est quoi ce titre?????????? A vomir
a écrit le 30/11/2013 à 19:14 :
Je comprends pas le titre racoleur ?

Le problème des super puma lui était sérieux.
Là c'est un accident mais isolé sur un autre type d'appareil.

Le coup dur c'est surtout pour les victimes...
a écrit le 30/11/2013 à 13:50 :
" Coup dur pour Eurocopter "?

Coup dur pour les victimes avant tout!
a écrit le 30/11/2013 à 13:44 :
il y a plus de mille appareils en service dans le monde . Premier vol en 1994 et première livraison en 1996 soit déjà 27 ans de service . Je ne vois pas où mettre le coup dur pour son constructeur .Par contre le journaliste est un parfait coup dur par son incompétence . On a
l' habitude !
Réponse de le 30/11/2013 à 14:22 :
Qu'on le veuille ou non, c'est un coup dur pour la marque Eurocopter. D'autant comme le rappelle l’article, Eurocopter a dû gérer plusieurs incidents en Mer du Nord (Ecosse). Rien de plus. Une série n'est jamais bonne pour une marque et je suis sûr que la direction d'Eurocopter le sait parfaitement. L'enquête révélera quelles sont les responsabilités de chacun pour cet accident. Eurocopter est un constructeur sérieux, tout le monde le sait bien, y compris le journaliste qui a écrit cet article.
Réponse de le 30/11/2013 à 19:35 :
@totoff : c'est facile de draper cet article racoleur et minable dans tous les présupposés de la morale et de la bien-pensance. Les accidents, çà arrive. Point barre. Il n'y a pas de logique, pas de raisonnement à tenir : seulement des deuils et de la souffrance. N'en rajoutez pas, par pitié !
Réponse de le 30/11/2013 à 20:13 :
Cher Asimon, je n'ai pas de leçon à recevoir de votre part et votre condescendance est assez insupportable . La Tribune est un journal économique, il est normal qu'il évalue les impacts d'un tel accident, aussi regrettable soit-il, sur Eurocopter. Maintenant si vous vous du pathos, il ne faut pas lire La Tribune.
a écrit le 30/11/2013 à 13:32 :
C'est un coup dur dans la mesure ou la presse ("La Tribune" en l'occurrence ") a décidé , par un titre alléchant, d'en faire un coup dur ! La Tribune, comme c'est à la mode dans tous les médias, fait du bashing anti-France : irresponsabilité des medias. Cet accident est peut-être du à une faute de pilotage, à un défaut de maintenance, à un mauvais kérosène, à un coup de vent...mais non, La Tribune sous entend que c'est la faute d'EuroCopter et que, peut être, vaut mieux acheter autre chose. On ne sait même pas si il y a des victimes... En revanche, quand une BMW ou une Mercédes se plante, on en parle pas, victimes ou pas....
Réponse de le 30/11/2013 à 14:27 :
Libre à vous d'interpréter cet article de La Tribune mais ce n'est pas ce que j'ai voulu écrire. Je ne sous-entend pas la responsabilité d'Eurocopter. Loin de là. Il y a une enquête qui s'ouvre. Et je n'ai pas un don de prédiction. Mais peut-être avez-vous lu cet article trop rapidement ou sur le coup de l'émotion. Bien à vous. Michel Cabirol
a écrit le 30/11/2013 à 11:43 :
Il suffit de changer de slogan: par exemple "Eurocopter vous emmène au Ciel" et le tour est joué.
Réponse de le 01/12/2013 à 10:00 :
Très bon, bravo !
a écrit le 30/11/2013 à 11:30 :
l'appareil en photo n'est pas un ec135

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :