Jackpot de 23 milliards de dollars pour Lockheed Martin qui va vendre 105 F-35 au Japon

 |   |  279  mots
La diplomatie américaine a décidé d'accorder son feu vert à la vente de 105 F-35, qui renforcera la sécurité d'un allié majeur dans la région Asie-Pacifique
La diplomatie américaine a décidé d'accorder son feu vert à la vente de 105 F-35, qui "renforcera la sécurité d'un allié majeur" dans la région Asie-Pacifique (Crédits : INTS KALNINS)
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir approuvé la vente de 105 avions furtifs F-35 au Japon, pour un montant estimé à 23,11 milliards de dollars.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir approuvé la vente de 105 avions furtifs F-35 au Japon, pour un montant estimé à 23,11 milliards de dollars, selon l'Agence de coopération pour la sécurité de la défense (DSCA). Un véritable jackpot pour Lockheed Martin, le fabricant de cet appareil qui n'est pourtant pas encore tout à faire au point. Mais le Japon a demandé à acquérir 63 F-35A, la version traditionnelle de cet avion de combat destiné à l'armée de l'air, et 42 F-35B, la version à décollage court et atterrissage vertical destinée aux porte-avions, a rappelé le département d'État. Cette vente imposera au Japon un soutien technique, une gestion des programmes et une formation sur une période de 25 ans.

La diplomatie américaine a décidé d'accorder son feu vert à cette transaction qui "renforcera la sécurité d'un allié majeur" dans la région Asie-Pacifique, a noté le communiqué. "Il est dans l'intérêt vital des Etats-Unis d'aider le Japon à développer et maintenir une capacité d'auto-défense solide et efficace", ajoute le département d'État.

Un budget défense record pour le Japon

Face notamment à la modernisation rapide de l'armée chinoise, le Japon a décidé d'acquérir 105 F-35A (et 110 moteurs Pratt & Whitney) au total au cours de la prochaine décennie, outre les 42 F35-B. Le gouvernement japonais a approuvé fin 2018 un plan de défense quinquennal comprenant l'entrée dans l'arsenal de deux porte-avions, une première depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le budget de défense japonais 2020/2021 atteint le montant record de 50,3 milliards de dollars, notamment pour financer l'achat de ces F-35 américains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2020 à 8:38 :
A force de lui trouver tous les défauts possible vrai ou faux au f 35 en attendant lui il se vend c est le constat que vous le vouliez ou non
a écrit le 13/07/2020 à 14:49 :
l'APL chinoise est rassurée, ses appareils seront LARGEMENT à la hauteur de ceux de l'armée de l'air japonaise, s'ils arrivent un jour....
a écrit le 11/07/2020 à 7:46 :
Dans tous les cas l'oncle Sam a fait une affaires avec cette appareils car toute la recherche á etait subventionner par l'argent des alliée ...
Mais bon , îls ne faut pas le dire.... Apres tout îls faut bien payer le bouclier USA ...
Réponse de le 12/07/2020 à 7:49 :
Les americains et leurs entreprises sont plus competitifs que vous en France ou en Europe c'est la raison qui explique cette situation.
a écrit le 11/07/2020 à 0:26 :
La France n'a pas les compétences pour développer une merveille comme le F35.
La partie software avec ses millions de lignes de code à coordonner parmi des dizaines d'équipes... quand on voit que des logiciels comme louvoie (de louvoiement) et autre projets cap gemini pour de l'informatique de gestion en plus pas de l'embarqué temps réel temps contraint... dans 20 ans peut être le temps d'assimiler le génie US de l'architecturation des applications, les principes SOLID de l'oncle Martin, l'inversion du controle implémenté en DI ou event based programing, l'aspect oriented programing etc...
L'IA temps réel avec des puces dédiées, F35 the flying computer !
Réponse de le 11/07/2020 à 7:35 :
Que ne faut il pas lire.
Vous devriez créer quelque chose, un tel talent n'attend pas.
Réponse de le 11/07/2020 à 10:46 :
C’est bien l’électronique mais ça ne résiste pas à un coup de foudre...cet avion n’a rien prouvé au combat, le rafale oui. Arrêtez de nous sortir de grands termes incompréhensibles ressemblant à du charabia de pseudo expert
Réponse de le 13/07/2020 à 9:26 :
Vous devriez monter dans un avion et voler par gros temps.
A savoir config "pot au noir" et decharges saint Elme.
Plus rien ne suit au niveau electronique.
a écrit le 11/07/2020 à 0:09 :
Vous êtes intoxiqué par la propagande Le Figaro c'est Dassault et par l'effet Landerneau ou cloaque ! 1) Le dog fight c'est pour les loosers, la guerre c'est une science basée sur la modélisation, pas des combats épiques romantique ou rome antique ;) Ca ne doit pas arriver "in the 1st place" et la technologie consiste à supporter la doctrine... 2) Le rafale n'est plus si agile bardé de bombes pendus extérieurement à tous les vents à distance qui plus est de son axe de roulis, il doit soit larguer ses armements, est donc neutralisé dans sa mission, ou manoeuvrer en mode de commandes dites CatIII c'est à dire être encore plus pataud que le F35. Le F35 à contrario en mode 1st day of war, contient ses bombes et missiles dans son carénage aérodynamique près du centre de gravité et de l'axe de roulis, il peut rester en CatI "to live to fight not another day but another pass". Pour ce faire, la technologie supportant la doctrine d'emploi, des versions miniaturisées rendu possible par une plus grande précision des strikes de bombes planantes longue distance et de missiles moyenne portée sont embarqués. De plus, je vous fais l'article, il dispose d'un casque Off boresight d'aquisition des cibles hors de l'axe de l'avion contrairement au rafale qui doit manoeuvrer. resultat comme au football c'est le ballon qui circule pas le joueur et son gros avion. Encore mieux figurez vous ! Le F35 dispose du DAS, un dispositif de détection en lumière ultra violette ou autre à 360 ° ! Le pilote voit au travers de l'avion, en particulier en dessous. Il peut locker une menace dans n'importe quelle direction et le missile fait le reste, virage à 180° en tirant bien plus de g que n'importe quel avion au monde n'en tirera jamais sans tomber en ruine, le pilote tombant en syncope bien avant. Le rafale c'est l'équivalent des carquois, des arcs et des flèches, la guerre d'avant ! C'est bien simple, si je pouvais je m'acheterais un F35 ! en version STOVL, c'est autre chose que le vélo pour éviter les embouteillage et le covid en transports à bétail !
Réponse de le 11/07/2020 à 3:10 :
Merci pour ces précisions. Ca se voit que vous vous y connaissez
Réponse de le 11/07/2020 à 7:37 :
La vache comment dire tout cela en même temps.

C'est un bon marcheur
a écrit le 10/07/2020 à 23:03 :
Pour faire simple, l'Amérique pratique une politique d'intimidation et d'encerclement des puissances belligérantes concurrentes en équipant à gd frais ses supplétifs occidentaux, comme orientaux, en contrepartie d'une cotisation très élevée des abonnés qui va l'aider à finir de mettre au point un outil mal ficelé, mais vecteur de rupture technologique apte à impressionner l'adversaire.
a écrit le 10/07/2020 à 13:18 :
La claque pour les moqueurs !
Evidemment que cet avion comme tous les autres a rencontrés des problèmes de mise au point, ça n'est pas une friteuse ni même un fer à repasser comme le disent certains...

Le japon les achète malgré qu'ils ont perdu un pilote sur un probleme technique de ce meme avion, c'est dire la confiance qu'ils ont dans la capacité à résoudre les tethers problems...

Cet avion à prouvé qu'il pouvait défié le fameux S400 russe, dispositif de defense anti aérienne, les japonais n'achètent pas sans connaissance de cause... et d'effets voire des faits.
Réponse de le 10/07/2020 à 15:23 :
Evitez Google translate ;)
Le Japon achète la protection des Etats-Unis, comme le fait la Pologne, la Belgique, les Pays-Bas et tous les pays qui achètent du F35... c'est purement politique.
Tous les spécialistes militaires le savent c'est un avion qui n'est pas fait pour le Dog fight car il n'est pas maniable, il n'a pas été fabriqué pour ça. Par ailleurs sa furtivité diminue à chaque évolution technologique des radars. Enfin le cout d'entretien est équivalent à son coût d'achat.
Réponse de le 10/07/2020 à 16:23 :
Le F35, c ' est bien l avion furtif detectable par les radars en mode passif, l, avion qui ne supporte pas trop bien la foudre?
S’agissant plus particulièrement des F-35B et F-35C, un vol à une vitesse supérieure à Mach 1,2 [sa vitesse maximale est de Mach 1,6 peut provoquer des dommages structurels et des cloques sur leur revêtement furtif. Et, après certaines manoeuves, leurs pilotes « ne sont pas toujours en mesure de contrôler complètement le tangage , le roulis et le lacet.
Le F35, c est l avion du vent divin. Pas étonnant que les Japonais les achètent.
Réponse de le 10/07/2020 à 20:27 :
"malgré qu'ils ont perdu un pilote " voire "bien qu'ils aient perdu un pilote", malgré que, ça heurte.
De toute façon, si y a un ennui ils solliciteront le SAV, c'est bien garanti [conformité] ces trucs là ? :-)
Y a des arguments parfois pour "orienter" les décisions, mais ils avaient le choix entre ça ou quoi ? Rien ?
Réponse de le 10/07/2020 à 21:26 :
@Skunkworks
Le S400 est Russe, la menace est Chinoise.
Réponse de le 10/07/2020 à 23:27 :
Les israéliens frappent régulièrement la scierie (une vrai boucherie) au nez et à la barbe du père noel russe et de ses S400 qui n'y voient goutte à l'aide de leurs F35 !

USA: le pays leader en technologie, la plus grande communauté techno scientifique de tous les temps, l'offset technologique permanent !
Réponse de le 10/07/2020 à 23:44 :
"la scierie " ça doit être de l'offset orthographique.....
Réponse de le 10/07/2020 à 23:50 :
Les chinois achètent des S400 aux russes ! Et les réacteurs saturne de leurs jets !
a écrit le 10/07/2020 à 13:06 :
La puissance politique permet d'avoir des alliés fort utiles ordinairement mais encore plus en temps de crise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :