Les denrées, l'agroalimentaire et la distribution en berne en 2020

 |  | 1216 mots
Lecture 8 min.
(Crédits : DR)
RÉTROSPECTIVE 2020. Les cours du sucre, du café et du cacao ont presque tous pâti en 2020 de la chute de la demande du fait d'une moindre consommation liée aux mesures de confinement et autres restrictions de déplacement des biens et des personnes à travers le monde.

LES MARCHES EN BERNE

 Les cours du sucre à Londres et New York ont de nouveau montré leur dépendance aux prix du pétrole du fait de la transformation d'une partie de la production en éthanol. Malmenés en mars et avril, ils se sont progressivement repris au cours de l'année et ont particulièrement bénéficié des annonces de vaccins contre la Covid en novembre, finissant à 412,40 dollars la tonne à Londres et à 15,05 cents la livre à New York, sans pour autant retrouver leurs sommets annuels de février.

Les prix du cacao sont restés sous la pression d'une moindre demande en 2020 avant de connaître un soudain mais bref envol en novembre sous l'effet de tensions entre les principaux pays producteurs - Côte d'Ivoire et Ghana - et les industriels sur le prix d'achat des fèves.

La variété de café robusta, présente dans les cafés solubles et donc plus souvent bue à domicile, a mieux résisté que l'arabica, privilégié dans les expressos et qui souffre de la désaffection, quand ce n'est pas la fermeture, des bars et cafés. Coté à Londres, le robusta est en passe de clôturer l'année à l'équilibre, à 1.378 dollars la tonne, ce que ne parviendra pas à faire l'arabica, à 126,05 cents la livre à New York.

LA FILIERE AGRO EN CRISE

L'idée d'indépendance alimentaire revient en force

Si l'inquiétude d'une pénurie alimentaire exprimée par les achats compulsifs de pâtes des Français s'est révélée globalement infondée, les fragilités des circuits longs de distribution ont en effet été mises à nu par le confinement. Les ralentissements dans les transports et la logistique ont causé des difficultés d'approvisionnement. Le rajustement entre l'offre et la demande exigé par l'arrêt de la restauration hors domicile a été laborieux. Dans les villes et les campagnes, la résilience est surtout passée par le renforcement des circuits courts...

Lire l'intégralité de l'article : L'indépendant alimentaire revient en force

France : le nombre d'agriculteurs a été divisé par 4 en 40 ans

Les agriculteurs de moins en moins nombreux en France, et la profession compte de plus en plus d'hommes vieillissants, comme le révèle une récente note "Focus" de l'Insee portant sur l'année 2019. Par ailleurs, les conditions de travail sont plus difficiles que la moyenne...

Lire l'intégralité de l'article : France : le nombre d'agriculteurs a été divisé par 4 en 40 ans

Agriculture / Céréales : Un agriculteur de l'Indiana (Etats-Unis) récolte le blé de ses champs

Les exportations françaises de vins ont reculé de 18% de janvier à août

Deuxième contributeur à la balance commerciale française derrière l'aéronautique, le marché de l'exportation des vins prend un mauvais rouge. Les ventes ont en effet chuté de -18% en valeur entre janvier et août 2020 comparé aux huit mêmes mois de 2019 (les chiffres de septembre ne sont pas encore connus), a indiqué jeudi 22 octobre FranceAgriMer, l'organisme spécialisé gérant les marchés agricoles en France...

Lire l'intégralité de l'article : Les exportations françaises de vins en crise

Pernod Ricard plombé par la crise

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux a subi de plein fouet l'effondrement des ventes pendant le confinement, dans les lieux de transports (les aéroports notamment) ainsi qu'auprès des bars et restaurants. Cette chute n'a été compensé que partiellement par la consommation à domicile...

Lire l'intégralité de l'article : Plombé par la crise, Pernod Ricard s'attend à un environnement "volatil et incertain"

AB InBev lance des "bière bonds" pour aider les bars

"Paye aujourd'hui, consomme demain": ainsi se résume l'initiative lancée par le groupe brassicole afin d'alléger les difficultés de trésorerie des établissements fermés pendant le confinement...

Lire l'intégralité de l'article : AB InBev (Leffe, Stella, Hoegaarden) lance des "bière bonds" pour aider les bars

Ab inbev encourage par la reprise des ventes de bieres en juin

Danone veut supprimer plus de 400 postes en France

Le géant agroalimentaire français Danone, dont les ventes sont malmenées par la pandémie de Covid, annonce lundi vouloir supprimer jusqu'à 2.000 postes dans ses sièges en France et à l'étranger afin de "simplifier" son organisation et renouer avec la croissance. "Sur la France, ce sera 400 à 500 personnes", "essentiellement des directeurs, des managers", qui seront concernées par ces suppressions de postes, a précisé le PDG de Danone Emmanuel Faber...

Lire l'intégralité de l'article : Danone veut supprimer plus de 400 postes en France

Les cas Covid se multiplient dans les abattoirs

Des cas de Covid sont apparus dans les abattoirs de plusieurs pays et les experts en cernent encore mal les raisons, sans doute liées à la promiscuité, mais peut-être aussi à des conditions de froid et de ventilation propres à ces usines...

Lire l'intégralité de l'article : Les cas de Covid se multiplient dans les abattoirs

LA DISTRIBUTION EN SECONDE LIGNE

Les hypermarchés affaiblis par le coronavirus

Le début du confinement, qui en France est devenu obligatoire mardi 17 mars à midi, a marqué un net changement dans les achats des Français. Alors que les jours précédents avaient été caractérisés par un rush des courses, à partir de mercredi 18 mars "la limitation des déplacements, additionnée au stockage important des derniers jours, ont occasionné des petites journées en termes de chiffre d'affaires" dans la grande distribution, relève le cabinet Nielsen.

Lire l'intégralité de l'article : Les hypermarchés affaiblis par le coronavirus

Lire l'intégralité de l'article : Grande distribution : après le boom, les ventes redescendent

France, consommation, commerce, achat, vente, covid, supermarchés, hypermarché, reprise

Auchan Retail face aux 1.475 suppressions de postes

Près de 1.500 nouvelles suppressions de postes: la direction du distributeur Auchan Retail France (galaxie Mulliez) a annoncé mercredi la "seconde étape" de son "plan de transformation" face aux "nouvelles attentes des consommateurs", un "véritable choc" pour les syndicats après les plus de 500 emplois déjà supprimés début 2020...

Avec cette cession, le groupe cherche à se désendetter et "se développer dans de nouveaux pays". Surtout, en revendant ses parts détenues dans sa filiale SunArt, il fait aussi un aveu d'impuissance technologique face à la force de frappe, notamment sur les données, du géant Alibaba, entré au capital en 2017...

Lire l'intégralité de l'article : Auchan Retail face aux 1.475 suppressions de postes

Lire l'intégralité de l'article : Auchan quitte la Chine

Auchan prevoit le depart d'au moins 1.000 salaries, selon la presse

Carrefour réalise sa meilleure performance en 20 ans 
et persévère dans la réduction des coûts

"Les ventes de Carrefour au 3e trimestre reflètent l'excellente dynamique en cours dans le groupe, confirmant le succès du plan de transformation Carrefour 2022", a déclaré le PDG Alexandre Bompard, cité dans un communiqué. Carrefour a fait état mercredi d'une hausse de 8,4% de son chiffre d'affaires à magasins comparables au troisième trimestre, tiré par son redressement en France et une activité très dynamique au Brésil...

En acquérant les 107 point de vente de l'enseigne bio, le géant de la distribution compte accélérer sur un segment sur lequel il a encore tout à prouver. Il promet dans cette offre à 100 millions d'euros de préserver le millier d'emplois qui seront intégrés à sa marque So.bio rachetée en 2018...

Lire l'intégralité de l'article : Carrefour réalise sa meilleure performance en 20 ans

Lire l'intégralité de l'article : Carrefour met la main sur la centaine de points de vente Bio C'Bon

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2021 à 10:02 :
Hors, CAC, Il faut aussi citer McFee, spécialistes des énergies renouvelables à base d' Hydrogène.
Société française à qui est passé de 3,5 a 35 euros (X10) sur un an et qui passé dans le SBF120.
a écrit le 31/12/2020 à 9:45 :
Merci beaucoup pour cette information fort interessante puisque si on écoutait nos médias de masse ont aurait pu conclure au triomphe de l'agro-industrie. Mais finalement elle ne s'en est pas si bien sortie et c'est toute la planète et son humanité qui y gagnent.

De plus en plus de bonnes nouvelles générées par ce covid non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :