Saab réclame trois milliards à GM pour l'avoir tué

 |   |  761  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
GM est traîné devant les tribunaux. L'ex-marque suédoise Saab et son ancien propriétaire, le néerlandais Spyker, veulent lui soutirer 3 milliards de dollars pour avoir provoqué la faillite de la célèbre firme scandinave.

GM est traîné devant les tribunaux. Pour avoir lâché le suédois Saab. Le constructeur automobile néerlandais de voitures de sport Spyker et  son ancienne filiale Saab ont porté plainte aux Etats-Unis contre le groupe américain, pour avoir provoqué la faillite de la célèbre firme scandinave, a annoncé Spyker ce lundi dans un communiqué. Les plaignants "demandent réparation pour les actions illégales que General Motors a entreprises pour éviter la concurrence avec Saab sur le marché chinois", a déclaré Spyker, ajoutant que ces actions "avaient pour but direct et intentionnel de provoquer la faillite de Saab Automobile". GM a "interféré de manière délictuelle dans une transaction entre Saab Automobile, Spyker et l'investisseur chinois Youngman, qui aurait permis à Saab de se restructurer et rester solvable", ajoue Spyker. Ca va chauffer !

Faillite en décembre dernier

Les dédommagements réclamés à GM "s'élèvent à 3 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) ", souligne le groupe néerlandais. Le patron de Spyker, seul propriétaire de Saab, l'homme d'affaires Victor Muller, a indiqué dans une conférence téléphonique que cette somme représentait  "ce que Saab aurait eu comme valeur, si la transaction avec Youngman avait été menée à terme". Saab s'était déclaré en faillite le 19 décembre 2011, après qu'une tentative de lever des fonds en Chine a été contrariée par General Motors, l'ancien actionnaire de Saab, qui avait refusé un transfert de brevets. Victor Muller a précisé que Spyker allait toucher 90% des réparations. "Nous nous préparons depuis 6 mois à cette procédure. Il est évident que General Motors a délibérément poussé Saab dans le vide".

Marque emblématique

Né juste après la guerre, reconnu pour l'originalité et l'innovation technique de ses véhicules, Saab a eu son heure de gloire dans les années 80 avec la fameuse 900 Turbo, une berline sportive "chic", qui a donné naissance à une  version cabriolet très recherchée par les collectionneurs. En 1990, la famille Wallemberg décide de se séparer de la branche automobile du groupe Saab-Scania (camions). GM reprend alors la moitié, puis la totalité du constructeur. Las, le groupe de Detroit n'investit pas assez, mène une stratégie erratique, affuble le pauvre constructeur de médiocres plates-formes et moteurs diesel d'origine Opel, la branche allemande de l'américain. Du coup, les ventes n'ont jamais pu s'élever durablement au-dessus de la barre fatidique des 120.000 unités. La firme a en conséquence perdu de l'argent quasi-constamment. Lors de sa mise sous protection du Chapitre XI (loi américaine sur lers faillites) en 2009, GM a alors liquidé purement et simplement Saab. Sans état d'âme. Sauvé in extremis par Victor Muller, constructeur (confidentiel) des voitures de luxe néerlandaises Spyker, Saab n'a toutefois jamais vraiment redémarré depuis, toujours aux prises avec des problèmes de liquidités.

Arrêt de production en avril 2011

Victor Muller s'est toutefois démené pour trouver un accord afin de sauver Saab de la faillite, principalement auprès de deux groupes chinois, le constructeur Youngman et le distributeur Pang Da. Un accord a été finalement trouvé. Mais, General Motors a répété à plusieurs reprises qu'il s'opposerait au nécessaire transfert de brevets technologiques qu'il détient encore aux entreprises chinoises. Du coup, la transaction n'a pas eu lieu. Décidément, GM aura vraiment enterré Saab ! Comme il a été incapable de gérer ses alliances avec les japonais Isuzu, Suzuki, Subaru. Son divorce avec l'italien Fiat au milieu des années 2000 lui a même coûté 1,5 milliard d'euros. Bon courage à PSA, qui a noué en février dernier une alliance avec GM, lequel a pris 7% du capital ! Saab a été forcé d'arrêter sa production en avril 2011, lorsque les fournisseurs ont cessé leurs livraisons. Saab employait environ 3.700 personnes à Trollhättan.

Groupe sino-japonais

En juin dernier,  un repreneur s'est présenté pour les biens sous séquestre. Un groupe d'investissement sino-japonais mais domicilé en Suède affirme vouloir ... produire des véhicules électriques, a annoncé à la mi-juin l'administrateur judiciaire. Celui-ci n'a pas donné de précisions sur le montant payé par National Electric Vehicle Sweden (NEVS). Il n'a pas  précisé non plus combien NEVS souhaitait investir. Le but est de commercialiser  fin 2013 ou début 2014 un véhicule électrique avant tout destiné au marché chinois. Mais ce n'est pas ça qui va recréer la célébrissime firme à l'emblème du griffon qui fait encore vibrer le coeur des passionnés d'automobiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2012 à 1:44 :
Saab, apres la guerre, etait le constructeur de petites berlines equpees de moteurs 2- temps, ameliores, comme sur les DKW . La version Monte-Carlo avait gagne plusieurs fois le fameux rallye du meme nom. Mais jamais Saab n'a fabrique entierement ses moteurs, toujours empruntes a des constructeurs Britanniques ou Germaniques. Trop petite production, malgre une excellente qualite de fabrication. Pas mal de Saab roulent encore aux USA. Mais l' alliance avec GM a signe son arret de mort. Dommage !...
Réponse de le 07/08/2012 à 18:07 :
Non, SAAB a toujours fabriqué ses moteurs essence avec turbo. Ce sont les diesels qu'il a tous achetés à Fiat.
De plus SAAB a reçu l'aide de Fiat en 1980 qui lui a "donné" la Lancia Delta 1ère génération à commercialiser sous sa marque, dans les pays nordiques, puis lui a cédé la plateforme de la Fiat Croma et Lancia Thema pour la SAAB 9000, dont toute la structure de l'habitacle et les portes étaient interchangeables.
C'est bien après son rachat par GM que les grosses difficultés ont commencé, et GM n'a jamais laissé qui que ce soit le racheter, à croire qu'ils avaient peur que l'on découvre des "anomalies"...
a écrit le 07/08/2012 à 0:57 :
Moralité: "Ne jamais s'associer avec une société Anglaise, Américaine, voire Allemande." Et si on veut faire des affaires avec ceux-ci, penser à s'adjoindre de bons avocats.
a écrit le 06/08/2012 à 22:22 :
GL était en train de mourir au moment oú on lui demandait de transférer les dernières valeurs de Saab à des chinois !
Il ne faut pas oublié que GM est 1er en Chine et ne compte pas donner ses brevets à ses concurrents chinois ... qui ne cessent de tout vouloir voler aux étrangers (y compris européen ) avec la bénédiction et l'aide de l'état chinois !
Arrêtez de penser que les concurrents sont des enfants de coeur ! Ni GM ni les autres !
a écrit le 06/08/2012 à 19:47 :
A mon avis, cela aura du mal à aboutir. On va tout faire pour protéger l'ogre américain.
Mais je trouve cela tout à fait justifié, GM a tout fait pour faire mourir Saab. Un comportement honteux et inacceptable que beaucoup dans leurs entourages ont regardé sans broncher.
a écrit le 06/08/2012 à 19:05 :
Tiens une boîte de voitures haut de gamme à vendre ,et mondialement connue ,et Renault qui cherche justement l'oiseau rare ,surtout on dira du mal autant qu'on veut de renault ,mais ses moteurs! Qui n'a pas entendu le hurlement du 1300 gordini de la R8 ou le 1500 turbo de f1 n'a jamais entendu un bon moteur. Alors une saab à moteur renault ,bonne pioche!
Réponse de le 06/08/2012 à 21:58 :
Plutot mourir que polluer Saab avec Renault. Les moteur Renault doivent rester a leur place dans les Dacia
a écrit le 06/08/2012 à 18:29 :
GM a laissé mourir SAAB en n'investissant pas dans de nouveaux modèles.
Ensuite SAAB ne pouvait s'en sortir qu'avec une alliance ( j'avais pensé à PSA ou FIAT) mais GM a mis des bâtons dans les roues de SAAB.
Dommage parce parce que les SAAB avait une jolie finition, de belles lignes et des moteurs performants.
a écrit le 06/08/2012 à 18:16 :
"Soutirer"? Un peu partisant comme accroche, non?
Réponse de le 06/08/2012 à 22:24 :
Non l'objectif est bien de soutirer de l'argent ... à celui qui est le moins c.. pour en gagner !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :