Renault et Mitsubishi renoncent à leur partenariat

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
Mitsubishi rompt un nouveau partenariat avec un groupe français.
Mitsubishi rompt un nouveau partenariat avec un groupe français. (Crédits : reuters.com)
Le groupe français devait fournir des berlines tricorps au groupe japonais qui les auraient commercialisées en Amérique du Nord. L'information n'a pas été confirmée par Mitsubishi.

Décidément, les rapports entre les constructeurs français et le groupe Mitsubishi ne sont pas toujours aisés. Le groupe japonais et Renault ont mis un terme à leur partenariat avant même que celui-ci ne commence à produire ses effets. Au site autonews, une source du constructeur français a indiqué que le projet ne se fera pas:

"Nous n'avons pas trouvé d'accord (...), le projet a calé", a-t-elle indiqué.

Il s'agissait pour Renault de fournir à Mitsubishi des berlines tricorps qui seraient commercialisées en Amérique du Nord. Cette voiture aurait été produite dans l'usine sud-coréenne de Renault. Il était également question d'une berline compacte.

Un marché étroit

 Pour Renault, cet échec est surtout à mettre sur le compte de "conditions économiques" non-réunies. En 2014, Mitsubishi a vendu 77.643 voitures aux Etats-Unis. Certes, le Japonais peut revendiquer une hausse de 24,8% de ses ventes, il n'en reste pas moins que celles-ci restent dérisoires sur un marché de 16,5 millions d'unités. Avec moins de 0,5% de part de marché, Mitsubishi pouvait difficilement s'engager sur des volumes importants.

L'arrêt de cet accord remet également en cause le projet de partenariat de Mitsubishi avec Nissan, allié de Renault, sur les voitures électriques.

D'autres partenariats avortés avec les Français

Ce n'est pas la première fois que les deux constructeurs entament des discussions qui échouent. En mai 2013, Renault a confessé avoir mené des discussions pour un projet de partenariat. Mais c'est avec PSA que le groupe japonais a le plus travaillé, une époque désormais révolue.

En 2012, Mitsubishi avait suspendu son partenariat avec PSA pour qui il produisait des petites voitures électriques badgées Peugeot Ion et Citroën C-Zéro. Mitsubishi, spécialiste des 4X4, était également à l'origine du Citroën 4007 lancé en 2007 sur la base de son Outlander. Le clone français était équipé d'un moteur PSA, mais était fabriqué par Mitsubishi. Ce partenariat n'a pas été prolongé au-delà de 2012. En 2010, le groupe français était en négociation pour entrer dans le capital de Mitsubishi, mais les pourparlers n'avaient pas abouti.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2016 à 15:34 :
Une nouvelles opportunité pas cher pour PSA de s'installer en Asie et amérique du nord en reprenant Mitsubishi producteur de 4X4 qui manque a PSA !
a écrit le 27/01/2015 à 11:34 :
Les clones de Mitsubishi Outlander étaient deux et s'appelleaient Peugeot 4007 et Citroen C-Crosser.
Réponse de le 31/01/2015 à 12:57 :
Oui et les suivants 4008 et C4 Aircross cousins de l'ASX (sur la même base que l'ancien Outlander) sont construits à Kaluga en Russie, usine commune Mitsubishi-PSA, toujours en activité ce qui contredit les affirmations de la Tribune comme quoi le partenariat Mitsubishi-PSA était arrêté ..... Du temps du PSA bashing, on (La Tribune en 1ère ligne avec AGV ...) imputait la faute à PSA , en remettant une couche lorsque l'accord Renault-Mitsu a été signé ... maintenant on va peut-être regarder à 2 fois avant de jeter la pierre ??? enfin cela m'étonnerait fort ...
a écrit le 27/01/2015 à 9:15 :
L a bourse ne s'y trompe pas il suffit de regarder la progression du cour de l'action Renault!
a écrit le 26/01/2015 à 20:49 :
RENAULT, première croissance Européenne 2014 avec +9.4 % quand VW perd des parts de marché sur ses marques Audi et Vw, seules ses marques entry Seat et Skoda lui permettent d'afficher un semblant de progression. 2015 se révèle l'année RENAULT avec les sorties programmées de pas moins de 5 véhicules dont le remplacement attendu de l'Espace, le SUV Mégane.. Les françaises séduisantes ont le vent en poupe, un design lumineux des chassis au top, des motorisations finement dépolluées , la french touch pour l'un, le créateur d'automobiles pour l'autre, éblouissant... Pourquoi s' embarasser dès lors de solutions approximatives alors que nous avons tout ce qu'il faut à la maison, aller champagne Charlie...!!!
Réponse de le 26/01/2015 à 21:17 :
L'important n'est pas de vendre,

ce qui compte ce sont les profits ou les pertes ;

Depuis le lancement de Dacia, Renault n'a pas cessé d'annoncer des pertes.

Et les pertes ne peuvent que perdurer, avec celles de Lada Avtovaz en plus.
Réponse de le 26/01/2015 à 22:08 :
"L'important n'est pas de vendre"
L'important c'est de vendre toujours plus, de gagner des parts de marchés.
A l'extrême, avec 100% du marché, on est certain que le concurrent est cuit, il n'est donc jamais trop tard pour s'occuper des marges.
Il est juste nécessaire d'en avoir suffisamment pour construire des usines, moderniser, et encore construire des usines, pour toujours vendre plus, jusqu'au moment ou la concurrence plie, puis casse.
De toute façon, Renault/Nissan/Dacia ont tout explosé en Europe. Les BRICS, c'est très aléatoire et Renault est en train de s'installer en Chine.
Dacia + 23,9%
Nissan + 13,4%
Renault + 9,4%
Trouver moi un groupe qui a fait mieux en Europe?
Réponse de le 27/01/2015 à 8:59 :
@ @Larmes a répondu le 26/01/2015 à 22:08:

Vous vous racontez des histoires de bistroquet.

Renault n'a pas de trésorerie parce qu'il ne fait pas de profits,
Renault accumule des retards technologiques de 10 ans parce qu'il ne dégage pas de marge
Renault a régressé dangereusement puisque pour vendre Renault vend des bagnoles bas de gamme dangereuses pour les passagers, les Dacia mais plus grave les Mégane qui s'écroulent à 3 étoiles à l'euro NCAP alors que les Kia Hyundai Fiat et même Qoros le Chinois obtiennent toutes 5 étoiles allègrement.
Renault a fermé des usines et des lignes de production en France alors que les allemands en construisen de toutes neuves en allemagne en plus de leurs anciennes qui sont saturées de commandes

cette régression de Renault se lit dans les listes des innombrables échecs
Réponse de le 27/01/2015 à 10:29 :
Renault ne gagne pas d'argent en Europe: oui, comme Fiat, Opel, Ford, Volkswagen, Peugeot, Citroen,....les seuls à en gagner sont Dacia, Skoda d'un côté, BMW, Audi, Mercedes de l'autre. Le problème vient plus du marché qui s'est écroulé en Europe, obligeant les constructeurs à se lancer dans une guerre des prix initiée par Volkswagen, qui peut se le permettre compte tenu de ses profits importants en Chine. Mais Renault commence à profiter de sa fiabilité retrouvée et de son changement de designer.
Réponse de le 27/01/2015 à 10:45 :
@sfx Les marques généralistes ont en effet une marge périlleuse et des volumes disputés mais et vous le soulignez très bien, la force présente de RENAULT c'est une gamme généraliste de des produits qui plaisent. La faiblesse de VW groupe y compris sur le haut de gamme via Audi, c'est la sévère perte de fiabilité qui se traduit par l'érosion continue des parts de marché.
a écrit le 26/01/2015 à 19:46 :
Et qu'attends Renault pour y vendre ses vehicules sous sa marque en amerique du Nord, maintenant que la base est la meme que Nissan?
Réponse de le 26/01/2015 à 19:55 :
@Bern Surtout qu'elles sont très fiables ces RENAULT, peut-être que les positions de NISSAN aux US lui suffisent, pourquoi vouloir tout avaler à tout prix, regardez ce qui arrive à VW en pleine indigestion...
Réponse de le 26/01/2015 à 20:36 :
En amérique du Nord,
Nissan paie cher son échec avec Infiniti, c'est un boulet, quand on voit la laideur des Infiniti, on comprends pourquoi cet echec,
et puis Nissan et Renault ils sont incapables de concevoir et produire un moteur haut de gamme, alors ils achètent à Mercedes des vieux moteurs anciennes générations lourds, qui consomment énormément et polluent
comme Mercedes l'avait fait avec SSangYong dans les années 90, une vrai rigolade cette chute en arrière.
Renault est illustre inconnu en Amérique du Nord.
Réponse de le 26/01/2015 à 21:42 :
Oui. Et de plus le marché américain est saturé et aux mains des constructeurs américains et japonais établis (GM, Ford, Toyota). Pas la peine de gaspiller des ressources pour gagner aux mieux quelques parts de marché. Même les Allemands font des pertes sur le marché américain. Il vaut mieux cibler les marchés émergents où il reste de la place.
Réponse de le 27/01/2015 à 1:06 :
Verifiez vos donnees: nissan a une annee record aux US en 2014 avec plus d'un million de vehicules vendus. Pour ce qui est des design infiniti, c'est les gouts et les couleurs... Leur fiabilite et qualite de finition les placent sans contestation dans le segment superieur et leur performance commerciale est indeniable.
Réponse de le 27/01/2015 à 8:53 :
Vous êtes certain?
"Une chose très étonnante : sur les Mercedes actuelles, il y a de plus en plus de moteurs qui proviennent de Renault!"
"Oui, vous ne rêvez pas ! Sous les capot de plusieurs Mercedes, vous trouvez maintenant du Renault.
Notamment les fameux moteurs 1.5 dCi, ou 1.6 dCi – qui équipent 80% de la gamme Renault.
Car il y a eu un accord industriel, de coopération, entre Mercedes et Renault, il y a quatre ans.
Et le résultat, entre autres, est que Mercedes monte des diesels Renault, sur une partie de sa gamme !
Ca a d’abord été sur les Classe A, et Classe B. Aujourd’hui, c’est sur la Classe C.
J’ai essayé tous ces modèles : ils sont franchement très bien et très sobres !
Côté moteur, ren à envier à des mécaniques Mercedes !"
"Mercedes incarne le haut de gamme et Renault est, quelque part à l’opposé, en image de marque : cela fait grincer un peu les dents, du côté des acheteurs de la marque à l'étoile.
Mais, quand on parle technique, on n’est plus dans les à priori ni dans les images toutes faites : Dans la série "LE meilleur moteur, au meilleur prix", Renault a gagné sur Mercedes.
Après, les clients peuvent trouver "agaçant" d’avoir du Renault quand ils achètent du Mercedes.
Et il y a une certaine schizophrénie chez Mercedes : les ingénieurs, les dirigeants reconnaissent les qualités du moteur Renault ; mais les commerciaux s’excusent "presque" – en disant que ce ne sont pas les mêmes moteurs que ceux livrés à Mercedes font l’objet d’une construction à part. Mais c’est faux : il s’agit bien des mêmes moteurs sortant des mêmes usines.
Et il va y avoir de plus en plus de Mercedes avec des diesels Renault."
Vous disiez?
Réponse de le 27/01/2015 à 9:24 :
oui, Renault est inconnu aux USA, oui Infinity c'est compliqué (comme toutes les histoires industrielles dans le haut de gamme)
en revanche, vous ne pouvez pas dire que Nissan et Renault sont incapables de concevoir et produire un moteur haut de gamme (bizarrement, Mercedes, compte tenu de l'incompétence de Renault Nissan que vous soulignez, se sert allègrement dans leur gamme). Ils sont largement aussi compétent que les autres, ils n'ont en revanche pas les gammes de véhicule pour les vendre.
Vous ne pouvez pas dire qu'ils achètent des "vieux" moteurs mercedes, c'est fini l'époque où on continuait à produire des vieux machins pour le plaisir (trop de normes à respecter...) et Mercedes, comme les autres d'ailleurs, doivent augmenter le nombre vendu pour les rentabiliser.
Réponse de le 27/01/2015 à 11:09 :
@ @alapeine a répondu le 27/01/2015 à 9:24:

vous évoquez des moteurs achetés par Mercedes à Renault,
mais oui Mercedes monte dans ses Classes A, B et C les mêmes moteurs que Dacia venant de Renault,

les clients classieux de Mercedes ne sont pas très heureux de constater qu'ils sont trompés par les vendeurs du réseau Mercedes qui n'osent pas avouer cette supercherie de bricolages infâmes,

des moteurs Dacia sous le capot de leurs bagnoles, c'est pas class !



Mercedes est de moins en moins premium et de plus en plus bas de gamme,

c'est pour cela que Mercedes qui était n° du Premium années 1990 est maintenant piètre n° 3 du premium,

et maintenant Mercedes descends dans le bas de gamme et sera devancé par Kia, Volvo et Qoros dans le Premium.
a écrit le 26/01/2015 à 18:49 :
Aux échecs Renault, il ne faut pas oublier
echec Samsung gouffre de plus
echec triste massacre Gordini
echec fermeture usines Vilvorde
echec perte de la branche poids lourds et autocars
echec perte de la branche tracteurs agricoles
Réponse de le 26/01/2015 à 19:17 :
@Echec de plus Au gros coup de chaleur causé par l' assimilation mal digérée de la division PL Man et Scania par VAG, il convient de rapprocher l'échec de la qualité des marques du groupe ; ça craque, toutes les marques Vag group désormais classées en queue de peloton de l'enquête qualité Auto Plus du 23012015.. Audi s'y retrouve dernier cad 20 ème sur ... 20, encore un point de perdu par rapport à 2014, pas plus, pas moins... RENAULT y est 3 ème quand DACIA figure en 2ème position.. Un singulier bouleversement des valeurs donc, on comprend mieux que VW peine avec cette branche PL que ce constructeur allemand ne peut pas digérer..tout occupé à sa problématique de lever des fonds et parvenir à "rustiner" sa qualité. Il est essentiel de revoir la définition des produits, les process de fabrication, les contrôles qualité parce que la première place, en l'état, ce n'est pas pour tout de suite, bon courage quand même...!!!
Réponse de le 27/01/2015 à 9:15 :
si tous les échecs industriels étaient de la qualité de l'histoire des PL Renault Trucks...
Réponse de le 27/01/2015 à 9:25 :
et aux échecs , on ajoute les hausses de vente? le désendettement ? le rapatriement de fabrication de véhicules d'autres marques en France (avec les emplois qui vont avec)? Le fait que plusieurs constructeurs rêvent d'un gamme type Dacia avec des marges aussi importantes... ?
Tout n'est pas parfait chez Renault, mais il y a de nombreux points positifs, de gros progrès ont été fait dans bien des domaines (il en reste à faire bien entendu, comme toute marque).
a écrit le 26/01/2015 à 18:27 :
Réussite avec Nissan (yen faible)
Réussite avec Daimler
Réussite avec Fiat
Réussite avec Lada/Avtovaz, même dans la crise Renault étant déjà n°1 en Russie.
Le Rouble faible l'impacte moins que ses concurrents qui ne fonctionnent pas en rouble et qui ont augmenté leurs prix d'au moins 25%, alors que Renault les a certainement augmenté de moins de 10%.
Sans oublier les coopérations en F1
En fin de compte Renault est le constructeur qui aura réussi le plus de partenariats, avec des échec, mais qui ne tente rien n'a rien.
Réponse de le 26/01/2015 à 18:42 :
Selon la rumeur, si la France (forcée par l'UE et les US) envoie des nouvelles sanctions à la Russie, celle-ci va ouvrir encore davantage son marché automobile aux constructeurs asiatiques et rendre la vie difficile pour les européens. C'est une rumeur dont toute la presse russe parle, et où il y a de la fumée….
Réponse de le 26/01/2015 à 20:05 :
Quels constructeurs asiatiques?
Les japonais, ils sont du coté de la France et de l'Occident. Nissan c'est Renault.
Les coréens sont en train de plonger, sauf Samsung Moteurs, Renault à 80%.
Les chinois, Renault va coopérer avec Dong Feng à 50/50%. En train de construire ses usines en Chine
Les rumeurs de toute la presse russe..........
Réponse de le 27/01/2015 à 9:13 :
surtout que la Russie dans son repli sur elle même ne risque pas fusiller son Usine(avec un grand U) automobile AvtoVAZ
a écrit le 26/01/2015 à 18:03 :
Renault et ses arrogants dirigeants vont d'échec en échec.
Echec des accords avec Mitsubishi
Echec des accords avec le bricolo Catheram
Echec économique avec la gamme "Entry" qui a fait entrer Renault dans les pertes comptables alors qu'avant Dacia, Renault faisait des profits
Echec en vue dans le gouffre Lada avtovaz
10 Echecs des carrioles Velsatis, Avantime, Koleos, Latitude, Laguna, Modus, Fluence, Twizy, Wind Infiniti,
Echec dans la fusion avec Volvo il y a moins de 10 ans
et encore on en oublie tant ils sont nombreux

Sacré spectacle
a écrit le 26/01/2015 à 17:10 :
Excellent véritablement excellent, il ne faut surtout plus se disperser... Voyez VAG Group qui tire la langue avec toute ses danseuses et songe à entrer sa division PL en bourse...!!!
Réponse de le 26/01/2015 à 18:48 :
@Grénon En même temps, entretenir toutes ces danseuses, ce n'est pas facile, il faut rémunérer l'actionnaire ou comment tomber de scharybde en scylla, cornélien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :