Diesel : pour éviter l'interdiction totale, les constructeurs allemands vont modifier 5 millions de voitures

 |   |  579  mots
Une étude menée par Greenpeace montre que 57% des Allemands soutiennent l'idée d'une interdiction des véhicules diesel dans les villes les plus polluées.
Une étude menée par Greenpeace montre que 57% des Allemands soutiennent l'idée d'une interdiction des véhicules diesel dans les villes les plus polluées. (Crédits : Jason Lee)
Face à l'hypothèse cauchemardesque de l'interdiction totale des véhicules diesel envisagée par plusieurs grandes villes allemandes, les constructeurs, à l'issue de leur réunion à Berlin avec le gouvernement, proposent une mise à jour de moteurs diesel qui permettrait de réduire la pollution NOx de 25% à 30%.

Mercredi après-midi, à l'issue d'une réunion avec le gouvernement, la fédération automobile allemande (VDA) a annoncé que les constructeurs automobiles allemands allaient modifier les moteurs de 5 millions de véhicules diesel pour les rendre moins polluants.

Tous les constructeurs en Allemagne, Volkswagen et ses marques Audi et Porsche, Daimler (Mercedes-Benz), BMW mais aussi Opel et l'Américain Ford, participaient à Berlin à ce "forum national" sous l'égide du gouvernement, qui se tient deux ans après le début du scandale Volkswagen.

|Lire : Le sommet du diesel à Berlin : enjeux et contradictions

Ce compromis, annoncé au terme de cette rencontre au sommet entre gouvernement et constructeurs, doit permettre d'éviter l'interdiction totale de circuler en voiture diesel envisagée par plusieurs grandes villes allemandes comme Munich ou Stuttgart. Une hypothèse cauchemardesque pour les constructeurs allemands et les emplois du secteur... mais aussi pour leurs clients - quelque 15 millions d'automobilistes outre-Rhin qui roulent au diesel. Car, si elle se réalisait, cette interdiction pourrait signer la fin du diesel plus rapidement que prévu.

La pollution NOx réduite de 25% à 30%

Les groupes Daimler, maison mère de Mercedes-Benz, BMW, propriétaire des marques BMW et Mini, Volkswagen, qui détient Audi et Porsche en plus de VW, et Opel, tout juste repris par le français PSA Groupe, ont tous accepté de procéder à des mises à jour de logiciels.

Ces changements doivent permettre de réduire les émissions d'oxyde d'azote (NOx) des moteurs diesel de 25% à 30%, a indiqué la VDA. Ils seront gratuits pour les clients, a-t-elle précisé.

Un fonds pour lutter contre la pollution urbaine

"Les constructeurs sont aussi convenus d'apporter une contribution financière à un fonds de 'mobilité durable' qui servira à lutter contre la pollution en milieu urbain", a aussi indiqué la fédération professionnelle, selon l'agence Reuters.

S'agissant du périmètre de l'intervention, la VDA a annoncé que ses membres avaient accepté de modifier les moteurs de 5 millions de véhicules diesel, dont 2,5 millions du groupe Volkswagen qui ont déjà été rappelés.

Au plan environnemental, cette mise à jour logicielle était déjà considérée comme une solution a minima par ceux qui prônent plutôt une modification de l'équipement de la voiture, plus coûteuse, ou des interdictions de circulation, évoquées notamment par la ministre allemande de l'Environnement Barbara Hendricks. La ministre de l'Environnement avait affirmé dans l'édition de mardi 19 juillet du journal Handelsblatt que "la responsabilité de ne pas en arriver là [à l'interdiction totale] revenait à l'industrie automobile."

Le secteur assure 20% des exportations allemandes

Mais au plan politique, la situation n'est pas moins difficile à gérer. En effet, si, d'un côté, le gouvernement allemand veut faire preuve de fermeté face aux constructeurs, il lui faut aussi soutenir un secteur qui assure environ un cinquième des exportations du pays et représente plus de 800.000 emplois.

Par ailleurs, une étude menée par Greenpeace montre que 57% des Allemands soutiennent l'idée d'une interdiction dans les villes les plus polluées des véhicules diesel. Pourtant ces véhicules restent très populaires en Allemagne où, en juillet, ils ont encore représenté 45% des ventes de voitures neuves.

La KBA, l'autorité fédérale du secteur, a cependant annoncé mercredi que ce chiffre en juillet constituait une baisse de 12,7% des ventes de voitures diesel neuves, ajoutant que la part de marché de ces véhicules en Allemagne était tombée à 40,5% contre 46% à la fin 2016.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/08/2017 à 22:04 :
Franchement, vous croyez qu'une mise à jour va faire polluer moins ?
Si c'était vraiment le cas, pourquoi ne pas les avoir sorti comme ca les voitures ?
C'est encore une tromperie et on dans quelques années on va s'apercevoir que c'était de la poudre aux yeux.
Cette reprogrammation c'est de la poudre aux yeux.
On attend des constructeur qu'ils changent les moteurs diesel contre un essence pour ceux qui en font la demande et al main d'oeuvre afférente ainsi que le changement de carte grise sera alloué en contre partie des dommages et intérêts.
a écrit le 03/08/2017 à 17:50 :
D'après plusieurs articles : "« Les carburants maritimes ont une teneur en soufre plus de 3 000 fois supérieure à celle des carburants utilisés par les voitures et les camions. Pourtant, le transport routier paie des taxes sur les carburants et le transport maritime utilise des combustibles non taxés »"
Donc en plus d'etre hyper polluants, 3000 fois plus que les camions, les bateaux consomment du carburant non taxé.
a écrit le 03/08/2017 à 15:05 :
Je travail a Dunkerque et je vois passer des milliers de camions étrangers sous les fenetres de mon bureau et meme la ribanbelle de petits caomion polonnais qui livre je ne sais quoi, alors c'est moi le polueur avec mon petit 1.6 diesel ?
Réponse de le 03/08/2017 à 17:58 :
Si tu n'a rien à livrer pour rendre service à la société, oui
a écrit le 03/08/2017 à 15:03 :
Que les Allemands commencent par indemniser les acheteurs français escroqués en particulier par Volkswagen en leur vendant des véhicules avec un logiciel trompeur. Le Code Pénal français dans ses articles, indique que cela est une tromperie et voir même une escroquerie. Mais il paraît que depuis plusieurs mois nous avons trois juges d'instruction qui se penchent sur la question. A quand leur réponse????????
a écrit le 03/08/2017 à 11:00 :
Les véhicules thermiques c'est quelques 48.000 morts de plus par an rien qu'en France. Il y a donc lieu de passer au plus vite à l'électrique et électro-solaire qui ont la meilleure efficacité énergétique et aux différents modes de mobilités, navettes autonomes type Navya, bus électriques et/ou biogaz, navettes Transit X qui permettent des gains d'espaces et pouvoir reverdir d'anciennes avenues ou rues, autopartage, offres de véhicules hybrides plus petits type Elf d'Organic Transit, Mö d'Evovelo, eFloater, Cityscoot, vélo et bien d'autres. Il y a déjà quasiment toute la gamme, il faut désormais informer, proposer et ensuite être plus sévère car ce délire de pollution et réchauffement climatique n'a que trop duré, on à évoqué l'effet de serre dès 1824, on ne peut pas dire que l'on avait pas le temps d'évoluer.
a écrit le 03/08/2017 à 9:06 :
"Par ailleurs, une étude menée par Greenpeace montre que 57% des Allemands soutiennent l'idée d'une interdiction dans les villes les plus polluées des véhicules diesel. "

Greenpeace c'était plus fun avant quand même, ils se mettaient sous les barils d'uranium usagés jetés en haute mer par cargos, ils se plaçaient entre les harpons des pêcheurs et les baleines dorénavant ils publient des études et appellent à voter macron ou clinton.

A l'image du patronnant avant, c'était des aventuriers ce sont devenus des comptables, passionnant.
Réponse de le 04/08/2017 à 12:58 :
Par ailleurs les études menées par greenpeace aboutissent à chaque fois à démontrer que greenpeace représente le bien, que ses idées sont les bonnes et que ceux qui sont contre sont des méchants.
Mais c'est sûrement une coïncidence.
Réponse de le 04/08/2017 à 16:04 :
Hé oui rien de plus facile que de manipuler des idéologues.
a écrit le 03/08/2017 à 7:18 :
les cinq plus gros navires de commerce consomment et pollue autant que l ensemble du parc automobile diesel mondial qui lui même represente environ 14 pour cent de la pollution
et c est quelques millions d automobilistes qui vont devoir paye les pots casses !!!
tout va bien
Réponse de le 03/08/2017 à 9:01 :
Ça c'est une super info, il faut vraiment que vous trouviez un lien parce que c'est tout simplement scandaleux car des cargos il n'y en a pas que 5 dans le monde et loin de là même...
Réponse de le 03/08/2017 à 11:07 :
Les armateurs évoluent aussi, il y a de nombreux programmes et améliorations, bien qu'appartenant à différents pays et pavillons de complaisance ce soit difficile à réguler partout mais çà change. Le problème des véhicules est qu'il touche plus directement les gens dans les villes soumis par ailleurs à d'autres pollutions, anciens chauffages, industrie, COV etc. Les 2 secteurs doivent évoluer et il n'y a pas lieu de trouver des prétextes pour ne rien faire alors que l'on est directement touché.
Réponse de le 03/08/2017 à 11:40 :
Source ?
Réponse de le 03/08/2017 à 13:18 :
@citoyen blasé dans le même style: http://www.ouest-france.fr/environnement/pollution-un-paquebot-quai-pollue-comme-un-million-de-voitures-3581705.
mais cela n'empêche pas de faire évoluer les techniques .
a écrit le 03/08/2017 à 0:03 :
Mise à jour logiciel de votre moteur qui va augmenter la consommation, réduire l'agrément et limiter sa longévité.... y a pas de miracle (sinon pourquoi cela n'était pas comme ça avant?).
Bon sang mais c'est bien sure, plus vite vous jetterez à la poubelle votre diesel ainsi mit à jour, plus vite sera résolu le problème !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :