Aigle Azur : comme Air France, le groupe Dubreuil ne change pas son offre

 |   |  306  mots
Le Groupe Dubreuil est prêt à reprendre les deux A330-200 d'Aigle Azur et 106 personnes.
Le Groupe Dubreuil est prêt à reprendre les deux A330-200 d'Aigle Azur et 106 personnes. (Crédits : Reuters)
Le Groupe Dubreuil n'a modifié son offre de reprise pour l'activité long-courrier d'Aigle Azur qu'à la marge.

Article mis à jour 21h45

Les deux repreneurs sur lesquels misaient plusieurs syndicats d'Aigle Azur pour sauver une grande partie des emplois de la compagnie n'ont pas changé leur offre. Comme Air France, le Groupe Dubreuil, propriétaire des compagnies Air Caraïbes et French Bee, a indiqué qu'il n'avait changé son offre qu'à la marge, alors que l'administratrice judiciaire, Maître Poli, avait fait savoir lundi qu'aucune des 14 offres déposées n'était recevable et que toutes étaient à parfaire.

« Nous n'avons changé notre offre qu'à la marge, car nous estimons qu'elle est sérieuse », a déclaré Jean-Paul Dubreuil, le président du groupe éponyme, lors de l'annonce du lancement en juin 2020 de la ligne Paris-Orly-New York par French Bee.

Création d'une nouvelle compagnie

Le Groupe Dubreuil a proposé de reprendre les deux A330-200 d'Aigle Azur et 106 salariés qui intégreraient une nouvelle compagnie qui serait créée. L'objectif est de ne pas reprendre les contrats du personnel, jugés peu compétitifs. Le Groupe Dubreuil a proposé une enveloppe de 15 millions d'euros. Jean-Paul Dubreuil ne s'en cache pas. L'intérêt du groupe est d'obtenir des créneaux horaires aéroportuaires à l'aéroport d'Orly.

Reste une inconnue concernant l'offre du Groupe Dubreuil. Il faut des mois pour créer une nouvelle compagnie aérienne et obtenir un certificat de transport aérien (CTA). Pendant tout ce temps, que feront les personnels repris? Où seront positionnés les avions? A quoi serviront les créneaux horaires sachant que s'ils ne sont pas utilisés à 80% ils devront être restitués à Cohor.

Les candidats à la reprise de la compagnie en redressement judiciaire avaient jusqu'à mercredi minuit pour améliorer leur offre. L'administratrice les détaillera ce vendredi au comité de la compagnie. Une audience est prévue lundi 16 septembre au tribunal de commerce d'Evry.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2019 à 6:08 :
Ce pauvre Dubreuil qui veut créer une 3 eme compagnie . Il va finir par se noyer...
C est à croire que sa LCC rame en ce moment avec des avions sur-dimensionnés pour ce type d activité. Il est le seul à le faire avec des A350 ...
Alors il veut sans doute revenir à des tailles plus raisonnables.
Réponse de le 14/09/2019 à 13:12 :
Bonjour
Connaissez vous vraiment le groupe Dubreuil pour parler ainsi ?
a écrit le 12/09/2019 à 23:46 :
RAS vis à vis du commentaire précédent. Chaque postulant voit avt tt son intérêt propre à court terme. Comment pourrait il en être autrement ? " Vae victis" comme le disait un illustre prédécesseur...
a écrit le 12/09/2019 à 23:20 :
Le but de personne n est de racheter ils veulent simplement s'agiter et faire perdre patience au tribunal pour attendre la liquidation et se partager les créneaux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :