BNP rachète la success story Compte Nickel

 |   |  630  mots
Compte Nickel, sans découvert possible, espère passer de 540.000 à 2 millions d'utilisateurs d'ici à 2020 avec son nouvel actionnaire.
Compte Nickel, sans découvert possible, espère passer de 540.000 à 2 millions d'utilisateurs d'ici à 2020 avec son nouvel actionnaire. (Crédits : Compte Nickel)
Trois ans après son lancement, le compte sans banque, qui continuera d'être vendu chez les buralistes, revendique 540.000 utilisateurs. La BNP s'offre l'une des plus belles Fintech françaises et sa technologie de suivi en temps réel uniquement sur smartphone.

La "sortie industrielle" faisait partie des options envisagées par les fondateurs : Compte Nickel, l'audacieuse startup lancée il y a trois ans comme un "compte sans banque" et sans découvert, qui s'ouvre en 5 minutes chez le buraliste, est rachetée par une banque, BNP Paribas. La Financière des Paiements Electroniques (FPE), l'entreprise derrière la success story Compte Nickel et ses 540.000 comptes, annonce ce mardi que BNP va acquérir 95% de son capital, pour un montant non dévoilé, mais qui pourrait dépasser 200 millions d'euros, selon Le Monde. Soit 10 fois le chiffre d'affaires réalisé l'an passé.

"La nouvelle alliance nouée par la Financière des Paiements Électroniques avec BNP Paribas constitue la seconde phase de sa croissance et vise à accélérer la conquête de nouveaux clients, avec un objectif de deux millions de comptes ouverts en 2020" annonce l'entreprise dans un communiqué.

Facturé 20 euros par an, ce compte fournissant un RIB et une MasterCard, sans découvert possible, destiné initialement aux interdits bancaires, pilotable en temps réel depuis une application mobile, sera toujours distribué en exclusivité dans les bureaux de tabac où la souscription et la vérification d'identité s'opèrent sur un terminal dédié. "L'objectif est désormais de multiplier par quatre, à moyen terme, le nombre de buralistes qui distribuent le Compte-Nickel" indique même le président de la confédération des buralistes, Pascal Montredon.

L'équipe dirigeante reste en place

L'équipe dirigeante, qui a fait le succès de cette "néobanque" ayant le statut d'établissement de paiement (elle ne propose pas de crédit), reste en place, notamment les cofondateurs, l'ingénieur à l'origine du terminal de souscription, Ryad Boulanouar, président d'honneur, et Hugues Le Bret, le président et ambassadeur, ainsi qu'Arnaud Giraudon, le directeur général.

"Pour faire face à nos nouvelles ambitions, le choix de s'allier à un acteur financier de premier plan, était une évidence.

En tant que partenaire privilégié des startups, BNP Paribas a su comprendre tout de suite la pertinence de notre positionnement, le besoin d'agilité de notre modèle et les moyens nécessaires pour accélérer notre croissance. Notre marque, nos valeurs et notre culture disruptive restent inchangées,» assure Hugues Le Bret, dans le communiqué conjoint.

La BNP est l'une des rares banques françaises à ne pas avoir créé ou racheté de banque en ligne ou mobile proprement dite (en France car en Allemagne elle a racheté en 2008 le courtier Consors, fusionné avec Cortal, puis DAB Bank en 2014) mais elle a lancé une offre digitale "Hello bank! by BNP". Le directeur général adjoint de BNP Paribas, en charge de la banque de détail, Thierry Laborde, explique ainsi que :

"L'offre Compte Nickel sera distincte et donc complémentaire de celles du réseau BNP Paribas et de Hello bank! Comme toutes les startups avec lesquelles nous avons déjà établi une coopération durable, Compte Nickel restera indépendant du reste du groupe.

De notre côté, nous mettrons tout en œuvre pour aider Compte Nickel à améliorer l'expérience de ses clients et à accélérer son développement tout en restant fidèle à son concept."

La startup, qui a levé 35 millions d'euros depuis sa création, notamment auprès du prestigieux fonds Partech Ventures, devrait être à l'équilibre à la mi-année, le point mort devant être atteint à 600.000 utilisateurs. La FPE, qui emploie 160 personnes, se devait d'offrir une sortie à ses 140 actionnaires individuels, dont des chefs d'entreprise comme Philippe Oddo, ou Pierre Le Tanneur. Ce nouvel actionnaire doit lui donner les moyens d'écrire une nouvelle page de son histoire, face à de nouveaux entrants puissants, notamment Carrefour Banque, dont BNP est actionnaire à 40%, et Orange Bank, attendue à la mi-mai.

[Article mis à jour à 9h50]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2017 à 21:25 :
Appris ça à la radio ce matin, j'étais vert....Quand je pense à la philosophie de départ.... Mais quand il s'agit de fric...... on oublie vite les valeurs.
Réponse de le 06/04/2017 à 16:26 :
Nos valeurs, notre offre, nos clients restent inchangés. Compte-Nickel reste indépendant du reste du groupe BNP et a bien l’intention de continuer à innover et à se démarquer de l’offre bancaire traditionnelle. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 11:30 :
Le rachat, un bon moyen de tuer la concurrence !
Mes condoléances, Compte Nickel !
Réponse de le 06/04/2017 à 16:28 :
Compte-Nickel reste bien compétitif face au reste du groupe BNP, notre offre étant bien différente. BNP intervient uniquement en qualité d’actionnaire. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 11:00 :
Quelle déception ! Après tant de beaux discours sur la nécessité d'une relation client basée sur la transparence, Nickel choisit l'une des banques les moins respectueuses de l'éthique ! Hors de question de me retrouver à nouveau chez ces "big business" sans foi ni loi.
Réponse de le 06/04/2017 à 16:33 :
La satisfaction client reste notre enjeu principal. Nous continuons à revendiquer nos valeurs d'universalité, simplicité, utilité et de transparence. De plus sachez que Compte-Nickel reste indépendant du reste du groupe BNP. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 10:38 :
les titulaires de comptes Nickel peuvent faire leur la célèbre citation : courage, fuyons ...

faudra bien qu'un nouvel opérateur propose un compte "niquel"
a écrit le 04/04/2017 à 9:54 :
Après avoir passé des années à sous entendre partout que les banques étaient d'ignobles structures toxiques avides de faire les poches de leur client... mais qu'avec Nickel rien de tout cela.

Quelle tromperie de ses clients !

Bizarrement on n'entend plus les beaux discours, solidaire (et moralisateur au passage) de M. Ryad Boulanouar... surement que le "montant non dévoilé" de la transaction le mérite.

De très beaux idéaux en somme, utilisé à des fins purement mercantile !
Réponse de le 04/04/2017 à 10:37 :
Je me faisait exactement la même réflexion en me remémorant les interviews de M Boulanouar au lancement du compte Nikel.... Tous les mêmes , l'argent , l'argent , l'argent ........
Réponse de le 04/04/2017 à 13:48 :
Montant de la transaction : 260mm€ valeur 100% de l'entreprise
Réponse de le 05/04/2017 à 10:09 :
Pour votre info, ce monsieur était déjà exilé fiscal en Belgique... c'est marrant comme ces gens issus des milieux modestes aiment à le mettre en avant pour s'attirer la sympathie, mais oublient très très vite que la République a payé pour son éducation et de fait sa réussite quand il faut payer un peu d'impôt...
Réponse de le 06/04/2017 à 16:39 :
Bonjour, sachez que l'offre conçue par les co fondateurs du Compte-Nickel ne sera modifiée. Ce changement d'actionnariat ne changera en rien les valeurs du Compte-Nickel. Nous avons à coeur de proposer à nos clients une offre simple, accessible à tous ainsi qu'une expérience optimale. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 9:42 :
Que cela va-t-il changer pour le Crédit Mutuel Arkea, partenaire B2B du Compte Nickel, qui domicilie les comptes de ce dernier ? Il serait bon de leur poser la question.
Réponse de le 06/04/2017 à 16:42 :
Bonjour, nous prenons note de votre interrogation et ne manquerons pas de vous communiquer ces informations. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 9:29 :
Le contraire eût été étonnant ... Clients de Nickel, à vos poches !!
Réponse de le 06/04/2017 à 16:47 :
Bonjour, sachez que nous restons garants de notre politique tarifaire. L'offre initiale de Compte-Nickel ne sera modifiée, nos clients restent au coeur de nos enjeux. L'équipe Compte-Nickel
a écrit le 04/04/2017 à 9:16 :
La reprise par une banque ne va pas rassurer l'usager, ni les intermédiaires! C'est la disparition de ce type de prestation!
a écrit le 04/04/2017 à 8:50 :
La BNP fait son marché. Toutefois il serait urgent de renforcer les équipes informatiques, et de ne pas faire des économies de bouts de chandelle.Par exemple, le passage de Cortal Consors à B*Capital est une telle catastrophe pour les clients faisant leurs propres opérations sur titres que cela revient à une invitation à changer de banque.
Autrement les clients qui travaillent avec Apple sont généralement lésés, car certaines fonctions dont bénéficient les clients Windows, ne leur sont pas disponibles, et il ne semble pas que les directeurs d'agence fassent remonter les doléances à la Centrale.
Réponse de le 04/04/2017 à 10:33 :
Vous avez tout à fait raison. Les dysfonctionnements se sont accumulés. Cette opération fut sans doute très mal préparée, voire totalement improvisée. Ce transfert fut aussi un cauchemar pour les salariés qui gèraient les ex clients Cortal.
Personnellement j'ai changé de banque. Alors que j'étais très satisfait de Cortal!
J'espère qu'on a chaudement félicité les incapables responsables de ce chaos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :