Airbus Helicopters lance le projet X6 successeur du Super Puma

 |   |  564  mots
Loin de se cantonner aux seules missions du secteur Oil & Gas (pétrole et gaz) initialement anticipées, le X6 sera également apte aux opérations de recherche et de sauvetage, au transport VIP et à diverses autres applications.
Loin de se cantonner aux seules missions du secteur Oil & Gas (pétrole et gaz) initialement anticipées, le X6 sera également apte aux opérations de recherche et de sauvetage, au transport VIP et à diverses autres applications. (Crédits : Airbus Helicopters)
Démarrage de la phase de conception du X6, le nouvel hélicoptère d'Airbus Helicopters, destiné à remplacer le Super Puma.

Après le X4 (successeur du Dauphin), voilà le X6. Le démarrage de la phase de conception du X6, le nouvel hélicoptère d'Airbus Helicopters, destiné à remplacer le très fameux Super Puma, a été officialisé mardi au salon aéronautique du Bourget par le PDG d'Airbus Helicopters. La période de conception est prévue sur une durée de deux ans pour cet hélicoptère lourd de nouvelle génération (19 places) qui sera adapté aux besoins des marchés civil et parapublic. Selon un compromis trouvé sur le financement, la France et l'Allemagne fourniront des prêts au développement de plusieurs centaines de millions d'euros. Un financement similaire qui a été utilisé pour le H160.

Loin de se cantonner aux seules missions du secteur Oil & Gas (pétrole et gaz) initialement anticipées, le X6 sera également apte aux opérations de recherche et de sauvetage, au transport VIP et à diverses autres applications, a expliqué Airbus Helicopters dans un communiqué. Pour le constructeur de Marignane, le X6, programme clé pour les décennies à venir, "sera également pour Airbus Helicopters l'occasion de maintenir son leadership dans le secteur Oil & Gas".

Renouvellement de la gamme

La phase de développement commencera à l'issue des deux ans d'études de concept, une fois la maturité démontrée, débouchant sur une entrée en service du X6 à l'horizon 2020. Les choix qui devront être faits pour cet hélicoptère bimoteurs en termes de marketing et d'architecture générale feront l'objet d'une évaluation précise pendant la phase de conception afin de répondre aux exigences opérationnelles des clients. "La définition des besoins s'appuiera sur un dialogue permanent avec les clients dans le monde entier, afin de valider la création de valeur pour leurs opérations", a précisé le constructeur de Marignane.

Le X6 est le futur projet qui s'inscrit dans le cadre du renouvellement tardif de la gamme d'Airbus Helicopters au sein des modèles de génération H, dans le sillage du H160. "Dans la prochaine décennie, le X6 sera pour le segment des hélicoptères lourds ce que le H160 est aujourd'hui pour ceux de moyen tonnage, a notamment expliqué le PDG d'Airbus Helicopters, Guillaume Faury. Il établira de nouveaux standards dans ce secteur, non seulement en termes de conception, mais aussi de stratégie de production, dans la mesure où nous nous appuierons sur les capacités industrielles de nos pays de base, y compris celles de la Pologne".

Nouvelles technologies

Avec le X6, Airbus Helicopters veut "donner corps à un hélicoptère bimoteur de nouvelle génération, technologiquement mature et capable d'affronter les conditions météorologiques les plus drastiques - grâce notamment à un système de dégivrage intégral". Le X6 sera en outre doté d'un système de commandes de vol électriques. Il partagera des fonctionnalités communes avec les hélicoptères les plus récemment développés - H175 et H160. Il sera notamment "plus confortable, moins bruyant et avec une meilleure performance en carburant", a estimé Guillaume Faury, lors d'une conférence de presse.

_____

>>> TOUTE LA SEMAINE, RETROUVEZ LES VIDEOS DU PARIS AIR SHOW 2015

>>> RETROUVEZ TOUTES LES VIDEOS DU PARIS AIR FORUM 2015

DEBAT Comment relancer le marché des hélicoptères ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2015 à 6:45 :
Notre pays est en retards sur certain type de machine volante, nous n'avons pas d'hélicoptère gros porteur, pas de modèle des plus rapide, mais nous avons développé un systeme de commande electrique, qui n'a toujours pas été adapté universellement .... Dans tous les cas il nous faut combler certaine lacune, sur les hélicoptères hybride ( mi avion) , les USA ons pris une certaine avance dans ce domaine....
a écrit le 17/06/2015 à 12:58 :
Au-dela de ce projet, n'y a-t-il pas un besoin pour un appareil de la classe superieure, capable de remplacer les Stallion et Frelons ?
Réponse de le 17/06/2015 à 14:59 :
Une option c'est le MI-26 russe, par exemple, qu'en pensez-vous ? l'armée indienne a en acheté une trentaine. A propos, le bureau d'études russe Nevskoïe vient de présenter la maquette d'un nouveau porte-hélicoptères, le Priboï, pour remplacer les Mistral non-livrés par Hollande. Tiens, le Priboï a vraiment de la gueule, ils ont une silhouette d'enfer, les Mistral seront vite oubliés. Et tant mieux car cette histoire nous gêne à nous tous. :-)
Réponse de le 17/06/2015 à 16:21 :
@ Steph: Une option c'est le MI-26 russe, par exemple, qu'en pensez-vous ? l'armée indienne a en acheté une trentaine.
Réponse de le 17/06/2015 à 20:48 :
@ Steph : En effet, vous venez de lever un lièvre.
Réponse de le 17/06/2015 à 22:41 :
On ne peut pas transporter un Mi26 ou un CH53 par avion même par un C5 ou C17 ou même un Antonov 124 (un CH53 doit pouvoir entrer en étant démonté). Seul le CH47 pourrait faire l'affaire et il rentre même dans un A400M. Ou le HLH si il est construit un jour.
a écrit le 17/06/2015 à 10:11 :
Belle silhouette pour l'instant. Il semble qu’Airbus Helicopters abandonne le concept de convertible devant l'ampleur du défit technologique.L'ex Eurocopter reste une réussite mondiale et cela met un peu de baume au coeur dans la morosité industrielle française. Espérons que l'évolution du coût du travail nécessaire permettra de construire les futurs hélicoptères dans l'hexagone. Nos politiques devraient y réfléchir au lieu de gaver la dépense publique dans le vide !
Réponse de le 17/06/2015 à 20:34 :
C'est vrai mais il y a quand même des petites ailes pour la sustentation et le dessin des pales très novateur. Un compromis ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :