Et Jupiter Macron a eu la peau des quatre Fantastiques de la défense

 |   |  765  mots
Les quatre tontons flingueurs de la défense (Le Drian, le général de Villiers, Collet-Billon et Lewandowski) ont été ventilés en trois mois seulement par Emmanuel Macron
Les quatre tontons flingueurs de la défense (Le Drian, le général de Villiers, Collet-Billon et Lewandowski) ont été "ventilés" en trois mois seulement par Emmanuel Macron (Crédits : POOL)
En trois mois seulement, Emmanuel Macron a écarté les quatre plus hauts responsables qui comptaient dans la défense.

Dans la maison défense, Emmanuel Macron a fait le grand ménage en seulement trois mois. Exit l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et ses trois plus proches subordonnés (le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers ; le délégué général pour l'armement, Laurent Collet-Billon ; et enfin son directeur de cabinet, Cédric Lewandowski), qui ont fait pendant cinq ans la pluie et le beau temps dans la défense. Si ces quatre-là venaient d'horizons très divers et ne seraient jamais partis en vacances ensemble, ils ont travaillé main dans la main dans l'intérêt des armées et de la communauté de défense.

C'était bien sûr quatre forts caractères toujours prêts à en découdre pour défendre la Grande Muette face à la guérilla continuelle de Bercy, qui considère le ministère des Armées comme la variable d'ajustement parfaite du budget général. Des "grandes gueules" qui auraient beaucoup plu à Michel Audiard, le très célèbre dialoguiste des "Tontons flingueurs". Et de temps en temps, le ministre de l'Economie d'alors (Emmanuel Macron) venait d'ailleurs donner un coup de main aux "tontons flingueurs" pour faire plier Bercy, voire Matignon. Un climat tempéré qui a rapidement fait place à une période de glaciation.

Jean-Yves Le Drian envoyé au Quai d'Orsay

C'était peut être trop - un Etat dans l'Etat - pour le nouveau président de la République, qui "aime le sens du devoir, le sens de la réserve". Il a commencé par écarter Jean-Yves Le Drian, jugé peut-être trop populaire à l'Hôtel de Brienne. En dépit de son envie de rester à la défense, l'un des rares poids lourds du précédent gouvernement, qui s'était pourtant rallié à Emmanuel Macron - un ralliement décisif - est envoyé au Quai d'Orsay. Il s'y est montré jusqu'ici très discret sur les affaires liées au ministère des Armées. Seule entorse, il a rendu hommage au général Pierre de Villiers, peu avant la démission de ce dernier.

"C'est un grand soldat, d'une très grand intégrité, d'une très grande intelligence", a affirmé Jean-Yves Le Drian dans un entretien à CNews, évoquant ses relations avec le chef d'état major des armées lorsqu'il était à la Défense. "On a eu des moments de joie, de passion, j'ai beaucoup d'estime pour le général de Villiers", a souligné l'actuel ministre des Affaires étrangères.

Avec la nomination de Jean-Yves Le Drian aux Affaires étrangères, c'est le début de la fin des quatre Fantastiques. Le transfert du ministre de la Défense au Quai d'Orsay a logiquement sonné le départ de Cédric Lewandowski, très craint dans les milieux de la défense et considéré comme le vice-ministre... sinon plus. Très peu désiré par les Macronistes, il est finalement retourné à EDF où il a été nommé patron de la direction Innovation, Stratégie et Programmation. Pour sa part, Laurent Collet-Billon a cru qu'il pourrait rester à la tête de la direction générale de l'armement (DGA) qu'il a finalement quittée le 30 juin après neuf ans de mainmise - un record ! -. Son successeur n'a toujours pas été nommé alors que la DGA est censée trouver des économies de 850 millions d'euros sur le programme 146 à cinq mois de la fin de l'année.

Enfin, le général Pierre de Villiers a été poussé à la démission après un recadrage très inélégant d'Emmanuel Macron devant des centaines d'invités à l'Hôtel de Brienne. Le chef d'état-major des armées, piégé par des fuites, ne méritait pas une telle vexation publique. Lui qui a toujours défendu, comme en octobre 2014, ses troupes sur-sollicitées sur les théâtres d'opérations. Il n'avait alors pas été exécuté par François Hollande pour autant. Mais les temps ont changé, la France est passée d'un président normal à un président jupitérien.

"Nous payons le prix du sang. Nous attendons une légitime solidarité pour les coûts financiers", avait déjà alerté en octobre 2014 le général Pierre de Villiers devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale. "Il n'y a pas de gras dans nos armées. On attaque le muscle, alors que la situation sécuritaire se dégrade ! C'est mon devoir de vous le dire."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2017 à 8:08 :
Il a tout compris le Macron ! pour pouvoir avancer il faut faire du nettoyage et avoir une base saine. La base est la plus importante dans toute chose.
a écrit le 22/07/2017 à 17:45 :
notre Erdogan national ne va pas faire long feu, il se met à dos une bonne partie de français.
Moi, je n'ai pas voté pour lui, je ne comprends même pas les français qui ont voté. Il était à Bercy et connaissait très bien la situation financière du pays, puisqu'il y a contribué.
En plus les coups de couteaux dans le dos des personnes qui étaient ses supérieurs, très peu pour moi. Son esclandre avec l'armée ( d'une fourberie sans nom) sa relation avec Poutine et surtout Trump sont indéfendables. En plus ses erreurs de castings et de vouloir laver plus blanc que blanc avec amis aussi corrompus que tous les autres, de vouloir en finir avec les affaires familiales ( embauches du conjoint, maitresse ou enfant) et de vouloir prendre son épouse ( son outil indispensable à son poste) est à l’opposé de ce qu'il préconise et exige de ses députés ) Il veut diviser pour régner et avoir le pouvoir absolu. Comme Erdogan et d'autres....... il aura des sacrés surprises à l'automne car les retraités, les jeunes ne se laisseront pas faire.
Réponse de le 22/07/2017 à 18:43 :
Cxest également lon avis. Macron ne pouvait pas ne pas être au courant. Et puis durant toute sa campagne on l'entendait déjà dire qu'il n'avait aucune leçon a avoir de qui que ce soit...alors qu'ul ferait mieux de tendre ses deux oreilles
Il a beaucoup de choses a apprendre le petit. .
Pfff. ..
Réponse de le 24/07/2017 à 21:33 :
je suis sûr que nous sommes des millions à réagir comme vous ! je suis réconforté car je pensais être le seul !!!
a écrit le 21/07/2017 à 9:42 :
Je regrette déjà d'avoir voté Macron et de ne pas m'être abstenu...
Réponse de le 23/07/2017 à 17:23 :
Errare humanum est, mais perseverare diabolicum !....
Réponse de le 23/07/2017 à 17:26 :
Errare humanum est, mais perseverare diabolicum !....
a écrit le 20/07/2017 à 21:03 :
C'est un peu comme cela que les dirigeants du Front Populaire ont mis de coté les partisans du réarmement face à Hitler et préparé le désastre de mai 1940.
a écrit le 20/07/2017 à 20:11 :
Certe Mr le president est le chef de nos armee, mais il dois avant tous donner les moyen financier pour pouvoir remplir les Mission..... Il est par ailleurs responsable de chaque morts sur nos théâtre d'opération, ils sont nombreux dernierement ..... Sur tous que dans nos armee nous avons des blindée de 35 àns d'âge , quel ministre roule encore avec une R16.... Des choix sont à faire, moins d'argent, ok mais moins de mission....
a écrit le 20/07/2017 à 19:15 :
Notre Chef des armées ne fait pas la guerre en dentelle.....Il débroussaille fort et pas au Karcher ! après les politiques , les journalistes mis sous l' éteignoir , une p'tite couche sur les syndicats maintenant l' armée marche au pas et cadencé...Qui sera le prochain , on est loin du hollande " premier". L' été sera chaud....
Réponse de le 24/07/2017 à 12:36 :
Pour ceux nés à partir de 1980.
Soit 3 années pour choisir de faire son service.
a écrit le 20/07/2017 à 14:56 :
@Michel Cabirol, tout est dans l'intitulé de votre article.
Prés de 60 ans et c’est la première fois que le vois un tel nettoyage !
Cette méthode et les coupes budgétaires démontre un manque total de respect pour nos armées et les soldats qui prennent chaque jour des risques pour la nation avec beaucoup de matériels dépassés, à cause de programmes X fois repoussés.
Certains étaient déjà dépassés en Afghanistan, les VAB par exemple.
Et même pour ceux qui ont été modernisés ensuite, ils sont toujours dépassés.
Il ne me semble pas que, notre président, nos ministres et nos députés, les fonctionnaires de la Cour des Comptes et du Budget, et ceux de la CE, s'habillent avec des costumes ou des chaussures bricolées.
Y'a certainement encore des économies possibles, mais pas à n'importe quel prix et pas n’importe comment.
Nous avons un président qui marche en cadence et s'est fait hélitreuillé sur un SNLE, quelle classe ! Que demandent donc de plus nos soldats ?
---
"Rien ne changera non plus pour les opérations extérieures", poursuit-on, évoquant un impact "sur les crédits d'équipement à long terme".
C’est bien ça le problème : des mesures à court terme pour faire plaisir à L’Europe des 3% qui n’a fait aucun effort pour épauler sérieusement les missions françaises !
Cette Europe profite bien de la puissance et de la diplomatie française pour faire des affaires à l’étranger, sans prendre sa part de responsabilité.
Ces réductions et reports budgétaires qui s’empilent depuis des années, négligeant la protection, la santé et le confort de nos soldats, qui pourtant, protègent en ce moment la République plus que jamais. Avec leurs familles et proches qui subissent aussi cette énorme pression, voir des dommages directs.
Nous avons bien une France à deux vitesses, celle des élites au pouvoir, et celle de leurs utiles vaches à lait !
Je rappelle que les 3 dernières gabegies de la France, en 70, 14 et 39 sont principalement dues au fait que les élites n’avaient pas tenu compte des recommandations militaires. Et ce sont les vaches à lait combattantes qui ont fait au mieux pour sauver ces situations désastreuses, engendrées par des élites incompétentes, auxquelles personne n’a jamais présenté l’addition !
Parce que la défaite française de 71, avec la perte de l’Alsace-Lorraine(Moselle) a engendré 1914.
Le bleu Macron, tout juste élu, qui n’a pas fait son service, comme beaucoup dans son entourage, s’est permis un « mes soldats », pour ensuite dégager le patron des soldats. Quel cynisme !
Réponse de le 20/07/2017 à 19:15 :
@ Aain d :
"Je rappelle que les 3 dernières gabegies de la France, en 70, 14 et 39 sont principalement dues au fait que les élites n’avaient pas tenu compte des recommandations militaires. Et ce sont les vaches à lait combattantes qui ont fait au mieux pour sauver ces situations désastreuses, engendrées par des élites incompétentes, auxquelles personne n’a jamais présenté l’addition !"
Je partage votre avis et c'est bien là que la bas blesse...
L'Histoire est un éternel recommencement et certains n'ont toujours pas compris les leçons du passé....
Réponse de le 21/07/2017 à 13:18 :
le Président, il est né en 77. (Quasi) Aucune personne né en cette année et ayant fait des études n'a eu l'occasion de faire son service. Merci de médire informé.
a écrit le 20/07/2017 à 14:38 :
Il faut prendre conscience que l'armée n'a pas besoin d'un fort budget. Si c'est pour gaspiller et déverser des milliards dans le ciel de la Syrie , et le déplacement de notre porte-avions dans les frontières proches de la Syrie ...une guerre qui constitue une crapule ingérence dans les affaires d'un pays souverain...non , et mille fois non.
Notre fric c'est pour les utiliser localement au service du citoyen et non pas pour aller faire la guerre comme le nain qui a vidé les caisses pour le plaisir de plaire au Texan.
Réponse de le 20/07/2017 à 15:10 :
Effectivement :exemple le porte avion Charles de Gaulle que le monde nous envie,mais opérationnel de temps en temps(durée de la révision moyenne,un an sans parler de l'hélice).Si tout est aussi bien géré au niveau matériel,surtout ne donnons pas plus de moyens avant que la qualité ne s'améliore.Encore bravo au général en chef-héros pour ces bons résultats
Réponse de le 20/07/2017 à 16:20 :
Le bombardement de la Syrie a eu lieu du temps d'Obama pas de Bush... Renseignez-vous avant d'écrire.
Réponse de le 20/07/2017 à 17:30 :
Rappelons que le coûteux dernier voyage en Syrie du CDG celui-ci emportait des avions sans missiles faute d'approvisionnement et que pour ne pas être absent ils en ont acheté localement é la flotte américaine.
AUTREMENT DIT UN VOYAGE SANS OBJET DONT ON POUVAIT SE PASSER.
MERCI HOLLANDE ET SES MINISTRES MACRON ET SAPIN-
Réponse de le 20/07/2017 à 17:34 :
Vous avez raison! Le budget est plus utile en invitations , ou pour aller voter au Touquet en avion . Bravo Madame,vous avez le sens des économies.
Réponse de le 21/07/2017 à 18:07 :
"L'armée française n'a pas besoin d'un fort budget"...bravo, quelle pertinence ! Vous savez sans doute mieux que les spécialistes de la défense et les militaires eux-mêmes ce dont l'armée a besoin. Vous auriez dû demander à Macron de vous nommer comme remplaçante du général de Villiers...
a écrit le 20/07/2017 à 13:57 :
Marrant, nombre de commentaires soutenant ce général, sont faits par des gens qui font des fautes ou des tournures indiquant que l'Anglais est leur langue maternelle?
Réponse de le 20/07/2017 à 17:42 :
Effectivement beaucoup de fautes dans ces commentaires. Vite un budget pour l'éducation nationale.
Réponse de le 22/07/2017 à 16:44 :
Vous et H1 êtes deux du chnok les fautes ! lisez plutôt les commentaires ils vous instruirons , encore deux planqués de l'éducation nationale .
Réponse de le 23/07/2017 à 12:32 :
Nous ne sommes pas spécialement en amour avec monsieur Macron,mais ses decisions sur le defense budget vont dans le bon sens libéral.Les citoyens français comme moi sont en approuvance de la politique Macron
a écrit le 20/07/2017 à 11:11 :
Le général François Lecointre remplacera dès demain le général de Villiers, qui a démissionné en expliquant, par un communiqué aux mots précis et graves, que les énièmes restrictions budgétaires qu’Emmanuel Macron veut imposer aux armées auront pour conséquences de « ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel [il croit] pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. »

À cet égard, l’UPR rappelle que l’article R 3121-2 du Code de la Défense fixé par le Décret n° 2009-869 du 15 juillet 2009 relatif aux attributions du ministre de la défense, du chef d’état-major des armées dispose que, sous l’autorité du ministre de la défense, le chef d’état-major des armées :

est notamment responsable « de l’expression du besoin en matière de ressources humaines civiles et militaires des armées et des organismes interarmées »,

et qu’il « exprime le besoin en matière d’infrastructure interarmées et des armées et en vérifie la satisfaction »

https://www.upr.fr/actualite/france/communique-lupr-attend-nouveau-chef-detat-major-armees-general-francois-lecointre-quil-applique-a-lettre-larticle-r-3121-2-code-de-defense
a écrit le 20/07/2017 à 10:37 :
Le "cheffaillon" Macron a sûrement réussi à se mettre l'Armée à dos. La Gendarmerie, c'est aussi l'Armée. Il ne lui reste plus qu'à traiter avec le même "discernement" la Police... et à en payer les conséquences. La chute de l'Olympe a commencé, elle va s'accélérer.
a écrit le 20/07/2017 à 10:22 :
Ah bon parce que les autres présidents ne changent personne à leur arrivée au pouvoir ?
Les journalistes ont la mémoire courte pour F. Hollande et ses successeurs.
Le général Bertrand Soubelet avait carrément été écarté pour avoir critiqué la politique pénale du gouvernement, muté puis démissionné...Aviez vous crié au scandale ?
Réponse de le 20/07/2017 à 12:59 :
Votre déni de réalité est vomitif.
a écrit le 20/07/2017 à 10:11 :
Bravo au général , au moins un qui ose dire la vérité. Macron nous dit et rabâche qu'il est pour la transparence et sa réponse est , t'es viré. Cela ne présage pas un avenir serein avec tous les pingouins lrem à l'assemblé nationale . L'avenir va être dur .
a écrit le 20/07/2017 à 10:06 :
euuuh comment dire, non ! Il y a un chef et c'est le Président. Faites donc la même chose dans votre entreprise et la porte ne sera pas loin pour vous. Il y a un système pervers qui s'est installé dans l'administration qui fait croire aux hauts fonctionnaires qu'ils peuvent décider... Le retour à la réalité est dur : c'est aux élus de décider et à l'administration de faire, l'administration ne travaille pour elle même mais pour les citoyens d'une part et d'autre part tous les services de l’État doivent sont soumis à ce même effort, y compris les collectivités qui dépensent de manière fantasque car pour rappel la France est le pays de l'OCDE dont la dépense publique est la plus élevée, ce qui se traduit par un taux d'imposition élevé. Il faut savoir ce que l'on veut à la fin ! Et pour finir avec les vieux bachibouzouks, l'avenir de la défense est européen et donc les autres pays doivent participer à l'effort de construction de cette défense. Et la France a clairement une carte à jouer car l'armée française est plus que compétente et en pointe dans certains domaines.
Réponse de le 20/07/2017 à 13:03 :
Apprenez à connaitre vos dossiers, on parle d'une réponse faites pare le général de Villiers à une question en commission des armées à l'Assemblée nationale, pas d'une prise de parole publique. C'est quand meme la moindre des choses de dire la vérité, qui n'était d'ailleurs ni une critique du gouvernement ni une de Macron !
Mais en bon godillot decerebré, vous preferez sans doute que nos militaires meurent de ne pas avoir le soutien aerien ou blindé suffisant par manque de piece de rechange ?!
Je vous invite a etudier les taux de disponibilité des nos matériels avant de l'ouvrir !
Réponse de le 20/07/2017 à 16:44 :
A le grand bal des insultes a commencé, votre corporation doit se réformer comme tout le monde. La défense sera européenne, que vous le vouliez ou non (et donc les financements également - et donc en hausse - je préfère le préciser car ça n'a pas l'air d'avoir correctement germé dans votre petite tête). Et le décérébré connait la maison, notamment la royale.
Réponse de le 22/07/2017 à 11:39 :
"L'avenir de la défense est européen"...en théorie et en théorie seulement ! Vous faites beaucoup trop confiance à nos "partenaires" européens, qui se sont toujours défilés et continueront à le faire.
a écrit le 20/07/2017 à 10:02 :
On se dirige vers un gouvernement de technocrates.....raisonnements purement intellectuels déconnectés du réel.....
Et comme on pense qu on détient la vérité....on entend pas la petite musique qui vient du sol.....
Gare au retour de bâton....reformer, oui....mais je ne vois pas de ministère de l industrie....juste un secrétariat d état au numérique.....qui est un moyen, pas une fin en soi.....
C est comme la confiance qui, selon macron, est le problème de l autre....ca, c est ahurissant.....la confiance ca se mérite...pour l instant on a juste les mots...et quand les mots sont le contraire des actes....ils ne sont plus crus......macron n existe que a cause du vide sidéral dans autres partis......pas a cause d une adhésion forte.....dans ses 24% du premier tour.....combien ont voté. Pour lui par défaut?
a écrit le 20/07/2017 à 9:11 :
Jupiter ? Celui qui s'est transformé en taureau pour séduire la princesse Europe ? Pauvre Europe, heureuse d'être courtisée par un bovidé. Etait-elle si laide ?
a écrit le 20/07/2017 à 8:05 :
Arrêtons de cultiver le mythe des indispensables, la ressource en généraux et si importante en France qu'il y aura beaucoup de remplaçants de valeurs. La situation économique en France est plus préoccupante que les égo !
Réponse de le 20/07/2017 à 10:41 :
La situation économique est préoccupante mais il faut taper aux bons endroits. Traquer l'évasion fiscale, enlever le CICE aux entreprises qui licencient alors qu'elles font des bénéfices ou à celles qui délocalisent. Taxer les transactions finançières. Macron détricote tout sous couvert d'économie à bout de souffle. A voir son train de vie depuis deux mois, qu'aucun recadrage des entreprises n'est entreprit, on se rend bien compte que çà sera toujours les mêmes qui feront les efforts.
a écrit le 20/07/2017 à 8:00 :
Ce ne sera pas sa dernière erreur
Destruction "créatrice"... tel est leur crédo... les naïfs.... perdre en quelques semaines le noyau dur de la défense c'est mettre en place un grand plongeon.

Tout le monde va jouer des coudes et dans ce genre de situation tout le monde perd.

Créer de la cohésion, de l'intelligence collective est un art qui prend du temps.

Notre PR n'a pas cette intelligence, tout, tout de suite... et pan le mur... telle est la fougue
a écrit le 20/07/2017 à 6:12 :
Quand ca murmure dans les chambrees, ce n'est jamais bon. Un militaire le sait, un politicien est par nature un ignorant. Son seul moteur c'est sa promotion.
Micron va l'apprendre a ses depens. La France devient le jouet de quelques-uns. Francais, ouvrez l'oeil, ca va chambarder sous peu.
a écrit le 20/07/2017 à 5:01 :
Le général De Villiers part la tête haute , pour avoir pensé en premier à défendre ses hommes que les politiques envoient au casse-pipe sans leurs donner les moyens matériels de le faire ; Il suffit d'écouter les hommes de basse au retour de leur mission ! sa compétence manquera à l'Armée , mais elle aussi la cause de son éviction par Jupiter qui ne supporte pas d'être inférieur !!!
a écrit le 20/07/2017 à 3:12 :
Un commentaire très court, qui s'applique à toutes les reformes présentes et futures (et il en faudra d'autres).
Messages au syndicats politisés et contre productif: La RÉCREATION est terminée.
En deux mots: Au travail !!"
a écrit le 20/07/2017 à 0:52 :
Typiquement l'attitude d'une jeune énarque chefaillon, ambitieux Brutus poignardant dans le dos, grisé par le pouvoir comme un certain NS. Jupiter veut une dictature avec des godillots esclaves pour son plaisir. Tant mieux il dégringolera plus vite de son piédestal ce petit caporal chef, élu avec 15% des voix, à force de virer les gens compétents et de saper leur confiance
Réponse de le 20/07/2017 à 11:32 :
Il y a une erreur, 15% non il faut la majorité pour être élu Président soit plus de 50% cela est le cas sans compte machiavélique. CQFD.
Réponse de le 21/07/2017 à 10:42 :
Les chiffres du ministère de l'intérieur sont la pour le 1er tour, le seul où on vote pour :

Nombre d'inscrits ..... 47 581 118
Emmanuel Macron.......8 657 326
ont voté pour.......................18,19%
a écrit le 19/07/2017 à 22:35 :
Le manque de moyens transforme nos militaires en "chaire à cannons! Au début de notre intervention au Mali une vieille Gazelle avec quelques militaires a vu son pilote touché et il a utilisé ses dernières forces pour poser sa Gazelle et sauver ses passagers! La Gazelle à peine posée il était déjà mort! Avec un bon et moderne hélicoptère il ne serait pas mort! C'est cela la "chaire à cannons"!
a écrit le 19/07/2017 à 22:29 :
Est-ce seulement une impression ou M. Macron ne révèle-t-il pas une personnalité quelque peu inquiétante ?
a écrit le 19/07/2017 à 22:18 :
Le problème, c'est qu'il est en train de mener le pays vers une dictature et que personne ne réagit. Cet homme est petit, hargneux et dangereux. Malhereusement, ca me rappelle de mauvais souvenirs d'Histoire. Mais, non, ce n'est pas de lui dont il faut avoir peur, surtout pas!
a écrit le 19/07/2017 à 22:12 :
Ce nouveau locataire de l'Élysée pense que la maison FRANCE est un jouet. Il a été élu avec 16% des francais J'espère que son arrogance ne lui fera pas oublier la fin qu'à eu son prédécesseur. Il n'aura jamais la carrure et le parcours du général De villiers le chef d'état-major de l'armée . Quand on crie que je suis le chef des armées c'est qu'on ne l'est pas. Il saura qu'il n'y avait qu'un GENERAL DE GAULLE et Qu'un NAPOLÉON. A bon entendeur Salut.
Réponse de le 20/07/2017 à 16:56 :
Je rêve de ce général des armées qui va se dresser comme le général de Gaulle l'a fait, non pas contre l'ennemi extérieur, mais contre l'ennemi intérieur !! J'en rêve tous les jours ...que les armées se réveillent car ils sont nos protecteurs concrets ! En Belgique, l'an passé, le gouvernement a positionné la police contre les militaires, dans des manifestations de rues ! La police aux ordres du roi s'en est pris aux militaires : https://youtu.be/s-jU24ldpBA ....Que les armées françaises n'attendent pas ce jour de honte et se mobilisent pour contrer le plan de l'Europe de détruire nos armées pour mieux nous rendre esclaves ...tous !!
a écrit le 19/07/2017 à 21:15 :
La démission du Général de Villiers est le premier fiasco majeur de Macron. Il est à redouter qu'il y en ait d'autres. S"en prendre aux moyens de la Défense, c'est compter sur le fait que la Grande Muette ne protestera pas trop (allez donc demander un effort comparable aux profs !), c'est la solution de facilité donc l'une des premières petites lâchetés de ce nouvel exécutif.
a écrit le 19/07/2017 à 21:05 :
Bravo,

notre maître viens de casser ce qui marchait.
On ne pouvait pas attendre mieux d'un pays dirigé par une petite élite ploutocrate.
Un petit mot de remerciement aux média qui nous ont menés là en manipulant les foules.
a écrit le 19/07/2017 à 20:43 :
Macron est très inquiétant .beaucoup pense qu'il va envoyer la France dans le mur !!!
Réponse de le 20/07/2017 à 19:08 :
Tiens, quelqu'un cherche à discréditer mes posts en usurpant mon pseudo ?
a écrit le 19/07/2017 à 20:02 :
et il est content de lui. Mais je ne crois pas qu il en sorte grandi. Cela fera tache sur son quinquennat qui ne dure que depuis quelques semaines
a écrit le 19/07/2017 à 19:25 :
Si une commission de l'Assemblée Nationale ne peut plus auditionner un chef d'Etat Major des armées, c'est que Jupin se sent terriblement faible...ou a un accès de mégalomanie.
a écrit le 19/07/2017 à 19:09 :
Macron a pour style de 'management' le turnover. On a qu'un style de management et on ne peut en changer. La suite des événements ne sera qu'une liste de faits du même genre. Tout est dit.
Réponse de le 20/07/2017 à 14:05 :
Exact, ça me fait penser au management pratiqué chez Orange.
On vire les bons parce qu'ils font de l'ombre et on donne des promotions aux médiocres en échange de leur loyauté absolue.
Mais là il s'agit de notre défense. C'est grave.
a écrit le 19/07/2017 à 19:07 :
Un président qui n'a pas fait son service militaire! sans commentaire...
a écrit le 19/07/2017 à 19:06 :
Un président qui n'a pas fait son service militaire! sans commentaire...
Réponse de le 20/07/2017 à 17:04 :
Un président qui n'a pas fait son service militaire devient chef des armées !! Voilà le comble de la 5 ème République !!! Le sentiment de honte existe-t'il chez notre Président de la République (interrogation ) ainsi que l'esprit de cohérence (deuxième interrogation) ...Sur ce sujet, l'intelligence, l'esprit de cohérence, l'humilité était attendue face à un tel homme chef d'état major des armées ayant prouvé ses états de service et sa loyauté à la France ! Mister MACRON a tout à apprendre d'un tel ordre, honte à lui d'avoir maltraité et humilié un homme d'une telle valeur ! Il a fait l'erreur à ne pas faire, celle qui perd tous ceux qui se croient intouchables !
Réponse de le 20/07/2017 à 17:10 :
Un président qui n'a pas fait son service militaire devient chef des armées !! Voilà le comble de la 5 ème République !!! Le sentiment de honte existe-t'il chez notre Président de la République (interrogation ) ainsi que l'esprit de cohérence (deuxième interrogation) ...Sur ce sujet, l'intelligence, l'esprit de cohérence, l'humilité était attendue face à un tel homme chef d'état major des armées ayant prouvé ses états de service et sa loyauté à la France ! Mister MACRON a tout à apprendre d'un tel HOMME, honte à lui d'avoir maltraité et humilié un homme d'une telle valeur ! Il a fait l'erreur à ne pas faire, celle qui perd tous ceux qui se croient intouchables ! M. De Villiers me fait penser à Charles de Gaulle ! Nul ne peut dire quel sera son destin ...
a écrit le 19/07/2017 à 19:03 :
Il faut rappeler, aussi, le contexte des "opérations" à l'étranger. Le Sahel et le Moyen Orient. La gestion d'AQMI et de Daesh. Les deux sont au tapis. Pour AQMI, des forces africaines vont visiblement prendre le relais.

Cependant, pour le futur, il y a l'Europe de la défense qui est dans la tuyauterie. Ce qui peut aussi impliquer une diminution de la mainmise de la France sur la part de défense européenne.

Je pense que c'est dans ce dernier que M. De Villiers a sans doute pu, en arrière plan, tenté d’appeler à la conservation.
a écrit le 19/07/2017 à 18:46 :
Vous n'avez pas honte de publier des titres pareils à la une? Que votre article soit orienté politiquement, c'est une chose. Mais vous n'êtes pas obligés de vous la jouer buzzfeed.
a écrit le 19/07/2017 à 18:45 :
Pourquoi ne pas ouvrir les commentaires ..?

Qui craint l' expression de l' opinion des français ...?
a écrit le 19/07/2017 à 18:33 :
Pourquoi les 3 mois vous étonnent ils ?
c'est rapide ou trop long.
Pour ma part, c'est beaucoup trop long.
Les gouvernements précédents, on fait preuve de mollesse et d'un décision constante .
ne nous plaignons pas d'avoir un vrai décisionnaire pour une fois ,
a écrit le 19/07/2017 à 18:22 :
Ce jeune président "se croit", comme on disait autrefois dans les cours de récréation.
On sait maintenant que ce ne sera pas lui qui réformera la France, lui qui commence par diminuer les crédits de l'armée alors qu'il affirmait que la sécurité des français était prioritaire. Cet acte d'autoritarisme lui vaudra la désillusion des militaires et de beaucoup de français qui espéraient que cette fois, enfin... Mais non, les impôts vont augmenter de nouveau, le cycle continue. La France continue son déclin.
a écrit le 19/07/2017 à 18:10 :
Faire le petit chef comme Macron....tout le monde peut le faire. Encore plus quand on est président de la République. Mais être un Chef, respecté, ce n'est pas donné à tout le monde!
a écrit le 19/07/2017 à 17:58 :
dire que le président MACRON a viré tout le monde , faut arrêter , M. LE DRIAN qui a été un super ministre des armées va au ministère des affaires étrangères (vous appelez ça virer ?) les autres se pensaient intouchable et le général DE VILLIERS rappelai moi son age vous croyez qu'il commandait seul ? il n'était pas le décisionnaire . Malgré ses compétences certaines il n'est pas irremplaçable , qui l'est ?
Réponse de le 20/07/2017 à 14:08 :
Je suis d'accord avec vous: Macron n'est pas irremplaçable.
Réponse de le 20/07/2017 à 19:28 :
Rappelez-moi !!
Voilà la bonne orthographe.....
a écrit le 19/07/2017 à 17:55 :
Une dėcision regrettable qui ne préfigure rien de bon pour ce quinquennat
a écrit le 19/07/2017 à 17:51 :
Décidément vous mettez le mot Jupiter à toutes les sauces, vous n'avez plus que ce mot sur votre clavier ? Même plus marrant, changez de logiciel !
Réponse de le 20/07/2017 à 14:17 :
Moi je l'appelle "Le gourou".
Content?
a écrit le 19/07/2017 à 17:47 :
Les médias, les députés,les syndicalistes,l'armée maintenant, décidément Mr Macron ne veut voir autour de lui que des potiches béni-oui-oui .... la démocratie en marche sans aucun doute...
a écrit le 19/07/2017 à 17:43 :
Le Président ne sort pas grandi de cette minable affaire. Il a traité avec beaucoup de mépris un vrai serviteur de l'Etat un homme qui n'a pas besoin d'une loi sur la moralité pour avoir de l'honneur. Non M. le Président que cela vous déplaise vous avez dans cette affaire montré que le mot roquet à parfois du sens pour celui qui veut montrer qu'il est le chef, ce genre de personne se nomme en général chefaillon. Celui qui est a blâmé est celui, tient un "petit" politique, qui a fait sortir de la commission les propos du Général. Grande déception après avoir voté pour vous, car je sens que j'ai mis un bulletin pour un Poutine n°2 et la copie n'étant jamais légal de l'original le pire est il à venir?
Réponse de le 20/07/2017 à 19:33 :
c'est réaliste et très juste. Bravo pour ce commentaire bien écrit.
a écrit le 19/07/2017 à 17:07 :
Pourriez-vous s'il vous plaît arrêter d'utiliser Jupiter et Macron dans la même phrase ou d'utiliser ce nom pour désigner Macron? Cela devient vraiment lourd...
a écrit le 19/07/2017 à 17:05 :
Je crois que les marcheurs, qui ne savent toujours pas vers quel but, n'ont pas mesuré la faute qui vient d'être commise. Ils peuvent chanter le départ de ceux qui protégeaient la nation, demain ils pleureront.
a écrit le 19/07/2017 à 16:42 :
HONTEUX. Virer comme un malpropre un grand serviteur de l’État, c'est faire preuve d'une grande petitesse d'âme. C'est faire savoir à nos soldats que leurs sacrifices sont méprisés.
En outre, c'est dangereux et illusoire : un pays riche et sans défense attire toutes les convoitises.
a écrit le 19/07/2017 à 16:07 :
Ce Jupiter est inquiétant, il semble prendre la grosse tête et se prendre au sérieux; pas un très bon signe pour l'avenir.
Réponse de le 20/07/2017 à 11:23 :
Oui!Surtout ne changeons rien,l'armée est très bien gérée,elle au contraire besoin de plus de généraux et d'abaisser l'age de départ a la retraite a 29 ans.Macron ne comprend rien.Je suis comme vous,je regrette déja Hollande

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :