Pourquoi l'Inde s'offre le Rafale

 |   |  1845  mots
New Delhi a un véritable besoin pressant pour renouveler sa flotte avec des avions modernes pour contrer la montée en puissance dans le domaine aérien de la Chine et du Pakistan
New Delhi a un véritable besoin pressant pour renouveler sa flotte avec des avions modernes pour contrer la montée en puissance dans le domaine aérien de la Chine et du Pakistan (Crédits : © Stringer India / Reuters)
New Delhi a signé vendredi matin avec Paris l'achat de 36 Rafale de Dassault Aviation. L'Inde a sept bonnes raisons de s'offrir l'avion de combat français.

Article publié le 19 septembre, mis à jour le 23 septembre

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et son homologue indien Manohar Parrikar ont paraphé à New Delhi l'accord intergouvernemental négocié pendant près d'un an et demi pour la vente de 36 Rafale destinés à l'armée de l'air indienne (IAF). C'est le plus cher contrat jamais décroché par l'aéronautique militaire française. Selon l'accord, épais de 10.000 pages, New Delhi achètera 36 avions de combat à Dassault Aviation pour près de huit milliards d'euros. Les premiers appareils arriveront dans les forces armées indiennes fin 2019, la livraison devant s'échelonner sur deux ans et demi.

Que l'Inde s'offre 36 Rafale, le dernier né d'une longue lignée d'avions de combat fabriqués par Dassault Aviation, n'est pas réellement une surprise. D'une manière générale, New Delhi achète de façon assez régulière des armement français. Notamment l'armée de l'air indienne (IAF) qui s'est depuis 1953 équipée d'avions de combat auprès de Dassault Aviation (de l'Ouragan au Mirage 2000 en passant par le Jaguar). Et surtout, l'Inde, qui s'approvisionne principalement auprès des constructeurs russes (MiG et Sukhoï) a besoin de diversifier ses achats, notamment auprès de la France, afin de compter sur des avions fiables pour des missions de combat difficiles.

1/ Un besoin urgent de renouveler la flotte de combat

New Delhi a un véritable besoin pressant pour renouveler sa flotte avec des avions modernes pour contrer la montée en puissance dans le domaine aérien de la Chine et du Pakistan. D'autant que l'armée de l'air indienne perd accidentellement beaucoup de ses avions de combats, notamment russes. L' IAF, la quatrième puissance aérienne mondiale, a ainsi perdu 38 MiG-21 entre 2003 et 2013. Ce qui peut augurer d'une deuxième commande de Rafale tant les besoins de l'IAF restent énormes. D'ailleurs, la France se montrerait raisonnablement optimiste sur une deuxième commande de Rafale pour fournir au total 126 appareils à l'Inde.

En outre, New Delhi doit faire face à de régulières violations de son espace aérien par des avions pakistanais ou chinois. Les Rafale seront donc bien utiles pour protéger l'espace aérien indien. Car lors de ces trois dernières années (de 2013 à fin novembre 2015), l'Inde a comptabilisé 32 violations au total de son espace aérien par des avions de pays étrangers. Sans compter les infiltrations de soldats pakistanais par la vallée du Kashmir. Le gouvernement indien se plaint régulièrement de ces provocations.

2/ L'armée de l'air indienne veut le Rafale

Très vite, le ministère de la Défense indien avait d'ailleurs annoncé son intention d'acheter 36 Rafale après l'annonce à Paris en avril 2015 du Premier ministre indien Narendra Modi d'acquérir sur étagère ces appareils. Dans un communiqué daté du 8 décembre 2015, le ministère de la Défense indiquait que son équipe de négociation avait "recommandé un projet d'accord" sur cette acquisition. L'état-major de l'armée de l'air a toujours souhaité disposer de Rafale dans sa flotte et a tenté d'influencer la décision des pouvoirs publics en faisant régulièrement des déclarations positives sur l'appareil français.

Le gouvernement indien souhaite acquérir "dès que possible" les 36 Rafale en raison d'un "besoin opérationnel crucial" des forces aériennes indiennes, avait souligné le 10 avril 2015 le Premier ministre indien Narendra Modi dans une déclaration conjointe franco-indienne. Dans la foulée, le ministre de la Défense Manohar Parrikar avait expliqué le 14 avril la nécessité de renforcer rapidement la défense indienne. "L'armée de l'air a un besoin urgent de bons appareils de quatrième génération" (du type Rafale, ndlr), a-t-il poursuivi. "Les appareils de cinquième génération ne viendront que dans 10 à 15 ans".

Les 36 Rafale ainsi que les systèmes associés et les armements seront livrés "dans la même configuration" que celle exigée dans le cadre du fameux contrat M-MRCA, qui a été annulé par New Delhi l'été dernier. Les Rafale avaient été testés et approuvés par l'armée de l'air indienne.

3/ L'Inde achète régulièrement des avions français

L'Inde a été le premier pays étranger à acheter en 1953 des avions de combat à Dassault Aviation. Elle a commandé 71 Ouragan équipés de réacteurs Rolls Royce. Ils ont été  rebaptisés Toofani par l'Armée de l'air indienne. En mars 1957, l'armée de l'air française livre à l'Inde 33 exemplaires supplémentaires. Les Ouragan indiens resteront en première ligne jusqu'en 1967. Puis, New Delhi achète en 1957 110 exemplaires du Mystère IV, un programme lancé au début des années 1950.

L'Inde continue ses emplettes en France avec le Jaguar, l'avion de combat franco-britannique d'attaque au sol, fabriqué par la société franco-anglaise SEPECAT créée en mai 1966 pour concevoir et construire cet appareil. Démarchée dès 1968, l'Inde signe en avril 1979 une commande pour 130 Jaguar, incluant un contrat de fabrication sous licence pour 95 exemplaires ainsi qu'un transfert de technologie.

Enfin, l'Inde a commandé 46 Mirage 2000EH et 13 Mirage 2000 TH biplaces en octobre 1982 afin de disposer d'avions de combat de supériorité aérienne capable de prendre la relève de ses MIG-21 russes. Le premier Mirage 2000 indien avait été mis en service en septembre 1984.  Le contrat de modernisation des 51 Mirage 2000 H et TH indiens avait été signé en 2011.

4/ Des avions régulièrement engagés dans des conflits

L'armée indienne n'a pas hésité à engager les avions de combat français. Les Ouragan indiens ont participé aux opérations aériennes durant la guerre sino-indienne de 1962. Tout comme les Ouragan, les Mystère IV sont engagés lors des conflits de 1965 et 1971 contre le Pakistan dans des missions d'attaque au sol.

Dans le conflit du Kargil en 1999 opposant l'Inde au Pakistan, l'IAF a contribué à une fin rapide des combats grâce notamment aux Mirage 2000, qui ont bombardé de façon très précise des positions pakistanaises. D'abord utilisés pour des missions de supériorité aérienne, les Mirage 2000 indiens sont ensuite modifiés localement afin de pouvoir effectuer des missions d'attaque au sol (qu'ils sont les seuls à pouvoir mener à ces altitudes). Les Jaguar ont été également utilisés pour des missions d'attaque. De 1987 à 1990, les Jaguar indiens ont par ailleurs réalisé des missions de reconnaissance au Sri Lanka contre les Tigres Tamouls.

5/ La coopération russo-indienne en perte de vitesse

La coopération militaro-technique entre la Russie et l'Inde bute sur des difficultés, à l'image des principaux partenaires de l'industrie d'armement russe même si en volume, la Russie comptait encore pour 75 % des importations d'armes indiennes entre 2009 et 2013. Pourquoi ? "Les dépassements de délais dans la réalisation des contrats sont devenus monnaie courante", expliquait en 2013 Isabelle Facon, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) dans le magazine Diplomatie. Et elle citait le cas le plus fréquemment évoqué, celui du porte-avions Gorchkov (rebaptisé Vikramaditya par l'Inde) : alors que sa livraison à la marine indienne était initialement prévue pour 2008, il a été livré en novembre 2013.

La coopération militaro-technique russo-indienne est également affectée par une longue liste de réclamations de la partie indienne : pièces ou composants anciens, systèmes défectueux, performances insuffisantes des matériels, dépassement des coûts...

6/ Le Rafale a fait ses preuves en opérations

Les fameuses OPEX, opérations extérieures décidées par Nicolas Sarkozy en Libye, puis par François Hollande (Mali, Irak), ont été une vitrine commerciale pour le Rafale (combat proven). D'où les nombreuses expressions d'intérêt formulées par une petite dizaine de pays pour l'avion tricolore, dont deux ont finalisé une commande (Egypte et Qatar) : outre l'Inde, les Émirats Arabes Unis, la Malaisie, l'Indonésie, qui a choisi des Sukhoï, la Belgique et pourquoi pas la Finlande. Car l'appareil développé et mis au point par Dassault Aviation et ses partenaires au sein du GIE Rafale (Thales et Safran) a aujourd'hui atteint un degré de maturité opérationnel de très haut niveau.

Ses nombreuses interventions en Libye, où il est entré en premier dans l'espace aérien libyen, en Afghanistan, au Mali et aujourd'hui en Irak et en Syrie, ont été suivies avec beaucoup d'attention par la plupart des armées de l'air du monde entier. Et cela compte même si cela ne fait pas gagner un contrat à coup sûr.

"La capacité de la France à intervenir en premier, avec des matériels capables de traiter les cibles de manière précise - bien plus qu'en envoyant une centaine de Tomahawk dans la nature -, et d'y effectuer des missions longues - directement entre Saint-Dizier et le Mali - a été appréciée, avait estimé en 2013 Eric Trappier. Non seulement elle l'a été sur le plan politique - car n'importe quel pays n'a pas une telle capacité d'intervention -, mais elle l'a été aussi sur le plan des moyens matériels et de la faculté à opérer parfaitement les manœuvres. Cela s'est vu un peu partout dans le monde. L'opération au Mali a donc eu une influence positive sur l'image du Rafale, comme avant, celle effectuée en Libye".

7/ Un armement très performant

Ce qui fait la force du Rafale, outre ses capacités de détection, c'est son armement sophistiqué. L'avion de combat bénéficie de missiles extrêmement performants qui séduisent les pays intéressés. Grâce notamment à MBDA et à un degré moindre Safran avec la bombe guidée AASM Hammer.  En Inde, ce qui intéresse particulièrement l'armée de l'air, c'est le missile air-air Meteor, développé en 2003 par MBDA pour le compte de six pays européens (Allemagne, France, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Suède). Il a une capacité d'interception d'un avion adverse volant à 3.000 mètres d'altitude, à une distance de 100 km. Un armement qui n'a pas d'équivalent au monde à l'exception du missile américain AIM-120D (Raytheon). L'Inde disposera ainsi d'un avantage capacitaire unique en Asie.

"Le Rafale est le seul chasseur au monde capable de porter 1,5 fois sa propre masse", grâce à ses capacités de 14 points d'emport, assure également Dassault Aviation. Et de préciser que "deux Rafale représentent un potentiel équivalent à six avions de la classe Mirage 2000". Le Rafale a été conçu pour accomplir toutes les missions de l'aviation de combat : interception et combat air-air avec canon de 30 mm, missiles Mica IR/EM et missiles Meteor (à partir de 2018) ; appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU-12/24, bombes guidées GPS AASM (utilisées en Afghanistan, en Libye et au Mali) ; frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp-Storm Shadow (utilisés en Libye) ; attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 ; reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos (utilisée en Afghanistan, en Libye et au Mali) ; ravitaillement en vol d'un Rafale à un autre ("buddy-buddy") et enfin dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2017 à 15:04 :
Bonjour,
Je constate à la lecture des divers intervenants, que tous les internautes semblent disposer de toutes les "vraies" informations, concernant les échanges et marchés technologiques sur la planète... ???

Malgré les critiques qui fusent sur le matériel militaire Russe et Mr Poutine, il est bon de rappeler ceci: - le 1er satellite dans l'espace est Russe
- le 1er homme dans l'espace est Russe
- le 1er Robot Rover entièrement télécommandé sur la Lune est Russe
- la 1ère station spatiale est Russe
- la seule navette spatiale à effectuer un retour sur Terre entièrement
télécommandé est Russe.

.... d'ailleurs, rappelez-vous, que Mr Pesquet Thomas ou n'importe quel Cosmonaute, Astronaute ou Spationaute ne dépendent que de la RUSSIE pour voir ce qui ce passe la haut !!!
.... et même les supers Américains dépendent du bon vouloir de Poutine et de sa soi-disant technologies rouillées pour péter dans l'espace !

....Les USA ont su garder top-secret bon nombres de projets, SR71, Zone 51 ( les présidents américains ont niés l'existence de la base, jusqu'à ce que la Russie diffuse au monde entier les images de leur satellite espion ) .....et vous pensez sérieusement savoir grâce au "WEB", ce que la Russie détient réellement comme aviation et armements ?!

Sachez Messieurs, qu'il n'y a pas que les USA qui savent garder un secret ou manipuler la désinformation. Vous ne savez des Russes, que ce qu'ils veulent bien que vous sachiez.

Je suis patriote et j'ai vu voler au Bourget dans les années 80, le Rafale.... ça fait presque 35 ans. Au désespoir de certains, ce n'est plus un avion d'avant garde. Il est certes fiable mais dépassé. Ce n'est pas sa nouvelle peinture ou son radar dernière génération qui vont changer les choses.

Et dans le cas d'un 3ième conflit mondial.... est-ce que quelqu'un pourrait me rappeler de combien la France dispose de Rafales ou d'autres avions Jaguar, Mirage F1 , IV ou 2000 ???
.... Au fait, même nos troupes aéroportées, dite "Actions rapides" sont clouées au sol à cause d'un A400 M à problèmes multiples.... on aurait du acheter un Tupolev à Poutine.

Etant ancien militaire, je me souviens que toutes nos manoeuvres et entraînements se faisaient sur les bases d'une attaque du front "EST". Le scénario était toujours le même... on ne pouvait résister que 24 heures à l'adversaire Soviètique.... après on abandonne le matériel.... plus de carburant, plus de munition.

Alors heureusement, comme vous dites, que nous avons le Rafale et que la Russie n'a que du matériel rouillé et désuet..... Sinon, nos grands stratèges nous dirais de capituler de suite ( ...comme en 40 )

Il faut surtout arrêter de se faire "mousser', vive la République, vive la France.
a écrit le 24/09/2016 à 11:54 :
les indiens achètent le Rafale parce qu'il est le meilleur . Les conflits armés ont comme toujours depuis la nuit des temps beaucoup d'avenir . Les incantations des prétendus pacifistes face aux besoins engendrés par la démographie sont des cris dans le désert .
a écrit le 24/09/2016 à 11:07 :
LES GUERRES ENGENDRENT LA PEUR? ET LA PEUR ENGENDRE DES CHOSSES INSSANCE COMME LA COURSE A L ARMEMENT A TOUT PRIX MEME AUX DEPENT DES PAYS OU LES POPULATIONS SONT TRES PAUVRE ET MANQUE DE TOUT???/// QUEL EPOQUE TERRIBLE OU DES IDIOTS DIRIGENT DES AVEUGLES WILLIAN SHAKPEARE///
a écrit le 23/09/2016 à 12:44 :
Bien, nous ne ferons pas de remarque sur cette vente d'appareils , même si il me semble que le contract été à l'origine pour une somme de 12 milliards.... Mais bon, cela reste toujours une bonne exportation.... Cela donne du travail à l'industrie aéronautique francaise, et arrange les comptes de l'état français....
Réponse de le 24/09/2016 à 17:52 :
C'est comme si vous achetiez une voiture avec plein d'options, une formation pour la conduite et une durée de maintenance (révisions et réparations), et que la somme dépasse votre budget alors vous réduisez les options ou la durée de maintenance et en même temps le concessionnaire fait un geste sur certaines options, tout en sachant qu'il ne vend jamais à perte
En espérant que cette comparaison vous à éclairci
a écrit le 23/09/2016 à 11:49 :
D'où le dicton Rafalien "Indien vaut mieux que 36 tu l'auras" où encore "le Rafale ça décoiffe".
a écrit le 22/09/2016 à 18:46 :
La Tribune. Il vous faut combien de temps pour valider un commentaire qui dérange ?
a écrit le 20/09/2016 à 21:17 :
Bonjour ,
Arrétez de dire que la coopération militaro industriel est en perte de vitesse , c'est le contraire !!!! et renseignez vous avant de dire n'importe quoi . Ce n'est pas pour cela que l'inde achète 36 rafales à la France que la coopération indo russe dans l'aviation de combat est en pere de combat . L'Inde et la Russie sont en train de construire un avion de combat furtif le PAK-FA T50 de 5ème génération et l'équivalent du F22 RAPTOR !!! et le Rafale est un avion 4++ amelioré .pour L'Inde , le rafale est un avion de transition vers la 5ème génération pour 2018 . Les essais sont presque terminés et sera produit en série en 2018 . 250 T50 furtif pour la Russie et 250 T50 furtif pour L'Inde avec un mix 1 place et 2 places .Le métier d'un journaliste est d'être IMPARTIAL et d'expliquer preuve à l'appui les tenants et les aboutissants de l'affaire et non pas pérorer comme des piplettes avec des preuves non fondées
Réponse de le 21/09/2016 à 11:08 :
Encore un troll !
Réponse de le 21/09/2016 à 12:15 :
Ça se discute que l'Inde est heureuse avec la Russie. La fiabilité du SU-30MKI est toujours décevante, l'Inde n'est pas contente de la coopération de la Russie sur le FGFA (T-50). D'ailleurs à son sujet, l'Inde s'engage seulement pour 65 appareils aujourd'hui, pas sur 250 comme tu le dis et comme prévu au début.
Le T-50 n'est pas un équivalent du F22. C'est aussi un de ses intérêts, grâce à ça il est nettement moins cher.
Réponse de le 22/09/2016 à 7:12 :
ce que je me demande , c'est pourquoi ...patex...parle de troll !
Réponse de le 22/09/2016 à 11:40 :
pourriez-vous fournir le stick pour les lèvres, afin de franchement rire du commentaire sur le T50, que savez-vous réellement de cet avion et de ses perfs, combien de temps faut il, d'années pour une fiabilité éprouvée, rappelez-moi la dâte de conception de ce dernier, et la dâte de conception du F22....plus de vingt ans, et pendant ce temps là vous croyez que ce superbe avion n'a pas évolué, alors que russe et chinois, surtout ces derniers se rendent compte qu'il ne suffit pas de copier, faut il avoir la technologie, et si vous êtes capable de me dire la compo des ailes alors là j'aurai un peu de respect pour vos commentaires. Les russes n'ont jamais eu et n'auront jamais cette science du bien fait, lisez ou relisez Normandie Niémen combien de pilotes sont allés embrasser la planète pour des durites poreuses et autres. J'aime aussi rappelé le combat aérien opposant pilotes israéliens et russes, l'arrogance russe ce jour là en avait pris un coup, 5/0 devant le terrifiant mig 21 ou 23 . Dassault est l'un de nos dernier bastion de haute technicité, soyons en fier, que sera le prochain.......Et très sincèrement pour avoir des amis russes, ils méritent mieux, salaire en chute libre dégradation de l'éducation, médecine, je pense que vous ne devez pas bien comprendre, la vie des jeunes russes aujourd'hui, fabriquer de l'armement ok, mais il y a tant à faire dans ce pays qui possède tout, et pourtant où en sont ils, comparer à la Chine qui a su se métamorphoser en trente ans. la Russie demeure une puissance de nuissance, et ils s'y appliquent, la Chine est la puissance en devenir. Voulez-vous des photos du F22 en démonstration à Duxford???
Réponse de le 01/10/2016 à 11:10 :
Cela confirme ce que j'écris: le chasseur-bombardier traditionnel est périmé. Les pays puissants se tournent vers les avions de 5 em génération qui sont furtifs et les drones (de plus en plus puissants). Ces 30 rafales vendus à l'Inde sont un cadeau. Ils servent à redorer le blason de Hollande et le faire grimper dans les sondages. Puisque Dassault et ses copains milliardaires possèdent tous les médias et éditions de la France, ils leur est facile de convaincre ces bernés de français du bien-fondé de cette opération...
Réponse de le 18/11/2016 à 14:54 :
Si le T-50, après avoir été développé plus de 20 ans après le F-22, n'est fichu QUE d'être l'égal du F-22, c'est bien dommage. La fameuse 5 ème génération dont vous parlez n'est qu'une appellation tout à fait dérisoire. On essaie de classifier les avions de façon tout à fait arbitraire.

Pourtant, on considère bien le Su-35 comme un avion de 4++, alors que sa Surface équivalente radar est probablement plus proche de celle du Su-27 que de celle d'un T-50. Et pourtant, on vient m'en vanter les "qualités de discrétion radar". Certes le choix du matériaux y est pour quelque chose, mais on ne change pas l'eau en vin dans la vie réelle...

Le F-35 qui se voudrait être un avion de 5 ème génération, n'a probablement pas la même manœuvrabilité qu'un Eurofighter (chasseur que l'on a décidé être de 4ème ++). Pourtant, on essaie de me faire croire qu'un avion de 5ème gén est censé être "hyper-manoeuvrable".
Le fait est que le F-35 a été développé pour les Etats-Unis, comme le partenaire "air-sol" du F-22 Raptor, qui était alors dénué de toutes capacités "air-sol". Le F-35 est probablement manoeuvrant, et un bon avion à piloter. Un avion optimisé pour les mission de bombardement, et aussi un peu pour le air-air, car il faut bien qu'un avion soit un peu polyvalent. Mais en combat aérien, je doute qu'on puisse oser prétendre que cet avion est "hyper-manouvrable".

Alors? F-35 = 5 ème géné?

Voilà pour détruire la fameuse légende urbaine de "génération"...

Le T-50, un avion de "5ème géné", qui se voudrait être un appareil polyvalent. Comme tous les avions de nos jours en fait. Mais offre-t-il les mêmes capacités d'emport que le Rafale? Offre-t-il les avantages du "faible coût" de la maintenance du Rafale en opération? Clairement, ce T-50 aura probablement sa place à part entière pour l'Inde... TOUT COMME le Rafale! Evidemment, en fonction des aptitudes propres à chaque appareil, il faudrait utiliser les avions correctement.

A l'image de Washington qui essaie de temporiser en faisant évoluer les F-15 en duo avec des F-22, le Kremlin se propose de faire évoluer les Su-35 et les T-50 comme un duo opérationnel. Car chaque appareil pourrait se compléter. Le Su-35 offrirait entre autre, des meilleurs capacités d'emport en bombe. Tandis qu'un T-50 éviterait d'utiliser ses points-externes, pour garder sa discrétion radar.

Alors, à combien plus forte raison avons-nous le droit de penser, que le Rafale, est destiné à être bien plus qu'une simple "transition" vers le T-50. Je dirais qu'il y a ici, la possibilité de créer un futur duo T-50 Rafale, tout à fait viable. Mais dans l'immédiat, l'Inde prend le Rafale, car elle a une flotte à remplacer, des aéronefs vétustes qui ont une fiabilité... Plus que douteuse.

D'autant plus que le Rafale dans l'immédiat, est tout à fait apte de représenter une menace nucléaire.
a écrit le 20/09/2016 à 20:53 :
Un MiG-21 de plus au tapis, ce jour à l'aéroport de Srinagar au Cachemire.
Atterrissage d'urgence mardi à l'aéroport de Srinagar dans le Cachemire sous contrôle indien. Le pilote s'est éjecté et sans serait sorti sans casse, mais pas la piste d'atterrissage.
a écrit le 20/09/2016 à 14:06 :
C'est curieux comme les articles sur le Rafale provoquent systématiquement sur ce site la venue de fanboys poutiniens. La conclusion de la transaction avec les égyptiens sur les BPC commandés par les russes a décidément du mal à passer.
Les indiens se tournent de plus en plus vers des fournisseurs de produits de qualité (comprendre par là: occidentaux) pour développer leur expertise nationale, après avoir des décennies durant exploité des avions de facture russe de très piètre qualité: Les crashs de Sukhoi 30 demeurent anormalement élevés au sein de l'Indian Air Force (pourtant cet appareil est relativement moderne). L'inventaire est long: sièges éjectables se déclenchant automatiquement (ce n'est pas une blague), pannes moteurs récurrentes, périodicité d'entretien constructeur pas réaliste, etc... en conséquence les avions russes passent le plus clair de leur temps en maintenance. Tout comme de vulgaires Lada. Les statistiques sont ahurissants s'agissant des MiG 21: sur 793 unités commandées par l'Indian Air Force, 330 ont été perdus lors d'accidents entre 1963 et 2005 (Source: Times of India). Plus récemment, 29 appareils de ce type ont été perdus entre 2009 et 2012, occasionnant la mort de nombreux pilotes. On comprend aisément dans ces circonstances que les russes usent comme de coutume tout le pouvoir de nuisance dont ils sont capables pour faire capoter le deal. Les indiens ne sont pas dupes et ont bien compris que leur intérêt résidait dans l'achat de technologies fiables aux standards occidentaux. L'achat du Rafale en est la meilleure illustration n'en déplaise aux russes...
Réponse de le 22/09/2016 à 22:47 :
Quand comprendrez-vous que dans ces ventes de matériel militaire, pas un seul pays producteur n'est autant généreux que l'est la France. Et on ne vous parle pas des "dessous de tables" que récupèrent les décideurs politiques (Demandez à Sarkozy et à ceux qui ont habité l'Elysée avant lui.) Ce qui inclus naturellement, les dirigeants acheteurs. Rappelez-vous les commissions et rétro-commissions de Taïwan et du Pakistan.
Dans ce "panier de crabes", on tue aussi...
a écrit le 20/09/2016 à 12:58 :
Avec les garanties qu'offre la COFACE (donc les contribuables français) il est surprenant que l'on en ait vendu si peu. Vous les experts de La Tribune SVP expliquez ?
Réponse de le 22/09/2016 à 12:00 :
réponse d'un non expert de la Tribune, merci d'ailleurs à ces derniers de nous informer peu de médias le font aussi bien. prix catalogue d'un Rafale??? combien de pays , peuvent financièrement l'intégrer, tout simplement, c'est pas un pain en chocolat, si vous voulez moins cher prenez le Saab....comment pouvez-vous dire si peu sur quels critères???l'inde ne sera pas le dernier pays à l'acheter, tant qu'au sous-entendu que le contribuable finance, faudrait il énumérer la liste moins glorieuse de ce que nos impôts financent....donc tout dépend où vous travaillez actuellement, et pour terminer il me semble que le matériel vendu par Dassault est soumis à l'accord du gouvernement en place, donc.......
a écrit le 20/09/2016 à 12:58 :
Avec les garanties qu'offre la COFACE (donc les contribuables français) il est surprenant que l'on en ait vendu si peu. Vous les experts de La Tribune SVP expliquez ?
a écrit le 20/09/2016 à 10:28 :
Si mes informations sont exactes, l'Inde fabrique en coopération avec la Russie des Sukoïs et des Migs sur son territoire. Ce pays est aussi un membre des BRICS et selon les experts anglais de l'armement, les nouveaux chasseur-bombardiers russes sont supérieurs aux avions français et moins chers. Donc, on peut continuer à se masturber comme le fait Hollande dans ses nombreux voyages inutiles et coûteux (pour nous: pauvres idiots de contribuables sans pouvoir)
Réponse de le 21/09/2016 à 13:28 :
Tu l'aimes ton pays toi ça se voit dans tes commentaires.
Réponse de le 22/09/2016 à 7:15 :
c'est aussi ( mr Fredo ) aimer son pays que de ne pas se laisser intoxiquer !
Réponse de le 23/09/2016 à 12:20 :
"Selon les experts anglais de l'armement". Quelle rigolade! Comment voulez-vous que les anglais qui se sont fait souffler ce marché soit objectif concernant le Rafale?
Les nouveaux zincs russes ne volent pas encore, comme le F 35 des USA d'ailleurs.
On peut dire que ça en dérange que Dassault fabriquent d'excellents avions. Quand ce n'est pas des pro US ou Poutine, on retombe sur des anti-Hollande qui contrairement à Sarkozy ne roule pas des mécaniques. Tout le monde se souvient des Rafale vendus au Brésil, Brésil qui n'en avait pas besoin (ce n'est ni l'Uruguay, ni l'Argentine qui vont chercher des misières au plus grand pays d'Amérique latine); si Berluscozy avait eu un peu de jugeote et de réflexion, ......
Réponse de le 24/11/2016 à 11:04 :
ISSOU!!!!

Moins chers? Et la maintenance on en reparle? Et les 20 tonnes à vide des mastodontes de Soukhoï?

Plus performants? LA CHANCLA!!! Bien évidemment, selon la source de Moncul, les fameux exercices bilatéraux qui se sont tenus entre l'armée de l'Air Française, et l'armée de l'Air Russe! EL FAMOSOS rapport qui disent que le su-35 (toujours en développement) est en tout point supérieur au Rafale!!!

On en reparle de Red Flag?
a écrit le 19/09/2016 à 20:28 :
les choix de l'Inde en matière de technologie sont effectivement réduits... C'est un paramètre important de leur équation. Les USA sont trop versatiles au regard d'une grande puissante émergente et les russes jouent sur plusieurs tableaux à la fois, côté Chine et Inde et apparemment sans support après vente sérieux. Il est clair que les russes devront s'entendre avec la Chine d'une manière ou d'une autre ; ils n'ont pas cette contrainte avec les indiens, ce qui fait réfléchir.

ah oui, un détail pour ceux qui ont visité l'Elysée durant la journée du patrimoine. Les visiteurs peuvent apprécier une maquette du shortfin barracuda vendu à l'Australie, un des rares symboles de modernité dans un univers à la décoration versaillaise...
a écrit le 19/09/2016 à 15:07 :
Jamais aucun pays n’achètera de rafale. Il est dépassé.Encore une hollandise :-))))))
Réponse de le 19/09/2016 à 15:59 :
Et les contrats mis en vigueur au Qatar et en Egypte, ce sont des mirages...
Réponse de le 19/09/2016 à 17:01 :
Bonjour Madame ou Monsieur,

Votre commentaire n'a vraiment pas d'intérêt. Les raisons :
1). ce n'est pas le Président Hollande qui les fabrique, mais c'est le Groupe Dassault Aviation (voir l'article ou aller sur le site du Groupe Dassault) pendant son quinquennat que le Rafale a été vendu;
2).le Rafale n'est pas "dépassé". Il est toujours aussi actuel, voire en avance, comme l'avait été en son temps le Concorde.
Conclusion : intervenez pour échanger, et non pour affirmer des banalités improductives.

Le Comte de Maquens.
Réponse de le 19/09/2016 à 17:12 :
Seul avion au monde ( même le F35 est très très loin derrière ) a transporter 1,5 fois son poids en armement ...

Alors avant de dire dépassé ... Il faudrait déjà que la concurrence avec des moyens 20 fois supérieurs arrive a l'égaler ( 20 milliards le programme Rafale / 400 milliards le programme F35 ).C'est 1 de ses points forts et il y en a d'autres...
Réponse de le 22/09/2016 à 12:04 :
Vous faites quoi comme travail????
Réponse de le 18/11/2016 à 15:18 :
Le F-35 est encore en développement, difficile de savoir si théoriquement ou pratiquement, il est capable d'emporter une charge équivalente à celle du Rafale. Si vous avez des infos, c'est pas de refus.
En ce qui s'agit du Rafale, ce n'est pas tant le fait qu'il soit capable de soulever 1,5 fois son poids qui est intéressant, c'est la pertinence de ce qu'il emporte.

Intrinsèquement, un Rafale peut donc emporter 15 tonnes d'armement et de carburant, là ou le Su-35 emporte 24 tonnes d'armement et de carburant... Au niveau de la maintenance, c'est subtil à comprendre, mais l'avantage est pour le Rafale, mais en opération, ça donne un net avantage au Su-35.

Là où des avions ont leurs points humides (points qui permettent d'emporter un réservoir de carburant) qui sont leurs uniques points lourds (points qui permettent d'emporter des bombes ou des missiles balistiques), le Rafale est fait de telle sorte à ce que les points lourds ne soient pas affectés pas la disposition des points humides.

Je veux dire... Le Rafale peut emporter 6 GBU-12... Quelque soit la configuration de ses réservoirs externes.Là où des avions comme l'Eurofighter, sont de toute manière limité par la conception de l'avion, qui est avant tout un excellent chasseur.

Le Rafale, en plus d'emporter ses 6 GBU-12, sera aussi capable d'emporter les missiles nécessaires à sa protection... Ce qui lui permet de transporter 2 Mica-IR (pour le combat rapproché), et 2 Mica-EM (pour le combat au-delà de la portée visuelle).
a écrit le 19/09/2016 à 14:23 :
En Inde, ils ne vont tout de même pas "bouder" le Rafale quand même !
Réponse de le 22/09/2016 à 22:34 :
L'Inde ne va pas bouder un tel cadeau. En ce qui concerne le poids d'armements transporté par rapport au poids de l'avion. Avec un ratio de 1'5 qu'elle est en vol la mannoeuvrabilité de l'appareil. Vous semblez aussi tous oublier que dans peu de temps les chasseurs bombardiers quels qu'ils soient seront périmés: remplacés par des drones plus sophistiqués et des missiles sol-air. Dans cette affaire, on ne fait qu'enrichir un peu plus Dassault qui ne mettra même pas un bulletin dans l'urne pour Hollande...
a écrit le 19/09/2016 à 14:07 :
Vendu ! Car l'Inde a encore plus besoin des "Rafale" pour se défendre, que Dassault d'en vendre pour augmenter son CA.
a écrit le 19/09/2016 à 13:50 :
Avion considéré comme performant : un peu de cocorico ne fait pas de mal par les temps qui courent !
a écrit le 19/09/2016 à 10:00 :
vendu pas vendu ... suite au prochain épisode !
Réponse de le 19/09/2016 à 20:18 :
effectivement, un suspens insoutenable... surtout sur le site de la tribune!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :