Automobile : Apple fait un pas en arrière

 |   |  410  mots
L'équipe dédiée au projet ne serait pas parvenue à expliquer la valeur ajoutée qu'Apple pourrait apporter dans ce secteur par rapport à d'autres entreprises déjà engagées.
L'équipe dédiée au projet ne serait pas parvenue à expliquer la valeur ajoutée qu'Apple pourrait apporter dans ce secteur par rapport à d'autres entreprises déjà engagées. (Crédits : D.R)
Le groupe américain aurait licencié des dizaines de personnes travaillant sur le projet secret "Titan", selon le New York Times. Au lieu de chercher à concevoir et produire une voiture, le groupe se concentrerait désormais sur les technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome.

Le groupe informatique américain Apple a fermé des pans entiers de son projet secret dans l'automobile et licencié des dizaines de personnes qui travaillaient dessus, affirmait vendredi 9 septembre le New York Times en citant des sources proches du dossier. D'après l'une de ces sources, Apple aurait dit à ses salariés que les licenciements faisaient partie d'une "réinitialisation" du projet: au lieu de chercher à concevoir et produire une voiture, le groupe se concentrerait sur les technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome, sans chauffeur, écrit le quotidien américain.

Tim Cook ambigu

Face à l'essoufflement des ventes de l'iPhone, son produit vedette, Apple a plus que jamais besoin d'un nouveau produit révolutionnaire, et des rumeurs récurrentes lui prêtent notamment de grandes ambitions dans l'automobile, avec un projet secret qui aurait été baptisé "Titan".  Le groupe n'a jamais confirmé son existence, mais son patron Tim Cook avait fait des commentaires de nature à alimenter les spéculations lors de la présentation des derniers résultats trimestriels.

Il était revenu sur l'investissement d'un milliard de dollars réalisé au printemps dans la société chinoise Didi, rivale du service américain de réservation de voiture avec chauffeur Uber, en reconnaissant que "c'était un investissement inhabituel" pour Apple. Il avait toutefois poursuivi en évoquant "un très bon investissement financier" et "des choses stratégiques que les deux entreprises peuvent faire ensemble sur la durée".

Plus d'un millier de personnes recrutées en dix-huit mois

D'après le New York Times, Apple avait commencé à penser sérieusement à construire une voiture électrique il y a deux ans, et s'était mis à débaucher activement des vétérans de l'industrie automobile, mais aussi des spécialistes des batteries ou de la reconnaissance visuelle par ordinateur. L'équipe du projet Titan a grossi et atteint plus d'un millier de personnes en dix-huit mois, mais elle s'est heurté à des problèmes, notamment pour expliquer la valeur ajoutée qu'Apple pourrait apporter par rapport à d'autres entreprises, ont indiqué les sources du journal.

Plusieurs acteurs du secteur technologique travaillent déjà sur les voitures sans chauffeur, notamment Alphabet avec la Google Car ou Uber qui a mis récemment les bouchées doubles en la matière. La plupart des grands constructeurs automobiles sont également très actifs: certains comme Ford ou BMW ont fait miroiter une production en série de voitures autonomes à horizon 2021.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2016 à 16:36 :
Rien d'inhabituel. Quand on lance un grand projet, il est logique de le revoir et de le réorienter en fonction des recherches et des possibilités du marché. Je ne vois pas pourquoi Apple aurait dû persévérer dans une voie peu prometteuse. Sous Steve Jobs aussi, des projets ont été abandonnés ou revus à la baisse. C'est ni plus ni moins que la vie classique d'un grand groupe.
a écrit le 11/09/2016 à 21:24 :
Un article complémentaire sur le projet secret de la voiture d'Apple : https://zedevpro.com/actualite/lapple-car-risque-de-ne-jamais-voir-le-jour
a écrit le 11/09/2016 à 15:34 :
Le marketing c'est comme les tours de magie, une fois que c'est éventé il n'y a plus de retour arrière possible
a écrit le 11/09/2016 à 13:38 :
Et Apple fut...
a écrit le 11/09/2016 à 5:21 :
Steve job N est plus !!!
Apple est devenu une boîte normal qui surf sur les réussites du génie
iPhone et surtout son system on encore de belle années
apres Ca devra être remplacé par de l inovation comme Microsoft devenu une usine de technocrates incapable d innover
a écrit le 10/09/2016 à 19:53 :
Le salariat jetable.
a écrit le 10/09/2016 à 17:31 :
Ca devient un grand classique des boites qui ne savent plus par où avancer. On embauche des gens, en leur demandant d'avoir une vision à la place des dirigeants qui n'en ont aucune, et après on les vire, forcément, parce qu'ils n'ont pas réussi à trouver un cap qui n'existe pas... Ca en dit long sur les pilotes de ce genre d'entreprises... ils ne sont plus que des politiques... sans vision...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :