Le métro automatique du Grand Paris a du plomb dans l'aile

 |   |  313  mots
(Crédits : DR)
La "double boucle" francilienne de métro automatique coûterait près de quatre fois plus qu'Arc Express, le projet défendu par la région Ile-de-France, selon les dossiers remis à la commission nationale du débat public. Un mauvais point pour ce projet de transports collectifs que soutient l'Etat.

Le départ du secrétaire d'Etat Christian Blanc, fin juin, l'avait déjà fragilisé. Le fait qu'aucune dotation en capital ne soit pour l'instant prévue dans le projet de loi de finances pour 2011 était également de mauvais augure (le gouvernement avait évoqué une dotation en capital de 4 milliards d'euros pour permettre le lancement des travaux). Et voici que les documents remis à la commission nationale du débat public accordent, de fait, un net avantage compétitif à Arc Express -le projet soutenu par la région Ile-de-France.

Les documents, obtenus par l'AFP, confirment et précisent les ordres de grandeurs déjà publiés. Ainsi, le métro du Grand Paris coûterait entre 21,4 et 23,5 milliards d'euros selon les scénarios de tracé, tandis que la rocade d'Arc Express coûterait plus de 6 milliards d'euros pour la rocade complète (composée de quatre arcs), dont 4,8 à 5,4 milliards d'euros pour les deux premiers arcs.

Les estimations de la SGP ont été faites sur la base d'une réalisation souterraine d'environ 155 kilomètres de voies nouvelles. Les infrastructures coûteraient plus de 80% du total et le matériel roulant environ 12% (matériel sur pneu, a priori plus cher qu'un roulement fer).

Près de la moitié du coût porterait sur la liaison Roissy-Orly via La Défense et Saclay (75 km), un gros tiers sur la liaison La Défense-Le Bourget (60 km), et 15 % à 20% sur le prolongement de la ligné 14 à Orly et Pleyel. Pour Arc Express, le tronçon sud (réalisé en premier) coûterait entre 2,8 et 3,1 milliards d'euros, et le tronçon nord entre 2 et 2,3 milliards d'euros.

Les deux projets ne toucheraient toutefois pas le même nombre d'usagers. Le métro du Grand Paris a vocation à transporter 2 à 3 millions de voyageurs, quand la rocade Arc Express en transporterait un million. Les deux débats publics doivent être lancés en parallèle à l'automne.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :