Blanchiment : Deutsche Bank rappelée à l'ordre par la BaFin

 |   |  210  mots
Deutsche Bank a écopé l'an dernier d'une amende de près de 630 millions de dollars dans le cadre d'une enquête des autorités américaine et britannique pour blanchiment d'argent en provenance de Russie.
Deutsche Bank a écopé l'an dernier d'une amende de près de 630 millions de dollars dans le cadre d'une enquête des autorités américaine et britannique pour blanchiment d'argent en provenance de Russie. (Crédits : Kai Pfaffenbach)
Le gendarme financier allemand a publiquement ordonné à la première banque du pays de prendre des mesures de prévention contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. La Bafin a pour la première fois décidé de nommer un auditeur qui se consacrera à l'évaluation des avancées de Deutsche Bank dans ce domaine sensible.

En plein scandale Danske Bank, le communiqué, bien que succinct, ne passe pas inaperçu. La BaFin, l'autorité fédérale de supervision du secteur financier allemand, a annoncé ce lundi avoir ordonné vendredi dernier à Deutsche Bank de prendre des mesures de prévention contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

"Pour surveiller la mise en œuvre des mesures ordonnées, la BaFin a désigné un représentant spécial [... qui] doit faire un rapport et évaluer les progrès de la mise en œuvre" a-t-elle annoncé.

C'est la première fois que la BaFin prend une telle mesure dans le cadre de la lutte anti-blanchiment. Deutsche Bank a écopé l'an dernier d'une amende de près de 630 millions de dollars dans le cadre d'une enquête des autorités américaine et britannique pour blanchiment d'argent en provenance de Russie. La Fed lui a ensuite infligé une amende de 41 millions de dollars pour ses insuffisances en matière de lutte anti-blanchiment.

"Nous sommes d'accord avec la Bafin sur le fait que nous pouvons nous améliorer", a réagi Deutsche Bank dans un communiqué.

La banque allemande s'est engagée à travailler avec l'auditeur sur la question de l'identification de ses clients ("know your client" ou KYC).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2018 à 13:52 :
L'immunité bancaire c'est encore mieux que l'immunité diplomatique .
a écrit le 25/09/2018 à 10:11 :
Les US imposent le blocus financier de la Russie pour renforcer le blocus commercial. Comme pour l'Iran. Quand l'Europe fera-t-elle acte d'indépendance et de souveraineté?
Dérisoire de faire la guérilla aux Gafa.
a écrit le 25/09/2018 à 8:46 :
Merci aux américains de ne jamais avoir lâché les banques pour leurs énormes fraudes, l'UE a essayé d'initier l'amnistie, l'amnésie même, générale mais comme les américains ont continué de punir les banques fautives il est évident que l'UE ne peut plus continuer sa politique du pire.

"L'Amérique a fait payer cher la crise aux banques de la planète" https://www.lesechos.fr/28/02/2018/lesechos.fr/0301356722599_l-amerique-a-fait-payer-cher-la-crise-aux-banques-de-la-planete.htm

Vite un frexit.
a écrit le 24/09/2018 à 22:58 :
Pas un mois sans qu une grande banque internationale ne soit prise dans une affaire de blanchiment d argent (corruption, mafia, fraudes, etc.).
A part des amendes réglées par les clients, les actionnaires et les états, comment se fait il qu aucun des administrateurs ne prennent directement 10 ans de prisons??? Pour des faits similaires dans une pme-pmi, cela serait immédiat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :