Bitcoin, Ethereum... : près d'un Français sur douze détient des cryptomonnaies

En plein contexte inflationniste, la curiosité pour les cryptomonnaies, ces actifs qui s'échangent de manière décentralisée en dehors du système monétaire classique, grandit. Parmi les enseignements d'une enquête présentée au ministère de l'Economie, 1,2 milliard d'euros ont déjà été levés par 29 entreprises tricolores du secteur. Pour autant, si l'engouement sur les nouvelles plateformes d'échanges se vérifie, le secteur ne concerne encore qu'un peu plus d'un millier d'emplois dans l'Hexagone.

5 mn

Les levées de fonds dans l'industrie crypto française cumulent 1,2 milliard d'euros au total.
Les levées de fonds dans l'industrie "crypto" française cumulent 1,2 milliard d'euros au total. (Crédits : Dado Ruvic)

Ce n'est pas encore le placement préféré des Français, dont le leadership est traditionnellement détenu par le Livret A, avec 55 millions de propriétaires, selon la Banque de France. Mais alors qu'elles sont nées il y a un peu plus de dix ans seulement, avec la naissance du bitcoin au lendemain de la crise financière de 2008, ils sont déjà 8% (soit environ 5,56 millions de Français en valeur brute) à avoir déjà investi dans les cryptomonnaies, d'après une étude parue lundi et réalisée par le cabinet KPMG sur commande de l'Association pour le développement des actifs numériques (Adan). Soit près d'un Français sur douze détient des cryptos en janvier 2022, selon l'Adan.

Au regard des dernières données mondiales disponibles, cette part des Français est une goutte d'eau dans l'océan des investisseurs qui parient sur les fluctuations des cours de ces actifs reposant sur la technologie décentralisée de la blockchain. À la fin du premier semestre 2021, 221 millions de personnes dans le monde détenaient en effet des cryptomonnaies, un nombre qui a plus que doublé par rapport à janvier (106 millions), selon une étude de la Bourse spécialisée crypto.com. Le marché a, lui, dépassé les 2.000 milliards d'euros de capitalisation en 2021.

Mais l'intérêt est toutefois palpable dans l'Hexagone. D'après le sondage effectué par Ipsos pour l'Adan en janvier, 30% des Français envisagent d'acquérir de la cryptomonnaie. Et pour l'heure, ils ont l'embarras du choix. Outre les deux valorisations leaders (Bitcoin, Ethereum), ce sont 12.000 cryptomonnaies qui ont été recensées par le site CoinGecko. « Le triptyque des cryptomonnaies privilégiés par les investisseurs actuels est le suivant : le bitcoin avec 49%, l'ether avec 29% puis le bitcoin cash avec 82% », commente l'Adan.

Avant de rentrer dans les usages de masse, notamment celui du paiement, leur rôle principal est d'incarner un placement alternatif, en pleine poussée inflationniste qui déprécie ou rend plus cher des actifs plus traditionnels.

Lire aussi 7 mnPlateformes d'échanges de cryptomonnaies : « Le marché va probablement se consolider »

Des revenus (déclarés) inférieurs à 18.000 euros

Côté profil, cet investissement attire particulièrement les moins de 35 ans, qui seraient près d'un sur huit (12%) à en posséder. Et les hommes sont majoritaires (60%) parmi les acheteurs de "cryptos". Aussi, 4 Français sur 10 seraient intéressés par des placements en cryptos si leur banque les leur proposait, note l'Adan.

Les personnes aux revenus inférieurs à 18.000 euros par an seraient aussi plus nombreux à détenir des cryptomonnaies (37% des investisseurs) que celles aux revenus les plus élevés. A tempérer toutefois par le fait que le patrimoine des détenteurs de cryptomonnaies est difficile à évaluer. Ces actifs sont en effet stockés sur des plateformes d'échanges de crypto ou sur des clés numériques physiques.

Enfin, 2% des Français auraient choisi d'investir dans un type particulier de cryptomonnaie : les NFT, ces jetons non fongibles qui permettent de donner une identité unique et infalsifiable à un objet numérique. Pour l'heure, ils sont particulièrement prisés dans le monde de l'art et des enchères qui y voient une opportunité de vendre de nouveaux biens et de nouvelles preuves de propriété. Début février à Paris, une vente aux enchères inédite d'œuvres d'art numériques certifiées a ainsi eu lieu dans l'univers virtuel interactif du métavers, en plus d'un espace physique réel.

Lire aussi 10 mnA quoi sert un NFT ? Le marché des jetons numériques uniques en six questions

Un secteur en pleine croissance, un enjeu pour la présidentielle

D'après les entretiens menés auprès de 29 entreprises du secteur les plus importantes en France, les levées de fonds dans l'industrie "crypto" française cumulent 1,2 milliard d'euros au total. Là aussi, c'est encore bien inférieur aux performances tous secteurs confondus de la French Tech qui a engrangé 11,6 milliards de levées de fonds en 2021.

Le secteur français des cryptos employait plus de 1.100 personnes en janvier, dont 85% en France, avec une croissance de près de 60% sur un an. Autrement dit, dans ce secteur d'échanges sans frontières reliés par la blockchain et par une communauté, tous ne travaillent pas sur le territoire français. Les emplois atteindraient 2.400 postes l'an prochain.

Pour mobiliser sur ces enjeux nationaux, l'Adan avait publié fin janvier une liste de recommandations concernant la "crypto" à destination des candidats à la présidentielle. De plus, cette enquête, menée en janvier, a été présentée à Bercy en présence du secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O.

De son côté, Pascal Gauthier, le PDG de Ledger, licorne française et membre fondateur de l'Adan, avait convié fin janvier l'ensemble des candidats à visiter sa startup spécialisée dans les portefeuilles de cryptomonnaies physiques. Eric Zemmour a été lundi le premier à s'y rendre.

(Avec AFP)

Lire aussi 11 mnQuand les aficionados du bitcoin rêvent d'«un candidat pro-Bitcoin à la présidentielle »

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 15/02/2022 à 19:46
Signaler
De nombreuses personnes qui ne possèdent pas de comptes bancaires utilisent ce moyen afin d’envoyer de l’argent sans passer par un tiers de confiance de type western union notamment. La révolution est en marche et se seront les pays pauvres qui ouvr...

à écrit le 15/02/2022 à 19:38
Signaler
De nombreuses personnes qui ne possèdent pas de comptes bancaires utilisent ce moyen afin d’envoyer de l’argent sans passer par un tiers de confiance de type western union notamment. La révolution est en marche et se seront les pays pauvres qui ouvr...

à écrit le 15/02/2022 à 15:35
Signaler
non seulement ils ne sont pas au courant que techniquement, ca vaut 0 ( sauf le cumul de l'energie depensee pour miner; un peu comme si on donnait le prix d'une voiture d'occasion en fonction du nombre de litres d'essence brules par le passe), et en ...

le 15/02/2022 à 18:47
Signaler
Je suis ravi de votre commentaire qui me permet de partager avec vous certaines prouesse technique qu'apport la blockchain et le Bitcoin: - Bitcoin comme moyens d’épargne pour les populations non bancarisées (1.7 milliards dans le monde) - Le Bitc...

à écrit le 15/02/2022 à 10:05
Signaler
Bonjour, Mais d'où sort ce chiffre ??? sur quelle base ? cela inclut les 0-12 ans et les plus de 65 ans ? 15 % des Français n'ont pas accès à internet ....

le 15/02/2022 à 11:14
Signaler
Tout à fait d'accord... Cela sort a priori d'une étude KPMG mandatée par l'ADAN (Association pour le Developpement des Actifs Numériques), qui s'appuie elle-même sur un sondage IPSOS... dont la référence est laconiquement mentionnée comme 'Etude IPSO...

le 15/02/2022 à 12:20
Signaler
Même réflexion. 5 millions.. cerise on the cake: avec des revenus annuel inférieur à 18 k€ ? M'en vais me recoucher.

à écrit le 15/02/2022 à 9:01
Signaler
Logique, pendant que les pépés boomers continuent de renier cette monnaie celle-ci s'est totalement installée et donne envie aux internautes c'est pour dire le potentiel colossale que le bitcoin a, les autres ayant toutes moins bonne réputation, et q...

à écrit le 14/02/2022 à 21:10
Signaler
Ces trucs là sont basés sur "rien", c'est de la pure spéculation, avec ses bonheurs et ses désespoirs quand la valeur chute, comme ça, comme dans un escalier, a raté une marche... Le bitcoin a un nombre limité à l'origine, il parait que ça joue, y e...

le 15/02/2022 à 11:13
Signaler
Ok boomer!

le 15/02/2022 à 11:37
Signaler
Rien ne vaut une bourse remplie de sesterces !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.