« La "blockchain" est inéluctable, elle va transformer la finance » (E. Kaili, Parlement UE)

 |   |  1190  mots
Éva Kaïlí, eurodéputée grecque, spécialiste des fintech.
Éva Kaïlí, eurodéputée grecque, spécialiste des fintech. (Crédits : DR)
ENTRETIEN. Eva Kaili est la « Madame Blockchain » du Parlement européen. La députée grecque livre ses convictions sur le potentiel de la technologie née avec le bitcoin il y a dix ans.

De Davos à Bruxelles, en passant par Londres, New York et Strasbourg, Éva Kaïlí est une inlassable avocate de l'innovation au bénéfice des citoyens. Cette eurodéputée grecque, spécialiste de la fintech, est l'auteure d'un rapport et d'une résolution faisant la promotion de la blockchain, technologie dans laquelle l'Europe compte massivement investir.

LA TRIBUNE - Vous êtes devenue une spécialiste de la blockchain. Le fort engouement pour cette technologie semble en partie retombé. Est-ce votre impression ?

EVA KAILI - La blockchain est, comme le cloud, une technologie qui est là pour rester. Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il faut en faire la promotion comme si tout pouvait passer à la blockchain. Cette technologie sert à résoudre des problèmes. Nous sortons de la période « hype » de la découverte pour nous concentrer sur les cas d'usage vraiment utiles et les solutions qu'elle peut apporter. Jusqu'à présent, l'emballement a surtout porté sur l'envolée des cours, le trading des crypto-actifs, mais je ne me suis pas beaucoup intéressée à cet aspect-là. Je me suis avant tout penchée sur les possibilités offertes par cette technologie dans une perspective de long terme.

Où...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2019 à 9:12 :
Pauvre petite filel de qui n'a jamais connue de secousse dans sa vie et qu'il faut venir défendre alors que si c'était un boudin aucun néolibéral ne bougerait le petit doigt... -_-

Vous me donnez envie de gerber.

Vite un frexit en tout cas, très vite.
Réponse de le 22/02/2019 à 3:30 :
Mais citoyen, qu'avez-vous ? Elle est jolie.
N'aimez-vous pas les femmes, meme photochoppee ?
Réponse de le 22/02/2019 à 9:38 :
"Elle est jolie"

Ben je sais pas en fait puisque vous avez attisé ma curiosité, je suis donc allé regarder sur internet et je n'ai pas vu une seule photo d'elle non trafiquée...

Donc je peux pas vous dire. En tout cas elle a pas échappé à la vanité ça c'est certain !
a écrit le 21/02/2019 à 7:01 :
Meme "photochopee", j'accepte les chaines, sans sourciller une seconde.
a écrit le 20/02/2019 à 15:19 :
T'as de beaux yeux tu sais.... Et à part ça? C'est sûr que le pédigrée de la dame la qualifie totalement pour donner un avis pertinent sur le sujet. Sans doute pourrait elle tout autant disserter de relativité générale ou de mécanique quantique.....
a écrit le 20/02/2019 à 10:06 :
"Eva Kaili, eurodéputée"

Avec une image 100% "photoshopée"

JE trouve que l'ensemble s'harmonise parfaitement. Soigner les apparences, tout ce dont est capable notre pauvre vieille europe à l'agonie, et encore, le rimmel commence à couler et les masques à se fissurer actuellement.

Quand un eurodéputé nous parle de l'avenir on a d'abord et surtout envie de rigoler puisque l'UE n'étant plus que ça, des déclarations d'intentions qui s'entassent et des politiciens européens et nationaux tellement déconnectés de nos réalités qu'ils ne voient rien du tout.

"Parlons, parlons, il en restera bien quelque chose hein... "

"Le bluff qui sied aux visages blêmes, t'aimes le bla bla le bla bla t'aime, paysages désolés qui circulent dans nos veines ô chéri, tu ne charries plus d’oxygène et tu continues de parler !"
Réponse de le 22/02/2019 à 15:52 :
Le monde virtuel qu'ils nous préparent est d'une grande beauté, à quand un orage solaire pour faire couler le rimmel..
Réponse de le 22/02/2019 à 16:56 :
Ils sont prêts à devenir des robots, leur vie devant être d'un ennui abyssal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :