Aéronautique : le "Big four (Airbus, Dassault, Safran, Thales) lance un appel d'offres pour la gestion du fonds d'urgence

 |   |  549  mots
Le ministre de l'Economie Bruno le Maire, en présence des ministres des Armées, Florence Parly, de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne et des Transports Jean-Baptiste Djebbari, finalise le plan aéronautique qui sera présenté mardi par Emmanuel Macron
Le ministre de l'Economie Bruno le Maire, en présence des ministres des Armées, Florence Parly, de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne et des Transports Jean-Baptiste Djebbari, finalise le plan aéronautique qui sera présenté mardi par Emmanuel Macron (Crédits : Ministère de l'Economie)
Éviter à Toulouse un "Detroit de l'aéronautique". Tel est le leitmotiv du gouvernement qui va présenter mardi un plan de soutien à la filière aéronautique, en grande souffrance face à la crise du transport aérien. Le fonds de soutien sera probablement lancé avant le début du mois de juillet.

Selon des sources concordantes, Airbus, Dassault Aviation, Safran et Thales - le "Big Four" de l'aéronautique française - vont lancer la semaine prochaine un appel d'offres pour la gestion du fonds dédié à l'aéronautique, et plus spécifiquement aux ETI et PME du secteur en souffrance avec l'arrêt ou presque des livraisons d'avions commerciaux. Safran y tenait. Quatre à cinq fonds devraient se lancer dans cette compétition, dont ACE Management (Tikehau Capital), qui était pourtant pressenti pour gérer ce fonds d'urgence (Aerofund 4) sans passer par un appel d'offres. L'objectif du "Big Four" est d'aller le plus vite possible et de sélectionner un candidat...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2020 à 13:37 :
La situation actuelle ne peut obtenir aucune réponse satisfaisante à long terme. Il s'agit de tenter de sauver des emplois tout en maintenant durablement un niveau de pollution beaucoup trop élevé. L'avion au bilan carbone vertueux est une chimère qu'il est inutile de poursuivre. C'est surtout un nouveau mode de vie qu'li faudra envisager, de gré ou de force. Mais personne ne voulant imaginer un retour en arrière pourtant indispensable,le pire est à venir...et adviendra.
Réponse de le 09/06/2020 à 12:35 :
"L'avion au bilan carbone vertueux est une chimère " les estimations les plus pessimistes donnent une contribution de 2,5% au transport aérien en matière de CO2. Qui plus est les émissions ont été réduites de 25% en 20ans. Ce n'est donc peut-être pas le premier contributeur à considérer....
a écrit le 07/06/2020 à 18:06 :
On note que 3 de ces "big 4" sont des filiales de l'Etat français, qui est un piètre actionnaire et gestionnaire mais qui vole au secours de ses actifs au moindre soubresaut.

Comme l'a dit un commentateur clairvoyant : le monde d'après, c'est le monde d'avant, en pire !
Réponse de le 08/06/2020 à 10:57 :
c est peut être mieux de s aider pour soi même que de donner de l argent public a des sociétés étrangères qui s en vont avec le pognon .quand a l etat
"piètre actionnaire" c est plus l avis de certains actuellement Renault pour exemple
Réponse de le 10/06/2020 à 0:09 :
Pour l'aero, l'Etat stratège( et non actionnaire), ça a globalement marché avec un écosystème industriel parti de rien sous l'impulsion du Gd Charles et qui est devenu le 2eme au monde après celui des US qui lui au contraire, a été fortement boosté par les fabuleuses cdes militaires du Pentagone pour satisfaire ts les théâtres d'opérations de la guerre froide et les besoins impérieux du "Gendarme du Monde" d'après.
D'accord: L'Etat actionnaire est une vraie calamité pour Renault, avec menace sur sa survie.
a écrit le 07/06/2020 à 16:41 :
Bon, on a pas accès à l'article donc on ne sauras pas cb le contribuable va mettre dans ce secteur zombie.

L'aviation est un secteur polluant, qui fait plus de lobbying que d'investissement pour espérer devenir propre un jour et nos politique les arrosent de tonnes de billets chaques années.

Quand vous parlez d'aéronautique, on dirait que vous parlez de voiture.

Tout le monde sait que la polution des avions est suffisement nuisible pour que ce genre de transport n'ai pas d'avenir. A moins que l'argent gratuit qui viens de ma poche puisse servir à en faire un transport propre?

Désolé, si le sujet à été abordé, je n'ai pas pu le lire étant donné que l'article est payant. D'un autre coté comment les croire si c'était vraiment le cas?

Je suis vraiment navré pour les salariés d'airfrance, mais leurs emploi ne sont pas sauvable... Après, ce sont des salariés qui n'auront pas de problème pour changer de secteur!
Réponse de le 09/06/2020 à 12:39 :
"Tout le monde sait que la polution des avions est suffisement nuisible pour que ce genre de transport n'ai pas d'avenir" vraiment? Le transport aérien contribue à hauteur de 2 à 3% aux émissions de CO2, si on s'occupait des 97% restants....Quant à l'avenir, si vous comptez traverser les océans en bateau à voile, pourquoi pas, ce sera certainement charmant et propice à la méditation...

"Après, ce sont des salariés qui n'auront pas de problème pour changer de secteur! " Vous devriez leur en parler, ils seront ravis de l'apprendre..
a écrit le 07/06/2020 à 13:30 :
Encore un anglicisme pour ne rien dire! Il semblerai que le Français ne soit pas assez sérieux pour parler finance! Et du coup on se "la pète"!
a écrit le 07/06/2020 à 12:09 :
Supprimons tous les voyages low costs au soleil, dévoreurs d'empreintes; qu'est-ce qu'il reste? Il faut savoir être logiques!
a écrit le 07/06/2020 à 7:07 :
Un Detroit ! Comme vous y allez. La prod de cette ville a son apogee etait de tres loin bcp plus lourde que ce qui se fait a Toulouse aujourd'hui.
La majorite de la construction des air bus est en dehors de l'hexagone.
Et mettre encore et tjrs une correlation US avec le sujet.......
a écrit le 06/06/2020 à 13:52 :
Airbus veulent de la support financiere par l'Etat Francais mais presque tout des usines sont en Allemagne.
Réponse de le 09/06/2020 à 12:42 :
"mais presque tout des usines sont en Allemagne. " non, non, renseignez vous, il paraît qu'à Toulouse, Nantes, Saint Nazaire, Marignane, Méaultes, et autre il y a quelques activités....
Réponse de le 09/06/2020 à 14:07 :
Non, vous avez tout faux, comme d'habitude, mais nous avons l'habitude avec avec vous Monsieur le Troll Le Bulgare.

Ne vous en déplaise, Toulouse est la capitale d'Europe pour ce qui est de l'aéronautique. Par ailleurs pour le domaine civil et hélicoptères d'Airbus la majorité des usines sont en France. C'est la branche Airbus space, & défense qui a plus d'usines en Allemagne. Mais peu importe une telle comptabilité, Airbus est une société européenne aves des usines partout en Europe. Au final Airbus est la démonstration que le projet Européen fonctionne et c'est bien cela l'essentiel.

Occupez-vous plutôt des déboires de Boeing, de Trump et des émeutes aux États-Unis liées au cas George Floyd au lieu d'essayer de toujours rabaisser la France avec des mensonges calomnieux.
On décèle une pointe de jalousie dans votre amertume.
a écrit le 06/06/2020 à 9:16 :
Je suis à la tête d'un état en faillite. Je le sais car je participe activement à en vider les caisses... Fillon (courage).
il n' y avait plus d'argent.... mais c'est comme le paic citron, quand y'en a plus y'en a encore...

Si c'est pour éviter Detroit c'est qu'il s'agit de protéger une industrie en déclin, mauvaise comparaison ou intuition ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :