Airbus livre son premier A321 NEO made in China

Après s'être imposé sur le marché en devenant le best-seller d'Airbus, l'A321 NEO monte en puissance sur le plan industriel. Avec 1.300 exemplaires à livrer sur le marché Asie-Pacifique, l'appareil est désormais produit depuis l'usine chinoise de Tianjin.
La compagnie chinoise Juneyao Air reçoit le premier A321 NEO assemblé par Airbus à Tianjin (Chine).
La compagnie chinoise Juneyao Air reçoit le premier A321 NEO assemblé par Airbus à Tianjin (Chine). (Crédits : Airbus)

La bascule vers l'A321 NEO se poursuit chez Airbus. Le plus grand modèle de la famille A320 remotorisée est désormais produit en Chine. Le premier appareil sorti de la ligne d'assemblage final (FAL) de Tianjin, près de Pékin, a été livré ce vendredi. C'est la compagnie chinoise Juneyao Air qui en a pris possession.

Tianjin est devenu le troisième site d'Airbus à produire l'A321 NEO, après Hambourg (Allemagne) qui a livré le premier exemplaire de série en 2017 et Mobile (Etats-Unis) en 2018. Toulouse est le dernier à basculer avec une nouvelle ligne d'assemblage ultra-moderne d'où les premiers exemplaires doivent sortir à la fin de cette année. Consacrée exclusivement à l'A321 NEO, au moins dans un premier temps, elle doit atteindre la pleine cadence en 2025 et ainsi contribuer à l'objectif de cadence de 75 appareils de la famille A320 NEO par mois d'ici le milieu de la décennie.

Lire aussiAprès Air India, Airbus pourrait signer un nouveau contrat géant avec IndiGo

Un best-seller mondial

Avec Tianjin et bientôt Toulouse, Airbus livrera des A321 NEO depuis l'ensemble de ses sites d'assemblage de la famille A320 NEO. Cela illustre la priorité désormais donnée à la production de ce modèle, devenu le best-seller incontesté d'Airbus. Alors qu'avant crise, l'A321 représentait 40% du carnet de commandes des avions de la famille, la tendance s'est inversée à tel point que les ventes d'A321 NEO ont dépassé celles de l'A320 NEO.

L'A321 NEO représente désormais 51 % des commandes enregistrées depuis le début du programme NEO. Surtout, il représente plus de 3.700 avions encore à livrer comme le signalait Marion Smeyers, directrice de la nouvelle ligne toulousaine, le mois dernier : « Nous avons actuellement un carnet de commandes de plus de 6.000 avions sur le programme A320 NEO dont 60 % uniquement pour de l'A321 NEO. Cette ligne va nous permettre de produire plus d'A321. »

Cette tendance est encore un peu plus marquée sur le marché Asie-Pacifique que dessert la FAL de Tianjin. L'A321 NEO y représente 56 % du carnet de commandes engrangé depuis le début du programme NEO, et 67 % des appareils encore à livrer.

A l'occasion de cette première livraison, George Xu, directeur général d'Airbus China, a déclaré que « la livraison réussie du premier A321 permet à Airbus d'honorer la popularité de l'appareil sur le marché chinois et au-delà, ainsi que la confiance et le soutien constants de nos clients. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 26/03/2023 à 11:41
Signaler
Bonjour, Apres les bonnes questions, nous pouvons parler des orientation stratégiques que cette entreprises... l'etat francais et allemand etant actionnaires majoritaire... Depuis bien longtemps, cette entreprises dois s'implanter sur le marché ...

à écrit le 24/03/2023 à 19:11
Signaler
Bonjour, La bonne question est de savoir si cette usine est enfin rentable au groupe industrielle... Car non seulement, ils y a de la copie industriel et un énorme transfert de savoir faire... Mais Airbus a t ils au moins rembourser les investisseme...

à écrit le 24/03/2023 à 17:04
Signaler
Vous vous tirez une balle dans le pied Airbus , mais les décideurs qui on pris cette décision de construire en Chine seront morts et auront empoché leurs bonus entre temps... La chine copie et grâce à vous le C919 sera bientôt au top, Airbus disparai...

le 24/03/2023 à 19:16
Signaler
Bonjour, Depuis le début ils était clairs que l'implantation sur place d'une usine Airbus était de favoriser le développement d'un concurrence local a la production aéronautiques européenne...(ils n'y a rien a attendre des communistes) Mais avons n...

à écrit le 24/03/2023 à 13:50
Signaler
avec Airbus qui transfert la technologie aux chinois, et les importations massives de chine, comme le gaz avec la russie, l'europe contribue au financement de l'effort de guerre futur que la Chine prépare

à écrit le 24/03/2023 à 13:30
Signaler
La Chine ce grand pays à l'ascension fulgurante qui oblige chaque citoyen à d'espionner pour le gouvernement ? Dans cinq ans ils ont leur propre version du a320 pour deux fois moins cher.

le 24/03/2023 à 16:31
Signaler
non ça c'est tout bonnement impossible, par contre les chinois ont eux aussi lancé un moyen courrier mais avec enormement de mal et dépassé technologiquement

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.