Renault ouvre sa première usine en Algérie pour produire les Symbols

 |   |  237  mots
Laurent Fabius, Abdelmalek Sellal et Carlos Ghosn lors de l'inauguration de l'usine Renault près d'Oran.
Laurent Fabius, Abdelmalek Sellal et Carlos Ghosn lors de l'inauguration de l'usine Renault près d'Oran. (Crédits : Reuters)
Gérée par la société Renault Algérie production, l'usine est détenue à 51% par l'Etat algérien et 49% par le constructeur français. Elle produira les Symbols, cousines de la Logan Dacia.

Une inauguration en grande pompe. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et le ministre de l'Économie Emmanuel Macron se sont rendus en Algérie pour participer à l'ouverture de l'usine Renault à Oued Tlelat près d'Oran, lundi 10 novembre. Aux côtés de Carlos Ghosn, PDG de Renault, du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et de plusieurs membres de son gouvernement, ils ont assisté à la sortie de la première voiture des chaînes de montage.

Une capacité de production de 25.000 véhicules par an

Opérée par la société Renault Algérie production, l'usine est détenue à 51% par l'État algérien et 49% par le constructeur français. Elle représente l'aboutissement d'un accord signé lors d'une visite à Alger du président François Hollande en décembre 2012.

Lire aussi : Polémique autour de l'usine Renault en Algérie

Elle aura dans un premier temps une capacité de production de 25.000 véhicules par an. Soit une petite unité de production comparé à son usine marocaine de Tanger qui voit sortir jusqu'à 400 000 voitures chaque année. L'investissement de 50 millions d'euros est appelé à passer à terme à 800 millions d'euros, selon des sources algériennes. Le site produira une version de la voiture Dacia Logan, sous le nom "Renault Symbol", des véhicules destinés au marché intérieur algérien, le deuxième plus grand d'Afrique avec plus de 400.000 véhicules importés chaque année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2015 à 18:01 :
Il faut rajouter

# 7 ........ Daewoo (groupe industriel)
a écrit le 21/11/2014 à 15:33 :
Tout le monde se demande comment les algeriens se sont fixe’ sur Renault pour la relance de leur industrie automobile ?
Et pourtant, ils avaient l’evantail du choix :
1- WV
2- PSA (sous-traitance)
3- Ford / Chevy
4- Toyota /Nissan
5- Volvo
6- Les Chinois avec leurs « Six « premieres marques.

Avec les conditions suivantes :

A- Une exclusivite’ preferentielle pour tout le Maghreb ou mieux encore l’Afrique du Nord.Ceci donnera plus de consistence et longetivite’ ,au projet industriel.
B- Aucune restriction sur l’exportation,apres les 6 premiers mois d’essais, d’usage.

Mercedes est une exception,qui reste toujour hors pair et une reference dans sa categorie. Le reste, ce n’est qu’une perte de temps.
a écrit le 10/11/2014 à 12:48 :
Renault fait encore une fois la bonne actualité, bravo, merci Carlos.
a écrit le 10/11/2014 à 12:48 :
Une opération plus politique qu'économique, destinée à faire plaisir à nos amis Algériens
frustrés par les investissements de Renault au Maroc ....Les Algériens rêvent plus de belles berlines que de véhicules low cost dacia et il aurait été plus souhaitable d'augmenter la capacité d'usine de productions en France pour protéger l'emplois!
Réponse de le 10/11/2014 à 15:25 :
Les petits cadeaux entretiennent l'amitié:avec l'Algérie c'est pas du luxe,vu les relations quelquefois tendues.
Réponse de le 11/11/2014 à 7:46 :
Cette frustration dont vous essayez de bien la mettre en avant plan quant aux Algériens n'est que la votre et de certaines minorités de français qui ont la rage de voir l'autre pays du sud méditerranéen entrain de faire des grands pas vers un développement basés sur l'échange avec tout le monde désirant s'investir dans un marché prospéré. Dieu merci pour cette Algérie qui vous dérange avec son progrès sûr...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :