Chine : la police arrête les dirigeants de HNA après sa mise en faillite

La police chinoise a arrêté le président et le directeur général du puissant groupe de transport aérien. Criblé de dettes, ce dernier avait été placé sous le régime des faillites en début d'année. Ces arrestations surviennent au moment où la chute du groupe immobilier Evergrande a fait jeter le doute sur la soutenabilité des dettes des groupes privés chinois.

2 mn

(Crédits : Jason Lee)

La police chinoise a arrêté les deux dirigeants du puissant groupe de transport aérien HNA. Son président Chen Feng et son directeur général Tan Xiangdong ont été interpellés par les autorités judiciaires à Hainan, une île dans le sud de la Chine où se situe le siège du groupe.

Ces arrestations ont été prises alors que HNA a été placé sous le régime des faillites en début d'année, et se voit imposer une restructuration sous le contrôle de l'administration.

Diversification tout azimuts

Fondé en 1993 avec la compagnie aérienne Hainan Airlines, HNA s'est vite imposé comme l'un des plus importants groupes de transport aérien privé du pays. La croissance de HNA a été telle que le groupe s'est diversifié dans l'aviation, le tourisme, ou l'hôtellerie à travers une participation dans le groupe Hilton. HNA était même entré dans le capital de l'allemand Deutsche Bank. En 2017, le gouvernement chinois a exigé que HNA revienne sur son coeur de métier, le contraignant à céder toutes ses participations.

Les dettes des entreprises chinoises inquiètent les marchés

En début d'année, HNA a rencontré de graves difficultés à se refinancer sur les marchés. Etouffé par ses dettes, le groupe n'a pas eu d'autres choix que de s'en remettre aux autorités chinoises en ayant recours au dispositif du régime des faillites.

Les arrestations des dirigeants de HNA surviennent au moment où les autorités veulent davantage contrôler les activités des grands groupes. La faillite de HNA rappelle également celle de Evergrande, un mastodonte de l'immobilier, dont la dette équivalent à 2% du PIB chinois a menacé d'emporter avec lui l'ensemble du système financier chinois. Les marchés s'interrogent de plus en plus sur la soutenabilité de la dette des grands groupes chinois.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 26/09/2021 à 12:34
Signaler
Normalement ,ils auraient du partir avec des gros parachutes dorée ? Chez nous c'est comme cela quand on coule une société !

à écrit le 26/09/2021 à 9:48
Signaler
he ben voila, et comme c'est un regime de gauche democratique, donc necessairement tolerant, les personnes arretees pourront joyeusement participer la la creation du prochain barage des 3 gorges...

à écrit le 25/09/2021 à 19:50
Signaler
En Europe ce sont les hommes d'affaires qui décident des politiciens en Chine ce sont les politiciens qui décident des hommes d'affaires c'est quand même plus pratique pour la gestion d'un pays de plus de 1.4 milliard d'habitants. S'ils décidaient de...

le 26/09/2021 à 10:40
Signaler
Ben oui, ils ont décidé de ne plus fournir / construire de centrales à charbon aux pays étrangers (Afrique), pour l'écologie, mais n'ont pas dit à partir de quand. Ni décidé d'arrêter d'en construire chez eux, nécessité oblige. Si on doit diviser fo...

le 26/09/2021 à 11:33
Signaler
Des contraintes désagréables ? Pour les faibles c'est sûr et la société de consommation en a fabriqué plein de faibles en bas mais surtout en haut. Donc faut pas contrarier nos pauvres biquets de milliardaires hein... :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.