Joon, la marque de la nouvelle compagnie d'Air France, interpelle

 |   |  966  mots
Sans donner d'explication, la direction a choisi de ne pas faire référence à Air France pour le nom de sa nouvelle compagnie à coûts réduits Joon.
Sans donner d'explication, la direction a choisi de ne pas faire référence à Air France pour le nom de sa nouvelle compagnie à coûts réduits Joon. (Crédits : DR)
Contrairement à ce que la direction avait indiqué lors du lancement du projet, une référence à Air France ne figure pas dans le nom de la nouvelle compagnie du groupe, Joon. Si cela peut avoir des avantages en attirant potentiellement de nouveaux clients, il y a un risque de perdre les passagers, fidèles à la marque Air France et attirés par le côté haut de gamme associé à l'image de la compagnie et de la France.

Le choix d'Air France d'appeler sa nouvelle compagnie à coûts réduits Joon interpelle. Tout d'abord, parce que lors du lancement du projet le 3 novembre dernier, Jean-Marc Janaillac, le Pdg d'Air France-KLM, avait indiqué dans une interview aux Echos que la marque « aura AF ou Air France dans son intitulé ». Sans donner d'explication, la direction a changé son fusil d'épaule pour choisir un nom qualifié de « court, percutant et international ». Plutôt que d'ajouter dans le nom de cette nouvelle compagnie quelque chose dans le style  « by Air France » ou « for Air France » qui peut paraître pour certains démodé aujourd'hui, le choix a été fait de rappeler la filiation à Air France par la calligraphie ou « l'accent » à la fin du logo.

Francité

Si un nom sans référence à Air France ne devrait pas poser de problème sur le réseau court et moyen-courrier où le consommateur est habitué avec les low-cost à l'émergence de nouvelles marques, il peut en être différemment sur les vols long-courriers, où le choix de la marque « Joon » retire de facto l'avantage de la francité apportée par la marque Air France.
Synonyme de luxe, cette francité constitue un atout réel sur de nombreux marchés étrangers - notamment en Asie - que Joon a vocation à desservir pour reprendre des parts de marché sur les compagnies du Golfe. L'absence de cette référence à la France dans le nom et la perspective d'un produit de très bonne facture certes mais moins luxueux, moins chic ou moins « sophistiqué » (dans le bon sens du terme) que celui de la maison-mère posent également question dans la stratégie de montée en gamme orchestrée par Air France depuis 5 ans.

«Sur le long-courrier, il va falloir dans les pays étrangers faire en sorte que ce croisement avec la France soit conservé. Il va falloir un gros travail marketing, publicitaire et de communication », explique un fin connaisseur de l'entreprise.

Par ailleurs, Joon ne sera pas pour l'essentiel une compagnie parallèle à Air France comme peuvent l'être Level ou Eurowings, les filiales de IAG et de Lufthansa, mais la remplacera sur des lignes ultra déficitaires ou qu'elle avait abandonnées non pas en raison d'un manque de passagers liée à une quelconque défiance de leur part à l'égard de la compagnie (au contraire, les avions sont pleins) ou à des prix trop élevés, mais en raison de coûts d'exploitation trop élevés.
Résultat, sur des lignes long-courriers où la clientèle est au rendez-vous avec des passagers qui font le choix d'Air France, la compagnie proposera demain une compagnie différente, avec un produit destiné à attirer les Millennials, cette génération de 18-35 ans, hyper connectée, et dont le nom « Joon » peut, à certains égards, faire référence à une low-cost, bien que celle-ci ne le sera pas, ni dans le produit ni dans les prix proposés. Les passagers qui volent aujourd'hui sur Air France vont-ils néanmoins rester sur Joon demain ? Ou seront-ils tentés d'aller voir ailleurs? Joon peut certes attirer une clientèle nouvelle qu'elle a du mal à capter aujourd'hui, mais elle prend le risque aussi de perdre la clientèle qui aime le produit et la marque Air France.

Joon en décalage avec la montée en gamme d'Air France?

On le sait, l'idéal pour Air France aurait été de maintenir le produit Air France sur l'ensemble de son réseau, mais la poursuite de la montée en gamme, initiée ces dernières années, s'accompagnait des mesures de productivité qui ont lieu dans le Plan Transfom (2012-2014) mais pas dans le plan Perfom qui était censé suivre. C'est d'ailleurs parce que les efforts étaient impossibles à réaliser au sein de la maison-mère que la direction tente de les placer dans cette nouvelle compagnie qui, évidemment, ne pouvait pas avoir le même positionnement qu'Air France.

« Il y a un décalage avec la montée en gamme, mais il faut avoir en tête que la création de Boost n'était pas motivée par des nécessités commerciales, mais par des nécessités de compétitivité », rappelle une bonne source interne.

Du coup, c'est avec la marque Joon et un produit moins haut de gamme que celui d'Air France que la direction entend reprendre l'offensive sur les compagnies du Golfe, réputées pour la qualité de leur produit qui compense l'inconvénient d'un vol en correspondance.

Joon n'est pas une low-cost

Il y a enfin une grosse différence avec IAG et Lufthansa et Air Caraïbes, dont les marques de leur compagnie à « coûts réduits », Level, Eurowings et French Blue (qui pour l'anecdote inscrit la France dans son nom, même si cela est en anglais), ne font pas référence à la maison-mère dans le nom. Mais il y a une grosse différence. Ces trois compagnies ont un positionnement différent de celui de Joon. Elles sont des compagnies low-cost, dont la marque, pour le coup doit plutôt éviter les références à la maison-mère. Or, Joon n'est pas une low-cost mais une compagnie à coûts réduits par rapport à Air France avec un produit aux standards d'Air France.

« Il ne s'agira pas d'une compagnie low cost, dans la mesure où elle offrira un service bi-classes, avec une classe 'economy' et une classe 'business', à peu près équivalentes à celles d'Air France. A ceci près que les sièges-couchettes de classe affaires n'offriront pas tous un accès direct (au couloir NDLR), contrairement à la cabine Best d'Air France », expliquait en effet aux Echos Jean-Marc Janaillac lors de la présentation du projet.

Ce n'est donc pas la même chose.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2017 à 12:54 :
J'adore la 1ère phrase du titre .. c'est un comique celui qui a écrit l'article ou alors il ne prend jamais l'avion ... haut de gamme de quoi ... Emirates , Singapour Airlines , Quatar Airways voire Cathay pacific ça c'est du haut de gamme ... Air France c'est plus moyenne gamme avec risque de grève régulière . C'est bien qu'ils aient choisi un autre nom ...comme Transavia avec un bon personnel
a écrit le 23/07/2017 à 10:20 :
Bonjour vous avez pas bien compris car avec ce nom que tout le monde déteste Air France a fait un bon coup de pub parce que et bien réfléchi tout le le monde en parle cela étant Air Inter transformé en hop tout le monde s'en fout ce qui compte c'est le prix malheureusement ce ne sera pas le cas de cette nouvelle compagnie qui va perdre toute référence à notre pays tout en étant pas dans le coup sur le plan service et prix de plus le cas cafouillage continue bon courage pour l'avenir aux équipes d'Air France
Réponse de le 23/07/2017 à 17:48 :
Ton débit est tel qu'il n'y a AUCUNE ponctuation : incompréhensible !
a écrit le 22/07/2017 à 16:17 :
bien d'accord
la seule solution me semble être une ouverture totale à la concurrence qui fera émerger les bons acteurs avec les bons produits et les bonnes idées.
on bon coup de chasse d'eau pour nous débarrasser de ces élites dégénérées
a écrit le 22/07/2017 à 11:57 :
Pourquoi ne pas communiquer sur l'activité réelle plutot:LOOZ,ça c'est un nom qui colle bien a AF
a écrit le 22/07/2017 à 9:32 :
Toute référence au mot "France" est a bannir sur injonction de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles, toute communauté doit éclater par sa non représentation!
a écrit le 22/07/2017 à 7:30 :
J'ai honte pour mon pays de voir ainsi bousiller un nom de marque comme Air France ! Après le TGV transformé en Inoui, Air France devient Joon ! Qu'a donc bien fait la France pour mériter une telle chose ? Est ce l'orgueil ? Est ce la paresse ? Nul besoin d'être visionnaire pour savoir à l'avance que Joon fera un flop... et hop !
a écrit le 22/07/2017 à 7:04 :
Bien d'accord ce nom est nul!
Mais moi, ce qui me fait fuir et utiliser d'autres compagnies, ce sont les aéroports français, et en particulier CDG. Alors moi (80 voyages dont 18 en Asie), c'est Francfort, Munich, Londres ou Bruxelles, bien desservis à partir de Toulouse.
a écrit le 22/07/2017 à 5:23 :
Air French (France) toujours aussi méprisant à l'égard du français vient de baptiser sa Filiale Joon, un nom complètement débile pondu par quelques sans génies ignares enfermés dans leur tour de La Défense et qui veulent nous faire avaler que pour être ''International'' il faut nécessairement utiliser l'anglais.

Mauvaise nouvelle pour eux, vu de l'extérieur cette utilisation ad nauseam de la langue de Shakespeare donne une triste image la France. Avis à tous, ce que l'on aime de la France c'est sa culture ''FRANÇAISE''!!!

Après la Ville de Lyon dont le thème est maintenant ''Only Lyon'', La Ville de Paris qui fait la promotion de sa candidature olympique avec le slogan Made for Sharing, L'Aéroport de Nice qui modifie son service de réponse téléphonique à la clientèle pour un système unilingue anglophone pour tous les appels reçus en provenance de l'extérieurs de la France pour ne pas indisposer la clientèle, car bien sur entendre du français pourrait traumatiser de potentiels visiteurs! (authentique réponse obtenu lors d'un appel que j'ai moi même fait vers cet Aéroport!)

Il y a présentement un sérieux problème au Macronland!!

Réveillez vous Français! car vous risquer de vous réveiller avec un moyen mal de tëte...et de langue!

A bon entendeur Salut!
Réponse de le 22/07/2017 à 10:14 :
Bon résumé des stratégies commerciales : nouveaux noms renforcés de globish . Air France, ça fait trop nationaliste et ringard . Dans la débâcle du transport aérien, il y a aussi " Hop " la compagnie à bas coût (qui crashe ses pilotes) . Avec Joon, grande nouveauté, c'est la compagnie à coûts réduits . La SNCF a fait très fort aussi dans la nouveauté avec le tgv rebaptisé InOui . Peu importe les sarcasmes, le train passe, l'avion survole ...
a écrit le 22/07/2017 à 0:47 :
Boost était pas mal pour évoquer un mouvement progressiste ... un nom évoquant la France genre "Chic madam" pouvait évoquer le chic "à la Française" ... un nom genre "Nuova Alitalia" pouvait évoquer une reprise de la compagnie italienne (3e marché de départ touristique en Europe, et 5e destination touristique dans le monde (!!!)) pour en faire un 3e pilier du groupe AF-KLM ).... mais Joon, c'était ni fait ni à faire : pas de signification, pas d'évocation: j'espère que l'agence marketing a fait du bénévolat ce jour-là !!!
a écrit le 22/07/2017 à 0:19 :
AF ne fait pas du premium/high level, allez voler sur Luft ou les compagnies du golf et vous comprendrez qu'AF c'est de la daube.
Après refaire une compagnie low cost mais pas vraiment low cost ca sert à rien.
Soit tu tappes dur en termes de prix soit tu te mets sur du haut de gamme
les positions mi figue mi figue comme HOP, transavia, et les trucs à la mort moilneux ca sert à rien
ciao les losers
a écrit le 21/07/2017 à 20:49 :
encore un mot en anglais, marre, cela devrait être interdit, est-ce que les anglophones utilisent la langue française, sûrement pas, à quoi sert donc l'accadémie française, il est vrai que c'est un dortoir où les membres sont largement trop rémunérés
Réponse de le 22/07/2017 à 4:45 :
Bravo pour votre commentaire. Il va falloir que les français commence à réagir face à tout ce mépris à l'égard de la langue nationale de la France!
a écrit le 21/07/2017 à 20:48 :
encore un mot en anglais, marre, cela devrait être interdit, est-ce que les anglophones utilisent la langue française, sûrement pas, à quoi sert donc l'accadémie française, il est vrai que c'est un dortoir où les membres sont largement trop rémunérés
a écrit le 21/07/2017 à 20:31 :
Quel drôle de nom : Joon ou "jaune" pour certains ne changera rien. Personnellement et/ou professionnellement, nombreux éviteront de prendre Air France Bis.

Trop d'incertitudes, pas assez de fiabilité, trop compliqué. Bref, il y a tant de compagnies bien plus efficace et où la qualité/prix est aussi de mise.

Air France, Joon et autre dénomination ne fait que repousser le fait qu'une majorité de clients/français en ont marre.

Air France et "sous" Air France sont plombés par les caprices des pilotes. Un jour viendra où il faudra mettre la clé sous la porte et repartir sur de bonnes bas, une fois pour toute !
a écrit le 21/07/2017 à 19:47 :
Haut de gamme ? Quand une compagnie fait payer les sièges, offre seulement un bagage quand d autres en offre deux ou 30 voire 35 kilos et offre des repassage assez moyen, mais on ne peut pas parler de haut de gamme. Je quand on peut voyager business ou first, and les grandes compagnies se valent. Je c'est sur la classe économique que la vraie différence se fait et les compagnies telles Japan, Ana, Cathay, je Korean... Of rent vraiment du haut de gamme.
a écrit le 21/07/2017 à 17:23 :
Air France, Hop, Transavia, Joon ( ça me rappelle le nom de mon ami à Seoul = Mister Joon ) tout ça devient très compliqué et c'est du n'importe quoi
Réponse de le 22/07/2017 à 4:20 :
Non, c'est francais.
a écrit le 21/07/2017 à 17:17 :
Article franco-français. Beaucoup de Français évitent systématiquement de voler sur Air France à cause des grèves incessantes. Ceci est jugé choquant à l'étranger et le prestige de la compagnie a disparu - sauf pour les pilotes du fait des salaires qu'ils encaissent par rapport à la concurrence.
Réponse de le 21/07/2017 à 18:26 :
Air France :
- Avions pleins
- Une des meilleures recettes unitaires au monde
- Des pilotes moins bien payés qu'à KLM ou Lufthansa
- Saignée à blanc par le régime social français et les taxes multiples
a écrit le 21/07/2017 à 16:30 :
C'est nouveau; ça vient de sortir... Déjà que le terme "millenial" a, en anglais, une signification plus réduite que celle qu'on nous vend; "v'la t'y pas" que La Tribune ose "milleniaux" ! sur cette même page !!! Dans laquelle on critique la nouvelle dénomination de cette filiale ! Où va la France ? mon bon Monsieur Michu ???
a écrit le 21/07/2017 à 15:31 :
Quelqu'un a-t-il remarqué que www.joon.fr était déjà utilisé par une autre société? Et www.joon.com est détenu par une autre qui ne l'utilise pas mais qui pourrait le revendre à prix d'or.
a écrit le 21/07/2017 à 15:19 :
Ils auraient dû appeler cette nouvelle compagnie "Toothless" qui correspond 1) à la tendance de l'utilisation de l'anglais et 2) à la pensée des dirigeants français pour une compagnie à coût réduit dans la mesure où cela veut dire "sans-dents" :-)
a écrit le 21/07/2017 à 15:07 :
<<...il y a un risque de perdre les passagers, fidèles à la marque Air France >> Ahh oui, les sept qui restent.
Réponse de le 21/07/2017 à 18:23 :
Juste au cas où vous auriez raté cette phase :
"non pas en raison d'un manque de passagers liée à une quelconque défiance de leur part à l'égard de la compagnie (au contraire, les avions sont pleins)"
Réponse de le 21/07/2017 à 18:26 :
Juste au cas où vous auriez raté cette phase :
"non pas en raison d'un manque de passagers liée à une quelconque défiance de leur part à l'égard de la compagnie (au contraire, les avions sont pleins)"
a écrit le 21/07/2017 à 14:47 :
Pourquoi un nom à consonance anglaise pour une compagnie 100% française ? J'habite aux Etats-unis et ici, quand une marque veut sortir du lot, elle choisit plutôt des mots à consonance française, car cela évoque la mode et la cuisine françaises de bon goût.
Pour se démarquer, Air France devrait s'appuyer sur ses spécificités de marque française et les afficher sans ambigüité !
Réponse de le 22/07/2017 à 8:16 :
Nouvelle compagnie soit une nouvelle société aux règles différentes ...

Si c'est une nouvelle compagnie l'article ne dit pas quels en sont les réels propriétaires avec leurs %.
Air France en est l'actionnaire peut être principal mais rien ne le confirme ...

Pour moi toutes ces nouvelles compagnies crée par Air France ne sont qu'une augmentation de capital déguisée qui doit promettre un fort rendement étant donné qu'Air France doit s'en porter garant et par la même l'état et tous les contribuables français .

Monsieur le journaliste dites nous comment sont construite et sous quelles formes ces compagnies qui sortent du chapeau d'Air France?
Je me trompe peut être ...
a écrit le 21/07/2017 à 13:57 :
Après Inoui, la nouvelle marque pour ridiculiser la France.
a écrit le 21/07/2017 à 13:23 :
Associer Air France au luxe quand dans le monde entier Air France est associé à la grève à la française c'est gonflé. Je suis souvent en déplacement professionel pour ma société basé en Suisse, et personne ne veut voyager avec Air France car la compagnie n'apparait pas comme une compagnie fiable.
Réponse de le 23/07/2017 à 8:35 :
Prenez swissair!....
Réponse de le 23/07/2017 à 17:50 :
Swissair n'existe plus depuis longtemps : faudrait vivre avec ton temps !!!
a écrit le 21/07/2017 à 13:16 :
Cool la tribune . Que Fabrice se calme un peu et arrete : ce monsieur écrit beaucoup trop et il n'y a rien de constructif dans sa prose . Censuré ou pas , cette fois ci ??
a écrit le 21/07/2017 à 12:48 :
Pourquoi un nouveau nom ???

Il y a déjà hop, transavia, klm, Air France pourquoi en ajouter un ??
Réponse de le 21/07/2017 à 15:38 :
Avez-vous lu l'article Michel ?

-> AF / KLM: service premium classique
-> Joon: service premium à coûts réduits pour la compagnie
-> Hop: service légèrement au dessus du low cost, dessertes locales
-> Transavia: low-cost européen
Réponse de le 23/07/2017 à 10:28 :
Mais bien sûr il faut segmenté après hop Transavia KLM Air France boost jaune et j'en passe il faudra bien créez air fonctionnaire air enseignant air privilégiés bref toutes ses classes de personnes qui n'ont d'autre choix que de prendre l'avion dans la famille Air France bien sûr au plein tarif vous retirer cette clientèle vous allez voir le site d'affaire de la boutique s'effondrer à Seyssins les position dominante et de quasi-monopole Emirates et Autre low cost n'auront jamais accès à cette clientèle
a écrit le 21/07/2017 à 12:21 :
Nom : Joon : Pour le fun, attention aux réactions des féministes

Sexe : Masculin

Utilisation : Joon est un prénom populaire pouvant être porté par une personne de sexe masculin.

Les personnes ayant le prénom Joon peuvent être originaires de : Corée du Sud.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :