Le secteur financier "n'a pas fondamentalement changé depuis la crise" (Lagarde)

 |   |  249  mots
Christine Lagarde aurait été sondée par Angela Merkel pour lui proposer de prendre la tête de la Commission européenne. François Hollande s'y opposerait.
Christine Lagarde aurait été sondée par Angela Merkel pour lui proposer de prendre la tête de la Commission européenne. François Hollande s'y opposerait. (Crédits : reuters.com)
La directrice générale du FMI fustige les scandales dans lesquels les grandes banques ont été plongées et regrette le manque d'instruments pour les contrôler.

Son nom fait partie de ceux évoqués pour succéder à José Manuel Barroso à la tête de la Commission européenne. Pendant que les chefs d'Etats négocient, Christine Lagarde poursuit apparemment sans ciller ses activités en tant que la directrice du Fonds monétaire international (FMI). Elle se trouvait ainsi à Londres, mardi 27 mai, lors d'une conférence. 

"Certaines entreprises éminentes se sont enlisées dans des scandales"

L'occasion de s'en prendre au secteur financier à qui elle reproche des "lenteurs". "Sous de nombreux aspects", l'industrie "n'a pas fondamentalement changé  depuis la crise", a-t-elle affirmé. Et d'ajouter:

"Certaines entreprises éminentes se sont enlisées dans des scandales qui violent les normes éthiques les plus basiques"

Elle évoquait notamment les scandales liés aux manipulations du taux interbancaire Libor ainsi que celui portant sur une possible manipulation du marché des changes

Difficile gestion des banques multinationales

Par ailleurs, l'ancienne ministre française de l'Economie regrette le manque d'instruments pour gérer les banques multinationales, les fameux établissements "too big to fail" (trop grands pour faire faillite). 

Présent à cette même conférence à Londres, le gouverneur de la banque d'Angleterre et membre du Bureau international de stabilité financière, Mark Carney, a repris ces mises en garde à son compte, mettant en garde contre "une confiance débridée envers les marchés financiers" avant la crise qui a fait progresser les inégalités". Et de rajouter que les récentes "preuves de corruption" ont endommagé le "tissu social".  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2014 à 16:33 :
Vous avez raison par contre vous vous avez changé.
a écrit le 30/05/2014 à 11:14 :
Le FMI "n'a pas fondamentalement changé" non plus, la Banque Mondiale idem, l'imbroglio des institutions européennes lui par contre fait un grand pas vers la super structure technocratique d’une rare opacité, presque hors de contrôle. La finance aurait-elle inspiré tous ces « grands » décideurs ? Ou pire peut-être !
a écrit le 30/05/2014 à 7:40 :
Elle est d'une incompétence rare et ne comprend rien à l'économie, mais elle continue imperturbablement à s'exprimer avec la plus grande assurance.

Nommée à la tête de la Commission Européenne, on la verrait dans tous les cocktails !

Au fait, l'affaire Tapie ?
a écrit le 30/05/2014 à 0:34 :
Tiens donc c'est la faute des banques mais pas celles des épargnants qui leurs confient leurs économies... Comment justifier la toute puissance des banques sinon par la faiblesse des épargnants concernant l'investissement?
a écrit le 29/05/2014 à 15:36 :
Et rebelote, encore des G20 pour rien ! a la prochaine crise financière ! je vais finir par voter a gauche !
a écrit le 29/05/2014 à 11:53 :
Du coup de s'interroger sur les critères FMI à appliquer aux banques de pays concernés par des réductions de dettes?
a écrit le 29/05/2014 à 1:31 :
Alors à quoi vous servez ? régulateurs, auditeurs, FMI, BCE, etc.. vous servez à quoi au juste ?
Réponse de le 29/05/2014 à 15:33 :
Le libre échange ne se régule pas, par définition.
a écrit le 28/05/2014 à 21:14 :
Ces derniers temps, vu comme elle critique la finance internationale je m'étonne qu'elle accède au poste de Barosso
a écrit le 28/05/2014 à 12:00 :
Lagarde c'est plus le produit qu'on attend, l' a t il jamais été malgré les renforts de pub (mensongère comme la plupart des pubs d'ailleurs)? Une lessive qui lave gris....ça se voit...une lessive qui fait des trous dans votre cher linge, aussi....et qui fout votre machine à laver en l'air, c'est sûr que ça se constate même chez les plus niais d'entre nous...ah ça c'est sûr vous n'en achetez plus.
a écrit le 28/05/2014 à 10:32 :
c'est ce qu'on appelle pour le moins le double ou le triple jeu de Lagarde, plus cynique et hypocrite, impossible. Lagarde ou la "sainte vierge" programmée et vénérée des anglo-saxons et de leurs intérêts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :