L'Allemagne s'offre deux nouveaux lots de missiles américains Patriot et AGM-88

 |   |  217  mots
L'achat de missiles Patriot supplémentaires aidera l'Allemagne à respecter ses engagements vis-à-vis de l'OTAN, a expliqué la Defence Security Cooperation Agency (DSCA), l'agence chargée des exportations d'équipements militaires américains.
L'achat de missiles Patriot supplémentaires "aidera l'Allemagne à respecter ses engagements vis-à-vis de l'OTAN", a expliqué la Defence Security Cooperation Agency (DSCA), l'agence chargée des exportations d'équipements militaires américains. (Crédits : Osman Orsal)
L'Allemagne confirme son attachement aux Etats-Unis et à l'OTAN en continuant à s'approvisionner de missiles américains : Patriot et AGM-88E.

Le gouvernement allemand a récemment demandé à Washington d'acquérir 50 missiles supplémentaires Patriot Advanced Capability 3 (PAC-3) pour un montant de 401 millions de dollars. Le département d'Etat des Etats-Unis a approuvé cette vente entre Berlin et Lockheed Martin. Cet achat permettra à l'Allemagne "de se doter d'une capacité de défense aérienne plus robuste et d'augmenter sa capacité face aux menaces de défense aérienne. Cet achat aidera également l'Allemagne à respecter ses engagements vis-à-vis de l'OTAN", a expliqué la Defence Security Cooperation Agency (DSCA), l'agence chargée des exportations d'équipements militaires américains.

Berlin avait également demandé à acheter, par l'intermédiaire de l'Agence de soutien et de passation de marchés de l'OTAN (NSPA) jusqu'à 91 missiles tactiques AGM-88E, un missile air-sol tactique supersonique conçu pour trouver et détruire les systèmes de défense anti-aérienne guidés par radar (Northrop Grumman Innovation Systems). La vente, qui comprend également jusqu'à 8 missiles d'entraînement aérien captifs (CATM) AGM-88E AARGM, a été également approuvé par les Etats-Unis. Le coût total de cette opération est estimé à 122,86 millions de dollars. Le modèle AGM-88E AARGM est une version améliorée du missile anti-rayonnement à grande vitesse AGM-88B (HARM), que l'Allemagne a acheté pour la première fois en 1988.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2019 à 21:43 :
Il faut bien acheter la protection américain et avoir un semblent de paix ... Îls faut dire qu'ils n'y a pas de defense europeenne ...
a écrit le 16/07/2019 à 18:34 :
Il faut bien lâcher quelques milliards à l'Oncle Sam, lui montrer la bonne volonté de l'Europe à soutenir l'OTAN... tant que l'Europe ne se sera pas mis d'accord pour une vraie défense européenne.
Après...on verra.
a écrit le 16/07/2019 à 18:34 :
Il faut bien lâcher quelques milliards à l'Oncle Sam, lui montrer la bonne volonté de l'Europe à soutenir l'OTAN... tant que l'Europe ne se sera pas mis d'accord pour une vraie défense européenne.
Après...on verra.
a écrit le 16/07/2019 à 18:27 :
Le patriot est un simple achat de missiles supplémentaires pour un système qu'ils ont déjà. Acheter d'autres missiles obligerais à acheter un nouveau système complet.

Pour le second, il n'existe pas à ma connaissance d'équivalent en Europe.

Ce n'est pas comme la Suède qui a acheté des patriotis alors qu'elle n'avait encore rien
a écrit le 16/07/2019 à 13:37 :
Est il vrai qu'une bonne partie de l'électronique du Suffren est allemande ?
Réponse de le 16/07/2019 à 14:34 :
Et si tel etait le cas, où se situerait le problème? Encore le commentaire d'un nationaliste qui s'imagine que la France peut vivre en autarcie, leader dans tous les domaines, forte de sa grande puissance redoutée du reste du monde.
Réponse de le 16/07/2019 à 16:08 :
vous parlez des états unis là ! Vous en rêvez ils l'ont fait !
Réponse de le 16/07/2019 à 17:15 :
La torpille F21 est devenue franco-allemande.C'est l'allemand Atlas Elektronik, qui la propulsion de la torpille,cela implique également TUS pour la partie acoustique, Saft pour les batteries et Eurenco pour la charge de combat.
a écrit le 16/07/2019 à 12:13 :
La menace russe est toujours prégnante et ce type de missiles n'est pas disponible auprès d'entreprises européennes, c'est un choix logique, n'en déplaise aux anti américains pathologiques et pathétiques.
Réponse de le 16/07/2019 à 15:29 :
Faux. La France a développé le système SAMP/T, qui se compare favorablement au Patriot américain... mais c'est tellement plus facile d'asséner de telles inepties... En l'occurence, le choix logique est de la boucler quand on a rien à dire!
Réponse de le 16/07/2019 à 15:31 :
Et le système SAMP/T compte pour du beurre ? Il est moins cher et aussi efficace. Son seul défaut, il est européen (France/Italie).
Réponse de le 16/07/2019 à 19:22 :
Désolé mais je ne la boucle pas, il s'agit d'une commande de missiles complémentaires à un système déjà existant. Les équivalents européens ne sont pas compatibles avec l'actuel dispositif. A la boucler, à boucler et demi!
a écrit le 16/07/2019 à 12:11 :
C'est bien le but de l'ultimatum américain aux pays européens : 2% du budget pour l'armement . Comme les Européens ne produisent pas assez, ils doivent acheter américain ; Vive l'Otan, machine à sous ...
a écrit le 16/07/2019 à 11:40 :
Faut-il rappeler tout ce que doit l'industrie de défense francaise au complexe militaro-technico-scientifique US ?

L'AO, le transistor, les thyristor, la MEF (methode des elements finis), une part très importante de la théorie du controle, les composites.

La petite industrie du software francaise doit tout à ibm et à l'acquisition de soft US.

Beaucoup de logiciels US sont intégrés aux outils de conception de Dassault systèmes à savoir Insight, Fe-safe, Abaqus et j'en passe...

C'est grace à l'ouverture commerciale US et la nécessité de vendre leurs solutions que nous avons accès à ces technos, pareil en électronique, la plupart des solutions logicielles sont d'origine US, vos BE en sont remplis.

Donc les sciences fondamentales sont développées aux US, en découle des méthodes et des logiciels intégrés très couteux en temps de développement (industrie du soft war comme dirait Breton) qui forment l'infrastructure (base de connaissance) à partir de laquelle sont conçus vos systèmes d'arme, et vous allez prétendre savoir mieux qu'eux utiliser leurs méthodes, leurs outils ? Au mieux vous n'arriverez qu'à les égaler sur quelques éléments.

Quand rien des sciences et techniques d'aujourd'hui n'a pour origine l'univers francophone, ça ne sert à rien de pérorer et de se plaindre, ils ont des capacités que vous n'avez pas ou que vous recevez via l'ouverture et les échanges avec les US.
Donc vous en dépendez point barre !
Réponse de le 16/07/2019 à 15:32 :
Faut-il rappeler tout ce que doivent les Etats-Unis à la France pour son indépendance...
Réponse de le 16/07/2019 à 21:39 :
Si on suit votre discours, les USA resteront n°1 quoiqu'il arrive puis-qu’après tout si on essaie on arrivera au mieux "à les égaler sur quelques éléments".
Pourtant si je ne m'abuse si on arrive à les égaler quelque part, cela veut dire qu'il suffit de s'améliorer d'un cheveu dans ce domaine pour les dépasser.
Et alors on a le choix entre acheter européen parceque c'est mieux, ce qui amènera de l'argent pour dépasser les USA autre part ou suivre votre logique qui consiste à acheter US car les USA sont n°1 mais je me répète avec cette logique vous contribuez à ce que les USA soient n°1 et que l'Europe ne le soit pas. Oui les USA ont une avance technologique mais accepter de rester dépendant des technologie US nous permettra peut-être d'avoir un matériel militaire au top mais qui sera sous tutelle des USA.
Or je me permet de rappeler que les USA sont une puissance étrangère! Pour moi une chose est certaine, si les etats-membres de l'UE se décident à acheter de préférence du matériel des états-membres alors l'UE aura davantage de ressources pour rattraper les USA et forcément les USA en auront moins pour garder leur avance technologique. Pour finir, je pense que mon raisonnement tient même si cela suppose d'avoir un matériel militaire moins performant sur le papier d'autant plus que dans le domaine militaire, un bijou technologique peut s'avérer particulièrement mauvais sur un champs de bataille. Par ailleurs je trouve cela totalement aberrant que la supériorité aérienne de l'OTAN ne reposera bientôt que sur les épaules d'un seul avion à savoir le F35 dont un exemplaire s'est abimé en mer à un endroit où la Chine et la Russie sont particulièrement actifs.
a écrit le 16/07/2019 à 10:47 :
Ces matériels américains, pourtant anciens, n'ont pas de concurrents fabriqués en Europe. Ce serait idiot de risquer des frappes de SCUD russes et d'être obligé de demander une aide urgente aux US.
a écrit le 16/07/2019 à 10:41 :
De tout cela, il ressort une grave ambiguité qui tient à notre position vis à vis de l'OTAN et à la position de notre Président. Nos différents projets communs avec l'Allemagne dans le domaine du matériel militaire nous poussent vers une soumission totale à l'OTAN de par justement la position indéfectible de l'Allemagne sur ce point. Notre indépendance acquise avec Dassault pour les chasseurs, de même du coté des engins, des chars, tout cela risque de disparaître, sachant par ailleurs (on le voit avec Airbus ces dernières années), que notre "partenaire" fait tout pour nous piquer nos leadership et nos dirigeants ont un peu tendance à s'écraser. Nous avons failli (en catimini) faire de même pour le nucléaire ! On ne peut tolérer plus longtemps que Macron dise que nous ne sommes pas souverains, que l'Europe (qui d'ailleurs ne l'est pas) le soit pour nous ! Dans la situation mondiale actuelle, c'est une faute lourde et, qui plus est, une position anti-constitutionnelle. Il faut absolument lever cette ambiguité et que le Président dise officiellement, définitivement, qu'elle est sa position. Qui risque de ne plus être celle de la France. Notre constitution fait de la défense de notre souveraineté, le devoir du Président.
Réponse de le 17/07/2019 à 9:20 :
En accord avec votre analyse: Macron est en train progressivement et sournoisement passer nos derniers éléments d' indépendance aux Allemands qui eux restent pro OTAN en réalité une machine à sous pour l industrie américaine.
a écrit le 16/07/2019 à 10:40 :
Achat sans doute initialisé par Mme, Von der Leyen, Ministresse de la Défense et future Présidente de la Commission Européiste !
a écrit le 16/07/2019 à 10:15 :
2 poids,2mesures : l'embargo décrété par Merkel sur la vente d'armes à l'Arabie saoudite ne pénalise que l'embryonnaire Europe de la défense, puisque ce pays s'approvisionne aussi aux USA. Cet achat de missiles américains montre ainsi combien la vassalisation allemande est forte vis à vis de l'Amérique malgré la politique anti européenne et plus particulièrement anti allemande de Trump. Ce dernier encourage l'éclatement de l'Europe en se ménageant l'Angleterre pour sa puissance financière et l'Allemagne pour sa force industrielle face à l'hégémonie déclaree de la Chine. Et ces 4 pays s'entendent à merveille pour nous rouler ds la farine.
a écrit le 16/07/2019 à 8:41 :
Ce qui m’exaspère dans les commentaires c’est la simplification de tout. Stade méchants-gentils pipi caca.
L’Allemagne est notre partenaire et comme dans un couple il peu y avoir des tensions. L’Allemagne est avec nous sur Airbus, sur l’avion de transport militaire, sur les blindés et sur le futur rafale.
Nous aussi il nous arrive d’acheter US.
Chacun a le droit d’acheter où bon lui semble en tenant compte de ses intérêts, économiques, partenariats, diplomatiques.
Essayez de creuser un peu plutôt que de montrer du doigt en accusant de trahison sans aucun recul.
a écrit le 16/07/2019 à 6:59 :
L'Allemagne montre par cet achat son allégeance aux USA car je ne crois pas que l'Allemagne ait besoin de se défendre des Russes ou des Polonais, peut etre des Serbes... Bon, la France n'existe plus en Europe alors pas de souci pour les allemands lolll. Vive l'Europe américaine. (MBDA ou autres européens font de tres bon missiles moins chers). Une autre explication possible serait de ne pas etre ennuyée avec les ventes de voitures allemandes aux USA par Trump.
Réponse de le 16/07/2019 à 10:45 :
Encore un grand stratège militaire qui vient nous éclairer de sa science et nous permet ainsi de tout comprendre.
Réponse de le 16/07/2019 à 17:02 :
@jeanlic
"Une autre explication..........ne pas etre ennuyée avec les ventes de voitures allemandes aux USA par Trump."
Bah, oui aussi probablement.
Mais les Etats-Unis mettent aussi le pression pour que l'Allemagne respecte les 2% dans ses dépenses militaires, et elle en est bien éloignée.
Ca fait désordre par rapport aux petites nations voisines de l'est qui font l'effort !
Et comme l'Allemagne n'intervient pas sur les OPEX, et qu'au mieux elle y fait du renseignement et de la logistique, il faut bien aussi qu'elle fayote puisqu'elle espère compter plus que la France auprès de l'OTAN et qu'elle a souvent joué des coopérations avec les Etats-Unis ou (et) le Royaume-Uni contre la France. Elle fait donc chauffer le carnet de chèque et monte de nombreux partenariats avec ses nations de l'OTAN, du club Allemagne. C'est pour beaucoup de l'enfumage étant donné que l'armée allemande est momifiée (ou mortifiée). Mais industriellement ca pèse, au bon plaisir des Etats-Unis.
Je rejoins donc Fred06 sur : comment l'Allemagne peut-elle justifier de bloquer des ventes d'armes françaises vers les nations arabes, tout en achetant un maximum de matériel aux Etats-Unis, alors même que ceux-ci doivent bien vendre, dans la région du Golfe, 10 fois plus d'armes que la France?
Allégeance allemande ou pas, c'est l'UE qui perd !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :