Les Etats-Unis prêts à vendre le missile Patriot à la Suède pour 3,2 milliards de dollars

 |   |  549  mots
Le Département d'État ainsi que le Congrès ont approuvé la vente du missile antimissile Patriot à la Suède estimée à 3,2 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros), qui ne fait l'objet d'aucune compensation
Le Département d'État ainsi que le Congrès ont approuvé la vente du missile antimissile Patriot à la Suède estimée à 3,2 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros), qui ne fait l'objet d'"aucune compensation" (Crédits : Raytheon)
Pour la Suède qui n'avait alloué que 1 milliard d'euros à l'acquisition de quatre systèmes Patriot, la facture est très, très élevée. Que va-t-elle faire?

Les États-Unis ont présenté la facture à la Suède pour l'achat de quatre systèmes de missiles antimissiles Patriot,. Et elle est bien sûr hors de prix pour Stockolm, qui n'avait alloué que 1 milliard d'euros à cette acquisition. Dans un communiqué rendu public le 20 février, l'Agence de coopération pour la défense et la sécurité (DSCA) a indiqué que le Département d'État ainsi que le Congrès avaient approuvé cette vente estimée à 3,2 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros), qui ne fait l'objet d'"aucune compensation", selon la DSCA. Les groupes américains Raytheon et Lockheed Martin sont les maîtres d'oeuvre et principaux bénéficiaires de cette vente.

"La vente proposée du système de missiles Patriot permettra d'améliorer la capacité de défense antimissile de la Suède, estiment les Etats-Unis. La Suède utilisera le système Patriot pour défendre son intégrité territoriale et pour promouvoir la stabilité régionale. La vente proposée augmentera les capacités défensives de l'armée suédoise et permettra de soutenir l'interopérabilité avec les forces américaines et de l'OTAN. La Suède n'aura aucune difficulté à intégrer cet équipement dans ses forces armées. La proposition de vente de cet équipement et le soutien ne modifiera pas l'équilibre militaire dans la région".

Le gouvernement suédois souhaite acheter quatre systèmes Patriot (configuration 3) : radars AN/MPQ-65, stations de contrôle AN/MSQ-132, douze systèmes de lancement M903, 100 missiles Patriot MIM-104E et 200 Patriot PAC-3. Sont également inclus dans la demande des équipements de communication, du matériel d'essais et de tests, des pièces de rechange et de réparation, la formation du personnel, l'assistance technique terrain et du soutien logistique ainsi que les véhicules associés aux systèmes Patriot. Soit un coût total estimé à 3,2 milliards de dollars, dont 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros) pour les missiles.

Selon la DSCA, cette vente éventuelle devrait soutenir la politique étrangère et les objectifs de sécurité nationale des États-Unis "en contribuant à améliorer la sécurité d'un partenaire stratégique qui a été, et continue d'être, une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique dans la région de la mer Baltique et à travers l'Europe".

Que va faire la Suède?

Initialement, le ministère de la Défense suédois n'avait alloué qu'une somme de 1 milliard d'euros (10 milliards de couronnes suédoises) à cette acquisition. Le choix de Peter Hultqvist, qui est allé contre les recommandations de son administration, fait aujourd'hui exploser la facture pour les contribuables suédois...

La Suède réfléchit à une éventuelle réduction de la facture. En baissant le nombre de missiles achetés à 150, ce qui ferait baisser l'addition finale entre 1,73 et 1,83 milliard d'euros. Ou encore en réduisant le nombre de batteries de quatre à trois. Mais ce choix signifierait que seulement trois zones sur quatre pourraient être protégées contre d'éventuelles attaques de missiles russes. Reste enfin le système de défense franco-italien SAMP/T, fabriqué par MBDA et Thales, qui a perdu la compétition... mais qui est bien moins cher que le Patriot (866 millions d'euros pour quatre systèmes équipés de missiles Aster 30).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2018 à 19:07 :
Bravo. Une fois de plus les américains mettent la panique. Voila un pays historiquement neutre qui achète des missiles américains, pour se protéger de qui? Pendant que certains internautes regardent le doigt (le coût pour les contribuables (élevé) ou le fait que les suédois auraient pu acheter "européen", le véritable enjeu est qu'est ce que montre le doigt? Il montre une montée prochaine de la tension dans cette zone. C'est précisément ce que cherchent les américains en divisant les européens. Il se passe des choses troublantes et l'Union Européenne ne réagit pas.
a écrit le 24/02/2018 à 8:42 :
Honteux!!!mais que fait ce pays dans l'UE
Neutre en dehors de l'Euro, et dernière tare une monarchie ce peuple ou du moins ces dirigeants ne pensent qu'à eux
Rien a en attendre🤣
a écrit le 24/02/2018 à 4:40 :
Belle opération américaine. On fait croire aux ukrainiens qu'ils vont rejoindre l'Otan, cela entraîne la réaction russe et la crise en Ukraine. On relance donc la guerre froide et ensuite on vend des missiles à la Suède pour se protéger des russes.Obama ou Trump, même combat !
a écrit le 23/02/2018 à 21:27 :
En meme.temps on va pas pleurer ils ont fait.un choix. Bien fait.
a écrit le 23/02/2018 à 18:13 :
Si j’ai bien compris, ce sont des missiles antimissiles.
Mais si les Russes (ou autres) inventent des missiles anti antimissiles cela veut dire qu’il faudra se doter de missiles anti-anti-antimissiles ?
Oui mais, si…
a écrit le 23/02/2018 à 16:20 :
1 milliard de budget et 3,2 milliard de facturé?
Le patriot ne permet pas d'atteindre la cible.
La suède devrait faire exploser Mr Peter Hultqvist.
L'incompétence n'a pas de frontière
a écrit le 23/02/2018 à 14:48 :
la suede a mieux a faire avec son argent,qu'elle gere tres bien,par ailleurs si l'on compare avec d'autres etats beaucoup plus vorace.De toute facon elle n'utilisera jamais ses missiles,l'enemi etant a l'interieur,la fameuse 5eme colonne.C'etait bien tente mais non merci
a écrit le 23/02/2018 à 12:24 :
Moins cher peut etre mais est-ce la meme camelotte ? je lis que le patriot possede un radar aesa comme tete chercheuse, il pese deux fois plus lourd ça doit bien servir à quelquechose c'est pas à cause d'un embonpoint du à une incapacité à faire du light is right.
Ca fait cher le feu d'artifice mais on va pas quand meme utiliser l'argent pour améliorer le bien etre des populations, il faut les maintenir dans un état craintif et servile, il faut savoir presser le peuple pour s'en servir.

Enfin tout ça c'est la guerre des deux grands de l'armement qui cette fois vont épuiser les ressources de l'europe (a turquey => une dinde, d'ailleurs nous sommes de langue dindon europeenne)
La russie menace d'envahir l'europe ahahahaha, et il feraient comment pour tenir les territoires avec 2 pelés et trois tondus ?
Réponse de le 23/02/2018 à 14:10 :
Non ce sont les pots de vins qui rendent le missile plus lourd , ha ha ha .
Réponse de le 23/02/2018 à 18:02 :
En même temps les houthis ont réussi à brouiller et dézinguer une batterie de Patriot avec leur missiles en cannettes de sodas et bouts de ficelle. Donc la facture par rapport à l'efficacité réelle du bazar fait vraiment mal aux dents!
a écrit le 23/02/2018 à 12:15 :
Le choix de Peter Hultqvist, qui est allé contre les recommandations de son administration, fait aujourd'hui exploser la facture pour les contribuables suédois...
Il doit bien y avoir dans tout ça des compensations....peut être un scandale d'état bientôt dévoilé !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :