Roanne, le poumon industriel de Nexter, monte dans les tours pour livrer son incroyable carnet de commandes

Le site de Roanne est au cœur de la nouvelle dynamique industrielle de Nexter. La nouvelle chaine d'assemblage du Serval vient d'être inaugurée et les premiers véhicules blindés seront livrés en 2022. Au total, Roanne doit produire 450 véhicules blindés (Griffon, Jaguar, Serval) à l'horizon 2025 (contre 150 en 2021).

6 mn

Nexter est une société innovante et en forte croissance, à contre-courant de ce que certains imaginent dans l'industrie de l'armement, assure son nouveau PDG, Nicolas Chamussy, qui est arrivé le 1er avril dernier.
Nexter est une société innovante et en forte croissance, à contre-courant de ce que certains imaginent dans l'industrie de l'armement", assure son nouveau PDG, Nicolas Chamussy, qui est arrivé le 1er avril dernier. (Crédits : Nexter)

La signature du contrat entre Nexter et la République tchèque portant sur la vente de 52 systèmes d'artillerie autotracté Caesar (155 mm), à laquelle a assisté ce jeudi à Prague la ministre des Armées Florence Parly, confirme la très belle dynamique industrielle du groupe d'armement terrestre tricolore. Porté par les nombreuses commandes nationales, Nexter est en train de redimensionner fortement son outil industriel, notamment celui de son principal site de production à Roanne où le fabricant assemble également le Caesar. Ce site joue un rôle central dans le renouvellement des capacités de l'armée de Terre qui sera équipée essentiellement par les véhicules blindés du programme Scorpion (Griffon, Jaguar, Serval et modernisation du char Leclerc). Des matériels tous reliés au nouveau système d'information SICS.

"Nexter est une société innovante et en forte croissance, à contre-courant de ce que certains imaginent dans l'industrie de l'armement", assure son nouveau PDG, Nicolas Chamussy, qui est arrivé le 1er avril dernier. Le groupe, qui s'est rapproché en 2015 de l'allemand Krauss-Maffei Wegmann au sein de KNDS, a réalisé 1,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2020, dont plus de 40% à l'export, et emploie actuellement 4.000 salariés. Au total, KNDS a enregistré un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros en 2020.

Vers une production de 450 véhicules en 2025

Roanne doit produire en 2025 près de 450 véhicules par an (contre moins d'une centaine en 2019), principalement dans le cadre du programme Scorpion. Les années 2000 sont désormais loin quand le groupe (Giat) dégraissait tous azimuts. Ces objectifs de production collent à la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 ambitieuse pour l'armée de terre. Cette LPM prévoit à l'horizon de 2025 la livraison de la moitié des véhicules du segment médian du programme Scorpion. Soit 936 véhicules blindés multi-rôles lourds Griffon, 150 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar, 122 chars de combat Leclerc rénovés et, enfin, 489 véhicules blindés multi-rôles légers Serval, dont la ligne de production a été inaugurée le 23 septembre dernier par Nicolas Chamussy. Le site est configuré pour pouvoir également absorber la production d'une éventuelle commande d'importance à l'export, y compris de VBCI, assure le directeur des opérations, Sylvain Rousseau.

Puis, jusqu'à l'horizon 2030, la production restera sur un plateau de 450 véhicules, dont certains seront destinés à l'armée de terre belge dans le cadre du programme CaMo (382 Griffon et 60 jaguar). Mais Nexter continuera à livrer l'ensemble du programme Scorpion qui représente au total en termes de cible : 1.872 Griffon, 978 Serval, 300 Jaguar et 200 Leclerc rénovés. Nexter est donc à l'abri d'une baisse charge pendant près de 10 ans. Pour autant, il lui faudra trouver des commandes à l'export pour remplir son carnet de commandes, qui s'élève en 2020 à 4,6 milliards d'euros (tranches fermes) et à 8 milliards si on rajoute les tranches conditionnelles.

Les succès à l'exportation du Caesar 6x6 et 8x8 et de la filière munitionnaire ne doivent pas rester des exceptions pour Nexter. Le groupe, qui ne pourra pas toujours compter sur l'État (contrat d'État à État CaMo avec la Belgique), devra enfin vendre des véhicules blindés (Griffon, Jaguar, Serval...) en dépit des échecs répétés du VBCI (Qatar, Canada, Émirats Arabes Unis...). Il a déjà commencé un peu à le faire avec son véhicule blindé Titus (Arabie Saoudite et République tchèque).

Un plan d'adaptation de 80 millions d'euros

Pour l'heure, la montée en cadence est raide, très raide en peu de temps (plus de 150 véhicules livrés en 2021, 230 environ en 2022, 320 en 2023, 420 en 2024). Soit un triplement de la production entre 2021 et 2025. En 2021, Nexter doit livrer les 20 premiers Jaguar ainsi que 119 Griffon (128 en 2020), dont 89 sont déjà passés entre les mains de la direction générale pour l'armement (DGA). Le groupe remettra les premiers Serval à l'armée de terre début 2022. Roanne sera doté in fine d'une capacité maximale d'assemblage de 270 à 300 Serval, de 150 Griffon et de 30 Jaguar par an. Le site devra également assurer le maintien en condition opérationnelle de 2.500 systèmes à roue et chenillés vendus dans le monde (plus de 3.000 en 2030).

Pour tenir tous ses engagements, Nexter a dû se mettre en ordre de marche afin d'anticiper les livraisons prévue dans le cadre de la LPM. Aussi bien sur le plan des ressources humaines que sur le plan industriel. Ainsi, le site de Roanne, qui emploie aujourd'hui 1.367 salariés (38% d'ingénieurs et cadres, 39% de techniciens et 23% d'ouvriers), a réussi à faire gonfler ses effectifs de plus de 500 personnes en quatre ans (830 en juillet 2017) et prévoit encore d'en recruter 80 supplémentaires.

L'ancien PDG de Nexter Stéphane Mayer a lancé en 2018 un plan de modernisation et d'adaptation de Roanne, dont certaines installations datent de 1917. Sur 80 millions d'euros mis sur la table dans le programme NextFab par Nexter pour l'ensemble du groupe, Roanne en a aspiré la majorité. Soit 61,9 millions d'euros, dont 47 millions pour augmenter les capacités de production (12.000 mètres carrés de surfaces industrielles supplémentaires et 70% des surfaces transformées) et 9,9 millions pour répondre à la croissance des activités logistiques, précise Sylvain Rousseau. En 2021, 60% du programme NextFab a déjà été atteint. Roanne abrite désormais de nouveaux outillages de pointe, qui permettront l'accroissement de ses capacités de production. A plein régime, Roanne produira un Griffon tous les deux jours, un Jaguar tous les dix jours, et trois Serval tous les deux jours. Nexter, une filiale qui pèse de plus en plus au sein de KNDS.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.