Thierry Mariani confirme le dividende record de la SNCF

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre chargé des Transports a confirmé ce mercredi que la SNCF verserait bien un dividende de 230 millions d'euros à l'Etat au titre de l'année 2011.

Interrogé sur France 2 sur le versement de ce dividende record, information dévoilée par Les Echos mardi soir, le ministre des Transports, Thierry Mariani, a répondu que "c'est une bonne nouvelle." "Même si d'un côté on reçoit 230 millions, de l'autre côté on en sort beaucoup plus. Ces dividendes compensent à peine ce que l'on donne pour maintenir les trains dans les villes moyennes en France, pour les trains d'équilibre", a précisé le ministre.

Interrogé pour savoir ce que l'Etat allait faire de cette somme, il a répondu : "c'est prévu pour aller à l'actionnaire principal, c'est-à-dire tous les Français."

Lors des Assises du ferroviaire, achevées début décembre, la commission qui planchait sur ce thème a préconisé notamment de réinvestir les dividendes dans la rénovation du réseau, en les versant à Réseau ferré de France (RFF), le gestionnaire des infrastructures. Les Assises ont acté la nécessité de dégager au moins 1 milliard d'euros de ressources supplémentaires par an pour assurer la viabilité économique du réseau existant.

Le projet de budget 2012 de la SNCF sera examiné jeudi par son conseil d'administration.

Depuis 2007, la SNCF verse un dividende à l'Etat qui correspond à 30% de son bénéfice net récurrent. L'an passé, le dividende avait été de 65 millions d'euros. C'est en 2009 qu'il avait été le plus élevé avec 183 millions d'euros versés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2011 à 7:56 :
Pourquoi le règle des 3 tiers ne s'applique pas?
M. Le Président se serait il rendu compte de l'erreur?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :