Face à la crise : les banques en première ligne

 |   |  972  mots
(Crédits : DR)
SÉRIE D'ÉTÉ - ÉPISODE 1/5. Dans cette série d'été, La Tribune retrace les temps forts de la crise du Covid-19 dans la finance. Le premier épisode de cette série commence une semaine avant le début du confinement. Les banques, qui, contrairement à la crise de 2008 se situent dans le camp des "solutions", promettent déjà d'épauler les petites entreprises. #Replay

9 MARS

Coronavirus : pourquoi les banques promettent d'épauler les petites entreprises

Les banques françaises ont promis d'accompagner, au cas par cas, les TPE et PME dans leurs besoins de trésorerie si leur activité est impactée par le coronavirus. Au menu : report des remboursements, procédure accélérée et suppression de certaines pénalités. Cette générosité n'est pas désintéressée puisque les banques se trouvent, elles aussi, en première ligne face aux conséquences de cette crise sanitaire.

Lire l'intégralité

__

10 MARS

Coronavirus : quels traitements pour les banques, touchées de plein fouet ?

En première ligne de la crise du coronavirus, les banques pourraient bénéficier d'une adaptation des règles prudentielles. En attendant ce potentiel traitement de choc, défendu par Bercy, les établissements bancaires prennent leurs dispositions pour assurer la continuité de leurs activités et limiter les impacts négatifs à plus ou moins long terme.

Lire l'intégralité

__

16 MARS

Coronavirus : ce que les banques proposent concrètement pour aider les entreprises

Pour soulager la trésorerie des entreprises dont l'activité est impactée par la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus, les banques commerciales et la banque publique d'investissement ont activité des mesures ad hoc. Voici la liste des dispositifs d'accompagnement destinés aux entreprises en difficulté.

Lire l'intégralité

__

16 MARS

Coronavirus : les banques en ordre de bataille pour maintenir leurs activités

Recours massif au télétravail, division et rotation des équipes, sites de repli sollicités... Les grandes banques prennent leurs dispositions pour assurer la continuité de leurs activités, alors que les inquiétudes se font sentir pour les salariés en agences qui doivent rester ouvertes.

Lire l'intégralité

__

31 MARS

Sous pression, les banques bénéficient d'assouplissements réglementaires inédits

Mis à rude épreuve par la crise économique liée au Covid-19, le système bancaire bénéficie dans le même temps de nombreuses mesures d'allègement réglementaire. En échange de ces mesures de clémence, la BCE demande de suspendre le versement de dividendes.

Lire l'intégralité

__

15 AVRIL

Prêt garanti par l'État : refus, délais, obstacles... ces entreprises qui rament face aux banques

Si 10 milliards d'euros de crédits ont d'ores et déjà été débloqués dans le cadre du Prêt garanti par l'État, mis en place en urgence pour aider les sociétés confrontées à des problèmes de trésorerie, les témoignages d'entreprises relatant des parcours du combattant ou se voyant opposer de simples refus se multiplient. Les plus petites entreprises sont en première ligne mais certaines ETI rencontrent également des difficultés.

Lire l'intégralité

__

20 AVRIL

Prêt garanti : "Non" les banques ne traînent pas les pieds, assure Frédéric Oudéa

Le patron de Société Générale et de la Fédération bancaire française affirme que les banques jouent le jeu et prêtent aux entreprises en difficultés de trésorerie en raison de la crise du Covid-19. Selon lui, les délais auxquels sont confrontées certaines entreprises s'expliquent par le volume inédit de demandes de crédits. Le taux de refus du Prêt garanti par l'État serait inférieur à 5%.

Lire l'intégralité

__

29 AVRIL

Coronavirus : pourquoi les banques mettent des milliards de côté

Après les banques américaines, les établissements européens réalisent d'importantes provisions pour créances douteuses. Tous craignent une envolée des prêts non remboursés, notamment ceux accordés avant la crise. Les montants de ces provisions sont le fruit d'anticipations de pertes à venir et du rythme auquel les banques sont en mesure de les passer.

Lire l'intégralité

__

12 MAI

"On ne va pas pouvoir éviter une explosion des faillites": les banques européennes se préparent au choc

Les banques européennes ont toutes mis de côté des réserves de capital supplémentaires afin de parer aux éventuels défauts de paiement de leurs clients. Mais toutes les banques ne mettront pas en oeuvre les mêmes parades, chaque établissement a choisi son scénario avec des hypothèses différentes pour évaluer le niveau du coût du risque.

Lire l'intégralité

__

15 JUIN

Le crédit à la consommation devrait peser sur les banques françaises, selon Barclays

L'explosion du chômage, qui pèsera sur la capacité de remboursement des ménages, devrait conduire à un abaissement des consensus de bénéfice pour plusieurs banques françaises, écrivent les analystes de la banque britannique dans une note publiée lundi.

Lire l'intégralité

__

23 JUIN

Pour faire face, les banques devraient fusionner, estime le superviseur de la BCE

Ce haut cadre de la Banque centrale européenne juge que le secteur bancaire du continent est, en pleine pandémie de coronavirus, dans une "situation de faiblesse structurelle parce qu'il brûle du capital depuis dix ans", en raison notamment "d'un manque de restructurations."

Lire l'intégralité

__

15 JUILLET

Les grandes banques américaines mettent des milliards de côté pour se préparer aux impayés

Au deuxième trimestre, les réserves mises de côté par JPMorgan Chase, Citigroup et Wells Fargo, pour se préparer à une vague d'impayés et de faillites atteignent 28 milliards de dollars. Si les revenus des activités de banque de détail des trois banques ont reculé sur la période, JPMorgan Chase et Citigroup ont pu compter sur leurs activités de banque d'investissement et de courtage et ont vu leur chiffre d'affaires s'envoler. Wells Fargo, elle, a enregistré une perte nette de 2,4 milliards de dollars.

Lire l'intégralité

__

Rendez-vous mercredi 5 août, pour un nouvel épisode de la série d'été «Face à la crise».

EPISODE 2 - Les assureurs ont-ils assuré ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2020 à 18:16 :
Demain les entreprises françaises aussi endettées que les exploitations agricoles avec leur lot de drames que cela génère ?

Une chose est sûre est que la finance est gagnante à tous les coups, elle se gave d'intérêt avant et ensuite elle récupère les terrains et bâtiments.

Du cynisme à la perversion.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :