Washington lance un audit sur la certification du Boeing 737 MAX

 |   |  779  mots
(Crédits : Joshua Roberts)
La secrétaire américaine aux Transports, Elaine Chao, a annoncé mardi qu'elle avait demandé à ses services de vérifier la procédure de certification du Boeing 737 MAX par l'aviation civile américaine. Par ailleurs, un nouveau patron a été nommé à la tête de la FAA, la direction de l'aviation civile américaine. Boeing a également manié l'équipe dirigeante de l'ingénierie.

Confirmant des informations de presse, le ministère américain des Transports (DoT) a indiqué mardi avoir lancé un audit sur le processus de certification du Boeing 737 MAX 8 par la Federal Administration Agency (FAA), la direction générale de l'aviation civile américaine, après les accidents de Lion Air fin octobre 2018 et d'Ethiopian Airlines le 10 mars denier, faisant au total 346 morts. Dans les deux cas, le 737MAX, un avion mis en service en mai 2017, était flambant neuf. Dans les deux cas, ils se sont écrasés peu après le décollage après avoir connu des montées et des descentes irrégulières lors de la phase de montée.

"Rassembler un historique factuel et objectif"

Dans un communiqué publié mardi, la secrétaire américaine aux Transports, Elaine Chao, a indiqué vouloir "rassembler un historique factuel et objectif sur les actions qui ont débouché sur la certification du 737 MAX 8". Selon le Wall Street Journal, le ministère de la Justice (DoJ) a pour sa part ouvert une enquête criminelle sur le développement de cet avion.

"La sécurité est la priorité numéro 1 du ministère, et nous sommes tous attristés par les drames des récents accidents de deux Boeing 737 MAX 8 en Indonésie et en Ethiopie", a expliqué la secrétaire d'Etat.

Les similitudes entre les deux crash ont suscité des interrogations sur la certification de l'avion, dont seule une partie seulement a été examinée, comme le sont tous les appareils dérivés (le 737 MAX est une version améliorée et remotorisée du 737 NG, lequel un dérivé du 737 classique lancé dans les années 1960). La FAA est notamment sous pression parce qu'elle a confié à des employés de Boeing le soin de d'inspecter et d'approuver cet avion.

"Boeing a demandé un amendement de ce type de certification en janvier 2012 et l'agence fédérale de l'aviation l'a accordée en mars 2017",  a précisé mardi la secrétaire aux Transports. L'audit a été confié à une autorité indépendante.

Selon l'AFP qui fait état de sources concordantes, des salariés de Boeing accrédités par la FAA ont notamment certifié le fameux système anti-décrochage MCAS (Manoeuvering Characteristics Augmentation System). Or, mis en cause dans l'accident de Lion Air, ce système de stabilisation en vol destiné à éviter un décrochage de l'avion (le MCAS est suspecté d'avoir joué un rôle dans des deux accidents.

"Le 737 MAX a été certifié par l'Administration fédérale de l'aviation américaine (FAA) conformément aux exigences et processus qui régissent la certification de tous les avions construits par Boeing, nouveaux modèles et variantes. La FAA a examiné la configuration finale et les paramètres d'exploitation du système MCAS lors de la certification du Boeing 737 MAX, et conclu que ce système répondait à toutes les exigences réglementaires et de certification applicables", a déclaré Boeing.

Trump nomme un nouveau patron à tête de la FAA

Par ailleurs, Donald Trump a annoncé mardi son intention de nommer Steve Dickson, un ancien pilote de chasse et pilote de ligne, à la tête de la FAA. Steve Dickson doit être nommé comme administrateur de la FAA pour une période de cinq ans et comme président du Comité des services du trafic aérien au département du Transport. Steve Dickson, qui a pris récemment sa retraite, a une longue expérience du transport aérien puisqu'il était responsable de la sécurité et des services opérationnels au sein de la compagnie américaine Delta Airlines. Il était en outre instructeur. En tant que pilote de ligne, il a l'expérience des avions moyen-courriers: Airbus A320, Boeing 727, 737, 757. Steve Dickson était également, au début de sa carrière, pilote sur l'avion de combat F-15.

Boeing remanie l'équipe dirigeante de l'ingénierie

La division d'aviation commerciale de Boeing a selon Reuters remanié l'équipe dirigeante de l'ingénierie. John Hamilton, qui occupait les fonctions de vice-président et d'ingénieur en chef, va se concentrer uniquement sur le rôle d'ingénieur en chef, a déclaré le PDG de la division d'aviation commerciale, Kevin McAllister, dans un email envoyé aux employés. Lynne Hopper, jusque-là en charge de l'unité test et évaluation, est nommée vice-présidente de l'ingénierie, a-t-il ajouté.

La réorganisation va permettre à Hamilton de "focaliser toute son attention sur les enquêtes en cours sur l'accident", écrit McAllister, soulignant que des changements étaient nécessaires alors que l'avionneur américain "dédie des ressources supplémentaires" à ces enquêtes.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2019 à 8:58 :
Voilà un exemple exposé sous les yeux de tout le monde, parmi des milliers, où la corruption tue directement.
Réponse de le 21/03/2019 à 17:15 :
@ multipseudos:

"dire des conneries"

ah ben t'as le droit d'insulter les gens toi !?
a écrit le 20/03/2019 à 8:46 :
Tous ces remaniements avant les conclusions des enquêtes et audits, sans compter les modifications logicielles à la hâte, pourquoi cette inversion des chronologies, on roule pourtant à droite aux usa ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :