Comment Renault en est-il arrivé là ?

 |   |  964  mots
Selon Le Canard enchaîné, l'usine de Flins (en photo) fait partie des sites menacés de fermeture.
Selon Le Canard enchaîné, l'usine de Flins (en photo) fait partie des sites menacés de fermeture. (Crédits : Reuters)
Le groupe automobile français vient d’obtenir un prêt garanti par l’État de 5 milliards d’euros. Pour autant, le groupe pourrait annoncer des fermetures d’usines en France suscitant des réactions politiques, dont celle du Premier ministre. Si la crise du coronavirus a accéléré les problèmes de Renault, en réalité, la marque au losange a vu ses principaux fondamentaux s’affaiblir bien avant cette crise...

Comment le groupe automobile, naguère classé au rang de numéro un mondial grâce à son alliance avec Nissan et Mitsubishi, a-t-il pu se retrouver dans une situation financière aussi critique ? Au point d'envisager la fermeture ou le redimensionnement de pas moins de quatre sites en France, dont celui de Flins, comme l'a révélé une information du Canard Enchainé. Le Premier ministre pourrait néanmoins intervenir pour empêcher de telles décisions, tandis que la marque au losange vient d'obtenir un prêt garanti par l'État, à hauteur de 5 milliards d'euros.

Lire aussi : Renault: le gouvernement sera "intransigeant" sur la "préservation" des sites en France, selon Philippe

Des difficultés antérieures à la crise sanitaire

Les synergies engagées avec l'Alliance et ses 10 millions de voitures auraient dû permettre à la marque française de figurer parmi les groupes les plus compétitifs au monde. Certes, la crise du coronavirus est un coup dur pour le groupe qui voit ses principaux marchés exposés, puisque après l'Europe (près de la moitié des ventes), ce sont la Russie et l'Amérique Latine...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2020 à 14:28 :
Comment la France en est arrivée là ?
a écrit le 25/05/2020 à 22:47 :
merci aux écologistes qui n'ont aucun sens du travail (d'ailleurs en politique on ne produit rien , on coute à la société et on vit avec l'argent des autres) ....on va enfin arriver à tuer l'industrie automobile française ....et tous les emplois annexes ....
Le vélo .... une bonne recette .... on commence à voir nos ainés à 85 ans .... 90 ans sur des vélos , en plus l'état subventionne 50€.00 pour l'entretien et formation pour ceux qui ne savent pas monter sur leur vélo ......
a écrit le 25/05/2020 à 12:57 :
Donc c'est le retour de la voiture moche, spécialité de Renault qui aurait cassé la boutique.
C'est vrai sur quarante et quelques voitures en 50 et quelques voitures, j'ai eu 11 Renault qui n'ont pas brillé par leur fiabilité et étaient très moches, elle ne m'ont pas laissé un souvenir merveilleux comme mes ds, mercedès, audi, 2cv, autobianchi.
Il me semble bien avoir pensé ça il y a une dizaine d'années : la première jolie Renault depuis la Dauphine.
Tentante la Zoé, je peux me la payer elle est moche j'ai pas craqué, désolé les frères Renault.
Le chic et le choc! disait une mémé célèbre.
a écrit le 24/05/2020 à 13:27 :
1 ) demander a la direction de revoir son plan en interdisant la fermeture
de site en France et de rapatrier des activites
2) si pas possible virer cette direction
un ultimatum en vaut un autre
a écrit le 23/05/2020 à 20:37 :
10 ans de bénéfices chez Renault, ou est l'argent ????
Réponse de le 25/05/2020 à 12:40 :
Tres bonne question...
a écrit le 23/05/2020 à 18:14 :
Renault produit des véhicules à moteur thermique dont la technologie moteur est l'une des meilleures au monde , en particulier pour la motorisation diesel .
pour preuve de cette réussite , des moteurs Renault équipent certains modèles d'autres constructeurs .
Las , pour cette entreprise , l'Etat français, depuis l'arrivée de la gouvernance socialo-macroniste , n'a cessé torpiller la motorisation diesel et de taxer à outrance les moyennes et grosses cylindrées . Résultats : un recul spectaculaire des ventes de diesel qui équipent l'essentiel des modèles de moyennes et grosses cylindrées , un report d'achat en essence sur les petits modèles tous fabriqués à l'étranger et sur les grosses cylindrées essence une évasion vers les voitures allemandes ( tant qu'à payer une forte surtaxe CO2 , autant acheter le meilleur du marché ) .
l'Etat stratège dont se revendique l'actuel gouvernement a effectivement accéléré les difficultés de ce constructeur , en pratiquant une politique anti-diésel et de taxation purement électoraliste .
c'est juste dramatique pour les milliers de personnels qui vont se retrouver à la rue , avec très peu d'espoir de retrouver un emploi .
a écrit le 23/05/2020 à 11:56 :
Il y a de l'espoir puisqu'en octobre 2017, C. Ghosn annonçait un objectif de cinq millions de véhicules vendus en 2022, soit un bond de 44% par rapport à 2016.
Que en 2022, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, voulait vendre 14 millions d'unités, soit +40% par rapport à 2016.
Que Renault voulait atteindre les 5 millions de ventes, en s'appuyant sur 21 nouveaux modèles, dont 3 seront additionnels, sur l'international et le lowcost et l'électrique.
En 2022, il visait un chiffre d’affaires supérieur à 70 milliards d’euros (contre 51 milliards en 2016) et une marge opérationnelle de 7% (contre 6,4% en 2016).
Réponse de le 24/05/2020 à 8:59 :
et il n'a rien vu concernant sa détention en Chine ?
a écrit le 23/05/2020 à 9:51 :
Senard.. n'a jamais construit une automobile. Juriste, comptable, fils de diplomate, ce n'est pas un ingenieur, il n'a pas trempe dans le monde industriel. Il ne faut pas s'attendre a des miracles.. 5 milliards Euros de prets, non rembourses, garantis par le contribuable = 150 Euros par foyer fiscal, en attendant la suite..
a écrit le 23/05/2020 à 9:06 :
que de mensonge il y a six mois Renault avais un trésor de guerre pour racheté f c a
et la crise covid passe et comme un autre miracle il n'y a plus rien dans les caisses
ou plutôt le trésor de guerre bien ventilé dans les innombrables société qui serve a l'évasion fiscale avec le soutient inconditionnel de notre gouvernement
qui lui et leurs prédécesseurs
ont toujours validé la direction de Renault a délocalisé et a accroitre le chômage en France et il faut le souligné l'état Français est actionnaire de Renault
donc bien complice du chômage
Réponse de le 23/05/2020 à 10:23 :
vous avez quoi comme voiture ?
a écrit le 23/05/2020 à 1:42 :
donc ces consteucteurs font une politique qui leurs permet de dègager plus de benefice en travaillant moins.
la primautè au gain est superieur a la primautè dautè du bien gèneral ou globale.
il existe des solutions betes et facile et èvidente. tu saisqu'en ville les gens ne depasseront jamais les 60 a l'heure l'evidence du bien general serait de doter une boite de vitesse adaptèe. 3 vitesse seulelent une de dèmarage une deuxiemme limitè a 70 et le derniere marche arriete.
cette voiture combien va couter sans gadgert ni sallon ni tv ni radio ni meme une douche un refrigerateur il ne reste que le double lit a y introduire et les toilettes..
reste au proprietaire d'installer ce qu'il voudra s'il voudra des sieges en cuire veritable ou meme en sallon tapis oriental c'est son affaire..ils y'aura des artisants qui vont se placer sur ce segments..la demande crèe l'offre..
si quelqu'uncherche une grande routiere c'est son affaire..il trouvera un vehicule standard a lui de l'equiper comme il le voudra..meme la peinture sortira standards..tu voudras un vernis èpoxy c'est ton affaire y'a des artisants va nègocier avec eux..
il faut creer un model standard..ce vehicule sera bien èvaluè en prix.
le consteucteur prend sa marge de 3 le disteibuteur prendra 1 et le sous distributeur le dètaillant prend 1..le calcul est vite trouver.
tu achetes un produit de 5 euro tu sait combien' avait prit chacun..
a part les produits dite de collectionsqui eux obeissent aux enchère car ce n'est pas de la consommation courante. une perle rare introuvable
la voiture n'est plus un produit de collection c'est redevenu de large consommation comme le sucre et la pomme de terre..donc on va appliquer les regles de ce marchè sir eux dans la teansparence la plus totale. tout le minde gagnera
Réponse de le 23/05/2020 à 11:52 :
c'est marrant, vous décrivez la trabant de l'urss d'hier...ça donne envie.
dacia vend finalement surtout des duster full option, et plus de logan... la conclusion "bête, facile et évidente" que personne n'a vu, c'est de construction un trabant 3 vitesses...

Mais que font-ils chez les constructeurs ! Il faut embaucher Youssef au plus vite !
a écrit le 23/05/2020 à 0:57 :
ce n'est pas vrai. ces constructeurs font beaucoup d'argent. allez y voir le prix de la tonne de fer et plastique.
une voiture broyè c'est 50 fer et le reste plastique et gadgèt inutile..
une camera de 1 euro ils l'a facture a 100..
ils exagèrent..une renault4 sans gadget ni airbag court toujours les routes sans accident ni panne..
tous ces constructeurs sont des bandits..ils se remplissent les poches avec du plastique et des gadgets..une citadine dans une ville ne pourra jamais dèpasser les 40km/h..on inciste a porter la ceinture et l'airbag
il falait dire tenez l'argent des airbags et ceinture et laissez nous tranquille.
l'acheteur n'a pas le droit de refuser des gadgets voila le probleme
dans le droit c'est une vente concomitante. il a un stock de plastique il voudra l'ecouler il l'integre dans un vehicule ..
a écrit le 22/05/2020 à 12:28 :
Il y a longtemps que Renault n'a plus de design , d'idées innovantes, au moins 20 ans, et est morte ce jour là.
a écrit le 22/05/2020 à 11:08 :
Ghosn n' avait d' yeux que pour Nissan qui le payait grassement légalement et illégalement. Il a systématiquement désindustrialiser Renault en France, vers la turquie, l' Espagne, le Portugal, la Slovénie,
Pourtant Toyota et Peugeot prouvent qu'on peut fabriquer de bonnes voitures avec un prix compétitif.
Ghosn a été le pire manager de Renault pour la France depuis sa création.
Réponse de le 22/05/2020 à 23:51 :
Effet UE. La France a un tropisme politique européen et pas national, la
faute à ses politiques depuis 40 ans défont l' industrie du pays
en laissant filer les fleurons nationaux voire en les aggravant. Macron s' s' est ainsi mêlé de doubler les voix au conseil d' administration et s' est mis le partenariat japonais de Nissan à dos, les délocalisations à l' est avaient déjà bien morcelés les industriels européens de l' automobile. Heureusement Renault a toujours eu une très grosse capacité de résilience, les restructurations engagées dans l' Alliance et les futurs produits vont immanquablement réintroduire du crédit à tous les étages de la fusée franco-niponne...
a écrit le 22/05/2020 à 9:29 :
Hélas, Renault n'est-il pas l'image même de l'industrie française ? Depuis plus de trente , que dis-je quarante ans que la France se désindustrialise avec la bénédiction de l'état, faut-il s'en étonner ?
Alors que l'Allemagne produit une part non négligeable de ses Audi, BMW, Mercedes, VW en Allemagne, la France a externaliser sa production au point que les voitures produites en France ne permet mêmes plus a la France de se classer dans les dix premiers producteurs mondiaux. Quand je vois tout ce gâchis cela me désole.
Réponse de le 22/05/2020 à 20:18 :
Oui en même temps, VW produit de moins en moins en Allemagne qui devient un pays d' assemblage il ne faut rien exagérer non plus ! L' Allemagne est le seul bénéficiaire de l' élargissement à l' est de l' UE on le dit depuis 30 ans, le compte est bon.
Réponse de le 23/05/2020 à 17:10 :
Quand je me vois je me désole, quand je me compare ca me console.

Vous connaissez beaucoup de pays européens qui ont encore au moins deux marques nationales de voitures grand public? Nous, on en a 4 (Peugeot, Renault Citroen, DS).
Ca ne me fait pas plaisir, je suis un vieux con qui a connu un pays avec plus de 15 constructeurs hexagonaux...

La France vend des voitures (presque) partout, il est compréhensible qu'elle produise (presque) partout.

Les constructeur de voitures sont partout victimes d'un choc mondial de civilisation énergétique, celui de la fin attendue du tout pétrole.
Notre problème n'est pas que la voiture à pétrole disparaisse, c'est souhaitable et inéluctable, c'est qu'on n'a pas anticipé la suite.

Le dieselgate n'a pas été compris en France pour ce que ce qu'il était. On a cru que c'était simplement un escroquerie limitée à VW.
Les constructeurs allemands ont tout de suite pigé qu'ils allaient devoir muter et très vite pour survivre.
Pas les français, mais la crise du virus les a secoué. Soit ils font de l'électrique, de l'hybride, des transports en commun, soit ils disparaissent du paysage en 10 ans.
a écrit le 22/05/2020 à 9:08 :
Dacia ce n'est pas ça, cela devrait être bien moins cher sachant que l'idée de base d'utiliser une technologie amortie, ce que fait Apple dans son domaine d'ailleurs, est une bonne idée générant des produits qui durent dans le temps mais les prix sont prohibitifs, n'est pas Apple qui veut, et les designs à la DACIA un peu grotesques.

Ou comment saboter une bonne idée de base à savoir faire un véhicule simple fiable et en théorie bon marché.
Réponse de le 23/05/2020 à 13:18 :
Appliquer le modèle Apple aux voitures c'est obtenir un véhicule qui ne peut se ravitailler que dans la station Apple, utiliser des pneus Apple et ne peut pas évoluer (parlez en aux professionnels qui ont beaucoup apprécié les derniers modèles totalement fermés...et dont les drivers ne supportent pas le matériel précédent...). Si vous voulez du libre utilisez Linux, mais ça demande un petit effort....
a écrit le 22/05/2020 à 9:04 :
Je verrais bien le maire taper du poing sur la table et exiger que renault paye ses impots en france et pas aux pays bas (maintenant que renault va plus trop faire de benefs pendant des années , bien sur, ha ha ha)
a écrit le 22/05/2020 à 7:09 :
En permanence aidé par l'état, donc Renault est une entreprise publique, donc Ghosn était un haut fonctionnaire grassement payé par le contribuable ....
a écrit le 22/05/2020 à 5:23 :
Renault doit trouver les ressources en son sein pour s’en sortir, le contribuable français qui subit le matraquage fiscal n’est pas là que pour participer aux pertes
a écrit le 21/05/2020 à 17:33 :
Quelques chiffres qui permettent d'apprécier la différence entre les grands et les petits constructeurs (il s'agit des ventes 2019 par constructeur seul et non par groupe).

Toyota : 8,95 millions de véhicules, VW : 6.278.300 millions, Honda : 4,96 millions, Nissan : 5,18 millions, Hyundai : 4,42 millions, Groupe Renault : 3,75 millions (dont 2,36 millions de Renault, 736.570 Dacia, 414.243 Lada 161.901...), Peugeot : 1.456.463, Citroën : 992.825.
Réponse de le 21/05/2020 à 19:28 :
Alors pourquoi donner le chiffre du Groupe Renault si vous voulez comparer par marques ? Ce qui est d'un point de vue technique inexact, elle aurait fallu comparer par plateformes ..
Réponse de le 21/05/2020 à 22:47 :
Faut pas confondre les marges de VW et des Toyota et des françaises, 2 fois moins épaisses alors que la Chine s ' annonce pas top bien, les chers allemands n' ont guère le vent en poupe alors que même les pièces sont devenues chères.
a écrit le 21/05/2020 à 13:49 :
Les Managers de FIAT ont vite cernés l'état de Renault: état financier , capacités économiques, structure de l'entreprise, politique produits, … résultat FIAT se retire des discutions avec Renault et je me souviens des articles anti FIAT, FIAT allait faire faillite, FIAT n'avait pas les produits, n'avait pas les technologies …. ou sont tout les spécialistes du bla bla? aujourd'hui, nous nous retrouvons avec une société Renault qui a fait de très mauvais choix et en plus nous allons devoir dire merci au futur patron (italien) de Renault pour nous "sortir" de cette mauvaise passe si cela sera possible car vu les structures de Renault cela sera très difficile. Luca De Meo devra faire des miracles dans ce bourbier plein de mini manager des grandes écoles (et la il faudrait parler de la formation en grandes écoles, grandes écoles qu'il faudrait englober avec les universités locales et en finir avec ce label médiocre … cela serait la meilleure chose pour notre pays.
a écrit le 21/05/2020 à 12:33 :
De la trésorerie, de l'argent frais a été octroyé à Renault, entreprise PRIVEE du CAC40, à hauteur de sa valorisation, soit 5 MILLIARDS d'euros. Cet argent magique, ce pognon de dingue est un PRET GARANTI par l'Etat, c'est à dire par le contribuable PUBLIC (Impôt, dette)

Cet argent est magique, d'un montant conséquent de 5 MILLIARDS d'euros, puisque il a été consenti sans aucune contrepartie envers le garant, qui est le contribuable français.

Aucun fait tangible n'a été donné par l'exécutif, ou la majorité, pour démentir que cette garantie a été donnée gratuitement pour sauver les petits copains (patrons et administrateurs). Pour le patronat qui licencie sec, les caisses du pognon de dingue ne sont pas vides.

Je trouve choquant qu'avec une garantie de 5 milliards d'euros, 4 usines seront fermés et jetteront des milliers de salariés et de familles à la rue.

Enfin, les décisions de gestion sont prises en assemblées générales par le PDG et son son conseil d'administration. Elles ne sont prises par aucun syndicat. Le bilan et le résultat de cette société est donc imputable à ces décisionnaires.

Ces mauvais résultats peuvent être aussi imputables au fugitif évadé du Japon vers le Liban, qui était aussi décisionnaire.

En matière de comportement, on peut dire que mettre des salariés et des familles au chômage sans rien pour subsister et survivre n'est pas le souci de ce fugitif.
Réponse de le 21/05/2020 à 18:37 :
Maintenant que Renault est dans un sale état (en bonne partie à cause du fugitif), que pensez-vous qu'il faille faire ? Laisser Renault mourir ?
Evidemment que l'Etat a eu raison de se porter garant ! Plutôt deux fois qu'une. L'industrie automobile est indispensable en France. Par contre, une chose est absolument certaine : Renault ne doit en aucun cas supprimer d'usine en France. Si des usines doivent disparaître, c'est à l'étranger. Renault fait partie de l'histoire de la France, et il serait inadmissible que son activité disparaisse.
Cela étant dit, vous devriez sortir de votre rancoeur anti-patrons et complotiste ("sauver ses copains"). Cela ne mène à rien, fait du mal à la démocratie, à la parole des citoyens et à la parole publique qui, je le rappelle, et le plus souvent honnête. Faites du bien à votre pays, argumentez votre discours et ne les basez que sur des faits, pas des sentiments ou des impressions. Merci d'avance.
Réponse de le 21/05/2020 à 22:07 :
Ce n'est pas totalement faux. L'alternative, c'est que vous payiez plus d'impôts, que l'on diminue vos congés et que vous partiez plus tard à la retraite pour que vous redistribuyez vos revenus aux dizaines de milliers de salariés Renault qui vont tomber au chômage, et qui seront pour la olupart inrecasables ailleurs tant la France est désindustrialisée. Y êtes vous prêt ? Chiche ?
Réponse de le 23/05/2020 à 13:14 :
Quelle alternative proposez vous?
a écrit le 21/05/2020 à 11:30 :
tands que les industries en France serons dirigé par des ignares de technocrates
qui placé la par des copains voir par relation
alors qu'il ne connaissent rien a la production
ou alors qu'un produits ne leur plaise pas et c'est tous de suite
la sanction on ferme quitte a perdre a jamais l'image de l'entreprise
eux se moque de l'entreprise et des salaries
demain comme les autres il ferons politiciens a gauche ou a droite
du moment qu'il puisse vivre de leur mensonge
en Allemagne pour diriger une entreprise meme sortie de grande école on commence en bas a la production
en France a la sortie de l'école exp ena vous êtes propulsé soit directeur soir président produire un balai ou un avion pour eux c'est idem
le perçu est leur feuille de paye et c'est tous
a écrit le 21/05/2020 à 11:01 :
Le soit disant fleuron n a survecu ces dernières années que grace au cash de nissan qui faisait des profits
Si on analyse les 10 dernieres années, la production de nissan a augmentée tandis que celle de renault a diminuée.
Comme renault fait du bas de gamme à petite marge, il n y a pas vraiment de marge...

Résultat comme nissan depuis 3 ans a de gros soucis, on voit le désastre...
De plus avec tous les gouvernments d enarques qui ont imposé de la production en france, alors que cela produit a perte, juste pour calmer les syndicats...
No future...
Réponse de le 21/05/2020 à 15:03 :
R2d2 ;

75% de la production de Renault est hors territoire...Cela n' empêche la perte de revenu . Alors on relocalise tout en sachant que ces emplois créés engendreront moins d' allocations chômage et plus de consommateurs qui créeront de la richesse . Bref la délocalisation a montré ses limites .
a écrit le 21/05/2020 à 10:53 :
Dire qu'il y en a encore pour faire de Carlos Ghosn un grand patron.....

Un excellent cost killer qui a redressé Nissan très certainement. Mais rien de plus

Quand on voit dans quel état il a laissé le groupe.... Heureusement qu'il y a eu les japonais pour l'arrêter et l'obliger à quitter Renault.
a écrit le 21/05/2020 à 10:20 :
J'ai acheté une Renault ...livrée avec un niveau d'huile inférieur au minimum tolérable. J'ai dû le découvrir moi même et compléter. Quand j'ai voulu "évaluer" la négligence du garage qui m'avait remis le véhicule, il n'y avait aucun controle qualité possible par le client : pas d'avis en ligne, pas de grille de notation, rien !
Le gros pb en France c'est que rien ni personne n'est vraiment controlé. Les chefs ont peur ou bien s'en fichent. Dilution des responsabilités, trouille du syndiqué ou manque d'implication ... difficile à dire.
Le top c'est Monoprix : le cahier de réclamations a été supprimé parce que les remarques déplaisaient aux employés!
Quand une société comme Amazon met l'"obsession clientèle" comme valeur première, c'est tout de suite perçu comme un manque de respect pour le salarié.
Bref on est dans un pays où le droit à l'emploi l'emporte sur celui des consommateurs et où la plupart des controles ont sauté.
a écrit le 21/05/2020 à 10:02 :
Le fait d'avoir l'Etat comme actionnaire ne facilite certainement pas la mutation nécessaire. Sur ce plan, Peugeot a été favorisé par le fait d'avoir un contrepoids dans son actionnariat et un patron d'exception… qui avait brillé chez Renault. Il serait temps de constater que la fameuse "vitrine sociale" a fait son temps. Mais c'est bien commode d'avoir des fauteuils pour caser les grands serviteurs de l'Etat.
Réponse de le 21/05/2020 à 11:06 :
... Mais c'est bien commode d'avoir des énormes fauteuils, du caviar, des vins fins, des chateaux, des suites nuptiales, des bonus versés dans des paradis fiscaux... aux pays bas au luxembourg à monaco aux iles vierges ..., pour caser les grands PROFiteurs de l'Etat.
a écrit le 21/05/2020 à 7:11 :
Personnellement, j'ai abandonné Renault il y a bientôt 30 ans pour acheter Allemand.
a écrit le 21/05/2020 à 7:09 :
quand il y a eut chez Renault le problème d'espionite
aucun responsable Français n'a voulu le départ du pdg
c'est pourtant lui qui a organisé cette magouille
et des sous fifre ont payé a sa place
et a ce jour personne ne dit rien quand une directrice par intérim
balance un plan de fermeture d'usine
et qui le mois prochain ne sera plus partie des effectifs
et tout cela non pas pour l'entreprise Renault mais pour son cv
et notre ministre des finances de donner son accord
avec l'entreprise qui il faut le répéter aune grande partie
de sa fiscalité aux pays bas donc évasion fiscale
Réponse de le 21/05/2020 à 10:05 :
Pourquoi voulez vous qu'ils disent quelque chose. C'est une pratique courante, on engage un patron a plusieurs million d'euros mensuel, ils virent un max de salarié sans indemnité ou avec un minimum et on le remercie après (il quitte le poste) a plusieurs autre millions d'euro... Biensûr une autre entreprise le recrute pas pour qu'il travail, mais pour qu'il fasse ce même plan chez eux... Cette pratique est courante malheureusement et personne ne fait rien dan notre pays comme dans le monde... Pourtant un simple impôt sur l'entreprise abusive et sur le patron pratiquant ces méthode pour leur faire perdre leur gain serait si simple !
Mais cette espoir est mort car Macron a décidé de plafonné les indemnités de licenciement des salariés autorisant et facilitant grandement ces pratiques... Que voulez vous en élisant un individu pareil que ça s'améliore dans notre pays !
a écrit le 21/05/2020 à 6:58 :
comme tout la technocratie française balancé par des copains a des postes de responsabilité donc il n'on aucune compétences
et achète les composants a moindre cout car il faut aussi le dire
c'est acheteurs dans les entreprises touche des super prime lorsque de grosse réduction
d'achats son effectué
et bien la suite est que si vous acheté du bas de gamme ou du haut de gamme les composants sont identique
d'où les rejets des haut de gamme Français
et leur manque chronique de fiabilité
et ceux depuis que le patronat a instauré deux fonction pour se décharger
de certaine complication les drh qui ne connaissent rien a la production
et encore moins a la vie de l'entreprise
et les acheteurs qui eux ont la tète fixé
sur le cout le plus bas possible
il suffit de regardé les pannes voir les accidents
a écrit le 21/05/2020 à 6:49 :
Que des échecs: Velsatis, Avantime, Laguna 3, Espace 4 et 5, Fluence, Latitude, Scenic 4, Talisman, ...Impossible de survivre avec Clio, Captur et Zoe. Quels sont les problèmes ? Conception, marketing, fiabilité, prix ? Le constat est là
Réponse de le 21/05/2020 à 8:16 :
Renault, ça reste de la voiture bas de gamme, cher pour la  « qualité » du produit. Autant acheter Dacia, sa version low cost.
Réponse de le 21/05/2020 à 9:12 :
@echec Renault demeure qualitativement au-dessus des allemandes et surtout beaucoup moins cher après on s' étonnera que Vokwwagen ne se vende plus guère en Europe
Réponse de le 21/05/2020 à 11:41 :
Oui, Renault n'a tjrs pas compris qu'on attirait pas les mouches avec du vinaigre. Sérieusement, qui va vouloir de la dernière Mégane par rapport à une 308 ? Quand à la Talisman n'en parlons pas, avec son look de Mégane sous stéroides et son intérieur en plastique 1er prix la concurrence peut dormir tranquille. Elle ne fait assurément pas le poids face à une Skode Octavia ou une Toyota Camry. Bien dommage pour un constructeur qui avait réussi à nous sortir les Espace III, les R19 et R21. Belle dégringolade.
Réponse de le 21/05/2020 à 14:07 :
Regardez la fiabilite de la latitude ...son defaut? Pas assez flatte con..
Réponse de le 23/05/2020 à 10:25 :
bien que je suis en accord complet avec vous il ne faut pas oublier
1) r14 la poire se moquer des clients a ce point.

2) celui qui dessine vels satis et advantime
a déclaré que c'étais les clients qui n'avais rien compris
cite de m clement
ce tipe n'a jamais compris que le client est roi
et il achète ce qui lui convient et pas des horreurs
a écrit le 21/05/2020 à 2:27 :
Un ami possede un Talisman, que des ennuis.
Exemple: Arret a un feu, impossible de redemarrer et le reste....
a écrit le 20/05/2020 à 23:48 :
Une des possibilites est que les voitures produites ne sont tout simplement pas bonnes. Qualite percue, prix tres tres eleve, impression de payer trop cher pour la marchandise.
Haut de gamme: faite la comparaison avec le leaders de marche...... Por de bon. On en parle apres.
a écrit le 20/05/2020 à 19:51 :
La jeune génération de ce syndicat des fossoyeurs des outils de travail
Réponse de le 21/05/2020 à 8:38 :
La vieille génération de ces patrons qui prennent de mauvaises décisions et ne sont jamais sanctionnés. Parce que, depuis des années, niveau design, SAV et j'en passe, Renault ça n'a franchement pas été génial...
a écrit le 20/05/2020 à 19:39 :
y a pas vraiment d'erreur marketing
renault n'a jamais reussi sur le haut de gamme, ils font ca pour faire plaisir aux politiciens.......
des gars comme montebourg qui se proposent de te pourrir la vie car il suffit de faire du haut de gamme comme porsche pour avoir des ouvriers bien payes ( depuis il a eu une formation, alors il la ferme un peu)
la nouvelle alpine ne marche pas, les gens ne veulent de toute facon pas acheter des voitures qui polluent alors que montebourg et ses amis te collent des taxes pollution a la segolene royal / hidalgo et te demandent en meme temps d'acheter la voiture qui emet du co2 pas possible
tout ca ca va aller ailleurs, vu que c'est ce qui est prevu dans un grand cadre de decroissance pour tous, surtout pour les ouvriers!
et devinez qui va hurler que les ouvriers pas ecolos votent fn au lieu d'etre ravis?
Réponse de le 21/05/2020 à 10:56 :
Et pourquoi cela marche chez Peugeot la montée en gamme ?

N'y aurait il pas derrière tout cela incompétence de la direction ?
a écrit le 20/05/2020 à 19:13 :
Renault, malgré ses promesses d'amélioration, connaît toujours des problèmes de qualité. Le lancement des Espace, Talisman et Scenic a donné lieu à de multiples rappels en ateliers. Les consommateurs se lassent, et logiquement les ventes ne suivent pas... Et Renault, aveugle à ces problèmes qualité, attribue ça au marché qui ne veut plus ce type de modèles... Consternant...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :