Amazon lance une carte Visa gratuite utilisable partout hors ligne

 |   |  619  mots
Le cybermarchand s'est associé à la banque américaine JPMorgan Chase pour lancer cette nouvelle carte de paiement qui récompense la fidélité des membres du programme Amazon Prime.
Le cybermarchand s'est associé à la banque américaine JPMorgan Chase pour lancer cette nouvelle carte de paiement qui récompense la fidélité des membres du programme Amazon Prime. (Crédits : Amazon)
Le géant de l'e-commerce accélère son incursion dans le monde du paiement avec cette carte utilisable en ligne et dans les restaurants et les stations service. Cette carte sans cotisation annuelle est réservée à ses millions d'abonnés au service Prime, à valeur ajoutée.

Comme s'il se sentait à l'étroit dans l'immensité du cyberespace, qu'il domine largement, Amazon multiplie les passerelles vers le monde physique. Il y a les librairies en dur : trois ont déjà ouvert aux Etats-Unis, cinq autres le seront bientôt. Et il y a désormais une carte de crédit Visa, utilisable n'importe où, en ligne bien sûr, mais aussi au restaurant, à la station service ou la pharmacie du coin, et à l'international. Une carte haut de gamme qui inclut de nombreuses assurances et récompense la fidélité, sous forme de points convertibles en cash ou en bons d'achat. Le tout gratuitement, sans cotisation annuelle.

La carte Amazon Prime Rewards Visa Signature, en métal bleu ou graphite, où n'apparaissent que les logos d'Amazon et Visa, pas celui de Chase, la banque émettrice (groupe JPMorgan Chase & co), est réservée aux résidents américains (pour l'instant) et aux abonnés au service Amazon Prime, qui paient déjà une souscription mensuelle (10,99 dollars) ou annuelle (99 dollars) afin de bénéficier de la livraison en un jour gratuite, du streaming illimité de musique, de films, de séries, et du stockage illimité de photos.

"Les membres Prime profiteront de 5% de gains en retour sur leurs achats sur Amazon, de 2% sur leurs dépenses réglées au restaurant, à la station service, en pharmacie, et 1% sur tous les autres achats - plus des avantages parmi les meilleurs du secteur, dont l'absence de commissions sur les paiements à l'étranger, des assurances voyage et un service de conciergerie disponible 24/7" détaille Max Bardon, directeur en charge des paiements grand public chez Amazon, dans un communiqué.

Abonnés à valeur ajoutée et données shopping

Ce n'est en réalité pas la première carte de crédit lancée par Amazon : une carte Visa similaire existait déjà depuis 2013, ouverte à tous les clients du site, et rapportait 3% en cashback. Une autre carte, Store Card, est réservée aux abonnés Prime mais utilisable uniquement sur le site.

Aux Etats-Unis, Amazon commence à plafonner et la croissance se ralentit : le nombre d'abonnés à Prime est estimé à 65 millions par Consumer Intelligence Research, soit environ 20% de la population américaine ! Et ces clients fidèles dépenseraient deux fois plus que les autres sur le site : 1.200 dollars par an contre 600 dollars environ en moyenne.

Amazon serait-il le nouveau GAFA à l'assaut des services financiers ? Ce n'est pas sa première incursion dans le paiement : la firme de Seattle avait essayé de concurrencer Square en lançant en 2014 un mini lecteur de carte mobile pour les commerçants, abandonné l'année suivante. L'entreprise de Jeff Bezos ne rêve pas vraiment d'être une banque : elle cherche surtout à convertir plus de clients en abonnés Prime à valeur ajoutée - ce qu'elle tente à chaque fois que vous commandez, en insistant pour vous faire essayer gratuitement ce service pendant un mois. Amazon aimerait que ses clients ne puissent plus se passer de lui et ne réalisent plus jamais son shopping sans lui : il veut aussi multiplier les occasions de revenir faire du shopping sur son site en utilisant les fameux points gagnés à travers les achats réalisés ailleurs.

Le géant américain de l'e-commerce précise bien qu'il n'est "pas un fournisseur de service financier" et qu'il ne disposera pas d'information sur la situation financière des clients, ni sur leur historique de crédit. En revanche, il n'indique pas s'il recueillera les données, précieuses, sur les achats effectués hors de son site et en particulier hors ligne, tout cet univers qui lui échappe : ces données pourraient lui permettre d'affiner encore son algorithme de recommandation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2017 à 9:53 :
Payer sa carte bancaire en France est un scandale. Aussi faites comme moi aller voir votre banquier pour dire NON. Il existe sur le marché bien d'autres possibilités pour soit payer nettement moins cher type les hypers qui ne vous imposent pas d'acheter chez eux soit sur des sites comme Boursorama filiale de la SG qui elle vous fait payer, bien d'autres acteurs sur le marché très fructueux en commission des cartes de paiement. Les banques savent que les français sont frileux pour changer leurs habitudes. Je pense que nous sommes à la différence des anglo-saxons toujours dans la hantise de nous tromper et nous laissons aux autres en particulier les banques nous dicter notre conduite. Un jour je me suis penché sur deux acteurs la banque et l'assurance après avoir épluché les factures et demandé des explications poussées dont pour l'assurance le conseiller a eu beaucoup de mal à répondre, plus facile à facturer qu'à expliquer, j'ai réalisé une économie annuelle de 285 €, sans rien modifier à mes contrats et avec une CB à zéro euro,peut-être pas une explosion mais mieux dans ma poche que dans celle de ces acteurs. Changer vos habitudes les banques et les assureurs ont besoin de clients et surtout les fidéliser, le client doit être acteur actif et non passif.
Réponse de le 02/05/2017 à 15:18 :
y' a des gens qui ont fait confiance à des banques et qui n' auront pas de retraite........ certes, c' est pas en france , mais dans 10-20 ans, surement.

une cb gratuite oui, mais avec les memes garantis que ma cb à 12$/ mois..... c' est pas possible, hélas.

pour un 2eme ou 3eme compte avec un volume d' argent maitrisé, oui.
En compte principal, bof. Idem pour les assurances....

tant qu'il n' y à pas de souci c' est bien mais en cas de problème on est quand meme bien content d' être assuré et de trouver un bureau avec une vrai personne..... (escroquerie à la cb , cambriolage......)
a écrit le 14/01/2017 à 20:18 :
On s'en fout... mais on s'en fout... vous pouvez pas savoir...
a écrit le 13/01/2017 à 17:28 :
Bien
a écrit le 13/01/2017 à 17:20 :
http://www.panorabanques.com/comparatif-banque
a écrit le 13/01/2017 à 16:23 :
C'est super j'aimerais à voir ca

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :