Fintech : record de levées de fonds en vue cette année

 |   |  635  mots
Le cabinet spécialisé CB Insights a identifié 26 licornes (entreprises valorisées plus d'un milliard de dollars) parmi les stars montantes réinventant la finance par la technologie, dont 4 européennes. Mais aucune française (pour l'instant).
Le cabinet spécialisé CB Insights a identifié 26 "licornes" (entreprises valorisées plus d'un milliard de dollars) parmi les stars montantes réinventant la finance par la technologie, dont 4 européennes. Mais aucune française (pour l'instant). (Crédits : CB Insights)
Près de 500 opérations d'un montant cumulé de 8 milliards de dollars en six mois : les tours de table des startups de la finance sont en bonne voie de pulvériser les niveaux historiques des deux dernières années, selon CB Insights. Il y a 26 "licornes" valorisées plus d'un milliard dans la Fintech, dont 4 européennes, mais aucune française.

L'intérêt des investisseurs pour les startups de la finance ne faiblit pas : si la tendance observée au premier semestre se poursuit, 2017 devrait dépasser le niveau historique de l'an passé, en nombre d'opérations, selon le cabinet spécialisé CB Insights qui vient de publier son rapport du deuxième trimestre sur le financement du secteur de la Fintech. Le dégonflement de la "bulle" aura été de courte durée.

Au cours des trois derniers mois, il y a eu 251 levées de fonds d'entreprises de la Fintech soutenues par des fonds de capital-risque (purs financiers ou corporate venture de grands groupes industriels) dans le monde, pour un montant cumulé de 5,2 milliards de dollars (+83% par rapport au premier trimestre). C'est un record, à quelques millions près du précédent plus-haut du troisième trimestre 2015, grâce à un méga-deal en particulier, l'investissement de 1,4 milliard de dollars du japonais SoftBank dans l'indien One97 et son système de paiement mobile en plein essor, Paytm.

Fintech deals par trimestre 2017

[Financements d'entreprises de la Fintech dans le monde par des fonds de venture capital (VC), en nombre d'opérations et en montants levés, par trimestre. Crédits : CB Insights]

Lire aussi : C'est quoi une Fintech ?

Depuis janvier, ce sont 496 opérations qui ont eu lieu pour un total de 8 milliards de dollars. "Au rythme actuel", les montants investis sur l'ensemble de l'année dans la Fintech pourraient finir en hausse de 19% et ainsi atteindre "des niveaux record" souligne CB Insights. En extrapolant, on pourrait approcher du millier de tours de table et excéder les 15 à 16 milliards de dollars levés.

Fintech deals Q2 2017

[Financements d'entreprises de la Fintech par des fonds VC, en nombre d'opérations et en montants levés, par an depuis 2012, sur six mois en 2017. Crédits : CB Insights]

Naissance de cinq "licornes"

Ce deuxième trimestre a vu la naissance de cinq nouvelles "licornes", ces entreprises valorisées plus d'un milliard de dollars avant même d'entrer en Bourse : CB Insights en a identifié 26 dans l'univers de la Fintech, dont 15 sont nord-américaines, telles que Stripe, SoFi et GreenSky, et les nouvelles AvidXchange, Robinhood, Clover Health et Symphony, 7 sont asiatiques (des géants chinois comme Lu.com ou l'indien One97), et 4 sont européennes, à savoir la néerlandaise Adyen, la suédoise Klarna et les britanniques TransferWise et Funding Circle.

Au total, ces étoiles montantes, qui n'ont plus rien de startups et emploient des centaines de salariés, représentent une valorisation de 83,8 milliards de dollars. L'équivalent de la capitalisation boursière d'une très grosse banque de la zone euro.

Fintech licornes monde CB Insights

Il n'y a (pour l'instant) aucune française dans ce club fermé des stars de l'hypercroissance "milliardaires" en valorisation.

Petit Poucet de la Fintech, la France se caractérise encore par des levées de fonds de montant modeste (10 millions d'euros chez Qonto par exemple) et par une tendance au rachat par des banques (à l'image de celui de la plateforme de financement participatif KissKissBankBank par la Banque Postale, ou de celui de Compte Nickel par BNP).

En revanche, l'Allemagne entre dans la cour des grands, avec la plus grosse levée de fonds européenne du trimestre signée par Kreditech (110 millions d'euros), qui lui permet de rivaliser avec les tours de table des Fintech américaines (130 millions de dollars pour Clover et 107 millions pour la startup de la Blockchain R3, soutenue entre autres par Natixis, Société Générale et BNP Paribas).

Fintech deals Europe 2017

L'Europe semble bien partie pour atteindre un niveau record de financements dans la Fintech, avec 134 tours de table pour un montant cumulé de 1,2 milliard de dollars au premier semestre, l'équivalent des sommes injectées sur l'ensemble de l'année 2016 ou 2014 : l'année pourrait finir sur un niveau jamais atteint de 2,3 milliards de dollars levés dans ce secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2017 à 15:52 :
Ces licornes n'ont que deux options (à part la faillite): se faire racheter par des géants de la finance ou se faire concurrencer par ces géants qui eux ont les moyens de faire le nécessaire pour ne pas se faire uberiser.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :