La Tribune

Défense : le livre blanc prépare un tsunami pour les armées

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Michel Cabirol, à Abu Dhabi  |   -  1200  mots
Nouveau retard de quelques semaines du livre blanc qui est désormais attendu vers la fin mars, début avril. C'est en ce moment que les décisions sont prises sur l'avenir des armées. Mais les dépenses de défense vont passer sous la barre des 1,3 % du PIB, selon nos informations.

En sport, quand on dit qu'on est dans le "money time", il s'agit en général des dernières minutes de jeu où chaque possession de ballon devient cruciale et où les joueurs clés sont censés s'exprimer. Aujourd'hui, on est exactement là pour le nouveau livre blanc sur la défense, qui devrait avoir un nouveau (léger ?) retard et est attendu désormais fin mars, début avril, selon des sources concordantes, en dépit du récent coup de gueule de François Hollande qui attend le plus rapidement possible cet ouvrage censé décaper toute la doctrine française en matière de défense... sous la contrainte financière. Car c'est le paramètre central de ce nouvel ouvrage, n'en déplaise à ceux qui disent le contraire. "Nous avons un outil opérationnel performant et jalousé même si nos armées ont bien sûr des lacunes, une industrie de l'armement parmi les meilleures au monde, qui emploie des salariés non délocalisables et nous allons vraisemblablement tout casser", regrette un général interrogé par "La Tribune".

Un tsunami pour les militaires

Le diplomate Jean-Marie Guéhenno, spécialiste des opérations de maintien de la paix à l'ONU jusqu'en 2008, est en train de terminer une deuxième version du livre blanc. Le conseiller spécial du ministre de la Défense, Jean-Claude Mallet, le rival de Jean-Marie Guéheno depuis le lancement de la rénovation de la doctrine française en matière de défense par François Hollande, va de son côté compléter la partie de Jean-Marie Guéhenno, qui s'est principalement intéressé à la partie générale, notamment tout ce qui concerne la géopolitique, explique-t-on à La Tribune. Jean-Claude Mallet, qui lui connait toutes les arcanes et les ficelles de ce grand ministère, s'attaquera aux contrats des armées. Le coeur du sujet pour les militaires, très inquiets sur leur avenir et sur leurs futures missions.

C'est ce tandem (Guéhenno-Mallet), qui a été vendu à François Hollande. En tant que chef des armées, le validera-t-il ? Lui qui a connu son heure de gloire dans les rues de Tombouctou acclamé par des milliers de Maliens libérés du joug des islamistes. Car ce qui se prépare est un tsunami grandeur nature pour l'armée et, par ricochet, pour les industriels de la défense. Pourtant, "là où il y a une volonté, il y a un chemin" avait expliqué Lénine. Car comme le rappelle très justement l'ancien chef d'état-major des armées (2006-2010), le général Jean-Louis Georgelin : "la dépense publique, en France, représente 56 % du PIB. Quand on enlève 1,5 % pour la défense, il reste 54,5 %. Sans doute y a-t-il, dans cette masse, des marges de manoeuvre à explorer". Mais l'armée "n'est pas un enjeu électoral et n'apporte aucune voix lors des élections", regrette un autre général.

La trajectoire Y, l'arme fatale ?

Selon la trajectoire Y (nom de code du futur montant global des crédits ventilés lors de la prochaine loi de programmation militaire, qui va mettre en musique les orientations du Livre blanc), les dépenses de défense vont passer sous la barre des 1,3 % du PIB, selon une source proche du dossier. A l'origine, il y avait trois hypothèses de trajectoire et deux d'entre elles ont fusionné. D'où la trajectoire Y. La Loi de programmation militaire (LPM) extrêmement dure est bien pire que ce qu'avait imaginé cet automne le chef des armées, l'amiral Edouard Guillaud. "En 2012, il est de 1,55 %. A l'horizon de 2015, il dépassera à peine 1,3 %". la direction générale de l'armement (DGA) travaille elle aussi sur une trajectoire permettant de ne pas casser l'outil, explique-t-on à La Tribune. En utilisant les méthodes très classiques plutôt qu'une rupture : étalements des programmes et réduction des cibles, notamment. Pour les militaires, cela va être cataclysmique, estime-t-on dans les armées, qui se réjouissent de la démonstration du succès opérationnel de l'opération Serval au Mali, qui a mis end éroute les terroristes islamistes.

Le Mali aura-t-il un impact sur le Livre blanc ?

Une telle opération aura-t-elle un impact sur la rédaction du Livre blanc ? A la marge oui. Elle a notamment permis de faire taire (une bonne fois pour toute ?) les partisans de la suppression de tout ou partie de l'armée de terre (remplacée par des forces spéciales) et des forces prépositionnées, qui ont été lors de cette opération cruciales pour la réussite de Serval basée sur la rapidité d'intervention. "La manoeuvre aéroterrestre, dans un cadre d'une opération interarmée, est au coeur de la victoire, rappelle un collectif d'officiers à La Tribune. Cette victoire mérite d'autant plus d'être soulignée qu'à l'annonce du retrait d'Aghanistan, d'aucuns - entonnant les couplets éculés de la guerre à distance ou de la guerre zéro mort - chantaient un peu rapidement la fin des interventions terrestres". Et de préciser que Serval "ce sont des Rafale et plusieurs milliers de soldats engagés à terre à bord de plus de 200 engins de combat, de l'hélicoptère Tigre au char AMX 10 RC, en passant par toute la gamme des équipements blindés à roues". 

Serval a également permis de rappeler à certains que "l'opération au Sahel nous rappelle - s'il fallait - que l'espace méditerranéen reste dangereux : les explosions de violence s'y multiplient sans que leur caractère contagieux soit aisément prévisible". Enfin, l'opération au Mali sera-t-elle la dernière fois que les militaires français entrent en premier sur un théâtre d'opération ? Certains le souhaitaient. "Si d'aucuns, à l'occasion des travaux de préparation du nouveau livre blanc, n'hésitaient pas à s'interroger sur la nécessité de cosnerver les capacités d'entrée en premier et d'être nation cadre, les événements ont répondu à leurs questions", estiment ces officiers. Et de préciser que "l'opération Serval a confirmé l'aptitude à ouvrir un nouveau théâtre, dans l'urgence, avec une entrée en premier et dans unc adre pour l'instant presque strictement national. Condition de l'excellence, l'entrée en premier est un gage de crédibilité vis-à-vis de nos alliés, la reconnaissance explicite qu'il faut toujours compter avec la puissance française".

Et maintenant ?

Les quatre chefs d'état-major vont maintenant rapidement négocier les futurs contrats des armées. Ces derniers préciseront les missions qui seront affectées aux trois armées. Que vont-ils faire ? Faire une coalition pour ensemble gagner des marges de manoeuvres, comme le souhaitent les militaires, ou continuer à jouer "perso" pour favoriser leur arme. Que va faire l'amiral Guillaud, très fragilisé par le pouvoir en place (Elysée et Hôtel de Brienne) ? Mis à l'écart des briefings tenus à haut niveau pour l'opération Serval et exclu des travaux du Livre blanc, va-t-il être tenté par une sortie par le haut en ne souhaitant pas assumer la responsabilité d'une paupérisation des armées ? On est en plein dans le "money time"...

Réagir

Commentaires

fonctionnaire  a écrit le 23/03/2013 à 22:54 :

si l armee arretait de depensee de l argent en voitures chaque annees en materielles de bureau inutiles et fourniture en reparation de certain batiment avant fermeture un gaspillage monument est fais dans les caserne militaire et quand n a un besoin reel de qlq choses il n y pas d argent

base industriel et emplois  a écrit le 16/03/2013 à 8:14 :

Si on supprimait la DGA, la base des industriels francais disparaitrait et les armées ne pourraient acheter que du matériel étranger.

industriel  a répondu le 16/03/2013 à 20:03:

je ne comprends pas pourquoi la disparition d'un service étatique entrainerait de facto la disparition du tissu industriel national du domaine de l'armement.

officier  a écrit le 27/02/2013 à 21:09 :

et si on supprimait le passage obligatoire par la DGA poour les programmes d'armement, combien gengnerions-nous ?

marin  a répondu le 27/02/2013 à 21:32:

les armées auraient le matériel dont elles ont besoin pour les opérations et non celui "pensé" par la DGA, et en plus cela couterait 20 à 30% de moins....

Totoff  a répondu le 02/03/2013 à 19:45:

Pas si sûr. Heureusement que la DGA est là pour expertiser les programmes des industriels, qui seraient ravis de vendre tout et n'importe quoi aux armées. J'exagère mais à peine, cf le programme de drone d'EADS, le Talarion qui était bien loin des spécifications des armées. La DGA s'est beaucoup restructurée, elle a son point bas. Les armées en ont besoin pour orienter leurs futurs programmes et contrebalancer les marges que veulent pratiquer les industriels. La DGA ert le CNES sont deux organismes importants pour protéger les itnérêts de l'Etat.

marin  a répondu le 05/03/2013 à 19:32:

le commentaire de Totff est interessant à plus d'un titre et je me propose de rebondir pour ouvrir la discussion.
"heureusement que la DGA est là pour surveiller les intérêts de l'Etat" : sans doute, mais les industriels ne fabriquent que ce qu'ils peuvent vendre et que peut-on vendre hors le matériel qui permet aux armées d'être plus efficaces !! donc je ne suis pas sûr que les indus soient tous des loups affamés vendant tout et n'importe quoi. je vous propose de regarder ce qui se fait dans quelques grands pays étrangers, par exemple US, CAN, AUS, ALL, ITA, UK sans que ce soit exhaustif. Par ailleurs, l'intérêt d'un indus est d'être fournisseur de son pays pour l'image de marque; les marges ne se font pas là, vous le savez bien; les marges se font sur les marchés export.
"les marges des industriels" : mon cher Totoff , vous qui connaissez bien le monde industriel, vous n'êtes pas sans savoir qu'en France, les plus gros ont un relativement fort attachement à la sphère publique ; les autres, plus petits, relevant du privé - tous ces acteurs publient leurs comptes; les résultats nets sont donc connus et sauf nouveauté très récente, je n'ai pas aperçu des niveau de marges ahurissants.
"orienter le besoin des Armées" : je comprends votre analyse, mais pour bien orienter il faut connaître, c'est à dire avoir pratiqué; et je pense qu'à ce stade, il y a une incohérence, car ce n'est malheureusement pas sa culture.

Totoff  a répondu le 16/03/2013 à 13:29:

Je pense que les industriels, notamment ceux qui sont en situation de monopole ou quasi monopole, ne se gênent pas pour faire des marges confortables avec le client France... avec son consentement plus ou moins acceptée. C'est aussi une autre façon de maintenir une industrie de défense en France, dont une BITD. Pour autant dans ces temps difficiles, les industriels devraient faire un peu plus d'efforts car leurs marges sur les programmes France dépassent largement, pour être raisonnable, la barre des 10 %. Vaut-il avoir dans son carnet de commandes un programme avec une marge de 5/6 % que rien du tout. C'est un vrai débat car entre la préservation des marges et les emplois et le maintien des filières, il faut aussi qu'ils choisissent.

marin  a répondu le 16/03/2013 à 18:48:

bonjour Totoff,
à mon avis, il serait bon de déterminer la base que vous utilisez pour le mot "marge" car 10% et plus en France sur les appels d'offres, ou nous sommes dans l'histoire de France ou si c'est actuel c'est un doux rêve !
Qu'entendez-vous par le mot marge : la diff entre les achats + la M.O. et la vente au client ?; je pense que oui, dans ce cas, j'espère que les entreprises auquelles vous pensez sont au moins à 10% sinon elles disparaîtront très vite du paysage; Après cette intro rapide (!) à l'analyse FIN, je vous propose d'ajouter un poste charge, dettes, emprunts et impots; et dites-moi, combien il reste de % en RN pour une entreprise française qui fait 1 CA de 500Millions? et un Res Brut de 10%; vous verrez que les chiffres sont souvent bien plus parlant que les phrases; et vous propose de regarder par exemple de l'autre côté du Rhin ou du Channel, vous serez très très surpris.
pour terminer, 2 points :
1 - les marges se font très rarement sur le marché national mais à l'export;
2 - les comptes des entreprises sont publics : une étude rapide vaut plus que des (mes) grands discours.

mais 10%, merci, vous m'avez fait rêver et celà fait du bien dans les temps actuels.

français  a écrit le 27/02/2013 à 21:06 :

essai

realistic  a écrit le 25/02/2013 à 18:25 :

L'armée française : l'"aventure" tous frais payés.
enfin, "aventure"...ce n'est pas vraiment le mot...car balancer des bombes de 250 kg sur des apprentis "jihadistes", disons plutôt de petits trafiquants de shit, en pick up...ce n'est pas très économique...pour le contribuable. Faire sauter la légion sur tombouctou...(Kowezi, c'est fini) pour reprendre l'avion quelques heures après pour Abidjan, il y a mieux comme rentabilité, opérationnelle et financière. Enfin, c'est nous qui paye comme dit coluche...

Totoff  a répondu le 02/03/2013 à 19:48:

Et donc on aurait dû laisser faire : il y aurait eu combien d'otages occidentaux à Bamako si les djidahistes avaient contrôlé la capitale malienne. On aurait été très, très em..., non ?

Y a du pain, du saucisson!!!  a répondu le 16/03/2013 à 8:17:

Il est facile de dire cela de son canapé...Mais demandons donc aux Maliens et même aux femmes Maliennes, et aux personnes qui ont subis la loi de ces trafiquants de shit , comme vous dites.

coutte  a répondu le 19/03/2013 à 19:26:

Mais qu'est-ce qu'on est allé foutre là bas avec 2000 homme mise à part faire de la com en disant qu'on est les sauveurs du terrorisme?
Vous pensez qu'avec 2000 hommes on va épurer un pays comme le mali de 1240200km2 ?? Mais vous vivez dans le monde des bisounours ou quoi? Vous pensez qu'on va nettoyer le mali du terrorisme avec 1 militaire tous les 620km2??? Pffffff... on en reparle dans 2 ou 3 ans OK? La situation sera exactement la même que celle avant qu'on intervienne...

PML  a écrit le 19/02/2013 à 14:34 :

Ah, et bien je vois que l'aréopage des experts militaro-industriels-géo-politiques est de sortie ! Faudrait peut-être commencer à comprendre que à part la Chine, l'Inde, et quelques autres pays aux économies vaillantes ( ou de rentes pétrolières et gazières ) plus aucun pays n'a les moyens d'une défense moderne. C'est fini tout ça ! Alors vous pouvez deviser pendant encore longtemps sur les avantages comparés du Famas avec le Lebel, cela ne changera rien. Bonjour à tous !

stoppeur  a répondu le 20/02/2013 à 10:29:

Puisque les Qataris aiment tant la France,on pourrait leur demander de prendre en charge
aussi la Défense des intérêts français...On leur vendrait les armes à 1/2 prix et ils se char
geraient de fournir les "bonshommes"...A moins que ce soit + fiable de le faire avec l'Inde
...?Mais il va falloir sérieusement penser à ce que l'Europe "mutualise" les moyens de sa
défense,comme pour le secteur économique...Avec les Qataris,on aurait le kérosène +
les carburants pour presque rien...Côté Inde,c'est en coût de m-o que ça ferait baisser
le budget de la défense...
Ou alors,la France passe des accords de coopération militaire avec la CH?Le pays verse
un budget à la France,ce qui "arrondirait" un peu notre budget;tout en lui permettant de se
"débarasser" de son armée...C'est pas le moment d'avoir des "faiblesses" en matière de
défense,bien au contraire!Sauf à "concéder" la défense du territoire français à l'Inde,en
lui fournissant tout le matériel nécessaire + la formation des personnels...Ca ouvrirait bien
d'autres "perspectives" de partenariat avec l'Inde...On pourrait en faire autant avec le Brésil:
c'est jamais très bon de "mettre tous ses oeufs dans le même panier"...!!

Picnicdouille  a écrit le 19/02/2013 à 7:42 :

les politiciens se tirent une dernière balle dans le pied : incapables de remettre sur les rails l'économie à force de mauvaises décisions ( ah l'UE et la prospérité annoncée en vain depuis 20 ans...) , voilà, qu'ils vont détruire leur seul moyen d'avoir au moins une fois dans leur mandat une bonne image : les interventions militaires. Car avec moins de 1,5% du PIB, les capacités de projections vont être égales à 0, il ne faut pas se leurrer. Et Vive la France...

Vous avez bien raison...  a répondu le 19/02/2013 à 13:55:

... et dans un futur qui me parait assez proche, lorsqu'il faudra faire intervenir l'armee, notre Chef des Armees fera un appel aux dons citoyens... Un sorte de Armeethon...

cmoi  a écrit le 19/02/2013 à 6:13 :

Nos militaires sont très bons dans les guerre d'arrière garde, par exemple lorsqu'il s'agit d'échouer dans la recherche d'économies inter armes. De même la pertinence des achats échappe à tout contrôle du rapport qualité prix.

désabusé...  a écrit le 18/02/2013 à 23:29 :

que de beaux discours .... au final savez vous qu'il n'y a même pas assez de FAMAS pour équiper chaque "terrien " apte au combat, que l'arme de poing réglementaire c'est la PA MAC 50 (et le 50 c'est pas le calibre), arme qui ne vaut même pas le COLT M1911, qu'il ne faut pas oublier de réintégrer au MAT-CAT son gilet de combat après chaque tir car c'est comme le FAMAS, y en a pas pour tous le monde, que notre parc de VHL est quasi inexistant (P4, VLRA et TRM 2000 en fin de vie, GBC180 qui passent plus de temps aux ateliers que sur les routes.). Je pourrais continuer comme ça pendant des heures mais je vous le concède,c'est très terre a terre comme reflexion, mais c'est pourtant là la réalité de notre Armée ...

Eric  a écrit le 18/02/2013 à 22:32 :

Comme d'habitude, on sabre dans la défense! Evidemment la grande muette est la cible parfaite pour les économies, mais pour couper dans le gaspillage social qu'on dispense tous azimuts, y'a personne! La France, pays d'assisté, ressemblera bientôt à ces petits pays qui n'ont plus aucun moyen de se faire entendre sur la scène internationale. Le déclin programmer suit son cours...

argent  a écrit le 18/02/2013 à 19:58 :

On diminue l'armée et on augmente les intérêts sur les dettes ?

Etat  a répondu le 18/02/2013 à 21:25:

C'est l'inverse ! On diminue les dépenses pour diminuer le recours aux emprunts et donc diminuer le montant des intérêts. Cette année cette démarche a permis de payer un milliards de moins que l'année précédente. C'est malheureusement largement très insuffisant façe aux enjeux mais cela va dans le bon sens.

tropcher  a répondu le 18/02/2013 à 23:32:

Il y a deux autres solutions. Pourquoi ne pas payer toutes les dettes publiques d'un seul coup ? Ou bien pourquoi ne pas déclarer la France en faillite et annuler d'un coup les dettes publiques ?

État  a répondu le 19/02/2013 à 19:31:

Payer toutes les dettes c'est payer près de 1900 milliard? soit 27 fois le montant annuel de l'impôt sur le revenu ! Annuler toutes les dettes, c'est se condamner à ne plus pouvoir emprunter ensuite et a devoir augmenter de ce fait l'impôt sur le revenu de près de 100 % immédiatement après le défaut.

az  a écrit le 18/02/2013 à 19:09 :

Avec un premier ministre trotskiste il ne faut pas s'attendre à ce que ce pays soigne sa défense. Les trotskistes pronent la destruction de l'état.

État  a répondu le 18/02/2013 à 21:23:

Tout le monde doit faire des économies. Chaque année nous creusons la dette de près de 70 milliards d'euros. L'effort demandé. a la Défense est de 5 milliards. On ne peut pas continuer a dire qu'il faut couper dans les dépenses et crier à haute fois qu'on le fait que les efforts sont a faire ailleurs que là. Il est un moment ou il faut c?ur partout pour s'en sortir.

Pascal C  a répondu le 18/02/2013 à 21:43:

J'ai été trotskiste à 17 ans mais j'ai grandi. Depuis, j'ai appris que c'était très vilain d'être trotskiste ! Peut-être notre 1er sinistre a-t-il également grandi ? NB : A 58 printemps (très bientôt), je ne suis pas du tout pro-gouvernemental mais considère que l'erreur est humaine...

Totoff  a répondu le 19/02/2013 à 20:14:

Cher Etat, c'est le discours des bien-pensants, de la pensée unique. La Défense a déjà fait depuis 2007 d'énormes économies. Tout comme sous Mitterrand, Chirac et enfin Jospin. Ce qui est loin d'être le cas des autres ministères, des collectivités locales. Oui la France a une armée optimisée même si elle coûte cher. Elle fait toutefois partie de notre rayonnement dans le monde et notre liberté d'action est précieuse. Je ne suis pas sûr, pour rester courtois, que l'éducation nationale, notamment, soit aussi bien optimisée. Et bien d'autres ministères. Alors, non la défense ne doit plus faire les économies que ne font pas les autres.

Économie  a écrit le 18/02/2013 à 18:00 :

Il y a beaucoup economie à faire par exemple aujourd'hui les USA font faire 1/3 de leurs missions arerienne par des drones, 5000 fois moin coûteux qu un mirage

stoppeur  a répondu le 19/02/2013 à 17:38:

Le drône a un emploi strictement local et ne peut remplir qu'une mission à la fois...Mais c'est
pratique sur un théâtre d'opérations,parce qu'il permet de démultiplier les missions,notamm
ent dans des secteurs particulièrement difficiles d'accès...Et c'est relativement peu encom
brant,lourd et facile à larguer d'un Transall ou d'un Hercule,à haute ou très haute altitude...
Au prix de l'électronique + des équipements embarqués,il n'est absolument pas certain que le prix de revient soit vraiment moindre;pour économiser les vies humaines,oui...Quant
au prix de revient de la logistique de guidage et de transport...Par contre,ça ne fait pas de
bruit comme un avion de chasse et ça passe quasiment inaperçu...pour les hommes au sol comme pour les radars...

Totoff  a répondu le 19/02/2013 à 20:15:

ahahahahahahahaha... C'est tellement risible ce que vous écrivez Economie.

loustic  a écrit le 18/02/2013 à 17:57 :

Pouvons nous accepter plus longtemps des discours lénifiants sur la grandeur de la France, le soit disant désendettement vertueux, le redressement productif alors même que toutes les mesures prises ou prévues ne conduisent qu'à la perte de notre crédibilité, à l'asphixie de l'économie, à la perte de nos compétences et de notre capacité industrielle? Pouvons nous accepter plus longtemps que les efforts de générations d'ingénieurs, de techniciens, d'ouvriers soient rabotés ainsi par une Administration pléthorique qui ne sait que générer des assistés pour le futur? Pouvons nous accepter le déclin de notre Défense nationale alors que tous les grands pays émergeants font le contraire? Pourrons nous demain sortir de nos frontières pour protéger nos ressortissants? A ce régime la réponse est non

Ben oui.  a répondu le 18/02/2013 à 21:29:

C'est dommage de couper dans les dépenses de la Défense mais on peut aussi dire cela pour les policiers, pour les retraite? pour les de remboursements...mais il faut agir sur les dépenses. On ne peut plus continuer à dépenser plus qu'on ne gagne. La France a trop longtemps vécu au dessus de ses moyens. C'est triste mais c'est comme ça.

stoppeur  a répondu le 19/02/2013 à 18:07:

Si l'armée française coûte cher,c'est en grande partie par le coût de son "arsenal" nuclé
aire...Il ne faut pas négliger que la "vitrine" par laquelle la France "brille",c'est l'armée et l'
industrie nucléaire...Et l'art culinaire,j'oubliais...Pour être redoutable à souhait,une armée
doit pouvoir intervenir partout dans le monde dans des délais très réduits et avec une effi
cacité redoutable...Or,cette efficacité-en Afrique tout particulièrement- repose sur une mul
tiplicité importante d'implantations dispersées de bases à quelques milliers de km les unes des autres.Ce n'est pas l'idéal...En dehors de ça,il y a les sous-marins à propulsion nuclé aire et quelques dizaines de navires opérationnels sur toutes les mers du globe...là où il
y a des "intérêts français" à protéger,seul ou avec d'autres armées.Il faut donc redéfinir d'
abord le cadre des missions de l'armée française avant de savoir quoi en faire...Par exem
ple se mettre à la "disposition" de pays étrangers en "location-bail"...?Si ça pouvait se
faire au sein de l'OTAN ou d'une armée européenne...

stoppeur  a répondu le 19/02/2013 à 18:09:

Il faut savoir ce qu'on veut...Pourquoi ne pas poser la question comme en CH:avec ou sans
(armée)...?

Anti  a écrit le 18/02/2013 à 17:56 :

Tous ce qui vie de l argent public depense dans compter et souvent pour rien une cure pour les bidasses c est bien, mais si
Nous voulons vraiment faire des économies c est le secteur social et éducatif qui devrai sulvre une cure, y a plusieurs 10 de points de PIB à gagner.

Sécu  a répondu le 18/02/2013 à 21:31:

Ca va venir aussi. Attendez la loi sur les retraites....c'est 20 milliards d'économies qu'il faudra faire rien que sur le secteur privé e t autant pour le fonctionnaires y régimes spéciaux.

çàcmoi  a écrit le 18/02/2013 à 17:33 :

il y a peut-être, sûrement des économies à faire . Il ne faut pas oublier les missions au profit des civils dans les recherches, les secours des personnes, le ramassage des poubelles, la lutte contre les trafiquants de drogue etc etc. Tous ceux qui ont été secourus, protégés par les militaires peuvent en témoigner. L'armée est une force disponible au cas où.

Mili  a écrit le 18/02/2013 à 17:16 :


L'armée française est toujours la première victime des "coupes" budgétaires des gouvernements de gauche comme de droite.
Dans quelques années, les antimilitaristes se rendront compte de l'importance d'avoir une armée capable de défendre la France et ses citoyens contre les menaces venues d'ailleurs!!!
Heureusement nous aurons les "gens" de l'éducation nationale, les communistes et les "nouveaux mariés" pour nous défendre....

Bidasse  a écrit le 18/02/2013 à 16:39 :

Pourvu que Monaco ne nous déclare pas la guerre,prions ensemble mes fréres.

GABUZO  a écrit le 18/02/2013 à 15:58 :

Déjà dans un premier temps l'armée pourrait s'interroger sur son taux d'encadrement nettement supérieur aux armées comparables . ce n'est pas l'armée mexicaine mais l'on s'en rapproche; UN PEU MOINS DE GéNéRAUX ET UN PEU PLUS DE MATéRIEL ET D'HOMMES DE TROUPE à BUDGET éGAL CE SERAIT PLUS EFFICACE!

@gabuzo  a répondu le 18/02/2013 à 16:54:

On se gargarise sur les 4000 hommes déployés au Mali mais on oublie les 240 000 qui sont à l'arrière !

jerome  a répondu le 19/02/2013 à 21:03:

d ou ils sortent ces chiffres bidons : 240000 militaires oui avec la gendarmerie et les civils de la defense pour info il y a moins de 100 000 hommes dans l armee de terre

Bubu  a écrit le 18/02/2013 à 15:10 :

On l'oublie souvent, mais la France possède une Zone Economique Exclusive immense par rapport à sa superficie terrestre, plus de 11 millions de km2 (un peu moins que celle des US). Les 2/3 de cette ZEE sont situés dans l'hémisphère sud. Tout cela nécessite une présence de la Marine Nationale avec des moyens humains, techniques, logistiques et les navires appropriés. De ce fait, il sera difficile de baisser les budgets de la Royale qui ne se cantonne pas qu'aux porte-avions CDG, à l'aéronavale et aux SNLE....

Gracious  a répondu le 18/02/2013 à 15:53:

Patron une tournée pour la "Royale" parce que celle-là elle l'est, royale ! Quelle est sa spécialité à part le sabordage ? Quelle est la dernière bataille navale gagnée par la "Royale" ? 1635 aux iles de Lérins contre 3 barques espagnoles ? Parce que après cette date ça se complique pour la "Royale"... Retour sur investissement ? Négatif tendant vers l'infini...

john galt  a répondu le 18/02/2013 à 16:07:

@ Gracius : je dirait la bataille navale de Shipu, en 1885. D'ailleurs amédée Courbert en a remporté plusieurs durant ce conflit, qui est très postérieur à 1635 ...

Bubu  a répondu le 18/02/2013 à 16:20:

@ Gracious: votre commentaire illustre à merveille la méconnaissance des français sur le sujet ! Pour votre info: "La Royale" est le surnom de la Marine dans les autres armées (origine : l'état-major de la Marine est situé rue Royale à Paris). Entre anciens marins, on parle aussi de la Royale...

Grincheux  a répondu le 18/02/2013 à 16:57:

@ Gracious: vous faites un sacré marin de café du Commerce ! Le genre de plaisancier à naviguer avec la carte Michelin et le GPS. LOL !

@Gracious  a répondu le 18/02/2013 à 21:37:

Ne doit-on comptabiliser que les batailles gagnées ? Vous oubliez les surveillances des abords de zone de conflits, la police des peches, les missions anti-pollutions, la chasse aux narcotrafiquants, les missions humanitaires, les évacuations de ressortissants... Vous en voulez encore ? Alors, oui, patron, un verre, voire deux pour La Royale !

Arnaud67  a répondu le 18/02/2013 à 22:53:

@ GRACIOUS : l'opération ATALANTE ne te dit probablement rien, mais la Marine lutte contre le piratage au large des côtes somaliennes, et ses résultats ont été salués par toutes les grandes nations.

Sal  a écrit le 18/02/2013 à 15:00 :

La crise a peut-être du bon, par là on découvre beaucoup de rouille, qui grippe la société. Une nettoyage vigoureuse est nécessaire!!!!

Mauvaise appréciation  a écrit le 18/02/2013 à 14:44 :

Quand on lit que "la dépense publique, en France, représente 56 % du PIB. Quand on enlève 1,5 % pour la défense, il reste 54,5 %. Sans doute y a-t-il, dans cette masse, des marges de manoeuvre à explorer" on ne peut qu'être sans voix (et voie) devant l incompréhension de certains. La dépense publique comporte une partie non compressible (par exemple le remboursement de nos emprunts) et une autre arbitrable. On est donc très loin du ration 1,5 % face à 56 % !!!

Un peu de rigueur SVP

phirenard  a répondu le 19/02/2013 à 0:40:

Vous demandez à un général de savoir compter, peut-être même de faire des soustractions avec des retenues ! Vous placez la barre bien haut...

xavier-marc  a écrit le 18/02/2013 à 14:24 :

Je pense qu'il faut arrêter de taper sur l'armée, certes on peut repositionner des budgets et des équipement mais à l'intérieur de la défense; ralentir des programmes signifie de facto qu'on va donc payer au final plus cher pour moins de matériel( à cause de l'inflation) et donc des annulations aussi de ventes à l'étranger à cause du coût final à répercuter, ce qui signifie donc aussi moins d'argent pour la R&D et les futurs programmes, un cercle vicieux.
Bref, ils n'ont rien appris du passé, c'est assez grave de voir les mêmes erreurs répétées encore et encore.

PERTE DE COMPETENCE  a répondu le 18/02/2013 à 15:00:

I est improtant de continuer à financer l'industrie et nottament sa R& D.
Chaque compétence perdue est quasiment pas rattrapable.
et les eoemplois qui vont avec à moyent - long terme...
Ne laisson pas une vision court terme hypothéquer l'avenir.
Il faut se fixer sur un horizon plus important que les prochaines élections....
Del a hauteur messieurs les politiciens

@ marc Xavier  a répondu le 18/02/2013 à 21:39:

Le solution bien connue de différer les programmes revient a terme effectivement plus cher. Il faudra avoir le courage de supprimer des programmes, ce qui est moins coûteux mais revient a faire des choix toujours difficiles. C'est la que l'on reconnaît le véritable courage.

coltsc  a écrit le 18/02/2013 à 14:13 :

L'opération au Mali, un justificatif pour les pro-armée...

Quand je vois les forces en présence (blindés, hélicoptères, Rafales...) pour dégager une centaine de terroristes. Quel gaspillage ! Eh oui ! L'armée aussi doit passer à la moulinette des économies. Il n'y a pas que nous, pauvres péquins de base, qui devons nous serrer la ceinture...

jeff  a répondu le 18/02/2013 à 14:44:

C'est justement parce qu'on a encore les moyens d'agir que l'on est en mesure d'écraser l'ennemi sans trop de pertes.

Ah ah ah !  a répondu le 18/02/2013 à 17:06:

@coltsc Juste pour votre infos les forces en précence au mali ne représente que 0.8%(homme et femme) de l'effectif total de l'armée, tout au plus 20 avions, une centaines de blindés de combat "légé et 5 hélicoptères et vous remarquerais que meme aussi peu nombreux on a pas les moyens matériel de les acheminer et on doit demander aux voisins sans parler des innombrables panne dans le desert du au matériel qui depasse les 35 ans, alors TOUJOURS convaincu du gaspillage ? et du besoin de taper dans un budjet deja insuffisant ? non?

Sous  a répondu le 18/02/2013 à 21:42:

La question n'est pas de dire que l'on réduit le budget parce qu'il y a du gaspillage. On réduit le budget parce qu'on n'a plus l'argent !

raisondetat  a écrit le 18/02/2013 à 14:08 :

"la nécessité de conserver les capacités d'entrée en premier". Bien sûr, elle devrait pouvoir favoriser à tout moment un coup d'état, là où des troubles sociaux ou la terreur dus à la pauvreté montante pourrait menacer la nation.
L'intervention au Mali contre quelques bandes d'islamistes, qui reviendront quand le champ sera libre, ne prouve rien.

francais  a écrit le 18/02/2013 à 14:08 :

un jour ,j ai eu quelle difficulté financière comme tous le monde un jour ou l autre donc pour faire des économies, j ai baissé l assurance de ma maison et de ma voiture, résultat 8 mois plus tard ma voiture a pris feu dans mon garage se qui a mit le feu a ma maison.
tous les ministères doivent faire des économies mais attention a l assurance de la France............

lucid44  a écrit le 18/02/2013 à 13:58 :

si vous voulez une bonne synthèse du rapport "qualité-prix" du budget de la défense en France par rapport à nos homologues (R-Uni, Allemange), lisez http://ultimaratio-blog.org/fr/archives/5496

machinacasser  a répondu le 18/02/2013 à 14:22:

Super référence, merci. Notre armée fait donc du "lean management" avec succès. La tentation du gouvernement serait de la rendre anorexique au nom des économies court terme. L'armée est le reflet du pouvoir.

generation detroussée  a écrit le 18/02/2013 à 13:57 :

la reference systematique au Mali est à mourir de rire !

on a envoyé nos troupes d'elites dans le desert pour poursuivre une douzaine de jeeps et quelques chameaux !

soyons sérieux, le mali n'a rien d une guerre, ou alors elle n'a pas encore commencé !

Expert.com  a répondu le 18/02/2013 à 14:25:

Le denigrement systematique du conflit au Mali par des personnes qui n'ont aucune idee de ce dont ils parlent est a mourir de rire! La guerre ("lutte armee entre Etats/groupes" selon la definition qui s'y rapporte), me semble-t-il, comporte une reference a l'utilisation d'armes (un copilote de l'ALAT mortellement blesse a bord de son appareil par des tirs "ennemis", axes mines, attentats suicides, decouverte d'explosifs, tirs directs...il me semble que nous sommes dans la definition), en revanche aucune au nombre de Francais tues, bizarrement. Les soldats et populations sur place apprecieront votre jugement particulierement aiguise.

Mecatroid  a écrit le 18/02/2013 à 13:26 :

C'est une bonne chose. Il faudrait commencer à réfléchir un peu à ce que l'on met dans le budget de l'armée. A t-on réellement besoin de 14 sous marins nucléaires alors que nos troupes n'ont pas suffisement de gilets pare-balles efficaces et de munitions ? Quelle part pour le renseignement ?

14 ?  a répondu le 18/02/2013 à 14:44:

14 sous-marins, croyez-vous ? Vous ne savez pas de quoi vous parlez, Mecatroid.

tonton  a répondu le 18/02/2013 à 15:07:

J'ai tout d'abord cru que Mecatroid avait confondu SNA et SNLE mais meme pas... rien pour vous rattraper mon cher!

?  a répondu le 18/02/2013 à 19:35:

Il a confondu avec les Américains !

Mecatroid  a répondu le 18/02/2013 à 22:47:

Les américains possèdent 14... SNLE auxquels il faut ajouter les 53 SNA soit un total de 67 sous marins nucléaires (je ne sais pas combien de bâtiments ils ont déjà payé et mis en chantier). Vous voyez donc qu'il n'y a aucune confusion possible ...

Mecatroid  a répondu le 19/02/2013 à 13:05:

Appenez donc à compter.
Nous avons 6 SNA de classe Rubis (Rubis, Saphir, Casabianca, Émeraude, Améthyste et Perle).
Nous avons 4 SNLE de la classe Le Triomphant (Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible).
Nous avons 4 SNA de classe Barracuda sur les 6 commandés (Suffren, Duguay-Trouin, Tourville et Dupetit-Thouars), dont la mise en chantier a déjà été effectuée, et qu'il faudra donc payer en totalité.
Je sais que ça fait plus que vos 10 doigts, mais essayez de faire un effort :)

ventrachoux  a écrit le 18/02/2013 à 12:31 :

A part la pub et le PR pour l´armement francais, quels problèmes ont ils eté résolus au Mali ?

Jarod  a répondu le 18/02/2013 à 13:16:

Demandez aux Maliens, les forums sont nombreux sur le net faite une recherche avec les mots "forum" et "maliens".

cdf  a écrit le 18/02/2013 à 12:20 :

d un autre cote, l armee francaise est une amree mexicaine. on a pas mal reduit le nombre de soldat mais le nombre d officiers superieurs lui n a pas tant bouge

Pas faux !  a répondu le 18/02/2013 à 21:45:

Voir a ce sujet un rapport de la Cour des comptes sur son site.

Coquelicot  a écrit le 18/02/2013 à 12:01 :

L'intérêt de réduire le budget de l'armée plutôt que des faire des réformes structurelles réellement génératrices d'économies (réduire le coût de fonctionnement de l'état et des collectivités territoriales, réduire le mille feuille, supprimer les redondances, optimiser le rendement de nos administrations etc...), c'est que les militaires ne défileront pas dans les rues derrière des bannières syndicales.
S'il est un budget qu'il ne faudrait pas réduire, c'est bien celui là! L'opération en cours au Mali le démontre à l'évidence.

leon  a répondu le 18/02/2013 à 17:47:

entièrement d'accord avec Coquelicot; de plus notre industrie de l'armement est encore compétitive mais avec cette équipe pour combien de temps!

Pitié  a écrit le 18/02/2013 à 11:57 :

Scandaleux, Hollande était bien content de trouver l'armée pour le Mali. Vraiment, aucune logique pour ce gouvernement. Quand on voit le réarmement global notamment en Asie, il y a de quoi se poser des questions sur la pertinence de notre défense dans le cas d'un conflit majeur (ah mais oui ils nous diront qu'il n'y aurait pas de conflit majeur dans les 20ans). La prochaine étape ce sera quoi? on vire le CDG et on fait apponter les Rafale sur les BPC? Avec toutes les économies que l'on pourrait faire dans les dépenses publiques et vu l'enjeu stratégique qu'est la défense nationale, c'est lamentable.

columbo  a répondu le 18/02/2013 à 20:26:

Totalement d'accord, l'armée française est déjà en autosuffisance et on coupe encore dans le budget. Ils veulent vraiment sa décadence....

Sur  a répondu le 18/02/2013 à 21:48:

C'est classique. Les coupes dans les budgets c'est toujours dans le ministère a côté que c'est justifié. Voilà pourquoi depuis 35 ans on ne coupe pas et on finit par augmenter le impôts. Un peu de courage SVP.

Chute libre  a écrit le 18/02/2013 à 11:48 :

Inutile d'espérer maintenir une politique étrangère crédible si l'on est pas capable de maintenir l'effort de recherche et un outil industriel robuste avec des moyens financiers perpétuellement rabotés, inutile de se plaindre de perdre en compétitivité et de manquer de compétences, inutile de croire au redressement productif car cela signifie moins d'emplois (ingénieurs, techniciens, ouvriers), on préfère développer et subventionner des assistés

kiki  a répondu le 18/02/2013 à 12:07:

je propose d'appliquer à l'armée le principe de la réforme territoriale : multiplier les élus locaux par deux sous couvert d'égalité hommes - femmes. Naturellement, les traitement seront également multipliés par deux... Vous avez dit Gabegie ? Quelle honte!

Intox  a répondu le 18/02/2013 à 14:48:

Inexact, Kiki, vous faites de l'intox : la parité ne doublera pas le nombre d'élus locaux car le nombre de cantons sera divisé par 2.

Onze  a écrit le 18/02/2013 à 11:27 :

Que voulez vous, il faut bien financer les nouveaux emplois jeunes, les retraites du secteur public, les diverses allocations attribuées aux immigrés legaux et illégaux, les milliers de conseillers territoriaux superflus. Et quand on veut monter une opération militaire, il faut acheter des bombes en urgence, emprunter des avions de transport et utiliser des drones étrangers.

Douze  a répondu le 18/02/2013 à 12:07:

grandeur et décadence comme dans la Rome des années 400

Ver5gtorX  a répondu le 18/02/2013 à 13:21:

Qui peut être étonné de cette politique de bras cassés ? Il se redore le blason sur le dos des militaires et maintenant il les laisse tomber... Eh oui ! c'est ça le socialisme à la française... incohérence et surtout incompétence....

Tahi  a répondu le 18/02/2013 à 13:50:

Pour information la puissance militaire de Rome s'est fortement accrue entre le début de la République et la fin de l'Empire. Cela n'a pas empêchée le chute de Rome.

Sortons de l Otan!  a écrit le 18/02/2013 à 11:22 :

Et cessons ainsi d être les petites mains des US. Opposons nous dans le meme temps au futur accord de libre echange (qui ne sera jamais réellement bilatéral -ne rêvons pas) préparé par l administration américaine et celle de Barroso, V Rumpuy et Draghi (véritables fossoyeurs de l europe).
Concernant la menace islamique, qu'on m'explique les raisons de nos accords diplomatiques et financiers avec les monarchies qui les financent! Quatar, Emirats divers... De Gaulle, revient, à l umps, ils sont devenus fous!!!

Faite confiance aux USA!  a écrit le 18/02/2013 à 10:45 :

La France, une simple colonie touristique, n'a que faire d' une industrie, d'une agriculture, d'une armée...?

Pascal C  a répondu le 18/02/2013 à 11:52:

Et, tout compte fait, n'a pas besoin de Français ! On a accueilli suffisamment de monde de contrées diverses pour les remplacer... D'ailleurs, nos étudiants talentueux nationaux ne s'y trompent pas qui cherchent de plus en plus nombreux à partir travailler à l'étranger (source : Salon de l'Etudiant 2013).

ABasl'ISF  a répondu le 18/02/2013 à 12:40:

Exact, un de mes fils a fini son école d'ingénieurs et a quitté la France pour travailler à Hong Kong, l'autre termine son école d'ingénieurs et partira aussi à l'étranger. Ils veulent voir récompensés les efforts et les sacrifices qu'ils ont faits pendant leurs études, et non pas être tondus et montrés du doigt dans un pays où l'envie et la jalousie sont érigés en vertu cardinale.

columbo  a répondu le 18/02/2013 à 20:45:

Mais non les profils d'ingénieurs sont très recherchés en France, seulement comme dans chaque pays ils partent et viennent et ainsi de suite. Cependant, je vous rejoins sur votre dernière phrase qui me fait dire : triste France! Bien à vous

Pascal C  a répondu le 18/02/2013 à 21:47:

@columbo - Mais non ! On recherche des profils ingénieurs en France... parce qu'ils se cassent ailleurs !!! J'ai aussi des ingénieurs dans mon entourage familial qui ne pensent qu'à se faire la malle... et me demandent pourquoi je n'y pense pas aussi malgré mes bientôt 58 piges (8 ans et demi à "faire" encore avant la retraite) ! Triste France, absolument, et ce n'est que le début de la décadence...

ABasl'ISF  a écrit le 18/02/2013 à 10:37 :

Il serait intéressant de savoir quel est le pourcentage du PIB qui est consacré aux immigrés et à leurs familles comparé aux 1.3 % consacrés à la défense des indigènes français ...

bernard philippe  a répondu le 18/02/2013 à 11:12:

vous avez l'heure toubab...

Iciailleurs  a répondu le 18/02/2013 à 11:16:

Selon 'Contribuables associés" coût de l'immigration : 0,9% du PIB, ce sont des chiffres à prendre avec réserves.

@Iciailleurs  a répondu le 18/02/2013 à 11:49:

Pour contrôler l'immigration faut sortir de l'UE puisque nous n'avons plus de frontières. Comme pour tout le reste, nos politiciens corrompus n'ont aucun pouvoir.

Pascal C  a écrit le 18/02/2013 à 10:35 :

Si vis pacem, para bellum...

On ne peut plus tout faire !  a écrit le 18/02/2013 à 10:27 :

La défense de la France est articulée entre la dissuasion nucléaire, les opérations extérieures et le retour dans l?Otan. Selon moi au moins un des trois volets devrait être supprimé et je pense que c'est le retour dans les structures de l'Otan qu?il faudrait remettre en cause. L'Otan n?est qu'une machine administrative ruineuse et non opérationnelle utilisant des officiers d'état major coûteux à « exporter ». On ne peut pas être à la fois le gendarme de l?Europe sans aide sur le plan du nucléaire et des troupes et continuer à « bricoler » le budget de la défense pour assurer les fins de mois. La pyramide mexicaine des grades et l'impact exponentiel des retraites vont de plus en plus conduire à faire des arbitrages sur le renouvellement du matériel nécessaire à une armée moderne dont les retombées doivent aller également aux industries françaises d?armement. La baisse de la masse salariale devrait être priorité du livre blanc et certains avantages accumulés en période faste devraient passer à la trappe au profit de la seule capacité opérationnelle.

coco  a répondu le 18/02/2013 à 11:01:

Oui, mais à condition que cela s'applique à TOUTE la fonction publique. Car s'il y certainement des abus au sein de la défense, il sont certainement plus nombreux et plus importants dans d'autres secteurs (éducation, collectivités locales, EDF, SNCF, recherche, etc...). Et cela il n'en est point question...

@coco  a répondu le 18/02/2013 à 11:18:

Vous avez raison, toute la fonction publique et les élus ont été dopés depuis 15 ans aux primes et avantages pour tous les cadres de catégorie A et supérieur. Une simple limite des primes annuelles à hauteur de 5000 euros ferait gagner des milliards à redéployer.

Tahi  a répondu le 18/02/2013 à 12:12:

oui, on ne peut pas tout faire! Je crois qu'il faut commencer à faire des économies sur la pseudo dissuasion nucléaire. Elle n'est plus vraiment nécessaire et donne un sentiment trompeur de sécurité. On peut tout à fait mettre la France à genou en lui coupant l'arrivée en pétrole...

Maisnon  a écrit le 18/02/2013 à 10:25 :

Je parlais en réponse au post précédent sur les enseignants .... Mais c est hors sujet la !

eux aussi  a écrit le 18/02/2013 à 10:08 :

Tout le monde doit passer par un dégraissage, l'armée y compris !

coco  a répondu le 18/02/2013 à 10:28:

le problème, c'est que le dégraissage ne concernera (apparemment) que l'armée, alors que la défense est plus que jamais stratégique... Par ailleurs, cela fait déjà des années que l'on réduit leur budget. SI on avait appliqué ce traitement à l'éducation nationale (alors que c'était beaucoup plus mérité), cela aurait été la révolution.

NON!  a répondu le 18/02/2013 à 10:30:

L'armée à déja bien assez endurer! bizarre les profs on embauche ? il faut arrêter de prendre l'armée pour un broyeur à "fric" stop, on y consacre déja plus que 1.6% de PIB et on voudrait faire moins alors que l'on manque cruellement de matériel moderne , d'avion cargo, ravitailleurs ,chars... le monde réarme et nous ? jamais les tensions dans le monde n'ont été aussi forte depuis la seconde guerre mondial , on a acquis de grande technologie militaire et on exporte... on est plus une grosse puissance économique restons au moins une puissance militaire pour se défendre , on va finir avec une armée de poche , vous voulez que se soit les Américains qui viennent encore à notre rescousse , comme un petite fille à son papa et bien non , les américains se concentrent maintenant sur l?Asie, adieu Europe! on a donc pas prit les leçons de l'histoire !

Zut!, j'avais oublie!  a répondu le 18/02/2013 à 14:08:

Vous avez la memoire bien courte. Tapez RGPP (Revision Generale des Politiques Publiques) dans votre navigateur, et vous vous souviendrez que l'armee poursuit deja depuis une periode anterieure a 2010 une politique de rationnalisation de ses depenses, qui l'ont conduite a reduire considerablement ses couts de fonctionnement. Quid des autres administrations? Votre remarque est on ne peut plus deplacee.

Cour des comptes  a répondu le 21/02/2013 à 0:23:

Le dernier rapport de la Cour des comptes point de nombreuses carences dans la gestion de la Défense et des économies possibles. Le rapport est sur le site.

Paulo  a écrit le 18/02/2013 à 9:59 :

Qu'ils n'oublient pas que si nous avons eu la paix en Europe ce n'est pas grace à l'Union Européenne, mais bel et bien à notre dissuasion nucléaire et à notre armée. Néanmoins, nous n'avons pas vu venir la guerre économique, et nous sommes en train de la perdre ... Ce sera plus grave qu'une défaite militaire, mais ce n'est pas une raison pour baisser la garde, surtout qu'aujourd'hui le danger semble venir de l'intérieur.

cdf  a répondu le 18/02/2013 à 12:19:

c est surtout grace aux USA/URSS et plus accessoirement a la presence massive d armes atomiques russes et US
Declencher une guerre en europe aurait ete suicidaire car ca aurait signifie l anéantissement pour tous les protagonistes

SOus marins inutile  a écrit le 18/02/2013 à 9:58 :

Une réduction facile: les sous marins. C'est une arme qui avait son sens du temps du bloc de l'est. Aujourd'hui, elle est vraiment inutile.

serieux?  a répondu le 18/02/2013 à 10:33:

C'est bien la dissuasion qui fait notre force et qui serait capable d'arreter n'importe quel pays, sans le nucléaire et sans notre armée on serait depuis longtemps des "rigolos"
On ne balance pas sans savoir...

paresseux  a répondu le 18/02/2013 à 11:14:

malheureusement on est attaqué tous les jours par des sans papiers de nombreux pays qui passent nos frontières passoires, auxquels de nombreuses personnes gauchistes qui veulent la destruction de la France apportent tout le soutien qu'elles ne devraient pas avoir. On est attaqué par la Chine et ses produits, c'est la guerre économique et on ne fait rien. La France se défend avec des fantassins ou des engins nucléaires alors que toutça relève de la guerre froide. Il faut réformer notre armée et notre façon de voir le monde, mais pour faire bouger des politiques, il faut une révolution. Ils sont bien payés, ils ont le confort, une bonne retraite et souvent une deuxième paye( voir les planques de la république, pourquoi voudriez-vous qu'ils fassent bouger quelque chose!

@sous marin inutile.  a répondu le 18/02/2013 à 11:28:

Il faut sanctuariser le nucléaire, c'est notre assurance vie. Les sous marins resterons plus utiles à long terme que les aventures post coloniales où nous n'aurons que des déboires.

@serieux  a répondu le 18/02/2013 à 11:33:

Dans ce cas là, vous avez quelque chose a vous reprochéee M. Serieux...
La grande nation est terminer mon gars, la France n'est plus que l'ombre d'elle même..
Les ansiennes colonies vous lâche, la France est reduite un pays comme la ?Somalie?

Tahi  a répondu le 18/02/2013 à 12:14:

Notre pays a plus besoin de qualité virile dans son armée et ses dirigeants que de bombes nucléaires...

john galt  a écrit le 18/02/2013 à 9:55 :

L'état ne s'occupant pas de ses taches régaliennes, il les délaisse. La Justice est sinistrée, la Police cantonnée dans ses casernes, la monnaie à Bruxelles, l'armée tenait avec des bouts de chandelle, et nous avons à côté 8 millions de fonctionnaires et assimilés (chiffres INSEE) cherchez l'erreur ....

Claude  a répondu le 18/02/2013 à 12:30:

L'armée n'aurait elle pas assez d'arme ? Qu'elle guerre avons nous perdu ces 30 dernières années ? tout le monde est d'accord pour faites des économies chez les autres !

john galt  a répondu le 18/02/2013 à 13:32:

@ claude : quelle guerre avons-nous réellement faite ? quelles guéguerres avons-nous été capable de mener seuls sans aides extérieures ? quel est l'état actuel de l'armée française ? (taux de disponibilité du matériel, renouvellement, etc etc ...) Curieusement, ce n'est que le budget de la défense qui fait des économies depuis 30 ans ... (avec la justice et la police, alors que ce sont les seules choses dont l'état est chargé).

Tahi  a répondu le 18/02/2013 à 13:59:

John Galt, je pense que votre distinction entre fonctions regaliennes et non regaliennes est un peu trop tranché, mais bon, je partage votre point de vue : l'Etat doit surtout chercher à bien faire ce qui ne peut être fait que par lui!

john galt  a répondu le 18/02/2013 à 14:52:

@ Tahi : distinction entre fonctions régalienne et non régalienne trop tranchée ? Mais il n'y a pas de fonction à moitié régalienne ou au 3/4 ? Soit ce sont des missions régaliennes (justice dont police, sécurité extérieure, monnaie) soit ce n'en sont pas. Pas de demi mesure. Pour les libertariens, l'état doit disparaitre, car même les fonctions régaliennes peuvent être mieux assurées par de petites entités en concurrence (cf "vers une société sans état" de david friedman, fils de, livre très instructif sur ce sujet et qui n'a pas vieilli, malgé ses 30 ans)

john galt  a répondu le 18/02/2013 à 17:13:

J'ai décidé quel devait être le périmètre d'action de l'Etat : cette définition dogmatique est inattaquable car j'ai raison ... C'est Tout.

Tahi  a répondu le 18/02/2013 à 18:43:

Là vous posez une définition, alors forcément vous posez le problème sous la forme qui répond à vos attentes. Je crois qu'il existe des zones floues entre l'étatique et le non étatique ce qui laisse la place à des approches sociales différentes. Je crois aussi que le domaine juridique au sens large, dans lequel l'Etat trouve son origine, est plus large que l'Etat proprement dit et peut donc laisser la place à des activités d'une certaine manière supra-étatique (l'Etat n'est pas un absolu). Et si les fonctions regaliennes sont police, armée et monnaie, alors il est un peu tentant de dire que l'Etat se définit par le monopôle de la violence. Je ne connais pas le mouvement libertarien, mais la notion de liberté exclue pour moi toute référence à l'Etat : la liberté est un acte personnel, l'Etat peut juste en priver une personne et non l'accorder... Si on parle de liberté alors on ne parle pas d'Etat.

Tony  a écrit le 18/02/2013 à 9:41 :

Il faut augmenter le salaire des soldats, et en meme temps, degraisser le mammouth au niveau de l'administration et de la DGA: il ya une floppée de gars grassemeent payés a commander les autres et a s'ennuyer dans leur bureau!

LPN  a répondu le 18/02/2013 à 14:43:

Quand on connait pas on ferme sa bouche au lieu de dire des énormités...

Anonymous  a répondu le 17/03/2013 à 2:35:

Tony a raison, je le vis tous les jours ce système mexicain.

bruno  a écrit le 18/02/2013 à 9:32 :

A 1.5% du PIB, l'armée représente donc 2.7% de la dépense publique... c'est tout de même assez dérisoire si l'on considère que celle-ci, qu'on le veuille ou non, représente le seul garant de notre souveraineté en tant que Nation. Et ce d'autant plus si l'on compare aux gaspillages insensés et aux interventionnismes publics tous azimuts dans des domaines où l'Etat n'a rien à faire et cause des problèmes plutôt qu'il n'en résout. Certes, dans une époque où les politiciens n'ont pas hésité à vendre la souveraineté du pays à des fonctionnaires non élus à Bruxelles, il n'est pas étonnant que l'armée devienne la cinquième roue du carrosse... A long terme, ce type de politique est totalement suicidaire pour notre position dans le monde et même notre sécurité immédiate, mais au point où on en est maintenant... achevons donc de nous enfoncer et de préparer notre futur statut de nouveau pays du Tiers monde...

visiteur100  a répondu le 18/02/2013 à 10:24:

+100000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

ventrachoux  a répondu le 18/02/2013 à 12:46:

Voulez vous dire que des pays comme la Suisse ou les pays scandinaves ou meme le Japon qui n´ont pratiquement pas d´armée et encore moins d´arme nuclearire ne sont pas des nations souveraines ?
Les grands conflits comme en 1914 ou 1939 c est bel et bien terminé.´Le genre humain a évolué. A l´heure de l´information totale chancun sait ce qu un conflit comme en 1939 signifierait aujourd hui. L´idée est irrealiste et invendable.
Des petits contingents de troupes speciales prevus pour aller faire la police l`s ou c´est necessaire, c´est ca le rôle des armées futures.




tonton  a répondu le 18/02/2013 à 14:57:

Détrompez vous les armées dont vous parlez sont très bien dotées! Les japonais ont l'un des plus gros budget de défense dans le monde. Mais l'article 9 de leur constitution la cantonne à de l'autodéfense. Article qui pourrait être révisé très prochainement. La suisse pratique encore la conscription et les citoyens suisses doivent s'entraîner au tir très régulièrement. Par ailleurs les pays scandinaves sont très bien équipés mais vu leur taille, ils n'ont pas besoin d'une très grande armée. Bref, neutralité et/ou petit pays ne veulent pas dire "pratiquement pas d'armée". Enfin l'opération au Mali+ Afghanistan+Lybie montrent que la guerre que vous décrivez n'existe pas

Je parlais  a écrit le 18/02/2013 à 9:30 :

De l éducation nationale .... En réponse au post plus bas ...

LE PAYS DE LA MEDIOCRITE  a écrit le 18/02/2013 à 9:26 :

Il fallait bien remercier l'armée de son efficacité au Mali. Devant les caméras, on loue son travail et on s'en sert pour affirmer la grandeur de la France. Et on la démembre parce que c'est la seule à ne pas avoir de pouvoir de nuisance. Eh oui, plus facile de sacrifier des gens qui ne font pas grève et qui risque leur peau que de chercher à supprimer les abus et la gabegie de l'argent public. J'ai honte de mon pays.

Mordrakheen  a répondu le 18/02/2013 à 10:02:

+1

Baudinus  a répondu le 18/02/2013 à 14:02:

Idem

Snowkitesurf  a écrit le 18/02/2013 à 9:24 :

Ne soyez pas mesquin !!! Comptons plutôt en heures travaillées !!! 20 h / semaine sur 8 mois , soit 640 h par ans ... Salaire moyen bas : 1800 € net / mois , soit 20 000 € / an et donc un tarif horaire de : 30 € net de l heure ... Y zont raison de se plaindre , je comprend qu à ce tarif il y ait des jours d enfants malade , des RTT , ... Une retraite assurée ... Lol

Nico0678  a répondu le 18/02/2013 à 10:12:

Vous parlez qui là ? Du volume horaire travaillé par un soldat ? De la solde d'un soldat français ? Si tel est le cas c'est une blague ! Vous feriez bien d'arrêter de parler de sujet que vous ne maîtrisez pas ! Ce que vous dites est honteux et faux !

Trop drole  a répondu le 18/02/2013 à 14:01:

Ahah!! Un peu d'humour ne fait pas de mal...

pas si riche  a répondu le 18/02/2013 à 22:56:

au début ça me faisait rire

Sans illusion  a écrit le 18/02/2013 à 9:07 :

Je ne comprends pas pourquoi la France intervient militairement au Mali, soi-disant qu'elle protègerait les intérêts de l'Europe , dans ce cas c'est à l'Europe d'y aller.

@SANS ILLUSION  a répondu le 18/02/2013 à 9:51:

Pour l'or et l'uranium. What else ?

paragmiguelito  a écrit le 18/02/2013 à 9:02 :

1er budget de la France , l'education nationale où il n'y a que des faineants avec 4 mois de vacances par an

@paragmigielito  a répondu le 18/02/2013 à 9:50:

Et les intérêts payés aux banques 50 milliards d'euros/an = 2eme budget de l'état.

Mickador  a répondu le 18/02/2013 à 10:29:

@@paragmigielito : les interets sont issues de prets réalisés pour financer à crédits des avantages sociaux hors normes, aux couts monstrueux....

@ @@paragmigielito  a répondu le 18/02/2013 à 10:52:

"avantages sociaux hors normes". N'importe quoi. Ca fait 20 ans que je bosse et ca vingt que c'est la crise et je n'ai pas le sentiment d'être un privilégié. Bien qu'il y'ait des abus comme partout, ce discours n'a que pour vocation de culpabiliser les français afin de les détourner des vrais raisons du bordel actuel. "les interets sont issues de prets réalisés"
Et alors ca ne remet pas en cause la débilité de la privatisation de la création monétaire. C'est sur que si on investit 100 milliards et que cela nous 180 milliards avec les intérêts c'est un peu plus dur d'équilibrer un budget. Mais bon vous devez être banquier pour avoir ce genre de discours.

Quelle lâcheté dans ce pays...  a écrit le 18/02/2013 à 9:00 :

Gracious, vous qui êtes un adepte du retour sur investissement, regardez un peu ce qu'il est dans les autres ministères de l'Etat, à commencer par l'éducation nationale...
Les armées sont un atout maître de notre pays, l'un des derniers qui lui reste - si ce n'est le seul.
On va voir à quel point le gouvernement est courageux.
Pour finir, une petite maxime à méditer : "la facilité engendre la médiocrité".

Gracious  a répondu le 18/02/2013 à 9:48:

Ben j'veux bien mais là l'article porte sur les budgets de l'armée. L'éducation nationale est un autre, vaste, sujet. Mais c'est le même cancer, il est juste généralisé. la fonction publique et les politicards même combat puisque ce sont les mêmes et c'est ça le cancer. Partout la gabegie et le foutage de gueule, EN, armées, police, "justice", mairies, régions la liste est infinie. Gras, jaloux et fainéants voici la devise de notre fonction publique.

Mordrakheen  a répondu le 18/02/2013 à 10:05:

il y a fonctionnaires et fonctionnaires ce ne sont pas tous des fainéants c est comme partout C est justement le bon grain qu il faut preserver du reste

jeff  a écrit le 18/02/2013 à 8:33 :

La fin de la puissance française.... RIen ne justifie que la France conserve son siège au conseil de sécurité de l'ONU.

xXx  a écrit le 18/02/2013 à 8:33 :

Il faut 3 budgets, le budget de fonctionnement, le budget pour le renouvellement des équipements, le budget pour la guerre et les missions extérieures. Ne pas oublier, le precedent livre blanc indiquait qu'il n y aurait pas de conflit avant 15 ans, on a eu la guerre de libye, puis le mali, il y a un risque sur la Syrie, l'iran, et d'autres, car si ion libère la place en afrique, les islamistes prendront notre place et ils veulent nous tuer, plus ils auront de puissance et d'influence, plus ils seront en capacités de le faire, leur intentions à notre sujet sont extrêmement claire et ils ont une stratégie globale pour nous nuire. Il faut renforcer nos capacité de projection extérieur, le mali a prouver que nous manquions de système de reconnaissance, de drone, de moyen de communication et de projection, il faut renforcer les accords de défense assorti de développement économique gagnant gagnant avec les états africains, il faut revenir en afrique, les USA ont tout intérêt a ce que nous revenions, ils n'ont pas envie de se mouiller la ou c'est moins intéressant et ils préfèrent se concentrer sur les points stratégiques, De plus la France à l'avantage de connaitre le terrain africain et ses relations sont privélgiés, La France Afrique d'autre fois est morte, Mais la France Afrique va revenir sous une nouvelle forme plus intelligente et plus équitable dans l'intérêt de tout le monde, accord de défense, developpement économique, échange européens, échange culturel. il faut que les gens de ces pays montent en niveau et se développe, car le danger et que la démocratie semble inefficace a cause de la corruption endémique,
l'islam devient une alternative dangereuse selon les courants d'influence. Il faut aider à un islam modéré avec une améliorations des conditions de vie aux population pour les besoins les plus simples, eau nourriture, dispensaire, petit projet, sécurité.

Gracious  a écrit le 18/02/2013 à 8:25 :

L'armée c'est quand même ce qui coûte le plus cher pour pas grand-chose, car au niveau des résultats, ou comme dirait un vilain capitaliste profiteur comme moi, du retour sur investissements c'est une véritable catastrophe. Mais bon dans un pays qui continue de décrire à ses enfants Napoléon comme un des plus grands chefs militaire il faudrait quand-même éviter de couper dans les budgets du défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées...

Titi  a répondu le 18/02/2013 à 8:36:

Le défilé du 14 juillet est inutile et coûteux. Il faut le supprimer.

Blah  a répondu le 18/02/2013 à 10:02:

Comment ça, une catastrophe en termes de retour sur investissement ? C'est tout à fait discutable (et discuté ici d'ailleurs: http://ultimaratio-blog.org/fr/archives/5496)

Nico0678  a répondu le 18/02/2013 à 10:17:

Les raisonnements en terme de "retour sur investissement" concernant les fonctions régaliennes d'un État sont par nature profondément stupides !
Ils étaient nombreux à tenir votre discours en 1930 !
Par ailleurs, le défilé militaire du 14 juillet est plus qu'une parade pour vous distraire ! C'est aussi l'hommage de la nation aux soldats qui risquent leur vie pour les missions dans lesquelles on les engage...
Votre commentaire est navrant.

ALex575  a répondu le 18/02/2013 à 10:37:

Gracious c'est d'un ridicule votre commentaire que s'est affligeant
C'est avec des gens comme vous que l'on a perdu en 1940.

fred  a écrit le 18/02/2013 à 8:25 :

que restera t-il de la France de ses valeurs en 2017...!!! RIEN..
Et les Français en sont responsable.....
BRAVO

Jean mi  a répondu le 18/02/2013 à 8:38:

Il ne restait déjà rien en 2012 !

curieux37  a répondu le 18/02/2013 à 9:49:

exact....... et le dépeçage de l'armée avait commencé sous sarkosy, largement.......

bref, en dessous d'un certain niveau, le budget militaire devient inutile....... il n'y a plus de pilote dans l'avion france depuis 30 ans....... le résultat est à la hauteur de la situation actuelle......

@curieux  a répondu le 18/02/2013 à 10:40:

Il n'y a peut être plus de pilote dans l'avion mais il y a plus de généraux en activité dans les armées que d'avions de chasse en service. Et ne parlons même pas des généraux non actifs mais qui conservent leur salaire , là il faut sans doute prendre les véhicules blindés en comparaison Cherchez l'erreur !

Locke  a écrit le 18/02/2013 à 7:59 :

Le militaire ca fait pas grève et vote pas pour nous alors on y va .
Quelle lacheté, digne du socialo communisme , celui qui a la fin des années 30 a préparé la déroute de l armée francaise pendant qu il faisait les congés payés.

John  a répondu le 18/02/2013 à 8:40:

C est à cause des socialistes que l'on a donc perdu autant de guerres ? Merci pour cette précision historique remarquable.

TARTARIN  a écrit le 18/02/2013 à 7:44 :

"Nous avons un outil opérationnel performant et jalousé même si nos armées ont bien sûr des lacunes, une industrie de l'armement parmi les meilleures au monde, qui emploie des salariés non délocalisables et nous allons vraisemblablement tout casser", regrette un général interrogé par "La Tribune". Le dit général a raison. Nos politiques, tous plus nuls les uns que les autres, sont en train d'organiser le déclin et la décadence du pays...

Général  a répondu le 18/02/2013 à 8:35:

La France est l'un des pays ou la proportion de gradés est le plus élevé. On peut donc faire de belles économies.

Gracious  a répondu le 18/02/2013 à 8:49:

Une armée mexicaine en quelque sorte. Tiens d'ailleurs un pays le Mexique, où notre armée a ramassé une de ses nombreuses fessées, non ? La faute à la plume au chapeau, trop visible dans le désert je suppose.

@ Général  a répondu le 18/02/2013 à 9:51:

Vous conviendrez, mon "Général", que ce raisonnement tient également pour nos élus politiques et qu'il est plus urgent de réduire leur nombre que celui de nos forces armées, surtout si l'on prend en compte ce qui se passe dans le monde. Par ailleurs, les réductions annoncées vont beaucoup plus loin que de réduire quelques postes de haut-gradés. C'est tout le fonctionnement de l'armée qui est remis en cause.

TOUJOURS PLUS POUR LES MEMES  a écrit le 18/02/2013 à 7:39 :

Moi je vois autour de moi des militaires qui cumulent leur retraite de l'armée avec leurs rémunération de l'adminstration dans laquelle ils ont été reclassés et dans laquelle ils n'ont pas commencé à l'échelon 1 . Résultat: ils priment tout le monde dans les mutations géograpiques , bénéficient de super rémunérations , et peuvent très vite passer les concours supérieurs. C'est très injuste, d'autant plus injuste quand on voit le sort qu'on réserve aux personnes issues du secteur privé que l'on fait recommencer à l'échelon 1 et à qui on verse des retraites misérables. .

Gracious  a répondu le 18/02/2013 à 8:38:

Le fonctionnaire est un loup pour le fonctionnaire...

AM  a répondu le 18/02/2013 à 9:34:

Quel rapport avec le livre blanc ?

tsss  a répondu le 18/02/2013 à 23:04:

au lieu de vous plaindre engagé vous

cool  a répondu le 06/03/2013 à 4:13:

Et il gagnais combien vos miltaire en active 1500 euro par mois pour 39h sem sans ompter les astreinte et garde
un peu de reco pour eux

Dd  a écrit le 18/02/2013 à 7:26 :

Et si les militaires nous faisait un putch, histoire de remettre de l ordre dans cette grande pagaille semee depuis trop longtemps par nos politicards UMPS ?
Svp, en meme temps netoyer les banlieux devenues zone de non droit et redonner sa place a la vox populi vox dei

@Dd  a répondu le 18/02/2013 à 21:52:

On y pense fortement depuis quelques temps...

Lol  a écrit le 18/02/2013 à 7:12 :

Il faudrait supprimer l'armée, ce serait plus simple.En attendant, ceci démontre une chose : le PS préfère sacrifier la sécurité des Français à la satisfaction de sa clientèle électorale gavée d'aides sociales et auttes fonctionnaires parasites !

@lol  a répondu le 18/02/2013 à 8:36:

... je trouve que la conclusion de tout ce folklore politico-politique est bien trouvée !

les malins  a répondu le 14/03/2013 à 18:51:

et les dépenses du gouvernement : voyage à new york pour près d'un million d'euros pour 8 minutes de discours à l'OTAN (plus que Sarko) et la personne ne dit rien